Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 06:48

Ce weekend, j’organise pour l’ASCA32 une sortie au ragondin au lac de la Castagnère. J’ai lancé une invitation sur le forum archasse pour les archers des autres départements. Jean Pascal et Philippe ont répondu à cette invitation et venant du côté de Nice, nous avons décidé qu’il passerait le weekend à chasser pour rentabiliser leur périple.

Très motivés, ils arrivent vers 16h  à Auterrive mais je ne finis le boulot qu’à 17h30, ils partent explorer les bords du Gers en attendant. Mon boulot terminé je les rejoints, nous passons poser leurs affaires chez moi et nous nous préparons pour partir chasser. Je n'ai plus de lame de chasse et je n'ai pas reçu mon colis des Etats Unis suite à l'éruption du volcan. Mes invités me prêtent un paquet de slick trik. Ils n'ont jamais chassé le ragondin et je leur explique un peu le minimum à savoir. Je décide les faire chasser sur Castelnau Barbarens, j’ai laissé le secteur tranquille depuis quelques temps.

Ce soir le temps est gris et humide, il a plu durant la journée. Je les emmène tout d’abord sur un lac où j’ai fléché 3 ragondins il y a quelques temps. En quittant Auterrive par la route de Pessan, nous apercevons un magnifique faisan au bord de la route.

Week end chasse avec les gars du 06

Je me gare et prends juste mon appareil photo. Je leur explique où ils ont le plus de chance de voir des ragondins et reste au-dessus des terriers pour tourner les ragondins si besoin est. Philippe part à droite vers le grand saule pleureur

 

 

Week end chasse avec les gars du 06

et Jean Pascal part à gauche.

Week end chasse avec les gars du 06

La surface du lac est animée par des foulques. Philippe apercevra par 2 fois un ragondin mais sans pouvoir tenter une flèche.

Nous partons alors pour 2 lacs un peu plus loin.

Je me gare en dessous de la digue du premier lac devant les bâtiments agricoles. Nous prenons nos arcs et nous voilà partis. Je passe en éclaireur pour voir si les ragondins ne sont pas au gagnage sur la bande enherbée mais ce soir l’endroit semble bien calme. Nous poursuivons sur la bande enherbée en dépassent la bande de terre couverte de ronces qui coupe de lac en 2. Nous avançons doucement, je suis devant, Philippe me suit et Jean Pascal est plus en arrière. Tout à coup, un museau pointe dans le blé. C’est un gros ragondin, je fais signe à Philippe mais il l’a vu en même temps que moi. Je le laisse passer devant et essaye de le guider mais il se débrouille très bien tout seul. Je progresse lentement en même temps que lui. Je lui dis de tirer dès qu’il le sent. A ma grande surprise je le vois armer et viser alors que nous sommes encore à 15 mètres du ragondin. Sa flèche part et frappe le ragondin qui semble séché sur place mais il finit par reprendre rapidement ses esprits et se précipite à l’eau sur ses pattes avant avec la flèche en travers du train arrière qui traîne au sol. Nous nous précipitons au bord de l’eau et du haut du talus de la berge nous apercevons le ragondin s’agiter au milieu des arbres et des branches en partie immergés. Il est difficile de tenter une seconde flèche. Le ragondin perd beaucoup de sang et je pense le voir s’immobiliser rapidement mais le temps passe. Philippe décide de faire le tour pour tenter de le flécher de la berge opposée. Les branches l’empêchent de tirer et le ragondin affaibli se cale sous une grosse branche.

Week end chasse avec les gars du 06

Je fais le tour pour le rejoindre. Jean Pascal reste en face. Au bout d’un moment, Philippe trouve une ouverture et décoche une flèche qui va abréger net les souffrances du ragondin.

Le plus dur reste à faire, il faut maintenant récupérer l’animal. Philippe se met en slip pendant que je lui ouvre un passage dans les ronces.

Week end chasse avec les gars du 06

Il se saisit d’une grande branche et entre dans l’eau. Il parvient au bout d’un moment à ramener le ragondin au bord. C’est son premier ragondin et il commence fort, il est gros. Une petite photo et nous continuons.  

Week end chasse avec les gars du 06

Je leur explique un peu la suite des opérations. Ils vont progresser sur la bande de terre qui coupe le lac en 2 et tenter de flécher les ragondins qui sortiront des ronces. Jean pascal regardera à droite et Philippe à gauche.

Week end chasse avec les gars du 06

Je reste en retrait au bout de la bande de terre et leur signale chaque remous témoin d’un départ de ragondin. Au troisième remous un ragondin vient ressortir au milieu des branches d’un arbre mort partiellement immergé.

Week end chasse avec les gars du 06

Je guide les chasseurs mais le ragondin finit par plonger et disparaître.

Nous finissons de faire le tour du lac et traversons le colza pour atteindre le second lac.

De nombreux canards décollent à mesure que nous avançons. Je distingue, tout à coup un gros ragondin à la surface du lac et plus nous nous approchons, plus les canards s’envolent et plus de ragondins surgissent à la surface de l’eau. Nous décidons de nous séparer. J‘envoie Jean Pascal sur la berge opposée et nous commençons à avancer en parallèle. J’aperçois un ragondin à 40 mètres devant nous, je le montre à Philippe et nous tentons de l’approcher couvert par le feuillage d’un arbuste entre nous et lui. Il finit tout de même par plonger et les ragondins commencent à comprendre ce qui se trame. Je fais signe à Jean Pascal d’avancer plus vite mais il ne me comprend pas. Je finis par partir en courant vers le bout du lac pour empêcher les ragondins de filer vers les terriers. Je me positionne au bout du lac et attend. Tous les ragondins ont plongé.

Sur les 5 Ragondins vu au départ, il en manque déjà 3, seuls 2 remontent et jouent avec nos nerf. L'un d'eux  vient vers moi et ressort à une vingtaine de mètres du bord. Je décide de tenter une flèche pour l'empêcher de continuer et au mieux le tuer ou l'envoyer vers mes invités. Mais je passe au-dessus et il plonge. Commence alors une partie de cache cache et de "à toi à moi" entre Philippe et Jean Pascal. Le ragondin va d'un à l'autre. J'ai oublié mon lancer à la voiture et ma flèche est en train de couler. Je pars le chercher, laissant Jean Pascal et Philippe à leur chasse.

A mon retour le ragondin est toujours vivant, Jean Pascal a tiré 2 flèches et pense l'avoir touché mais il a fini par leur fausser compagnie. Je récupère nos flèches et nous partons pour un autre lac proche d'un producteur de foie gras. Nous ne verrons pas le moindre ragondin sur ce lac et la nuit tombe trop vite pour nous permettre de visiter un autre coin.

Le lendemain matin, réveil à 5 heures. Nous allons chasser le lac de Saint Maur. Nous mettons le canoë sur la voiture et le petit déjeuner terminé nous voilà parti pour la chasse. Nous arrivons sur place avant le lever du jour, ce matin la chaîne qui barre habituellement le chemin de terre qui conduit au lac est ouverte, cela nous permet de nous rapprocher du lac. Nous portons le canoë au coin gauche de la digue du lac. Un ragondin se défile sur l’eau dans la lueur grandissante. Pas grave, je le retrouverai tout à l’heure. Nous redescendons sous la digue et remontons à l’autre coin. J’explique à mes invités qu’ils doivent garder cette rive et le déroulement de la chasse. 2 ragondins se mettent à l’eau, le premier prend le large et le second revient vers nous. Je dis à Jean Pascal de le flécher et je m’éclipse pour rejoindre mon canoë. Alors que je cours sur la digue, le bruit d’une décoche retentit.

Je mets le canoë à l’eau et me voilà parti. De nombreuses carpes agitent le bord de l’eau, c’est le plein fraie. La luminosité ne me permet pas encore de voir loin sur l’eau. Le ragondin vu tout à l’heure a disparu, certainement remonté dans les ronces. En longeant entre 10 et 20 mètre la berge, j’arrive jusqu’au bout du lac sans rien voir et fais demi-tour en me rapprochant de la berge où se trouvent les chasseurs. Un ragondin traverse vers les branches mortes contre la berge que je viens de longer. Je tente de me rapprocher et de stabiliser mon embarcation pour tenter un tir mais je passe largement au-dessus ! C’est la deuxième fois en 2 jours, c’est peut-être dû à ces nouvelles lames. Le ragondin plonge et remonte près des branches, il longe la berge vers le bout du lac, je me rapproche mais le temps d’arriver à manœuvrer il plonge et fait demi-tour, passe sous les branches et longe la rive dans le sens opposé. Je parviens à faire demi-tour mais il plonge et revient sous les branches où il disparaît. J’attends un peu mais il ne ressort pas.

Je reviens vers la digue et demande des nouvelles aux postés. Jean Pascal a tué son ragondin et en a vu un autre se diriger vers le déversoir au milieu de la digue. Je vais voir. Effectivement l’eau boueuse qui s’échappe de sous l’ouvrage bétonné ne trompe pas. Le ragondin est passé dessous. Je sonde avec ma pagaie sans succès.

Je retourne vers le milieu du lac qui semble bien calme, plus de ragondin en vue quand, à la surface, quelque chose m’intrigue. Oui c’est un ragondin, je le prends en chasse mais il plonge. Il remonte plus loin, je tente de le rabattre vers les postés mais il me fait tourner en bourrique, je tente tout de même une flèche mais c’est encore au-dessus, plus de doute, ce sont les lames. Au bout d’un moment il se décider à partir vers Philippe posté au niveau d’un amas de branches. Il plonge plusieurs fois de suite et finit par arriver à distance de tir. Philippe le manque et le voit partir sous les branches. Je le cherche un moment sur l’eau sans succès.

Je pars vers la berge opposée et aperçois au loin une masse sombre posée sur les branches mortes. Je me rapproche doucement, c’est le petit ragondin de tout à l’heure qui est ressorti. Le temps de manœuvré, il se met à l’eau et se dégage doucement des branches pour partir vers le large. Il est à 5 mètres, j’arme, il est bien découvert, je rigole déjà mais ma flèche passe encore au-dessus. Il plonge et remonte au milieu du lac, je poursuis, il plonge plusieurs fois pour finalement repartir vers les branches et le temps d’arriver il est remonté sur la berge et disparaît dans les ronces.

Je retourne vers les branches, au poste de Philippe et pars tout de même vérifié que le ragondin ne s’y trouve pas. Arriver au ras des branches je l’aperçois, calé dans une fourche, sous l’eau et lance à Philippe : « Il est là », le pensant mort je tente de le dégager avec ma pagaie. Mais il part sous l’eau vers Jean Pascal. La chasse reprend, il fais des allers-retours devant les chasseurs et essuie 5 ou 6 flèches avant de rendre l’âme. Je dois tout de même l’achever en l’attrapant par la queue. Je récupère les flèches qui flottent en quinconce puis je pars récupérer une flèche de Jean Pascal, tirée sur son premier ragondin.

Week end chasse avec les gars du 06
Week end chasse avec les gars du 06

Nous partons pour Clermont Pouyguilles pour la mare aux ânes. Je me gare tout d’abord près du petit lac, nous tentons une approche mais seul 2 canards décollent et quelques carpes agitent la surface de l’eau. Nous sommes à mauvais vent pour descendre le ruisseau. Nous reprenons la voiture et je me gare au bord de la route pour attaquer le ruisseau en remontant.

Week end chasse avec les gars du 06

Les mares sont vides ce matin. Je laisse partir les chasseurs devant, un de chaque côté du ruisseau. Au bout d’un moment, Jean Pascal arme et décoche. Je les rejoins et Jean Pascal descend chercher sa prise dans le ruisseau. Il s’agit d’un rat d’eau.

Week end chasse avec les gars du 06

Nous poursuivons, plus loin un ragondin démarre dans le blé et se jette à l’eau j’ai juste eu le temps de le voir et de l’annoncer aux chasseurs. Philippe court mais il est déjà au terrier. Je reste devant le terrier et laisse les chasseurs continuer seuls vers le petit lac. Rien ne bouge et au bout d’un moment je pars rejoindre mes invités. Philippe est sur le bord du lac en train de faire une approche mais il laisse vite tomber. Ils reviennent vers moi, c’était une carpe qui narguait Philippe. Nous retournons à la voiture pour aller à Saint Arroman.

Je me gare comme à mon habitude et nous commençons par les 2 mares. Arrivés au bord de la première, elle semble déserte mais je décide de longer la bordure des terriers pour vérifier qu’un ragondin ne se cache pas au milieu des arbustes. Le bruit d’une décoche suivi d’un bruit métallique me fait tourner la tête. Jean Pascal vient de décocher sur un ragondin qui, dérangé par mon approche, est descendu à l’eau. Il semble qu’il l’ait manqué mais vu le bruit de l’impact il n’a pas dû manquer le caillou. Le ragondin est au terrier, Jean Pascal récupère sa flèche allégée d’une lame. La seconde mare est vide. Nous rebroussons chemin et longeons le ruisseau qui part droit au Sousson.

Nous traversons la route, je passe à droite et mes invités passent à droite, ils ont plus de chance de voir quelque chose de leur côté. Les ronces cachent la visibilité du mien mais font une bonne cachette et mon passage pourrait déloger un ragondin. Philippe me fait signe, il a vu un ragondin monter dans les ronces un peu plus loin. Les chasseurs se placent en face de la remontée et je me mets à piétiner les ronces. Au bout d’un moment, le ragondin redescend vers le ruisseau mais rentre directement au terrier. 2 canards se lèvent juste devant nous un peu plus loin. Nous ne verrons pas d’autres ragondins pour ce matin. Il est l’heure d’aller se restaurer, nous rentrons.

Après manger, nous partons pour Ornézan, sur un lac où nous pourrons nous essayer à la pêche à l’arc. J’ai équipé mon vieil arc avec mon moulinet et la flèche pèche de Jean Pascal. Une fois sur place nous commençons par regarder si les ragondins ne sont pas de sortie. Jean pascal passe sur la rive opposée et nous longeons avec Philippe vers la zone des terriers. Arrivés au niveau de la zone boisée, le bord de l’eau s’agite, plusieurs ragondins se sont mis à l’eau, nous avertissons Jean Pascal et Philippe tente de trouver une trouée pour tenter un tir. Mais les ragondins finiront tous au terrier sans égratignure. Je laisse les chasseurs à leurs ragondins et me met en quête d’une carpe. Je vais en manquer 5 avant de réussir à flécher une belle carpe miroir. La pointe a touché la colonne et la carpe se met à tourner autour de la flèche. Je commence à la ramener quand je la vois se détacher de ma flèche et couler à pic. Je récupère ma flèche et reste incrédule, en tournant la carpe a dévissé la pointe. Terminé pour la partie de pêche. Il est encore tôt pour aller chasser les ragondins. Philippe s’essaie à la pêche des carpes avec ses flèches de chasse mais plusieurs flèches plus tard, les carpes sont toujours indemnes. Il commence à récupérer ses flèches à l’aide de son petit lancer munie d’un hameçon triple énorme. Les carpes nous narguent et slaloment entre les flèches qui flottent comme des bouchons. En rigolant je lance : « tu vas finir par en accrocher une ». Au bout de quelque lancer une carpe se prend par le côté à l’hameçon et Philippe devra luter un moment pour la remonter. Elle est trop abîmée, il nous faut la garder.

Week end chasse avec les gars du 06

Nous partons pour Clermont Pouyguilles, pour un lac où les ragondins sortent tôt. Je me gare à la ferme et le propriétaire arrive, il préfère que nous passions par Loubersan pour atteindre le lac car une de ses vaches est encore traumatisée de la cavalcade de l’autre jour. Nous faisons le tour et arrivons au lac. Le ruisseau du déversoir est tout boueux sur 30 mètres, nous avons dû faire partir un ragondin en nous préparant. J’explique un peu les habitudes des ragondins sur ce lac à mes invités et les laisse partir vers l’affût à canard alors que je vais me poster face aux terriers qui sont sous les ronces. Je me pose, allongé, mon sac à dos en guise d’oreiller et l’attente commence. Le réveil matinal a vite raison de moi et l’attente se transforme en petite sieste sous le soleil. A mon réveil les chasseurs se sont décalés vers les terriers, à mi-chemin entre la digue et le petit bosquet. Je pars les rejoindre. Ils ont vu l’eau bouger, un ragondin et sorti et immédiatement rerentré dans le terrier mitoyen. Nous attendons un peu puis nous partons pour Labéjan.

Nous commençons par un lac entouré de bois où j’ai fléché 3 ragondins il y a quelques temps. Il semble bien calme ce soir, nous observons de la digue. Jean Pascal aperçois du mouvement au bout du lac mais fausses alerte, ce sont 2 canards. Nous allons tenter le petit lac juste en dessous. J’envoie les chasseurs se poster au niveau des terriers et je fais le tour pour tenter de leur envoyer un ragondin. Un animal démarre à quelques mètres de moi. C’est un brocard qui passera devant mes invités. Arrivé au bord du lac quelque chose plonge mais je ne vois rien ressortir puis une poule d’eau s’envole, battant l’eau de ses pattes et se jetant dans les ronces au coin du lac (zone des terriers). Je longe la digue vers le bout du lac et aperçois 2 tous petits ragondins sous les branches basses d’un saule. L’un s’arrête de face à 6 ou 7 mètres. J’arme vise et corrige pour ne pas passer au-dessus. Ma flèche part et touche le ragondin qui part se caler à 2 mètres du bord sur une branche. Il me faudra 2 flèches pour l’achever la première étant au-dessus. L’autre petit ragondin en a profité pour disparaître.

Week end chasse avec les gars du 06

Nous partons pour un autre lac.

Je me gare au bord de la route, nous surplombons le lac. Les canards voguent en surface mais tout à coup j’aperçois un ragondin qui nage vers les joncs à l’opposé des terriers. Nous élaborons un plan, Philippe et Jean Pascal tenteront une approche et je barrerai l’accès au terrier. Je les laisse passer devant. Ils approchent doucement des joncs mais de ma position je peux voir le ragondin qui pointe son nez vers l’eau. Le temps d’arriver à les prévenir il a plongé. Ils se séparent, Philippe vient se positionner entre Jean Pascal et moi. Nous couvrons toute une rive. 2 petits ragondins s’amusent devant les terriers. Ils sont un peu loin mais je tente le coup en corrigeant ma visée, je frôle sans les toucher les 2. L’un d’eux se réfugie dans les ronces. Le ragondin ressort devant Philippe mais le temps de le voir il a déjà replongé. Plus rien ne bouge, je pars récupérer mes flèches. Un ragondin est pris dans une cage piège et connaissant le propriétaire du lac il va y sécher. Je m’occuperai de lui tout à l’heure. De grosses tanches partent du bord à mon passage. Arrivé au niveau des flèches, le petit ragondin ressort des ronces et longe le bord sous l’eau, J’arme et le suis mais le reflet du soleil m’éblouit et il rentre au terrier avant que je n’ai pu décocher. Je récupère mes flèches et pars m’occuper du ragondin. Philippe veut une belle peau, ça tombe bien, il n’aura pas de trou à rapiécer. Nous remontons à la voiture pour changer de lac.

Un rapide coup d’œil du bord de la route sur un petit lac en contrebas, non chassé cette année et nous partons pour les lacs en dessous du village. Celui du Fourcès semble bien calme. Nous poursuivons jusqu’à l’autre lac. Il semble calme lui aussi. Je me gare et laisse les chasseurs faire le tour. Je barrerai l’accès au terrier. Avant que je n’arrive aux terriers un gros ragondin longe la berge et rentre à l’abri. Les chasseurs ne verront rien.

Nous partons pour le lac du Tuco, je poste les chasseurs aux peupliers (terriers) et fais le tour du lac sans lever un ragondin mais je retrouve ma flèche qui avait coulée avec le ragondin l’autre jour, l’agriculteur me l’avait laissé plantée au bord de l’eau. Nous n’avons plus beaucoup de temps, la nuit sera vite là.

Je décide de les emmener sur 2 lacs en palier sur la commune de Miramont d’Astarac à 1km au plus. Je me gare et nous voilà partis. Jean Pascal à gauche et Philippe à droite. Arrivé au coin de la digue 2 canards décollent et j’aperçois sur l’eau 3 ragondins qui traversent le lac vers l’autre rive. Nous crions à Jean Pascal de courir vers le bout du lac mais il est trop tard les ragondins plongent, l’un d’eux remonte près de Jean Pascal mais ne lui laisse pas le temps de tirer. Avec tout ce vacarme le second lac est désert. La nuit tombe nous rentrons.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant