Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 12:04

Ce matin, Lionel et Christophe n'étant pas disponibles pour une petite sortie au ragondin nous partons chasser avec Lilian sur mon lac favori à Labéjan où j'ai repéré pas mal de ragondins ces derniers jours. Nous arrivons juste avant le lever du jour et nous nous préparons pour remonter tranquillement vers le déversoir alors que la luminosité est maintenant suffisante pour chasser. Je vais laisser Lilian chasser sur la gauche du lac alors que je traverse le déversoir sur une poutre en béton pour longer la digue du lac. Un ragondin part de la digue vers la berge suivie par Lilian. En arrivant presque au bout de la digue, j'aperçois 2 gros ragondins qui s'avancent sur l'eau. Je tente une approche mais ils plongent et remontent hors de portée. J'attends un moment mais un part vers la berge de droite et l'autre reste immobile au milieu du lac. Je finis par quitter mon poste et poursuivre mon chemin pour longer la rive de droite. Lilian est toujours près du déversoir. J'ai fait quelques dizaines de mètres le long de la berge quand le ragondin immobile se décide à revenir vers la berge. Je fais vite demi-tour et passe derrière la digue pour tenter de l'intercepter à couvert. Pendant ce temps, le ragondin rejoint le bord de la digue. Un remous trahit sa présence et je tente une approche caché par le talus de la digue mais il plonge alors que je suis presque à portée de tir et remonte hors de portée pour s'éloigner vers le bout du lac.

Je fais à nouveau demi-tour pour repartir chasser le long de la berge de droite. J'avance doucement en surveillant le bord de l'eau, en arrivant près de quelques peupliers aux pieds desquels se trouve un amas de branchages, un gros remous trahit le départ d'un ragondin. Je continue à m'avancer en tentant d'apercevoir le fuyard au travers des branchages sans succès puis pars me poster juste un peu plus loin, au bout d'un peuplier tombé sur le lac. Des bulles remontent régulièrement dans les branchages. Je comprends vite qu'un ragondin se cache sous l'eau et accroche mon décocheur, me tenant prêt à armer mon arc. Au bout de quelques minutes, sa tête refait surface au milieu des branchages à moins de 10 mètres. J'arme doucement, vise et décoche, le séchant sur place. Le lever du soleil sur la lac est magnifique.

Une sortie ragondin avec Lilian, 27 mai 2017

Je le laisse sur place avec ma flèche remontée se caler dans les branchages et poursuis vers le bout du lac. Plusieurs petits saules poussent au bord de l'eau. Sous les branches basses de l'un d'eux, un remous trahit le départ d'un ragondin. Je me décale entre 2 arbustes et aperçois le petit ragondin refaire surface à environ 15 mètres au milieu du lac. Il file de cul vers les terriers de la berge opposée, j'arme mon arc et le suis dans mon viseur. Il marque un temps d'arrêt au bord de l'eau à environ 30 mètres, je décoche mais ma flèche passe au-dessus et se fiche dans la berge. Je réencoche rapidement, vise et décoche. Cette fois le ragondin est touché et remonte péniblement sur la berge où il s'immobilise à un peu plus de 1 mètre des terriers que la baisse du niveau du lac a dégagé. Je décide de ne pas retirer et de le laisser, le temps de faire le tour pour le récupérer. Je repars chercher mon premier ragondin. Lilian s'est posté sur la berge opposée.

Une sortie ragondin avec Lilian, 27 mai 2017

Je pose mon sac à dos, mon arc, mon portable et mon appareil photo sur la berge puis m'avance en équilibre sur le tronc partiellement immergé en me frayant un chemin au travers des quelques branchages pour atteindre mon ragondin et ma flèche mais mon pied glisse et je tombe à l'eau me rattrapant au vol à une branche. Dans l'eau jusqu'aux hanches, je récupère mon ragondin et ma flèche puis reviens trempé vers la berge. Je récupère mes affaires puis pars vers la digue sans voir de ragondin puis laisse ma prise au coin de cette dernière avant de longer la digue et rejoindre la berge de gauche pour aller rejoindre Lilian. J'avance tranquillement quand un remous attire mon attention sous quelques branchages au bord de l'eau au pied d'un grand peuplier. Je m'avance doucement et comprends vite qu'il s'agit d'un beau ragondin qui essaye de se cacher. Il est de cul, son arrière train dépasse de l'eau alors que sa tête est sous l'eau. Je réussis à m'approcher à moins de 10 mètres sans qu'il ne fuit et lui décoche une flèche. Touché au postérieur, il démarre et plonge dans le lac pour se débattre sous la surface avec ma flèche plantée qui refait régulièrement surface. Il tente de se dégager alors que je réencoche rapidement et me positionne au bord de l'eau. Il finit par remonter et se positionner presque plein travers à environ 10 mètres. J'arme, vise et décoche, cette fois il meurt sur le coup. Je le récupère avec mon lancer et récupère mes flèches que je remets au carquois avant de partir retrouver Lilian.

Il est posté devant un gros buisson couvrant la surface de l'eau. Un remous a attiré son attention. Je tente de m'avancer dans l'arbuste pour déloger un ragondin mais ce sont des foulques qui en sortent. Nous partons chercher mon second ragondin qui doit être mort au coin du bois sur la berge mais à notre arrivée, il n'est plus là. Je récupère mes flèches. Pas de trace de sang, je sonde un terrier à l'aide d'une flèche et touche, à moins de 1 mètre de l'entrée, un ragondin qui démarre en grognant et s'enfonce dans le terrier. Je pensais ma flèche bonne mais je viens de perdre mon ragondin.

Nous repartons vers la voiture pour partir chasser sur un petit lac sur Clermont Pouyguilles. Nous nous garons au départ du chemin d'accès à la résidence secondaire, barré par une chaîne puis nous nous préparons avant de remonter doucement vers la berge du lac. Je laisse partir Lilian vers le déversoir et m'avance sur la droite du plan d'eau quand j'aperçois des ragondins à la surface de l'eau et un très gros ragondin broutant tranquillement sur la bande enherbée de la gauche du lac derrière le massif de laurières du coin du plan d'eau, au niveau du déversoir. Je siffle pour attirer l'attention de Lilian et lui expliquer par signes la présence des ragondins. Je fais marche arrière voué pour le rejoindre et lui expliquer comment approcher le gros ragondin. Je reste derrière lui alors qu'il s'approche des laurières. Lilian repère un gros ragondin qui se débine sur l'eau vers son terrier à une dizaine de mètres. Il arme vise e décoche. Le sang gicle à l'impact et rougit l'eau mais le ragondin se débat et rentre au terrier. D'autres ragondins plongent se dispersent sur le lac. Le gros ragondin qui broutait en a profité pour s'enfuir. e pars me poser au bout du plan d'eau proche de terriers. Lilian repère une tête qui dépasse des lentilles d'eau sans être sûr de son identification : "c'est pas un ragondin ? Je tourne la tête et l'aperçois, je lui confirme son impression, il arme, vise et décoche sur cette petite tête à plus de 20 mètres de lui. Sa flèche semble bonne mais le ragondin rentre dans les terriers à ma gauche. L'eau bouge un moment à l'entrée du terrier et nous pensons que le ragondin se débat en mourant, je reste tout de même posté un moment près de l'entrée au cas où. Le remous se calmant, je décide d'aller jeter un coup d'œil dans le terrier où est rentré le gros ragondin mais c'est alors que le petit ragondin, que nous pensions mourant, en profite pour sortir du terrier et remonter le talus pour rentrer dans un terrier plus haut. Je me précipite mais trop tard, il est à couvert et ne ressortira pas. Il n'y a pas de trace de sang sur son passage et je me dis qu'il n'était peut-être même pas blessé. Je me mets à l'eau pour regarder dans le terrier d'où il est sorti et constate qu'il n'est en fait profond que de 2 mètres, si j'avais su, j'aurais pu le flécher au fond avant qu'il ne ressorte. Il nous a bien eus, je vais contrôler l'autre terrier mais le ragondin est rentré trop profondément.

Nous retournons à la voiture et partons pour Saint Arroman où nous nous séparons pour chasser mais pas le moindre ragondin en vue, je flècherai tout de même une petite carpe. Nous décidons de rentrer. En chemin, nous apercevons un beau ragondin au gagnage dans une luzerne au bord d'un ru qui rejoint le Sousson. Nous nous garons un peu plus loin et tentons une approche. Lilian, décide de me laisser tenter l'approche, je passe donc devant et il me suit. Nous rejoignons le bord du ru puis avançons doucement vers l'endroit où se trouvait le ragondin. Il ne semble plus là et nous baissons notre garde en arrivant à environ 15 mètres de l'endroit où je pensais le voir. Le ragondin qui s'était tapi au sol dans la luzerne en profite pour se redresser et foncer vers le ru. Je laisse Lilian passer devant et se précipiter vers l'endroit où il a disparu et me cale devant une trouée dans la végétation en regardant Lilian. Un mouvement attire mon regard sur le ru, je tourne la tête et aperçois le gros ragondin arrêté sur l'eau à 3 mètres sur ma gauche. Je tente d'armer mon arc mais il rentre à couvert. Lilian lui décoche sur 2 petits ragondins mais les manque. Nous regardons encore un instant si d'autres ragondins ne sont pas de sortie mais ne voyant rien, nous décidons de rentrer. Je fais une halte sur une mare à Durban et poste Lilian dans le coin de la mare près des terriers avant de partir faire le tour de petit plan d'eau. J'ai fait à peine 20 mètres qu'un gros plouf retentit, une ligne de bulles se dessine en direction de Lilian que j'avertis. Il arme son arc et attend un moment mais rien ne vient et il désarme, le ragondin en profite alors pour refaire surface devant lui et replonger pour rentrer au terrier avant qu'il n'est le temps de réarmer. Je finis de longer la berge jusqu'à une autre zone de terrier puis fais demi-tour. Cette fois nous rentrons.

Une sortie ragondin avec Lilian, 27 mai 2017

Alex

Partager cet article

Repost0
22 mai 2017 1 22 /05 /mai /2017 19:27

Ce soir, je retourne chasser sur le Sousson à Saint Arroman. Je me gare près du ruisseau et le traverse par un passage bétonné avant de commencer à le remonter tranquillement. Un tracteur est en train de faucher une parcelle à flanc de colline au-dessus de la parcelle de colza en long que je longe. J'avance tranquillement en contrôlant chaque trou d'eau que la végétation ne recouvre pas quand j'aperçois un gros ragondin juste au moment où il m'aperçoit lui aussi et plonge. Je me fige et aperçois alors 4 petits ragondins qui n'ont pas bougé, juste à côté de l'endroit où se trouvait le gros qui semble être rentré au pied du talus, en dessous de moi, vu le remous qui agite l'eau. J'arme et en vise un, ma flèche le clou sur place, 2 plongent e mais reste sans bouger. Je réencoche, vise et décoche à nouveau le clouant aussi sur place. Je réencoche et aperçois un petit ragondin immobile, dans l'eau contre la berge opposée, un peu en amont des 2 autres. J'arme, vise et décoche, clouant également ce dernier sur place. Le second n'est pas mort et se débat pour se libérer, je l'achève d'une quatrième flèche. Plus de ragondin en vue.

4 petits ragondins sur le Sousson à Saint Arroman, 22 mai 2017

Je pose mon arc et descends chercher mes prises en traversant l'eau peu profonde. L'eau bouge encore devant le terrier où est rentré le gros ragondin et je contrôle mes arrières pour éviter une attaque. Alors que je remonte sur la berge, le tracteur arrive par la bande enherbée, c'est le propriétaire, nous saluons puis je le laisse passer avant de faire une photo souvenir au bord du colza.

4 petits ragondins sur le Sousson à Saint Arroman, 22 mai 2017

Le tracteur ayant dérangé le coin, je reviens vers le passage bétonné, laisse les ragondins à ma voiture et reprends ma chasse en descendant maintenant sur la gauche du ruisseau. J'aperçois vite un jeune ragondin broutant, à environ 15 mètres, sur le talus de la berge opposée. Le vent n'est pas très bon mais je tente de me rapprocher un peu et me fais repérer. Le ragondin plonge dans la végétation, je me rapproche vite en armant mon arc mais il saute à l'eau et je le perds vite de vue. Je désarme et reprends ma progression. Environ 200 mètres plus loin, un remous attire mon attention mais l'eau boueuse qui trahit le passage d'un ragondin se calme et ne voyant rien sortir, je continue ma route. Un peu plus loin je traverse le ruisseau par un passage bétonné et continue sur l'autre rive. J'arrive à la route de Masseube sans rien voir et fais demi-tour. Je ne retraverse pas par le passage et reste sur la gauche. Près de l'endroit où l'eau était agitée tout à l'heure, j'aperçois un beau ragondin affairé à sa toilette contre la berge opposée à environ 35 mètres. Je me décale vers le champ pour tenter d'avancer caché par le talus de la berge et arme mon arc en arrivant près de l'endroit où j'estime se trouver le ragondin. Il n'est plus là et je me poste au bord du ruisseau pour attendre. Un petit ragondin arrive par ma gauche. J'arme mais la végétation m'empêche de tirer et je le perds vite de vue. Un ragondin ronne juste sous mes pieds. Je tente de le faire sortir en imitant des cris de petit ragondin. L'eau s'agite mais je ne peux pas le voir. Je m'éclipse doucement et reviens en arrière pour traverser le ruisseau à environ 50 mètres et revenir doucement par la berge opposée. En arrivant en face du terrier, je ne vois rien quand mes yeux se posent sur une tête de ragondin dépassant de la végétation au niveau de l'eau. J'arme doucement et prends ma visée mais il fait marche arrière dans la végétation et je décoche au juger sans le toucher.

J'attends un peu mais il ne ressort pas. Je retraverse le ruisseau et récupère ma flèche pour continuer mon chemin en direction de la voiture. Mon téléphone sonne alors que j'arrive dans le secteur où le jeune ragondin m'a échappé tout à l'heure. Je décroche et commence à parler mais 2 jeunes ragondins viennent droit sur moi et se calent dans la végétation, contre la berge en face de moi. L'un d'eux ressort la tête et me regarde. Je mets doucement mon portable à la poche, arme mon arc, vise et décoche. Mon tir de tête le laisse sur place.

4 petits ragondins sur le Sousson à Saint Arroman, 22 mai 2017

Je reprends mon téléphone pour continuer ma conversation mais le réseau et mauvais et coupe la ligne. Je descends chercher ma prise et fais démarrer l'autre ragondin qui rentre dans un terrier 1 mètre plus à droite. Je retourne à la voiture pour une petite photo de groupe avant de reprendre ma voiture.

4 petits ragondins sur le Sousson à Saint Arroman, 22 mai 2017

Juste avant la route de Masseube, j'aperçois 2 petits ragondins au gagnage sur le talus de gauche d'un ru descendant au Sousson. Je me gare au bord de la route et tente une approche par la berge opposée. Le vent n'est pas bon et à 30 mètres un des petits revient vers l'eau. Je poursuis mon approche mais, à 20 mètres, le second commence à descendre le talus. J'arme mon arc et presse le pas. J'ai juste le temps de décocher une flèche à quelques mètres avant qu'il ne saute à l'eau. La flèche l'entaille profondément mais il se jette dans le terrier en face de moi et rentre à couvert. J'attends un peu mais il ne ressortira pas. Je descends chercher ma flèche au fond du ru encaissé puis remonte et retourne à ma voiture. Ma flèche est couverte de fibres musculaires.

4 petits ragondins sur le Sousson à Saint Arroman, 22 mai 2017

Je pars maintenant pour un lac de Labéjan pour finir la soirée et où les ragondins seront plus forts que moi, impossible d'en tirer un.

 

Alex

Partager cet article

Repost0
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 19:25

Ce soir, je retourne chasser le petit lac de Clermont Pouyguilles. Je me gare, comme d'habitude, au départ du chemin d'accès à l'habitation et pars vers le lac en remontant la pelouse en direction du déversoir. J'aperçois vite 2 petits ragondins au bout du lac près du terrier au pied de la berge de gauche. Je fais demi-tour pour contourner le gros massif de laurières qui pousse au niveau du déversoir et passe par la route pour remonter vers le lac. Je reste à quelques mètres de la berge et progresse voûté pour profiter de la hauteur du talus de la berge pour avancer à couvert. En arrivant près des ragondins, j'arme doucement mon arc et me redresse mais ils plongent et refont surface au milieu du lac dans les lentilles d'eau. Ils ne sont qu'à 10 mètres mais le faible niveau d'eau recouvrant la vase ne me permet pas un tir sans perdre ma flèche. Ils finissent par replonger et partent vers le terrier du coin à ma droite. Je tente de les intercepter mais le premier rentre au terrier sans refaire surface. Le second refait surface devant moi à moins d'un mètre du terrier mais plonge aussitôt en faisant demi-tour. Il refait surface au milieu du lac puis plonge et part vers le terrier du coin à ma gauche. J'arrive à le faire retourner juste devant le terrier. Il remonte encore au milieu du lac et replonge. Je descends au bord de l'eau et me poste entre les 2 terriers en espérant pouvoir décocher une flèche. Le ragondin refait surface de dos, j'arme, vise et décoche mais ma flèche trop basse semble passer dessous. Il plonge et remonte vite. Ma flèche est restée sous l'eau dans la vase. Le ragondin plonge régulièrement mais remonte très vite à chaque fois. Je comprends vite qu'il doit être blessé. Je tente de le faire venir vers le bord en lui jetant des pierres. Il plonge à chaque fois et remonte vite. Au bout d'un moment, il commence à revenir vers le terrier proche du déversoir  en plongeant régulièrement, environ tous les mètres, sans arriver à tenir sous l'eau. Je lui décoche une flèche à 2 mètres du terrier au jugé sous l'eau boueuse mais le manque. Je me précipite alors vers le terrier avec une flèche à la main et parvient à le pousser sur le côté avec cette flèche juste avant qu'il ne rentre au terrier. Il repart vers le terrier et je recommence et réussis cette fois à l'attraper par la queue pour l'achever. Ma flèche lui avait ouvert le ventre et coupé une patte arrière.

Je passerai le reste ma soirée sur un autre lac à Labéjan sans parvenir à coincer les ragondins.

Un petit ragondin à Clermont Pouyguilles, 15 mai 2017

Alex

Partager cet article

Repost0
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 09:14

Ce soir, je décide de retourner chasser au bord du Gers entre Auterrive et Boucagnères. Je pars comme d'habitude du départ du sentier de promenade qui borde le Gers. Au-dessus du mur qui dévie l'eau de la rivière vers le canal du moulin, j'aperçois quelques ragondins se débinant sur l'eau devant moi mais sans pouvoir les approcher ou les attirer. Certains prendront même le luxe de se caler contre la berge opposée pour me laisser passer comme s'ils savaient que je ne tire pas les ragondins à cet endroit faute de pouvoir les récupérer et récupérer mes flèches. Je jette un coup d'œil le long des fossés qui rejoignent le Gers sans voir de ragondin avant de revenir sur mes pas. Une femelle ragondin et ses petits me regardent passer de la berge opposée alors que la luminosité baisse.

Un ragondin au bord du Gers, 10 mai 2017

Je finis par repérer un beau ragondin, calé dans l'eau, contre la berge opposée, il broute des feuilles tombantes en se redressant au maximum pour les attraper. Je me poste derrière un gros arbre au bord de l'eau à environ 20 mètres de lui et commence à appeler. Immédiatement, il laisse son repas et biaise vers le milieu du cours d'eau en se rapprochant de moi. J'arme doucement mon arc et le laisse passer l'arbre avant d'aligner ma visée et de décocher alors qu'il n'est plus qu'à 7 mètres environ. Touché, il plonge dans un nuage de sang qui se disperse vite dans le courant. Il remonte vite devant un terrier de la berge opposée puis commence à se débattre en tournant en rond, le nez levé au ciel pour chercher son oxygène. Il s'immobilise vite et commence à dériver dans le courant. J'attrape vite mon lancer pour attraper ma flèche qui a dérivé en aval.  J'attends ensuite, entre 2 arbres, le ragondin qui dérive et réussi à l'accrocher avec mon lancer pour le ramener contre la berge à mes pied et le remonter sur la berge.

Un ragondin au bord du Gers, 10 mai 2017

Je range ensuite mon lancer dans mon sac à dos puis continue mon chemin avec mon ragondin à la main quand du mouvement attire mon regard sur la berge opposé. Un beau blaireau se débine sur le talus du Gers en parallèle du cours d'eau. Je le suis un instant pour voir où il va mais il me repère et fait demi-tour en pressant le pas, s'arrêtant par moment pour regarder vers moi et finit par disparaître dans une touffe de buissons. Un peu plus loin un gros remous attire mon attention contre mon côté de berge à environ 30 mètres. Je pose mon ragondin puis avance tout doucement vers le remous. Un énorme ragondin surgit juste à mes pieds dans la végétation et plonge bruyamment pour disparaître. Je n'ai pas pu le voir assez tôt. Je récupère mon ragondin et poursuis mon chemin.

Un peu avant le muret du canal, un remous attire mon attention sous des branches tombantes de la berge opposée. Il fait presque nuit. Je me cale et lance des appels. Un gros ragondin vient droit sur moi pour stopper à quelques mètres de moi mais il fait trop sombre et je ne peux pas le viser. Il finit par me repérer et plonge pour revenir sous les branches où un remous trahit sa présence. Il est temps de rentrer.

 

Alex

Partager cet article

Repost0
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 09:18

Ce soir, je repars faire un tour du côté de Clermont Pouyguilles pour tenter de réduire un peu la population de ragondin du petit lac. Mon ami Arnaud Lasperches d'HAVA Archerie m'ayant réparé et reréglé mon Carbone Elément partiellement cassé en Guyane, j'en profite pour le ressortir ce soir. Il n'a plus de stop-corde et vibre bruyamment à la décoche mais il fera parfaitement l'affaire pour chasser les ragondins et c'est mon Défiant Carbone Turbo qui va prendre la relève pour le grand gibier.  En chemin, je repère un groupe de  ragondins au gagnage dans une parcelle de luzerne, au bord d'un fossé rejoignant le Sousson à environ 100 mètres. Je me gare près d'un poulailler un peu plus loin et reviens vers le fossé en longeant la route en bordure de la luzerne. Arrivé au bord du fossé, les ragondins broutent toujours à environ 50 mètres. Je commence mon approche en longeant doucement le fossé tout en surveillant les animaux. Je stoppe à chaque fois qu'ils risquent de me voir et gagne peu à peu du terrain mais alors que j'ai gagné la moitié de la distance, un gros ragondin se débine vers l'eau. Je me fige et le laisse disparaître avant de poursuivre ma progression. Je gagne encore quelques mètres mais d'autres ragondins se débinent vers l'eau. La luzerne bouge encore et je continue à avancer mais presse un peu le pas. Alors que je suis à environ 10 mètres, 3 petits ragondins sortent de la luzerne et se coulent vers le fossé, j'arme et m'avance un peu en tentant d'en viser un dans la végétation et finis par réussir à aligner le dernier et décocher. Touché, il fonce vers le fossé en couinant. Je le laisse tranquille en espérant qu'il meure avant le terrier puis réencoche et jette un coup d'œil aux terriers plus en amont. L'eau bouge mais mes cris de petit ragondin ne font pas ressortir les fuyards. Je finis par aller chercher ma flèche qui porte des traces de viande et de poil. J'ai tiré trop bas. Je remets la flèche au carquois et contrôle le fossé. A l'entrée du terrier, l'eau est rougie par le sang mais le ragondin est rentré au terrier. Je tente de le sonder avec une flèche mais rien à part un ragondin qui se met à ronner à l'intérieur. Mon ragondin est perdu.

Je retourne vers la voiture et décide, avant de repartir, d'aller contrôler une mare un peu plus haut en remontant le long du fossé. Rien en vue, je retourne à la voiture et pars pour Saint Arroman, au bord du Sousson. Je me prépare puis rejoins le bord de l'eau et commence à remonter le ruisseau par la gauche quand un tracteur arrive. C'est le propriétaire qui broie ses bandes enherbées. Nous discutons un moment et je décide de revenir chasser ce secteur un autre jour car les ragondins ont dû rentrer au terrier, dérangés par le tracteur. Je pars donc pour le petit lac et me gare comme d'habitude avant de partir doucement vers le lac en biaisant vers le massif de laurières. Les petits ragondins se débinent sur l'eau et c'est alors que j'aperçois un gros ragondin au gagnage, de face, sur ma gauche sur la bande enherbée, de l'autre côté du fossé parallèle au lac, à environ 10 mètres de moi. J'arme doucement caché par les laurières puis aligne lentement ma visée alors que le ragondin se tourne plein travers en broutant. Je décoche et ma flèche traverse le ragondin pour se ficher au sol. Ce dernier démarre et fonce dans le fossé asséché où il disparaît. Sachant que ce fossé est plein de terrier je le laisse faire et pars pour tenter d'intercepter des petits ragondins. Ces derniers sont rentrés aux terriers et je me poste un moment avant d'aller contrôler mon tir. En arrivant au bord du fossé, je remarque d'abord un terrier dont l'entrée est ensanglantée

Un beau ragondin sur le petit lac de Clermont Pouyguilles, 9 mai 2017

puis quelques mètres plus loin, j'aperçois mon ragondin mort à l'entrée d'un second terrier.

Un beau ragondin sur le petit lac de Clermont Pouyguilles, 9 mai 2017

J'ai eu de la chance, il semble qu'il soit rentré dans le premier terrier puis ressorti pour mourir devant le second, j'ai bien fait de ne pas me montrer et de le laisser tranquille pour ne pas l'affoler.

Je pars récupérer ma flèche qui est pleine de sang.

Un beau ragondin sur le petit lac de Clermont Pouyguilles, 9 mai 2017

Je la lave à la mare puis la remets au carquois et récupère mon ragondin pour une petite photo souvenir avant de partir chasser sur la mare de Loubersan où je verrai quelques lapins et ragondins sans occasion de tir sur ces derniers.

Un beau ragondin sur le petit lac de Clermont Pouyguilles, 9 mai 2017

Alex

Partager cet article

Repost0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:25

Ce soir, j'ai invité Marine que j'ai eu en stage il y quelques années et son copain Alexandre, photographe animalier à ses heures perdues, pour m'accompagner au ragondin. Ils ont tous les 2 passé leur JFO récemment et j'espère leur montrer un bon aperçu de ce qu'est la chasse à l'arc. Nous nous retrouvons sur le parking devant la mairie de Seissan avant de partir pour Labéjan avec ma voiture. Nous commençons par nous arrêter près d'un premier lac. Je me gare au bord de la route et nous descendons vers le plan d'eau par un passage de tracteur. A mi-chemin du lac, je repère un gros ragondin se débinant au milieu de la digue. Je leur signale le ragondin et presse le pas alors que ce dernier disparaît dans les joncs qui bordent l'eau.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Alors que j'arrive près du coin du lac, le ragondin s'avance un peu sur l'eau puis part en longeant à 1 à 2 mètres de la berge en direction d'un terrier à l'autre bout de la digue. Je tente de le suivre en réduisant son avance par la digue mais il plonge en se dirigeant vers les joncs. Je me précipite vers le coin du lac et me poste devant la buse d'évacuation du trop-plein du lac. L'eau s'agite et je pense voir ressortir le ragondin. J'arme mon arc et attends un moment.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Je me rends vite compte qu'il s'agit d'une carpe qui bouge sous l'amas de végétation coupé qui flotte devant la buse. Je désarme. Marine et Alexandre me rejoignent j'attends encore un peu mais le ragondin a disparu. La carpe bouge toujours et fait par moment des bruits de succion. Je me reposte et finis par l'apercevoir. Je tente une flèche mais la frôle et provoque sa fuite. Je reviens sur mes pas puis longe la berge de droite du lac tranquillement. En arrivant au bout du plan d'eau, un remous attire mon attention et je m'approche très lentement pour me rendre compte qu'il s'agit encore d'une carpe. Cette fois ma flèche la cloue sur place et je la récupère pour la mettre dans mon sac à dos avant de partir jeter un coup d'œil sur la mare au-dessus. Rien en vue, je tente des cris de petit ragondin mais rien ne bouge. Nous retournons à la voiture et partons pour un autre lac.

Je me gare sous la digue puis nous remontons vers le lac, en arrivant au niveau du déversoir, Marine pense voir un ragondin et me le signale mais, je me rends vite compte qu'il s'agit d'une poule d'eau qui agite la surface de l'eau. Nous longeons la berge, au bord du colza, en direction du bosquet qui borde le bout du lac. Les ragondins ne sont pas de sortie. Alors que nous arrivons à bosquet. Un couple de colvert en profite pour se poser à environ 15 mètres de nous, sur l'eau,  alors que nous sommes masqués par de gros saules poussant au bord de l'eau. Nous restons un moment sans bouger mais ils finissent par nous repérer et décollent. Je décide de revenir à la voiture car les ragondins ne sont pas encore dehors. Nous partons vers Clermont Pouyguilles, un peu plus loin, je dois m'arrêter pour ne pas écraser un couple de perdreaux. Le mâle harcèle la femelle et tente de lui monter dessus en saisissant les plumes de son cou avec son bec alors qu'elle avance pour s'échapper. Les 2 oiseaux tournent un moment au milieu de la route avant que la femelle ne réussisse à se débiner vers une haie sur la droite de la route avec le mâle toujours sur son dos. Alexandre arrive juste à prendre une photo avant qu'ils ne disparaissent mais cette dernière est floue.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

En longeant la route de la vallée du Sousson, j'aperçois un gros ragondin entrain de brouter au bord d'une mare dont une berge touche une culture sur sa gauche mais dont les autres berges sont complètement dégagées rendant l'approche assez difficile. Je m'arrête un peu plus loin au bord de la route et décide de tenter l'approche. Mes invités, se rendant compte de la difficulté de l'approche, décident de m'observer de la voiture sans vraiment croire à ma possible réussite. J'attrape mon arc et part en décrivant une grande boucle à plus de 100 mètres de la mare pour revenir ensuite vers le petit plan d'eau, tranquillement, en essayant de m'aligner avec l'ombre portée des bâtiments situés de l'autre côté de la route, en face de la mare. Cette ombre soulage mes yeux agressés par le soleil rasant du soir qui m'éblouit.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Petit à petit, je me rapproche du ragondin qui broute toujours en me tournant le dos. Je stoppe à chaque fois qu'il redresse la tête et repars dès qu'il se remet à brouter. Un second ragondin fait une apparition furtive sur le haut de la berge puis redescend dans la mare. En arrivant à 10 mètres du ragondin qui me tourne toujours le dos, j'arme mon arc et continue à m'approcher jusqu'à 7 ou 8 mètres puis vise et décoche. Ma flèche traverse le ragondin pour aller se ficher dans la berge opposée. Il plonge alors que je réencoche et réarme. Une ligne de bulles part vers la berge opposée et mon ragondin refait surface en surgissant de l'eau et se précipitant vers un terrier hors d'eau sans me laisser le temps de réagir. Je désarme.

Un autre ragondin en profite pour sortir du fossé bordant la culture et rejoignant le Sousson. J'arme et le laisse venir tranquillement mais alors que je m'apprête à décocher, il plonge et rentre, sans refaire surface, dans un terrier à 7 ou 8 mètres sur ma gauche. Je désarme et attends un peu. Ne voyant pas ressortir le ragondin, j'arme mon arc et imite des cris de petit ragondin.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Presque immédiatement, le ragondin sort la tête du terrier. J'aligne ma visée et décoche. Ma flèche de tête le cloue à l'entrée de son terrier mais sans le tuer. Il se débat pour tenter de se libérer. Je pars vite à sa rencontre après avoir posé mon arc sur la berge et l'attrape par la queue pour dégager ma flèche planée dans la berge et le sortir de l'eau avant de l'achever d'un coup sec.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Je vais ensuite récupérer ma première flèche plantée dans la berge et en profite pour regarder à l'intérieur du terrier où j'aperçois la queue et l'arrière train de mon ragondin immobile à environ 1 mètre de l'entrée. Je décide de le laisser tranquille au cas où il ne serait pas encore tout à fait mort puis remets mes flèches au carquois et récupère mon ragondin pour revenir vers la voiture.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Nous reprenons la route en direction de Clermont Pouyguilles. Je dépasse le village et poursuit jusqu'à la mare aux ânes mais ne voyant pas de ragondin, je fais demi-tour pour aller chasser un petit lac dans la pelouse d'une résidence secondaire. Alors que nous sommes en plein village, Alexandre repère un ragondin broutant dans une pelouse, au bord d'une petite mare. Je me gare un peu plus loin dans le village, attrape mon arc et tente une approche par la route pour me positionner sans mal à environ 7 ou 8 mètres du ragondin qui broute en me tournant le dos. Positionné sur une petite murette, j'arme, vise et décoche, séchant net mon ragondin. Je descends dans la pelouse pour le dégager de ma flèche et la récupérer.

Je lave ensuite ma flèche couverte de sang dans la mare et récupère mon ragondin pour revenir à la voiture. Nous repartons vers le petit lac. Je me gare à l'entrée du chemin d'accès barré par une chaîne. J'attrape mon arc et pars vers le lac en remontant la pelouse vers le sommet de la digue, ce qui masque mon approche. En arrivant au bord de l'eau, j'aperçois un gros ragondin qui nage à environ 10 mètres pour rentrer dans son terrier, au pied de la berge de gauche. J'arme, vise en le laissant se rapprocher de la berge pour espérer récupérer ma flèche qui disparaîtrait sinon dans la vase profonde et décoche alors qu'il n'est plus qu'à 1 mètres du terrier. Touché, il rentre au terrier, suivi par 2 petits ragondins alors que je réencoche. 2 autres petits ragondins partent vers un terrier à l'autre bout de la mare. Un autre gros ragondin que je n'avais pas vu, à quelques mètres sur ma gauche, se débine vers les terriers du déversoir sans me laisser le temps de réagir.

Je laisse partir les petits ragondins. L'eau bouge pas mal devant le terrier où est rentré mon ragondin blessé. Je décide me poster au niveau du déversoir, sur un replat au  niveau de l'eau pour attendre au cas où il voudrait ressortir. L'eau ne cesse de bouger mais il ne sort toujours pas quand un gros ragondin, sortant d'un terrier hors d'eau juste à ma gauche, se fige en m'apercevant. J'arme très doucement, vise sa tête et décoche, le séchant sur place.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Je reste encore posté un moment puis pars cher mon ragondin mort quand j'aperçois 3 petits ragondins se débinant dans un terrier à ciel ouvert qui longe le déversoir. J'arme rapidement, vise et décoche en clouant un sur place. Je le récupère ainsi que ma flèche alors que mes invités se rapprochent. Je dégage ensuite l'autre ragondin et mets mes flèches au carquois. L'eau bouge toujours devant le terrier et je décide d'aller y jeter un coup d'œil. Je m'avance dans l'eau peu profonde et me penche devant le terrier où j'aperçois mon ragondin, incapable de franchir une marche de 20 centimètres, à moins de 1 mètre de l'entrée du terrier. Je l'attrape vite par la queue et le sort de son trou en rentrant mon bras dans le terrier et l'achève d'un coup sec puis récupère ma flèche plantée dans la vase près de la berge. Sa colonne vertébrale était cassée.

Nous retournons à la voiture et partons pour une mare sur Loubersan. A notre arrivée, nous dérangeons 2 lapins de garenne qui partent se réfugier dans les tas de bois. Je m'équipe puis nous partons vers la mare situé au fond de la combe à plus de 100 mètres. Nous biaisons vers une grande haie, en contournant un tunnel de culture pour la longer en direction du petit bosquet qui précède la mare. Le tunnel passé nous apercevons un beau renard en contrebas près du bosquet.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Je décide de tenter une approche pour m'amuser. Je longe doucement la haie, voûté et gagne facilement du terrain sur le renard entrain de muloter dans les herbes hautes. Arrivé à environ 45 mètres du renard, je m'agenouille contre la haie et tente des cris de souris sans succès. J'essaie ensuite de me rapprocher d'avantage et gagne encore 10 mètres quand le renard se dirige vers moi. Je m'agenouille et le laisse venir mais à environ 20 mètres, il relève la tête et regarde vers moi. Je reste immobile mais, tout à coup, je le perds de vue. J'attends un peu mais il ne se remontre pas, je me redresse et le cherche puis regarde mes invités restés en retrait. Ils me font comprendre qu'il est parti. Il a profité d'un creux du terrain pour rejoindre le bosquet sans que je le vois. Mes invités me rejoignent et nous partons doucement vers la mare où j'aperçois un petit ragondin en boule contre l'île au milieu de la mare à environ 20 mètres. Je tente de m'approcher encore un peu puis arme, vise et décoche mais le manque de peu. Il se met à l'eau et passe derrière l'île. Un autre ragondin rentre dans les terriers de l'autre côté de la mare, derrière l'île. Je m'avance encore et le petit ragondin s'élance sur l'eau pour rejoindre des terriers plus à ma gauche. J'arme, vise et décoche mais passe juste au-dessus. Il plonge et disparaît. La luminosité baisse, je récupère mes flèches puis nous remontons à la voiture. Avant de rentrer nous partons chercher mon ragondin parti mourir au terrier mais la nuit nous rattrape et c'est aidé d'Alexandre qui vient m'éclairer que je parviens à récupérer mon ragondin en rentrant en partie dans le  grand terrier pour l'attraper par la queue. Il n'avait pas bougé depuis tout à l'heure, il était certainement déjà mort. Nous rentrons.

Une sortie réussie avec Marine et Alex, 19 avril 2017

Alex

Partager cet article

Repost0
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 06:22

Ce soir, je décide d'aller faire un petit tour au ragondin sur les bords du Gers entre Auterrive et Boucagnères. Je me gare au départ d'un petit sentier aménagé pour la promenade, me prépare puis pars en le longeant. Je passe le mur de pierre qui barre la rivière pour dévier une partie du courant sur le canal de l'ancien moulin du village. Au-dessus de ce mur, le courant est plus calme et le secteur est plus propice à rencontrer des ragondins. Les zones de terriers sont assez nombreuses et certaines sont très étendues et très fréquentées. Les berges du Gers étant assez raides et le cours d'eau encaissé d'environ 2 à 3 mètres, récupérer les ragondins et les flèches n'est pas toujours évident et je me restreint à ne tirer que des animaux qui se déplacent sur l'eau entre ma berge et le milieu du cours d'eau qui ne fait que 6 à 10 mètres de large. Le Gers est boisé sur ses 2 berges et par endroit les arbres et arbustes, poussant au bord de la berge, ne laissent pas de fenêtre de tir.

Un petit ragondin se met à l'eau contre la berge opposée. Un peu plus loin, je passe le long d'une peupleraie qui part du Gers jusqu'à la route à environ 200 mètres. Arrivé au coin de la plantation, je jette un coup d'œil par-dessus la digue qui protège les champs des inondations et aperçois un gros ragondin broutant dans la luzerne au bord du fossé qui vient de la route et longe la peupleraie jusqu'à la rivière. Il est à environ 100 mètres. Je longe un moment derrière la digue pour trouver un passage au travers des ronces pour la passer sans trop de bruit et sans être vu. 50 mètres plus loin environ, je passe ainsi dans la luzerne dont la hauteur me cache le ragondin. Je rejoins doucement le bord du fossé et stoppe en y arrivant pour observer le ragondin qui broute toujours. Le vent semble bon, je commence mon approche en progressant doucement mais arrivé à moitié distance, le ragondin se méfie et commence à lever le nez. Je stoppe un moment mais il démarre et je le perds de vue en bordure du fossé. Je presse le pas sur environ 20 mètres quand j'aperçois une boule sombre dans la végétation du bord du fossé. Le ragondin s'est arrêté, je reprends mon approche lente mais il plonge dans le fossé asséché. Je m'avance tranquillement et me poste en face du terrier et décide sans y croire de pousser des cris de petit ragondin. Je n'ai pas armé mon arc avant d'appeler et je n'ai pas le temps d'armer mon arc quand le gros ragondin arrive tranquillement à l'entrée de son terrier dès les premiers appels. Il me repère immédiatement et rerentre à couvert en un éclair.

Je retourne vers la bordure du Gers et recommence à le longer. Plusieurs ragondins se montrent contre la berge opposée ou sur cette dernière mais je les laisse tranquille ou essaye sans succès de les appeler. Je jette par moment un coup d'œil sur les fossés longeant les haies et se jetant dans le Gers mais aucun ragondin en vue. Je poursuis ma route jusqu'à voir le village de Boucagnères sur la berge opposée puis fais demi-tour. Je stoppe au niveau de l'arrivée d'un fossé asséché qui borde la droite d'une haie épaisse et décide de tenter de le remonter doucement. La hauteur de l'herbe ne me permet pas de voir les ragondins de loin. J'avance doucement en longeant la haie. A mi-chemin de la route, un fossé parallèle à cette dernière coupe la parcelle en 2 et, à moins de 10 mètres derrière ce dernier, j'aperçois 2 ou 3 ragondins au gagnage. Un bourrelet de ronces avance de la haie sur quelques mètres, le long du fossé perpendiculaire. Je me baisse et en profite pour avancer à couvert. Arrivé contre le bourrelet, je me redresse doucement. Les animaux n'ont pas bougé. Je contourne doucement le bourrelet mais stoppe net car un ragondin m'a repéré et se débine vers le fossé. Je le laisse retourner à son terrier. Les 2 autres broutent dans l'herbe haute, sans se douter de rien. Je passe doucement le fossé et m'avance très lentement vers eux. L'un d'eux revient vers le fossé et s'arrête puis se ravise et se remet à manger derrière une touffe d'herbe. Il est à environ 8 mètres, j'arme mon arc. Le ragondin plein travers s'immobilise, je vise et décoche. Ma flèche est un peu haute et atteint sa colonne. Il s'écroule sur place, le second surgit de l'herbe haute et fonce au terrier. Mon ragondin tente de se trainer sur ses pattes avant vers son terrier. Je me précipite et l'attrape par la queue. Il saigne très abondement. Je l'achève puis tente de retrouver ma flèche sans succès.

Je retourne avec ma prise vers le Gers alors que la luminosité baisse. Je longe tranquillement la rive en revenant vers ma voiture quand j'aperçois 2 gros ragondins sur la berge opposée. Ils se mettent à l'eau. Je pose mon ragondin et arme mon arc. L'un d'eux remonte au milieu du Gers, j'aligne ma visée et décoche. Ma flèche l'atteint à la tête. Il plonge et fonce sous la berge près de moi. L'eau rougie par le sang et l'agitation sous la berge me font penser qu'il est en train de mourir mais, alors que je m'approche, il replonge et disparaît. Je pars vite avec mon petit lancer pour récupérer ma flèche qui a dérivé un peu plus en aval puis cette dernière récupérée, je reviens vers l'endroit où a disparu le ragondin mais plus rien ne bouge et la nuit tombe doucement. Je récupère mes affaires et mon ragondin avant de rentrer vers ma voiture.

Premier gibier pour mon Défiant Carbone Turbo, 12 avril 2017

Alex

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

POURVOIRIE DU LAC SUZIE

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

Buffle murrah (Argentine)
Guanaco (Argentine)
Chèvre sauvage (Majorque)
Pécari à collier (Guyane)
Capibara (Guyane)
Caïman rouge (Guyane)
Caïmans gris (Guyane)

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements