Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 09:41

ACTE I :

 

Ce soir, après une petite sortie au ragondin infructueuse, je décide d’aller repérer un secteur de chasse où je pourrai chasser le chevreuil à partir de l’ouverture générale. Je longe un petit bosquet en bordure d’une friche, un chemin forestier rentre dans le bois pour retomber sur un second chemin forestier perpendiculaire. Je décide de m’avancer un peu sur le chemin forestier et de tenter quelques appels au Butollo. La jonction des 2 chemins est un peu encombrée par quelques arbustes. Rapidement un bruit attire mon regard vers le second chemin. Un brocard au bois très clairs en forme de V vient de surgir de nulle part et arrive dans mon dos par le chemin. Je continue mes appels et le voilà qui bifurque pour passer sous les arbustes qui séparent les 2 chemins. Il se redresse, se présentant en ¾ face à 5 ou 6 mètres de ma position mais il fait brusque ment demi-tour et détale par le chemin forestier dans le sens de son arrivée. Je pense l’avoir assez vu quand il décide de revenir sur ses pas, intrigué par cette masse qu’il n’a su identifier. Il avance d’un pas saccadé, se léchant les narines en regardant dans ma direction. Je reste immobile, il est à 10 mètres au plus. Il se fige et m’observe un moment puis se remet en marche de son pas saccadé, dépasse les arbustes puis se fige à nouveau avant de se décider à détaler en remontant dans le bois où il se met à aboyer. Je le laisse se calmer puis je m’éclipse…

 

ACTE II :

 

L’ouverture approche et durant mes repérages, j’ai trouvé des souilles de sanglier au bord du chemin forestier de ce même bosquet. Ce soir je décide de me poster en observation sur une coulée qui donne dans un virage à 90 ° du chemin forestier. Devant moi, les souilles et un petit ruisseau qui traverse le chemin. La végétation commence à gagner sur le chemin et un gros arbre tombé plus loin barre le chemin à 10 ou 15 mètres de la lisière du bois. L’attente commence. La luminosité commence à baisser un peu quand un bruit de pas se fait entendre en lisière du bois. Je cherche à apercevoir l’origine de ce bruit quand j’aperçois un brocard qui arrive par le chemin vers l’arbre tombé. Il passe dessous et commence à venir droit sur moi. Il s’arrête regarde un instant dans ma direction puis se remet en marche. Il progresse doucement et longe le chemin sur ma gauche. En arrivant au ruisseau, il bifurque et rentre dans le bois sur ma gauche en suivant le cours d’eau puis au bout d’un moment un pas se fait entendre dans les feuilles mortes. Il remonte en coupant l’angle du virage et ressort plein travers sur le chemin forestier à 15 mètres sur ma gauche. Il se fige et regarde vers moi, je tente quelques appels de Buttolo qui le laissent de marbre. Il reste un moment à regarder vers moi. En condition de chasse, je n’aurais rien pu faire car les branchages qui me camouflent m’empêcheraient aussi de tenter une flèche. J’essaie de me pencher un peu très lentement pour simuler un dégagement mais je perds de vue le brocard qui vient de faire demi-tour et de rentrer à couvert en aboyant…

 

ACTE III :

 

Ce soir, je décide de reprendre mon poste qui me semble prometteur. L’attente commence, une buse se dispute avec un groupe de geais et ses cris incessants sont assez agaçants. Elle se perche d’arbre en arbre et finit par se poser au-dessus de moi où elle prend le temps de me casser les oreilles. Elle finit tout de même par s’envoler en poussant ses cris caractéristiques. Le bois se calme, seulement animé par les petits passereaux qui l’aiguayent de leurs chants. Au bout d’un moment, un peu plus tôt que la dernière fois, mon brocard arrive. Il prend le même chemin que la dernière fois, c’est comme si je savais déjà comment ma chasse allait se passer.

Il arrive à l’arbre couché et cette fois s’arrête un peu pour brouter quelques feuilles puis commence à s’acharner contre les petits branchages à grand coup de bois. Il finit par passer sous l’arbre couché puis recommence à frotter ses bois contre les branchages avant de prendre le chemin forestier et de venir vers moi comme la dernière fois. Il avance doucement sans vraiment suivre une ligne droite mais cette fois il semble vouloir prendre la droite du chemin avant de se raviser pour suivre la gauche du chemin et comme la dernière fois rentrer dans le bois en suivant le ruisseau.

J’ai un peu la sensation de faire un « replay » de ma dernière sortie sur le secteur et devinant la suite des évènements, je le laisse disparaître puis me décale un peu pour pouvoir tenter un tir si il lui prend l’idée de ressortir au même endroit que la fois précédente.

L’attente est rapide, le pas dans les feuilles mortes, j’arme mon arc et mon chevreuil sort plein travers sur le chemin. Je cale mon viseur et décoche. Mon chevreuil s’écrase au sol et évite ma flèche en faisant demi-tour et rentre à couvert. Manqué !

Mais là où la chasse devrait se terminer, mon chevreuil décide de revenir sur le chemin forestier d’où il arrive à 20 mètres devant moi. Je n’en crois pas mes yeux. Il vient de s’arrêter derrière un petit sureau qui pousse au milieu du chemin. Je reste immobile et le fixe du regard tout en encochant très doucement une seconde flèche. Il reste un moment immobile, il me semble proche alors que 20 mètres nous séparent. J’arme doucement mon arc et attends. Il finit par s’avancer pas à pas en me cherchant sans vraiment réussir à me voir. Il se présente avec un très léger ¾ face. J’attends le moment d’inattention qui pourrait me permettre de tenter un tir. L’armement commence à se faire un peu long et la corde veut reprendre sa place initiale.

Tout à coup, l’occasion que j’attendais arrive, mon chevreuil vient de baisser sa garde en détournant son regard. Je décoche, mon viseur étant calé depuis un bon moment mais cette fois encore mon chevreuil s’écrase à la décoche et amorce un demi-tour avant de s’écrouler sur place dans un bruit impressionnant de craquement. Je reste incrédule. Que s’est-il passé ? Mon chevreuil est partiellement caché derrière la végétation et se débat à peine.

Je quitte mon poste et me rapproche doucement pour me rendre compte que ma flèche est plantée dans le museau du chevreuil et pousse sur la peau à la base du coup. Dans sa fuite le brocard a placé sa tête à la place de son coffre. Ma flèche rentre sur la gauche du museau et sectionne la colonne au niveau de la seconde vertèbre sans toucher le cerveau. Je mesure au pas la distance qui me sépare de mon poste et me rends compte que j’ai bien sous-estimé la distance de mon tir malgré mon expérience, j’estimais à moins de 15 mètres la distance de mon tir il y a en fait bien 20 mètres, première erreur, mon chevreuil était sur l’œil, deuxième erreur… J’ai pris beaucoup de risques. J’ai eu beaucoup de chance que cette très mauvaise flèche soit foudroyante car à quelques centimètres près, je blessais et perdais mon chevreuil. En observant de plus près mon chevreuil je me rends compte qu’il s’agit de ce brocard au bois clairs en V que j’avais vu cet été durant le rut. J’avais alors surestimé le trophée que je pensais plus imposant.

Une mauvaise flèche foudroyante en 3 actes

Alex

 

Trophée :

Une mauvaise flèche foudroyante en 3 actes
Une mauvaise flèche foudroyante en 3 actes

Atteinte :

Une mauvaise flèche foudroyante en 3 actes

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant