Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:05

Ce matin, après une chasse au chevreuil infructueuse, nous partons faire un tour aux ragondins, je guide mes 3 invités sur mes territoires à ragondins. Leurs tentatives sont jusqu’à présent infructueuses, nous partons pour Saint Arroman pour chasser sur une grosse mare et le Cédon où j’ai pu prélever, lundi dernier, 3 ragondins.    

Tout à coup, sur le bord de la route, j’aperçois en même temps que mon passager un blaireau occupé à brouter en bordure de la route. Il est 10h30, ce n’est pas normal, cet animal est d’ordinaire nocturne. Il est à 40 mètres environ.

Je me gare, la voiture qui me suit avec le reste des troupes se gare aussi. Nous sommes 3 à prendre notre arc. Nous avançons doucement en longeant le bord de la route vers l’animal qui broute en avançant vers nous. Tout à coup, il lève la tête et regarde vers nous. Je nous pense repérés mais non, il reprend ses activités et recommence à venir vers nous.

Pas à pas, nous arrivons à une quinzaine de mètres, l’animal semble maigre. J’arme mon arc, encore quelques pas et je me cale, mon viseur prend l’épaule du blaireau positionné de ¾ face. Je ne regarde pas mes acolytes mais ils arment aussi.

2 flèches partent presque simultanément, la troisième un peu en retard. Ma flèche frappe l’animal au défaut de l’épaule alors que la seconde passe juste dessous et la troisième légèrement à côté. L’animal se contracte et roule dans le fossé foudroyé.    

Après analyse du tir, nous observons que ma flèche a traversé l’animal du défaut de l’épaule à la base haute de la queue, la seconde flèche lui a entaillé le dessous du ventre. Cet animal est dans un état de maigreur impressionnant. Cette flèche aura abrégé son calvaire car il était très certainement malade.

Tir sanitaire d'un blaireau, le 22 février 2010

Alex

Partager cet article

Repost0
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 07:54

Ce soir, je sors mon chien "Baïkal" un peu avant la tombée de la nuit, nous faisions le tour habituel. En rentrant, au milieu du village mon husky commence à venter, la truffe levée, il flaire un effluve qui semble venir du jardin en contre bas. Je pense qu'il s'agit un chat, mais le voilà qui entre dans le jardin par le petit portillon ouvert et qui revient aussi sec, la queue entre les pattes, se mettre derrière moi.

En regardant par-dessus le muret, quelle n'est pas ma surprise d'apercevoir un gros blaireau. Je retourne chercher mon arc au pas de course, j'habite juste à 200 mètres de là. Une fois de retour sur place et après une approche rapide, je me place à 5 mètres de l'animal. J'attends que le blaireau se positionne plein travers, occupé à chercher sa nourriture, et ajuste ma visée au défaut de l'épaule.

Mon tir en plongée ne le traverse pas car ma flèche heurte le sol. Après plusieurs tours sur lui-même en grognant, il détale comme une bombe vers le Gers à 250 mètres environ, en perdant la flèche couverte de sang, restée fichée au sol. Je le laisse filer jusqu'à ne plus l'entendre, puis je vais vérifier mon tir.

Seuls deux petits bouts de chair au sol attestent d'une blessure, pas une goutte de sang. Je suis la trajectoire de fuite sur 50 mètres pour ne trouver qu'une goutte de sang de la taille d'un petit poids puis plus rien. La nuit tombe.

Le lendemain, je reprends mes recherches. Le jardin est fermé par un mur sur une grande partie de son périmètre. Je décide donc de suivre le mur jusqu'à son interruption mais ne trouve pas un indice. Au moment où le mur s'interrompt, je remarque que le chemin goudronné qui le longe de l'autre côté est maculé de longues traces de sang qui le traversent vers le champ de soja d'en face.

J'ai parcouru presque 200 mètres par rapport à l'endroit du tir, de l'autre côté du chemin le sang devient très abondant, mon blaireau est là à 5 mètres, la flèche est rentrée derrière l'épaule pour ressortir au milieu du sternum, un poumon et le cœur sont touchés. 200 mètres avec une telle flèche c'est incroyable d'autant plus qu'il n'a perdu vraiment du sang que presque au moment de mourir.

Mon deuxième blaireau à l'arc

Flash-back sur mon premier blaireau :

 

C’était une fin de journée de début de saison, je rentrais d’une journée de chasse peu fructueuse, quand, au milieu d’un chemin forestier, j’aperçois ce beau petit blaireau entrain de fouiller le sol. Quelques dizaines de mètres d’approche en contournant les feuilles mortes et les brindilles très craquantes à cette saison et me voilà à 10 mètres, j’arme et je décoche ma flèche équipée d’une trois lames, l’atteinte colonne vertébrale, poumons l’a cloué sur place.

Mon deuxième blaireau à l'arc

Alex

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant