Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2023 7 28 /05 /mai /2023 18:37

En fin de matinée, Lionel m'appelle pour savoir si ça me dit de faire une sortie ce soir. Je lui dit que oui, mais que je dois aller au cinéma cette après-midi, nous irons après. En sortant de ma séance, je l'appelle pour lui donner rendez-vous, bien qu'il commence à pleuvoir, à 18h15 chez-moi d'où nous partons pour le canal de Labarthe. Je me gare au niveau du moulin, nous nous équipons et partons pour remonter le long du canal. Alors que nous arrivons au départ de la haie qui borde l'autre berge jusqu'au petit plan d'eau, un remous attire mon attention contre la berge opposée. Un ragondin vient certainement de plonger au départ du large fossé qui rejoint le canal au départ de la haie. Je le signale à Lionel et nous nous postons rapidement, Lionel en aval et moi un peu plus en amont, près d'une passerelle composée d'un pylône EDF jeté en travers du canal. Le temps passe et rien ne remonte, Lionel revient à ma rencontre quand un rat musqué refait surface juste devant nous avant de replonger immédiatement. L'eau s'agite dans le fossé, le rat musqué nous a échappé.

Nous continuons à remonter le canal en surveillant ce dernier mais rien jusqu'au ponton. Nous partons inspecter la berge du petit plan d'eau, côté blé, en suivant doucement la bande de blé broutée. Je chuchote à Lionel de se méfier car, l'autre jour, je me suis fait avoir par les ragondins qui étaient calés dans la végétation au bord de l'eau mais encore une fois, ils étaient cachés dans la végétation et plongent pour disparaître sous la berge cachée par des arbustes. Je laisse Lionel posté au bord de l'eau et pars un peu plus loin pour tenter d'en voir d'autres. J'aperçois par-dessus la végétation arbustive qui borde le plan d'eau, un petit ragondin rentrant au terrier. Rien d'autre, je rejoins Lionel. À son tour, il part inspecter le plan d'eau alors que je le remplace au poste. N'ayant rien vu, il revient vers moi. Nous retournons au bord du canal pour continuer à le longer côté droit. Un peu plus loin un ragondin, qui était caché dans la végétation de notre côté de berge, se jette à l'eau. Nous nous postons rapidement mais il ne refera pas surface.

Un peu plus loin nous bifurquons sur le ru que nous longeons doucement. L'eau est bien claire, les ragondins ne doivent pas être de sortie. Alors que nous allons arriver au niveau de la prairie en surveillant le ru, Lionel marque un temps d'arrêt alors que je regarde le ru. Il a aperçu un ragondin sortant du petit fossé qui sépare la prairie du semé. Voyant mon ami s'arrêter, je regarde dans la même direction que lui et aperçois également le ragondin alors qu'un second, puis un 3ième puis un 4ième sortent du fossé. Les 2 premiers font environ 4 kilos alors que les 2 autres sont petits. Ils sont à environ 70 mètres de nous et 35 mètres du ru. Lionel attaque son approche à découvert en allant droit sur eux alors que je continue à longer le ru pour aller me placer au bout du fossé. Nous stoppons alors que les ragondins regardent vers nous puis ils nous tournent le dos pour brouter l'herbe au bord du fossé. Lionel arme son arc à environ 20 mètres des ragondins puis s'approche encore de quelques mètres. Je stoppe pour le laisser tirer alors que je suis à environ 15 mètres du fossé. Lionel tire un des gros, sa flèche semble basse, le ragondin sursaute et tous disparaissent dans l'herbe. Lionel réencoche en s'approchant du fossé alors que je presse le pas pour me caler au bord du fossé à quelques mètres du ru. À l'arrivée de Lionel, les ragondins démarrent et un des gros vient droit sur moi au trot. J'arme, et lui jette une flèche au coup de bras alors qu'il n'est plus qu'à quelques mètres de moi. Je passe juste à gauche du ragondin qui me fonce dessus. J'ai juste le temps de l'arrêter d'un grand coup de pied en pleine tête qui le propulse contre le talus du fossé. Avec mes vieux basquets aux pieds, je viens de me fracasser les orteils sur son crâne. En le propulsant vers le fossé, j'ai cru voir du sang à l'arrière du ragondin. Le deuxième gros surgit du fossé et fonce aussi vers moi, je n'ai pas eu le temps de réarmer. Alors qu'il n'est plus qu'à quelques mètres, je me prépare à l'arrêter au pied mais, alors que je me prépare à lui balancer mon coup, il ralenti et fait un crochet à ma gauche. Le temps de reprendre mes appuis, il démarre en trombe et se jette au ru pour disparaître dans la végétation qui couvre certainement un terrier. Les petits n'arrivent pas alors que Lionel vient à ma rencontre. Le gros ragondin que j'ai stoppé n'est pas mort et semble reprendre ses esprits, je l'attrape vite pas la queue et l'achève. La flèche de Lionel lui a entaillé une patte arrière, c'est cette blessure que j'ai vue en le frappant. Je remonte doucement le fossé vers où ont disparu les petits ragondins, je suis sûr qu’ils sont cachés dans les herbes hautes. Nous piétons l'herbe avec Lionel quand un petit ragondin surgit du fossé, court un peu sur le semé puis replonge dans le fossé. Je me précipite et l'entends ronner dans l'herbe mais impossible de le trouver. Je piétine l'herbe un moment sans succès, Lionel a vu le second dans le fossé, je vais le chercher avec lui mais impossible de le trouver également. Nous insistons un moment avant de rejoindre le bord du canal pour retourner à la voiture sans voir d'autre ragondin.

Nous partons pour Aujan-Mournède. En arrivant, alors que la route longe à environ 80 mètres du fossé, nous apercevons un gros ragondin mais ce dernier relève la tête comme s'il avait reconnu ma voiture. Je me gare un peu plus loin à l'entrée de la prairie puis nous rejoignons le fossé pour le longer en commençant côté gauche, en espérant retrouver le gros ragondin que nous avons vu de la voiture. Après le bouquet d'arbres, l'eau s'agite devant un terrier. Je me poste mais le remous cesse. Nous continuons, le ragondin que nous espérions voir n'est plus là. Il ronne dans un des terriers de la berge opposée, près d'une buse qui se rejette dans le fossé. Un autre ronne un peu plus en aval sous la végétation. Lionel continue d'avancer pour traverser le fossé un peu plus loin et revenir doucement par l'autre berge. Un petit ragondin surgit d'un terrier, juste à ma droite et plonge pour rentrer dans un terrier contre la buse. Un second le suis le temps que Lionel arrive. Je lui fais signe de se méfier d'un gros trou caché dans la végétation au milieu de la bande enherbée et qui descend jusqu'à la grosse buse qui ressort dans le fossé. Lionel n'y voit pas de ragondin et arrive doucement vers la berge, un troisième petit ragondin s'élance pour rejoindre les deux premiers, j'arme et lui jette une flèche juste avant qu'il n'entre au terrier. Une eau verdâtre sort maintenant du terrier, j'ai dû le toucher. Lionel récupère ma flèche, du poil est coincé dans ma lame.

Lionel retraverse le fossé et me rejoint, nous continuons le long du fossé puis du ruisseau sans voir de ragondin. Nous traversons le ruisseau par le passage pour rejoindre la route et nous approcher doucement de la zone de blé broutée, en face des terriers. Lionel aperçoit, sans avoir le temps de tirer, un tout petit ragondin revenant au terrier mais je ne l'ai pas vu. Nous retournons au bord du ruisseau et le longeons jusqu'à la zone de terriers où j'ai fait mon petit ragondin la veille. Nous faisons une boucle pour revenir en face des terriers. J'aperçois la tête d'un petit ragondin qui s'avance juste à l'entrée du terrier le plus à gauche. Je le signale à Lionel mais il ne le voit pas, j'arme mon arc et prends ma visée, il est à presque 15 mètres. Je décoche, il disparaît dans le terrier. Nous attendons un peu mais rien ne vient, mon ragondin réapparaît et se débat, accroché à la berge. Je m'avance pour l'achever et fais démarrer un autre ragondin derrière lui dans le terrier. Je récupère mon ragondin et ma flèche qui l'a atteint au niveau de la colonne vertébrale, au niveau des épaules. Je l'achève vite puis nous remontons vers les mares. Rien sur la première, Lionel passe sur la rive opposée quand l'eau s'agite à l'entrée d'un des terriers puis le calme revient alors que je tente d'appeler. Rien sur la seconde mare dans le bosquet, nous rentrons en longeant le fossé sans voir d'autre ragondin. Il n'a finalement pas beaucoup plu.

Une sortie ragondin avec Lionel, 19 mai 2023

Alex

Partager cet article

Repost0
23 avril 2023 7 23 /04 /avril /2023 08:28

Ce matin, je pars faire un tour sur le canal de Labarthe au lever du jour. Je me gare près du moulin, je pars en longeant doucement le canal et fais démarrer un couple de colverts. J'avance doucement mais le secteur est très calme. Un remous agite l'eau sous le pylône électrique, couché en travers du canal, qui sert de passerelle au départ de la haie qui borde la berge opposée mais impossible de voir de quoi il s'agit et le calme revient. Un peu plus loin, j'aperçois un remous à l'arrivée d'un fossé mais l'animal semble remonter dans le fossé et la végétation très dense de la haie ne me permet pas de le voir, je décide de continuer. Alors que la haie, qui longeait la berge opposée, s'interrompt pour laisser place au petit plan d'eau, j'aperçois, à environ 60 mètres en amont, un gros ragondin qui remonte le courant contre la berge opposée. Je descends en bas du merlon qui contient le canal et cours, caché par ce dernier pour doubler le ragondin et l'intercepter. Alors que je pense l'avoir doublé, je remonte doucement sur le merlon pour tenter de l'apercevoir mais, alors qu'il s'était calé contre la berge opposée, juste en face de moi, il plonge et longe la berge sous l'eau pour rentrer sous une touffe de végétation qui pend dans l'eau quelques mètres plus en amont. Je ne sais pas s'il y a un terrier dessous. Je reste donc posté un moment à attendre en espérant le voir ressortir mais le temps passe, l'eau semble s'agiter mais avec le courant fort, difficile à dire s'il s'agit du ragondin. Quelque-chose me dit d'attendre encore mais je ne suis pas toujours très patient et je descends du merlon pour ramasser une motte de terre. Je remonte au sommet et jete la motte sur la touffe de végétation d'où surgit l'énorme ragondin qui longe la berge opposée sous l'eau. Je le suis par le haut du merlon en espérant le voir remonter en surface mais il bifurque et disparaît sous la berge opposée dans un gros nuage d'eau boueuse. Je reste posté un moment mais il ne ressort pas, les nuages d'eau boueuse s'espacent peu à peu pour disparaître. 

Je reprends ma route, rien jusqu'au départ du ru que je commence à longer tranquillement. Les ragondins ne semblent pas de sortie, la cage trappe a été armée depuis mon dernier passage et est toujours ouverte, l'eau est claire dans le ru les ragondins ne sont par sortis d'un moment. Un peu plus en amont, je remarque que l'eau est très boueuse, je redouble d'attention et ralentis fortement mon allure quand j'aperçois un ragondin de taille moyenne qui arrive vers moi en longeant la berge opposée. Je le laisse venir arc armé. Il stoppe à moins de 10 mètres de 3/4 face. Je cale la visée mais rate complètement ma décoche. Je n'ai pas assez appuyé sur ma gâchette et ai relâché la tension de l'arc qui a ramener mon bras en avant, par réflexe, je retire en arrière et déclenche la décoche. Ma flèche se plante 20 centimètres au-dessus du ragondin qui fonce au terrier. Je suis fou de rage, je fais n'importe quoi ce matin, j'espère ne pas faire une telle erreur Québec. Je récupère ma flèche et continue à remonter le ru quand j'aperçois 2 chevreuils qui m'observent à environ 100 mètres, dans la prairie, au bord de la berge opposée. Ils démarrent et c'est alors que j'aperçois un faon qui s'élance à son tour, à environ 70 mètres pour rejoindre les adultes qui sont déjà dans le colza. Les faons sont très en avance cette année. Je traverse le semé pour rejoindre la bordure du canal alors que le soleil se lève sur les coteaux gersois, dans la légère brume qui s'élève au-dessus du canal.

Sortie matinale, 21 avril 2023

Je continue ma chasse en redescendant le long du canal mais les ragondins ne sont pas de sortie. Je quitte le canal pour longer la gauche du petit plan d'eau le long duquel les ragondins ont tondu le blé sur 2 à 3 mètres de large. Ils ne sont pas dehors ce matin. Je continue de ce côté du canal jusqu'au fossé au départ duquel j'avais remarqué le remous mais c'est un couple de colverts qui me décolle dans les pieds. C'est certainement eux qui agitaient l'eau tout à l'heure. Je fais demi-tour et traverse le canal par le ponton pour rentrer par l'autre berge. Je remarque alors une poule d'eau morte, elle semble avoir avalé un hameçon relié à un bouchon de pêche par un bas de ligne qui s'est emmêlé à une branche qui pend dans l'eau et a certainement causé sa mort. Plus loin une autre poule d'eau remonte sur la berge opposée et se débiner dans la haie épaisse. Aucun ragondin en vue avant d'arriver à la voiture.

Je pars pour Aujan-Mournède. Je me gare comme à mon habitude et rejoins le fossé par la route puis après un coup d'œil rapide sur la droite, je pars pour longer le fossé à gauche par la rive de droite. Les ragondins ne semblent pas de sortie ce matin. L'eau est tout de même un peu boueuse devant les zones de terriers mais pas le moindre myocastor dehors. Alors que j'arrive dans le virage qui rejoins le ruisseau, j'aperçois un ragondin au gagnage dans je blé à environ 20 mètres, juste après le coin de la culture. J'ai le soleil dans les yeux, la visée ne sera pas aisée à prendre. Je m'approche tout doucement en stoppant à chaque fois que le ragondin lève la tête. J'arrive facilement à 10 mètres de ce dernier et arme doucement. J'aligne ma visée pleine épaule et décoche. Le ragondin s'effondre sur place et se débat à peine. Je m'approche de lui, il grince rageusement des dents quelques secondes avant de rendre son dernier souffle. Les empennages de ma flèche, stoppée par le sol, sont restés à l'intérieur de l'animal. C'est une grosse femelle pleine, je trouverai 7 petits en cours de formation, à l'intérieur, au dépeçage.

Sortie matinale, 21 avril 2023

Je dégage ma flèche et récupère mon ragondin pour continuer à longer le fossé pour rejoindre le bord du ruisseau. Rien, jusqu'au passage, je traverse le ruisseau et longe le fossé jusqu'au passage puis le traverse pour longer le fossé du bord de route vers la zone de terriers. J'aperçois vite un gros ragondin au gagnage dans la zone de blé brouté, en face des terriers. Je tente une approche lente mais le ragondin démarre brusquement et stoppe au bord du fossé en dérangeant un petit ragondin que je n'avais pas vu. Les deux animaux disparaissent dans le fossé. Je continue mon approche lente au cas où quand j'aperçois un museau qui dépasse du plus gros terrier et un remous devant le suivant. J'avance encore un peu très lentement pour apercevoir la tête et le cou du ragondin qui se présente de 3/4 face à 8 mètres. J'arme doucement, vise et décoche. À l'impact, le ragondin se tourne de face, en travers du terrier. Complétement sonné, il ne bouge pas mais alors que je m'approche des terriers, il commence à bouger un peu comme pour se dégager de ma flèche. Je pose mon arc et m'avance pour le saisir par la queue avant qu'il ne s'échappe mais il est déjà mort. L'eau est rouge de sang. C'est encore une grosse femelle, ma flèche rentre dans le mâchoire inférieure et ressort derrière l'épaule. Je récupère ma prise et ma flèche et retourne au bord du ruisseau pour le longer mais les ragondins n'y sont pas de sortie. Je laisse mes ragondins, qui pèsent lourd, au bord de la route avant d'aller chasser au bord des mares.

Sortie matinale, 21 avril 2023

Je pars maintenant vers les mares en longeant la route. En arrivant près de la première mare, je repère un ragondin en surface, je m'approche doucement du petit plan d'eau, focalisé sur le ragondin et aperçois trop tard un plus gros ragondin qui était sur la berge dans le coin droit du petit plan d'eau. Il se met à l'eau. J'aperçois également 2 tous petits ragondin assis au soleil, sur une grosse racine devant un gros terrier. Les 2 gros ragondins tournent au milieu de la mare, j'espère qu'ils vont se rapprocher d'une berge pour que ma flèche s'y plante et ne coule pas. Le gros ragondin finit par démarrer tranquillement mais part vers la berge de gauche sans me donner de possibilité de tir et disparaît contre la berge. L'autre se rapproche doucement d'un terrier de la berge opposée, j'arme, le suis dans mon viseur et décoche juste avant qu'il n'entre au terrier. Touché, il se débat, l'autre gros ragondin a plongé et fonce au terrier sans refaire surface, laissant derrière lui une traînée de bulles. Les petits ragondins ont plongé également et rentrent dans plusieurs terriers. Je reencoche mais mon ragondin se dégage de la flèche et disparaît sous la berge où il se débat un instant avant de se débiner juste à droite, dans un gros terrier qui s'enfonce en parallèle de la berge. Les petits ragondins rentrent et sortent des terriers, ils sont 3 ou 4, toujours en mouvement impossible de les viser. Un gros remous agite le terrier où voulais rentrer mon ragondin au départ. J'appelle mais le remous s'intensifie avant le retour au calme. J'attends un peu mais plus rien ne bouge, je pars chercher ma flèche puis tente de sonder le terrier où est rentré le ragondin fléché mais impossible d'atteindre le ragondin, il est perdu.

Je continue sur le chemin pour rejoindre l'autre mare dans le bosquet. Un petit remous attire mon attention près de mon côté de la mare à environ 40 mètres alors que je rentre dans le bosquet. Je m'avance doucement quand j'aperçois un gros ragondin qui longe tranquillement la berge opposée en nageant en surface, je m'avance doucement mais une poule d'eau démarre dans des branches mortes partiellement immergées près de mon côté de berge où l'eau s'agitait précédemment. Le ragondin accélère, je presse le pas pour m'approcher au maximum de l'eau et arme mon arc alors que le ragondin sort de l'eau pour rentrer dans un gros terrier à environ 25 mètres. J'aligne rapidement ma visée et lui jette une flèche avant qu'il ne disparaisse dans le terrier. Ma flèche vole droit mais le ragondin accélère et rentre au terrier en évitant ma flèche. Je fais le tour pour aller chercher ma flèche puis retourne chercher mes ragondins avant de longer la route pour revenir à ma voiture pour rentrer. Les Pyrénées sont magnifiques aujourd'hui.

Sortie matinale, 21 avril 2023

Sur le retour, je m'arrête sur une mare à Durban où je n'ai pas mis les pieds depuis des années. Alors que je descends vers le coin de plan d'eau, je repère un remous sous un gros saule qui pousse contre la berge, dans l'angle de la mare. Je m'approche doucement et me cale à moins de 2 mètres du bord en attendant que l'animal se dégage mais j'entends vite des cancanements puis j'aperçois furtivement le croupion d'un mâle colvert. Je reste immobile et surveille la mare mais il finit par m'apercevoir et s'envole en donnant de la voix. J'espère que ce remue-ménage fera sortir un ragondin mais rien, je retourne à ma voiture pour continuer en longeant le Sousson en direction de Pavie. 

un peu plus loin, je repère 2 gros ragondins au gagnage dans une prairie fauchée, à environ 30 mètres du ruisseau. Je me gare un peu plus loin, les ragondins broutent toujours tranquillement.

Sortie matinale, 21 avril 2023

Je descends le talus de la route, longe une petite haie qui délimite la prairie et rejoins ainsi le bord du ruisseau assez encaissé et souvent couvert de végétation. Je commence mon approche en le longeant tranquillement, les ragondins sont à plus de 100 mètres. Un ragondin ronne dans le ruisseau sur ma droite mais impossible de le voir à travers la végétation. Rapidement, une buse décolle en poussant un cri d'alerte. Les ragondins redressent la tête et démarrent, l'un d'eux s'arrête vite, tête haute, mais l'autre stoppe près du ruisseau. La buse continue à pousser ses cris et le ragondin le plus proche du ruisseau disparaît dans les ronces qui le bordent. L'autre reste un moment à l'écoute puis se remet à manger. Je reprends mon approche mais, inquiet, il ne cesse de relever la tête et je dois stopper à chaque pas. Au bout d'un moment, il se tranquillise un peu et je peux avancer un peu plus avant qu'il ne relève la tête. Il me tourne le dos, j'en profite pour vite gagner 15 mètres. Le ragondin se retourne plein travers et redresse la tête. Je stoppe un instant, il reprend son repas mais se rapproche doucement du ruisseau tout en mangeant. Il est encore à 40 mètres. Je gagne peu à peu du terrain mais il se rapproche dangereusement du ruisseau. Je tente d'accélérer un peu mais il me repère et se précipite vers la végétation qui borde le cours d'eau et où je le perds de vue. Je m'approche doucement, l'eau est agitée mais la végétation m'empêche de voir le ou les ragondins. Je fais demi-tour en m'attardant sur les zones où la végétation est moins dense pour tenter d'apercevoir un ragondin dans le ruisseau. Repérant une zone agitée sous mes pieds, je me poste et appelle. Focalisé sur le remous, j'aperçois, trop tard, un gros ragondin venu se caler contre la berge opposée à quelques mètres sur ma droite, intrigué par mes appels. Quand je l'aperçois, il plonge et disparaît sous l'eau rapidement. Cette fois, je retourne à ma voiture et rentre préparer mes 2 ragondins pour mes chiens.

 

Alex 

Partager cet article

Repost0
23 avril 2023 7 23 /04 /avril /2023 08:20

Ce soir, j'ai rendez-vous avec Jacques au canal de Labarthe vers 18h15 pour aller chasser le ragondin. Nous partons en longeant le canal qui est très calme ce soir à part quelques colverts et poules d'eau. Alors que nous arrivons au départ du ru, j'aperçois une dame qui vient vers nous en longeant le ru avec un gros chien type berger en laisse. Je laisse Jacques finir de longer le canal en lui disant d'aller jeter un coup d'œil au petit plan d'eau en bordure du canal près du ponton alors que j'irai prospecter la bordure du Gers. Je longe donc le ru sans rien voir jusqu'à rejoindre la dame et son chien, nous discutons un peu puis je la laisse pour finir de longer le ru mais aucun ragondin. Jacques à fait demi-tour au bout du canal. Un chevreuil galope au loin, dans la prairie pour rejoindre le colza plus en amont. Je traverse le champ travaillé, passe l'écluse du canal puis longe tranquillement le Gers. A part un remous je ne verrai rien. Je rejoins Jacques près du ponton, il n'a rien vu non plus, je lui propose de l'amener à Aujan-Mournède pour lui montrer ce coin qu'il ne connait pas encore. Nous retournons à la voiture sans voir de ragondin.

En route Jacques m'annonce qu'il ne pourra pas rester après 20 heures, il est plus de 19 heures quand nous arrivons sur place, nous n'aurons donc pas beaucoup de temps devant nous. Alors que je me gare à l'entrée de la prairie comme à mon habitude, je repère la tête d'un chevreuil couché dans l'herbe à environ 150 mètres. 

Un sortie ragondin avec Jacques, 16avril 2023

Il finit par se lever et s'éloigner alors que nous nous préparons. Nous descendons le long de la route pour rattraper le bord du fossé et j'explique à Jacques, en chemin, comment aborder le territoire où je l'invite à revenir quand il veut. Un coup d'oeil rapide à droite, pas de ragondin en vue, nous prenons à gauche, rive droite car suite au broyage de la végétation rive gauche, la progression est devenue trop bruyante et les ragondins que je matraque depuis des mois sont devenus très méfiants. Nous longeons doucement le fossé mais rien ne bouge. J'indique à Jacques les coins où les ragondins sortent régulièrement mais ces derniers sont bien identifiables, vu les dégâts causés au blé.

nous arrivons au bout de la ligne droite et prenons à droite, en direction du ruisseau en longeant le fossé qui borde maintenant une haie épaisse sur la rive opposée. Le brocard assassin 

Photos réalisées lors d'une précédente sortie
Photos réalisées lors d'une précédente sortie
Photos réalisées lors d'une précédente sortie
Photos réalisées lors d'une précédente sortie

Photos réalisées lors d'une précédente sortie

que j'ai photographié l'autre soir démarre le long du ruisseau et le traverse pour fuir dans le champ travaillé de l'autre côté en s'arrêtant plusieurs fois pour regarder vers nous. Nous rejoignons le ruisseau et le longeons sans rien voir jusqu'au passage qui le traverse. Nous prenons le passage et longeons le fossé perpendiculaire au ruisseau pour rattraper un passage qui passe le fossé près de la route. Nous suivons doucement le fossé jusqu'à une zone de terriers que je veux montrer à Jacques. Le vent dans notre dos n'est pas bon. En m'approchant, je constate que l'eau est agitée devant les terriers, je fais signe à Jacques et me décale plus à droite dans la zone de blé broutée par les ragondins pour me poster en face des terriers où mon odeur ne sera pas portée vers les ragondins mais Jacques s'est posté à mauvais vent le long du fossé plus à ma gauche. L'eau cesse de bouger, je tente d'appeler mais c'est peine perdue, nous retournons au bord du ruisseau et le longeons jusqu'aux derniers terriers, près du grillage du propriétaire des lieux.

Pas un seul ragondin, nous revenons à la route en longeant le grillage puis prenons à gauche sur le goudron pour rattraper un chemin à droite qui rejoint une première mare où je me suis fait avoir l'autre soir par un gros ragondin puis une autre un peu plus loin dans un bosquet. Alors que nous approchons de la première mare, je repère un gros ragondin en surface, je me baisse et le signale à voix basse à Jacques qui me suis. Je laisse mon ami passer devant et tenter sa chance. Je le regarde approcher sans bouger, le ragondin inconscient reste tranquillement au milieu de la mare. Arrivé à distance de tir, Jacques arme son arc mais sa flèche saute du repose flèche et tombe de l'arc. Le temps qu'il remette sa flèche, le ragondin rentre tranquillement au terrier et disparaît. Il est temps de rentrer pour Jacques, nous retournons à la voiture. Un jeune brocard broute tranquillement de l'autre côté de la route alors que nous rangeons nos affaires.

​​

Un sortie ragondin avec Jacques, 16avril 2023

Il va être 20h30 quand je laisse Jacques à sa voiture, nous nous saluons et je pars en longeant le canal qui est encore très calme, je dérange juste quelques colverts. Arrivé au bout du ru, sur la droite du canal, je le remonte tranquillement mais rien ne bouge. Alors que j'arrive au bout, avant de traverser le semé pour rejoindre le bord du canal, je me fais surprendre par un ragondin qui démarre dans le ru, juste à mes pieds et disparaît dans la végétation. Je le pense dans un terrier mais quelque chose me dit qu'il est peut être juste caché dans la végétation. Je le penche sur la végétation quand je l'entends bouger et vois la végétation s'animer alors qu'il se met à ronner. Je me penche sur la gauche pour tenter de trouver une fenêtre de tir sans succès puis tente la même manœuvre sur la droite de la touffe de végétation quand un mouvement attire mon attention sur la gauche de la touffe, je me décale rapidement en armant mon arc mais le ragondin, qui se débinait doucement, fait volte-face et fonce bruyamment dans la touffe de végétation. Alors que je tente de l'apercevoir au travers de la végétation, je l'aperçois qui tente de se débiner maintenant par la droite. Je me décale doucement en armant mon arc, le ragondin a stoppé à l'écoute et j'ai une petite fenêtre de tir à travers la végétation, je vise, il n'est qu'à 2 mètres et décoche. Ma flèche de cou le sèche net.

Un sortie ragondin avec Jacques, 16avril 2023

Je récupère mon ragondin et ma flèche. C'est une femelle pleine, je trouverai 4 petits près à naître au dépeçage. Je fais quelques photos souvenirs dans la prairie toute proche alors que 2 chevreuils, qui broutaient tranquillement au bord du Gers, viennent de m'apercevoir et regarde un moment vers moi avant de fuir vers le colza.

Un sortie ragondin avec Jacques, 16avril 2023

Je rentre avec mon ragondin par la bordure du canal alors que la nuit s'installe. Je ne verrai pas d'autre ragondin avant de rejoindre ma voiture.

 

Alex 

Partager cet article

Repost0
7 avril 2023 5 07 /04 /avril /2023 13:56

Ce matin, je me décide à aller faire un tour rapide au canal de Labarthe vers 11h30. Je veux tuer quelques ragondins pour récupérer de la viande pour mes chiens. Je me gare près du moulin et me prépare rapidement avant de commencer à longer le canal. Un tracteur arrive en sens inverse, j'espère qu'il n'a pas longer tout le canal. Je salue le conducteur qui passe à côté de moi. En face du départ de la haie qui commence à border la berge opposée, les cancanements d'un colvert se font entendre. Je suis caché derrière un amoncellement de troncs de peupliers morts et l'aperçois qui arrive, par ma gauche, pour me passer à quelques mètres derrière le tas de troncs. Alors qu'il est juste en face de moi, il me repère sans vraiment m'identifier. Il stoppe, se retourne et se cale contre la berge un instant avant de s'envoler.

Je continue à longer le canal, un peu plus loin un remous attire mon attention contre la berge opposée à environ 15 mètres devant moi. Quelque chose vient de remonter sur la berge et se débine dans la haie. L'animal de petit taille semble noir et je pense à une poule d'eau mais sans vraiment pouvoir l'identifier. Je me décale un peu mais l'animal a disparu. Je continue jusqu'au ponton, le canal est très calme. Je traverse pour longer la rive opposée. Un couple de colverts décolle dans mon dos contre le talus du canal. L'herbe de la bande enherbée est écrasée de frais, le tracteur a travaillé le champ à ma droite. J'espère qu'il n'est pas allé plus loin. Toujours pas de ragondin. Je passe l'arrivée du ru sur ma droite et poursuis vers le départ du canal. Les Pyrénées sont magnifiques à l'horizon. 

A environ 100 mètres après l'entrée du canal. J'aperçois une boule sombre dans l'herbe de la prairie qui borde le Gers. C'est un beau ragondin au gagnage. Je longe le merlon du canal en serrant à gauche pour être caché par une avancée de la bande boisée qui longe le Gers. J'avance rapidement dans le champ travaillé jusqu'à l'avancée puis continue mon approche dans la prairie vers le ragondin qui n'est plus qu'à 50 mètres. Je remarque alors un autre ragondin plus petit qui dépasse à peine de l'herbe et suit le gros. Ils broutent plein travers, à environ 8 mètres des arbres, le petit en avant du gros, j'avance doucement vers eux en suivant la bande boisée qui borde la rivière. Le gros se tourne de cul et broute tranquillement quelques secondes, le petit se tourne aussi de cul. J'en profite pour avancer rapidement de quelques mètres jusqu'à ce qu'ils se tournent de 3/4 arrière. Je reprends ma progression lente. Ils mangent, avancent un peu mangent à nouveau et ainsi de suite. Le petit se cale contre le flanc gauche du gros et l'idée de flécher les 2 d'un coup me traverse l'esprit. Le gros reavance, le petit suis derrière lui, je réduis de plus en plus la distance entre nous, je suis encore à 20 mètres environ. Le gros stoppe à nouveau et le petit passe sur sa droite. Ils sont à nouveau collés. Je vois dépasser le cul du petit, les zones vitales ne sont pas alignées. J'avance encore, je suis à environ 12 mètres, le petit avance encore un peu et disparaît derrière le gros, il y a de fortes chances que ma flèche touche les 2 mortellement. Le gros se présente avec un léger 3/4 arrière, j'arme et vise le coffre avant de décocher. Le gros ragondin tente de démarrer mais fait une cabriole et retombe sur le dos. Il se débat ainsi, entravé par la flèche qui a séché net le petit atteint à la tête. Le gros s'immobilise rapidement. La sortie commence bien, 2 avec une flèche et morts sur place.

De la viande fraiche pour les chiens, 07 avril 2023

Je récupère mes ragondins et traverse la prairie pour rejoindre le bord du ru. Je suis a bon vent pour le descendre jusqu'au canal. L'eau est légèrement boueuse. Un terrier boueux atteste qu'un ragondin y est rentré récemment. Étant enroué à cause d'un gros rhume, il ne sert à rien de tenter d'appeler. Je suis doucement le ru et contrôle les zones de terriers. Pas de ragondin, arrivé à la zone de terrier avec la cage trappe fermée, je constate que l'eau est très boueuse. Les ragondins étaient dehors il y a peu de temps. Je pose mes ragondins et me poste un instant devant les terriers quand j'aperçois, du coin de l'oeil, un gros ragondin qui descend dans le ru à environ 40 mètres sur ma droite. Il descend au bord de l'eau et se tourne pour venir droit sur moi en longeant la berge opposée. Un autre ragondin semble le suivre dans la haie qui borde l'autre côté du ru mais il disparaît au ras du découvert. Le ragondin arrive tranquillement en stoppant régulièrement pour se tourner plein travers, la tête vers mon côté du ru. Il semble partagé entre l'envie de venir rejoindre son terrier et l'inquiétude vis à vis de cette silhouette inhabituelle plantée au bord du ru. Je reste parfaitement immobile, il repart à chaque fois et se rapproche. Alors qu'il est encore à plus de 15 mètres, il stoppe à nouveau et se tourne plein travers mais, cette fois, il semble vraiment inquiet et reste figé. J'arme doucement mon arc, aligne ma visée et décoche. Touché, il tombe dans le ru et se débat violemment en perdant beaucoup de sang. Je le laisse s'immobiliser puis m'approche doucement.

De la viande fraiche pour les chiens, 07 avril 2023

Mon ragondin est mort, ma flèche l'a atteint au coeur. Je m'approche doucement de l'endroit où a disparu l'autre ragondin mais ne le vois pas quand un grondement sourd se fait entendre. Un mouvement attire mon regard dans un terrier hors d'eau. Le ragondin s'est calé sur la droite de l'ouverture, le contraste important de lumière entre l'extérieur ensoleillé et l'intérieur sombre du terrier ne me permet pas de voir l'animal. Je n'aperçois que ses moustaches bien blanches, vu leur position la tête est parciellement cachée par une grosse racine qui longe le plafond du terrier.

De la viande fraiche pour les chiens, 07 avril 2023

J'arme, vise où j'estime se trouver le cou et décoche. Le ragondin démarre en trombe et je l'entends, un court instant, galoper dans le terrier puis le calme revient. J'enjambe le ru pour aller récupérer ma flèche et aperçois des gouttes de sang dans le terrier. J'ai entaillé le ragondin. Des poils sont coincés sur ma lame de chasse. Je pars récupérer mon autre flèche et mon ragondin mort dans le ru un peu plus en amont puis récupère les autres ragondins avant de retourner à la voiture sans voir d'autre ragondin. Je dérangerais juste une poule d'eau au ras de la route. Il est temps de rentrer pour préparer les carcasses pour les chiens.

De la viande fraiche pour les chiens, 07 avril 2023

Cette après-midi, je suis invité par mon ami Lionel à le rejoindre au bord d'un lac où il va passer le weekend à pêcher la carpe, je prends donc la route en milieu d'après midi pour le rejoindre. En chemin, je repère un gros ragondin, dans un champ travaillé, juste en bordure de la bande enherbée qui borde un petit ru. Je me gare un peu plus loin, attrape mon arc et reviens vers le ragondin qu'une grosse haie parallèle au ru me cache. Alors que j'arrive au bord du ru, le ragondin semble avoir disparu, je longe tout doucement la rive de gauche en espérant le surprendre mais le fossé est partiellement couvert de ronce et je me fais surprendre par le gros rongeur qui s'était caché sous la végétation. Le temps d'armer mon arc, il est au terrier. Je reprends la route sans voir d'autre ragondin jusqu'au lac où je retrouve mon ami qui est installé avec Christophe, un ami à lui. Nous discutons de chasse et de pêche, Christophe s'est mis à l'arc cette année. Ils ont pris quelques carpes avant mon arrivée mais l'après midi est très calme. Nicolas, un autre ami de Lionel nous rejoint un peu plus tard. En fin d'après midi, nous préparons le repas du soir et prenons l'apéro. Un gros remous agite le lac, dans mon dos, je vais chercher mon arc et jeter un coup d'oeil mais le ragondin n'est plus là. Pendant que nous mangeons, le lac s'agite de plus en plus. Un gros ragondin part de l'endroit où l'eau s'agitait plus tôt et traverse le lac. À la fin du repas, avant qu'il ne fasse nuit, je décide d'aller faire un tour avec mon arc. Je pars jeter un coup d'oeil sur une avancée du plan d'eau dans les terres sur la droite mais l'epaisse végétation ne permet pas d'accéder au bord de l'eau. Je pars donc en sens inverse vers la digue. Un gros ragondin nage à 15 mètres du bord mais mes flèches coulent, impossible de le tirer. Alors que j'avance tranquillement sur le digue du lac, j'aperçois un gros ragondin qui broute sur la pente abrupte du bassin au pied du déversoir. Je fais une grande boucle en arrière pour revenir vers lui, caché par la cabane de pompage. Il n'est plus sur la pente, je me prépare à armer et m'approche doucement du bassin quand j'aperçois 2 ragondins. Un très gros à ma gauche, contre le penchant opposé, sur un petit muret en béton qui réduit le débit de l'eau avant le ruisseau et un autre plus à droite qui broute, assis au bord de l'eau au pied du talus. Le premier ragondin, plonge et disparaît un moment, refait surface juste à ma droite, replonge et disparaît dans une grosse buse sous mes pieds. L'autre ragondin broute toujours. J'arme doucement mon arc et lui décoche une flèche qui l'atteint mais heurte violemment l'enrochement du talus. Entravé, il tente de remonter contre la berge en couinant puis s'immobilise dans la végétation. L'autre ragondin ressort et tourne devant moi comme s'il savait que je ne pouvais pas le tirer en pleine eau sans perdre ma flèche. Il repart au bout du muret où il était tout à l'heure puis replonge, ressort à ma droite, replonge et retourne dans la buse d'où il ne semble pas vouloir ressortir. J'attends un moment, l'eau s'agite mais il ne sort pas, je tappe sur la buse mais rien. C'est alors que je constate que mon ragondin que je croyais mort ne l'est pas. Je lui décoche à contre cœur une seconde flèche qui l'achève rapidement mais qui, elle aussi, a heurté l'enrochement. La nuit sera vite là, je pars chercher mon ragondin et mes 2 flèches fracassées avant de retourner passer la soirée avec mes amis.

De la viande fraiche pour les chiens, 07 avril 2023

Alex

Partager cet article

Repost0
12 février 2023 7 12 /02 /février /2023 20:24

Ce matin, il a gelé fort, il fait -5. Je pars de chez moi vers 8 heures car les ragondins ne sortiront certainement pas avant le lever du soleil. Je décide de commencer par le canal de Labarthe. La campagne est toute givrée, pas un ragondin en vue, juste quelques chevreuils au gagnage. Arrivé sur place, je me gare près du moulin et commence à remonter le long du canal. Rapidement, un remous attire mon regard contre la berge opposée mais c'est couple de colverts qui s'envole. Le canal est très calme, pas un ragondin dehors. Je quitte le canal pour remonter le ru sur la droite du canal. J'avance doucement, l'eau est très légèrement boueuse et j'espère voir un ragondin. Au loin, un chevreuil traverse le champ en direction du Gers en broutant. En approchant d'un passage busé qui traverse le cours d'eau, l'eau est agitée. Je fais une boucle pour revenir sur le ponton et essayer de surprendre un ragondin mais alors que je me penche sur l'eau, le remous vient de l'entrée d'un terrier. Je tente d'appeler un moment mais le remous cesse. Je continue à remonter le ru quand j'aperçois un ragondin dans le cours d'eau, un peu après la cage trappe, toujours fermée depuis mon dernier passage. L'eau a beaucoup baissée depuis la dernière fois. Je fais une boucle dans le champ travaillé pour tenter de m'approcher mais alors que je reviens vers le ru, je constate que le ragondin est entré dans un terrier d'où sort de l'eau boueuse. Je me poste près du bord et appelle mais le remous cesse. Je décide de rester posté un moment. Les remous reprennent assez rapidement. Ils s'intensifient puis se calment puis reprennent de plus belle. J'arme plusieurs fois mon arc pensant voir sortir le ragondin puis désarme. Une poule d'eau sort de sous le busage à 40 mètres sur ma droite, c'est certainement elle qui agitait l'eau tour à l'heure. Le soleil de lève dans mon dos, je me décale un peu à gauche pour éviter que mon ombre soit portée sur l'entrée du terrier. Le temps passe, le remous s'intensifie à nouveau, et le museau du ragondin s'avance. J'arme mon arc. La tête sort, je vise et décoche rapidement mais le ragondin recule brusquement, heureuse j'ai tiré un peu haut, la flèche est passée au travers de la terre du haut du terrier. Bloqué par ma flèche, le ragondin se débat un moment, je réencoche. Au bout d'un moment le ragondin, qui n'arrive pas à reculer, s'avance pour se dégager et lui décoche une seconde flèche qui le sèche net.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Alors que je tourne la tête à gauche, j'aperçois des chevreuils qui viennent vers moi en longeant le ru. Il y a un brocard en velours et 2 chevrettes. La première chevrette traverse le ru à un peu plus de 100 mètres et disparaît dans la végétation, suivie un moment après par la seconde puis le brocard.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023
Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023
Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Je récupère mon ragondin et mes flèches puis recommence à longer le ru qui est de plus en plus boueux quand 4 colverts décollent un peu plus en amont. Je continue à avancer encore un peu quand j'entends du bruit dans la haie qui borde l'autre berge du ru. Je stoppe un instant et observe en espérant voir un ragondin mais plus rien. J'avance encore un peu et fais démarrer les chevreuils qui foncent dans la prairie de l'autre côté de la haie. À la limite du champ travaillé et de la prairie, je quitte le bord du ru pour revenir vers le canal. J'en profite pour faire quelques photos de mon ragondin dans la prairie gelée.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Pas le moindre ragondin le long du canal en retournant à la voiture. Juste une poule d'eau qui partira devant moi pour aller se cacher dans les joncs de la berge opposée.

Je reprends ma voiture pour aller à Aujan-Mournède. En chemin, j'aperçois 2 ragondins au gagnage le long d'un fossé perpendiculaire à la route mais impossible de trouver un endroit pour s'arrêter en toute sécurité, plus loin 4 autres ragondins mais impossible encore de se garer. Je décide de continuer, plein d'espoir en voyant que les ragondins commencent à sortir avec le soleil. En arrivant, je croise un promeneur qui laisse divaguer son épagneul breton non loin du fossé que je veux chasser. Aucun ragondin en vue. Je me gare, comme à mon habitude, à l'entrée d'une prairie, puis pars vers le fossé en longeant la route. Plusieurs vanneaux sont posés dans les champs aux alentours et donnent de la voix. Certains se chamaillent bruyamment en vol. Arrivé au bord du fossé, je contrôle la partie à droite de la route, l'eau est claire, rien ne bouge, je pars donc en longeant le fossé sur la gauche de la route. Je ralentis en arrivant près des arbres qui précèdent la zone de terriers et aperçois 2 remous devant des terriers un peu plus en aval. Je m'approche tout doucement mais les remous cessent. Je me poste à quelques mètres des terriers, le vent est bon mais plus rien ne bouge. Je tente d'appeler, rien non plus. Je continue à avancer alors que l'épagneul et son maître arrivent par la route. Le chien vient jusqu'au fossé plus en avant, mes chances de voir un ragondin sont maigres. Je continue tout de même, un peu plus loin, je lève une bécassine dans le fossé, elle part droit devant moi en le suivant et en protestant. Elle se repose dans le semé de blé sur la droite du fossé à un peu plus de 100 mètres et repart en donnant de la voix à mon approche. Je rejoins le ruisseau, toujours aucun ragondin, je le longe sans succès puis reviens à travers champ vers le fossé où j'ai vu les remous mais rien. Je reprends ma voiture pour rentrer.

Les ragondins vus au bord de la route tout à l'heure sont rentrés mais la harde de chevreuils, vue lors de ma dernière chasse, broute tranquillement à 150 mètres de la route. Je décide de refaire une halte au canal de Labarthe avant de rentrer. Je me gare au moulin et longe tranquillement le canal qui semble encore bien calme. Je passe le ponton pour longer l'autre berge. Alors que je me rapproche de l'arrivée du ru, j'aperçois 2 ragondins qui broutent sur le sommet du merlon qui longe l'autre rive du canal. Ils sont à environ 100 mètres, je m'approche doucement, un autre ragondin nage tranquillement en longeant la berge. Un des 2 ragondins plonge mais le second broute toujours tranquillement. Le ragondin qui nageait remonte le talus abrupt de la berge pour aller brouter à quelques mètres de son congénère. Je continue mon approche lente. Le second ragondin, le plus proche, est de cul et partiellement caché derrière le merlon. L'autre broute de face mais ne semble pas me voir. J'avance très lentement et décide de tenter de tirer le second ragondin qui est plus gros que l'autre. Je gagne peu à peu du terrain, il se tourne plein travers et remonte sur le haut du merlon alors que l'autre descend un peu pour se caler plein travers sur le talus. Je ne suis plus qu'à 10 mètres et je m'apprête à armer quand 2 gros ragondins surgissent de sous la berge à mes pieds et traversent le canal. J'arme doucement, je laisse passer le premier et aligne le second qui est un très gros mâle reconnaissable à sa tête massive. Il longe maintenant la berge opposée, mon tir sera fichant, je vise le cou et décoche. Touché, il se débat et plonge en emportant ma flèche alors que les 2 ragondins qui broutaient plongent et foncent dans un terrier plus à ma droite. Le ragondin fléché se débat sous la berge opposée plus à ma gauche. Je réencoche et me dirige vers lui quand un autre gros ragondin refait surface un peu plus en avant à environ 20 mètres, contre la berge opposée. J'arme, vise et décoche mais je passe juste au-dessus. Il plonge et fonce dans le courant, je réencoche et le suis sur la berge. Il est nettement visible sous l'eau cristalline. Il est au milieu du canal et j'attends qu'il revienne vers un bord pour ne pas perdre ma flèche. Je le suis ainsi sur environ 30 mètres quand il bifurque pour rejoindre un terrier de la berge opposée. J'arme, il fonce vers le terrier sans refaire surface et je lui jette ma flèche, au coup de bras, juste avant qu'il n'entre. Touché, il emporte ma flèche et se bloque près de l'entrée. Je réencoche, il se débat pour se dégager en grognant, j'arme mon arc et lui décoche une seconde flèche, au juger, sans vraiment le voir, pour éviter de le perdre au terrier. Touché, il se débat encore mais, cette fois, il ne risque pas de fuir. Je retourne vers l'endroit où se débattait le gros ragondin mais plus rien ne bouge et j'aperçois ma flèche, côté lame, qui dépasse de sous la berge, pensant mon ragondin mort, je descends un peu le canal pour le traverser sur une passerelle en pylônes EDF puis reviens vers le terrier où l'eau boueuse, qui s'en échappe, bouge encore. Je descends chercher mon ragondin et mes flèches. Il finit de mourir, je le pose sur la berge et remonte puis pars chercher mon autre flèche. Celle-ci récupérée, je remonte le talus abrupt quand j'aperçois mon autre ragondin qui s'éloigne en longeant la berge avec ma flèche en travers. Je réencoche et presse le pas pour l'intercepter. Il traverse le canal et rejoint l'entrée d'une buse en béton perpendiculaire à l'arrivée busée du ru. Le temps d'arriver en face, il est en train d'essayer d'y entrer mais la flèche le bloque. J'arme vite avant qu'il n'arrive à rentrer. Je sais que je vais exploser ma lame dans le béton mais, je vise derrière l'épaule et décoche. Ma flèche stoppée par le béton reste en travers. Le ragondin accuse le coup, tente encore de rentrer 2 ou 3 fois puis s'affaisse et bascule en arrière. Il se débat un peu puis s'immobilise.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Je retourne vers la passerelle et ramasse mon ragondin au passage que je laisse dans un chêne au bord du canal puis pars chercher mon second ragondin. Comme prévu ma seconde flèche est cassée au ras de l'insert, un impact bien creusé est visible dans le béton de la buse. Le ragondin a perdu beaucoup de sang et de contenu stomacal à l'entrée de la buse après mon second tir. Ma première flèche avait juste entaillé les muscles du cou.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Je récupère mon ragondin et mes flèches et le laisse au bord du canal avant de partir en longeant le ru où rien ne bouge. Je rejoins le bord du canal puis le longe pour rentrer et ramasse mes prises au passage.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Une petite photo souvenir en arrivant à la voiture et il est temps de rentrer.

Une sortie au ragondin givrée, 12 février 2023

Alex 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand. Je chasse léger (pas de jumelles, rarement le télémètre)... souvent juste mon arc, mon couteau et mon appareil photo, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LA RECHERCHE AU SANG

Cliquez sur la photo

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

BONNES ADRESSES CHASSE

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image

 

FOURNISSEURS

Cliquez sur l'image

 

Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image

 

 MATERIEL :

 

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE

 

Buffle murrah
Guanaco
ESPAGNE
Bouquetin espagnol de Beceite
Chèvre de Majorque hybridée
Chèvre sauvage
Mouflon à manchette

GUYANE

 

Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Québec
Dindon sauvage
Ours noir
Cerf de Virginie

 

Ile Maurice

 

Cerf rusa
Cochon marron

 

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe
Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard

 

Répartition des prélèvements grands gibiers

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin albinos
Ragondin
Rat musqué

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse

 

Guyane

 

Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara

 

Argentine

 

Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant

 

Québec
Marmotte américaine
Tétras du Canada
Gélinotte huppée
Bernache du Canada