Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 16:43

Ce matin, je pars pour le lac du "Lion" à Labéjan, cela fait un petit moment que je n'y ai pas chassé au lever du jour. Juste après avoir quitté la D929 pour tourner en direction de Durban, un blaireau traverse la route et remonte le talus du bois sur la droite. En redescendant après le chemin qui monte à Durban, une masse dans l'herbe du bas-côté attire mon regard, un autre blaireau qui fouille le sol et relève la tête alors que je passe juste à côté de lui. Un peu plus loin, il me faut freiner pour laisser passer un lièvre. Les animaux sont de sortie ce matin !

Arrivé au-dessus du lac du Lion, je me gare au bord du chemin d'accès à 2 habitations et descends à travers le blé pour rejoindre le fossé qui alimente le lac et qui démarre dans le creux du champ. Je longe le fossé par la droite pour arriver en face des terriers du bout du lac. En arrivant à la pointe du lac un ragondin, que je n'avais pas vu dans la végétation, démarre et s'arrête juste au bord de l'eau pour identifier le danger puis plonge avant de me laisser armer. Je m'avance rapidement au bord de l'eau et arme. Le ragondin refait surface près de la berge opposée dans la pénombre des peupliers. La luminosité est encore faible et je peine à prendre ma visée avant de décocher. Je suis incapable de dire si j'ai touché mon ragondin. Je réencoche et attends un peu. Au bout d'un moment, j’entraperçois à peine le ragondin qui longe la berge opposée et part vers ma gauche. Il disparaît rapidement et j'attends un peu que la luminosité augmente pour essayer de l'apercevoir mais il a bien disparu.

Je quitte mon poste et longe doucement la bordure du lac, je passe un autre fossé qui alimente le lac et me dirige vers un arbre qui pousse au ras de l'eau quand j'aperçois un ragondin qui longe la berge et vient sur moi. Je suis à bon vent et me cale derrière l'arbre pour l'attendre. Il se rapproche tranquillement mais à 15 mètres environ, il bifurque et remonte contre le talus de la berge où il commence sa toilette. Je me décale pour m'éloigner très lentement du bord et disparaître à la vue du ragondin que le petit talus de la bordure du lac me cache. J'avance très lentement et gagne des mètres quand, m'étant suffisamment rapproché, je décide de revenir doucement sur le ragondin en armant mon arc. Je fais quelques pas mais le ragondin se met à l'eau et vient se positionner de 3/4 face à 6 mètres environ. J'aligne ma visée et décoche. A l'impact, le ragondin plonge en perdant beaucoup de sang. Il fait un demi-cercle de 3 mètres de diamètre environ pour revenir un peu plus loin vers la berge. Arrivé au bord, il surgit d'un bon de l'eau et atterrit dans l'herbe où il se traîne et s'immobilise avant de faire un bon spectaculaire en salto arrière qui le fait retomber dans l'eau. Il se débat un peu puis s'immobilise. Je me dépêche de le récupérer alors qu'il se met à couler et le pose sur la berge. Ma flèche lui a traversé le cœur, entrée devant la patte avant, elle est ressortie derrière le sternum.

Je continue mon tour du lac, je passe la digue, un coup d’œil sur la petite mare au pied de la digue mais pas de ragondin ce matin puis je reviens en longeant la berge opposée quand une grosse masse sombre arrive sous l'eau et se met à longer la berge. J'arme et suis le ragondin en attendant qu'il refasse surface. Je rigole déjà, "celui-là, il vient de signer son arrêt de mort". En arrivant au pied d'un buisson, je vois qu'il remonte doucement et prends la visée sur sa tête. il refait surface et je décoche mais je passe juste devant son nez et il replonge. Mais quel mauvais ! Je le voyais tellement mort que je viens de le rater lamentablement dans mes pieds !

Le ragondin longe toujours la berge et je réencoche pour le suivre, peut être vais-je avoir une seconde chance. Il se dirige dans des herbes recouvertes par la montée du lac et vient s'y caler en restant sous l'eau. Je suis posté à 2 mètres et attends qu'il refasse surface pour respirer. Le temps passe et je ne le vois toujours pas. Je fais un pas en avant pour essayer de l'apercevoir mais le gros malin, qui avait juste le bout du nez hors de l'eau, redémarre sous l'eau et part vers la bordure de ronce. Je cours et le devance pour revenir en longeant la bordure, au ras des ronces et des joncs, les pieds dans l'eau. La végétation se met à bouger à 3 mètres devant moi et le temps de réagir le ragondin remonte à peine, prends sa respiration et replonge pour partir vers la berge opposée. J'attends un peu mais rien ne ressort. Cette fois je sens bien qu'il m’a bien eu. Je fais toute la bordure des ronces et tout le tour du lac sans le retrouver.  

Je descends jusqu'au lac du Tuco. En arrivant, j'aperçois un ragondin qui rentre dans les joncs au fond du lac et un autre qui m'observe immobile au bout des peupliers, sous un buisson couché sur l'eau. Je tente une approche. Je longe la digue, passe derrière la bordure de peupliers et m'approche du buisson quand une cane colvert me décolle par les pieds pour retomber à 4 mètres de moi, pile sur l'emplacement où j'espérais voir mon ragondin. La cane qui a failli me tuer d'un infarctus se met alors à battre de l'aile en avançant bruyamment sur l'eau pour attirer mon attention. Il me semble entrevoir des tous petits canetons au pied du buisson. Je laisse le coin tranquille et pars un peu plus loin pour tenter de retrouver le second ragondin. La cane fait des va et viens sur la longueur du lac toujours en continuant son manège.

Quelque chose viens de démarrer des joncs en laissant l'eau boueuse et une traînée de bulles. Je me prépare mais rien ne ressort. Je fais le tour du lac alors que la cane revient vers ses petits puis ne voyant rien de plus je retourne vers la voiture.

Je me gare un peu plus loin dans une luzerne au bord de la route pour basculer sur 2 autres lacs sur l'autre versant du coteau. Je descends doucement vers le lac. Un lièvre démarre dans la luzerne et s'éloigne rapidement. Un remous me donne de l'espoir au coin droit de la bande de terre. C'est un coin où les ragondins viennent manger des moules d'eau douce.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je continue à descendre doucement quand j'aperçois une poule d'eau qui s'avance sur l'eau avant de biaiser pour revenir contre la berge de droite. Je descends toujours mais plus rapidement, pensant que c'était la source du remous, quand le remous reprend. Je reprends mon approche très lentement et arrive à la bande de terre. En étirant le cou, j'aperçois, au travers de l'herbe, un ragondin assis sur un des gros rochers qui leur sert de table pour leur festin de moule. J'arme doucement mon arc, le ragondin est à 7 mètres environ et je suis sûr de moi, trop sûr... Je décoche et ma flèche qui passe au ras au-dessus du ragondin vient taper le rocher et se retourne sur l'eau. "Mais non ! Comment j'ai pu rater ce cadeau !" Je m'avance rapidement alors que le ragondin file sous l'eau vers un tas de branches un peu plus loin contre la berge de droite. Un petit ragondin s'élance sur l'eau, je réencoche, arme, vise et décoche mais ma flèche est trop en arrière et le touche à l'arrière train. Il plonge et ne remonte pas. Je pars rapidement vers les branches où je pense retrouver mes ragondins mais j'aperçois le petit qui a déjà pris le virage et passe à couvert derrière les buissons noirs. Je file au-dessus des terriers mais, le temps de descendre à travers les épines, j'arrive trop tard, le ragondin vient de rentrer au terrier. Ce n'est pas ce que j’appellerai un bon jour !

Je reviens en arrière et réinspecte les branches mortes au cas où. Rien, je longe le chenal étroit et pars vers le second lac. En arrivant sur la digue, je me fige alors qu'une silhouette non identifiée se tient au pied du talus du chemin qui longe le lac sur la droite. C'est un brocard. Une chevrette cachée par la végétation démarre devant lui et il part derrière elle. Ils remontent à travers la luzerne en direction de ma voiture. Je les aboie, ce qui les stoppe un instant, puis ils repartent et passe le sommet du coteau pour disparaître. Je rejoints le chemin qui borde le lac. Pas de ragondin ce matin. Le brocard a couché une branche fine sur le chemin en y frottant ses bois. Je remonte à la voiture.

Je pars vers 2 lacs tous proches, sur Miramont d'Astarac. Je me gare au bord de la route et pars à travers les vaches pour rejoindre le premier lac. Les bêtes sont nerveuses et je décide de passer la clôture électrique pour longer dans le colza en fleur. Je n'avais pas vu mais un beau taureau fait partie du troupeau qui me suit  un moment. J'arrive au premier lac, un colvert décolle.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je longe la berge mais pas de ragondin. La végétation est bien broutée et des coulées fraîches serpentent dans l'herbe haute sur la berge, ils doivent y être assez nombreux tout de même. Je continue en direction du second lac et longe doucement la berge. Le coin semble bien calme quand, au coin droit du lac, un plongeon retentit. Un ragondin vient de démarrer du colza pour se jeter dans le lac sans que je ne l'aperçoive.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je pars me positionner rapidement au-dessus des terriers qui minent la berge au milieu des souches de peupliers abattus par la dernière tempête. Le coin est calme, il n'est pas rentré au terrier et semble se cacher sous une bordure de ronces sur ma droite. Je me poste au-dessus des ronces et attends un peu espérant le voir ressortir. Au bout de 30 secondes environ, mon ragondin surgit des ronces et s'éloigne tranquillement en surface pour revenir vers la berge de droite. J'arme, vise et décoche. Ma flèche, placée à la base du cou, le laisse sur place.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je prends mon lancer et commence par ramener ma flèche au bord puis je tente de ramener le ragondin quand un ragondin surgit de nulle part sur ma gauche et part vers le milieu de la digue. Je pose mon lancer, attrape mon arc et pars rapidement vers la digue avant que le ragondin ne passe par-dessus. Je le perds de vue un instant et ne le revois pas alors que je m'approche du milieu de la digue. Le ragondin, qui avait plongé pour passer sous la bande de 2 mètres de large de débris végétaux accumulés par le vent, refait surface à 10 mètres mais il me repère et plonge pour faire demi-tour. Je me prépare à armer mais un remous au niveau des terriers me fait retourner à mon lancer. Je pose mon arc et attrape mon lancer quand le ragondin redémarre juste à ma gauche pour disparaître pour de bon. D'où est-il sorti, je venais de regarder et ne l'avais pas vu !

Je récupère mon ragondin alors qu'un jeune brocard en train de tomber son poil d'hivers et encore en velours passe au pas dans le colza au ras de la berge opposée. Il finit par déceler ma présence et remonte le coteau en bondissant par-dessus le colza. Je retourne à la voiture pour partir finir la matinée du côté de Saint Arroman.

 En route, je croise un magnifique brocard au pelage gris foncé et au bois clair en V. Il me regarde passer au milieu d'un petit pré sur la gauche de la route. Un peu plus loin, je décide de faire une halte sur une mare ou j'ai blessé un gros ragondin il y a quelques temps. Je ne désespère pas de le retrouver un jour. Je me gare et pars à travers le colza vers la mare. Elle semble bien calme. Le colza est brouté tout autour, des ragondins y habitent mais ils sont à couvert ce matin.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Un nid de poule d'eau, je pense, est posé au ras de l'eau dans les branchages, il contient 4 œufs. Je m'éclipse pour ne pas déranger plus le secteur.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Un coup d’œil en passant sur la mare aux ânes mais pas de mouvement aujourd'hui. Arrivé à Saint Arroman, je me gare au pont de la route de Masseube et pars en longeant le ruisseau. Le Sousson est bien calme ce matin. Je passe les 2 passages busés sans rien voir. En arrivant près de l'endroit où les gamins m'ont fait partir un ragondin l'autre soir, je ralentis le pas et me méfie mais le ragondin était un peu plus loin que l'autre jour et il plonge avant que je l'aperçoive pour se caler contre la berge sous mes pieds.

Je longe la berge sur 30 mètres pour arriver à traverser le ruisseau quand j'aperçois un remous et me prépare mais ce sont 3 colverts mâles qui s'envolent. Je traverse le ruisseau et reviens me poster en face du terrier mais un léger remous attire mon regard à 2 mètres, sur la droite du terrier. La tête de mon ragondin dépasse des herbes qui tombent dans l'eau. J'arme, vise le coup et décoche. Ma flèche cloue le ragondin sur place. Il se débat et tente de se dégager, je lui décoche une seconde flèche qu'il se met à ronger.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je cours pour retraverser le ruisseau et attrape le ragondin pour l'achever. Je récupère mes flèches, heureusement la dentition du jeune ragondin n'a pas réussi à entamer ma flèche. Je longe encore un peu le Sousson quand un remous plus en amont attire mon attention. Je m'approche doucement et tombe sur une cane et ses tous jeunes canetons. La cane rentre dans un terrier de ragondin et pousse de petits gloussements qui ont pour effet de rameuter tous ses rejetons autour d'elle.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Je m’éclipse doucement pour ne pas les déranger plus et fais demi-tour pour récupérer mon ragondin laissé sur place avant de retraverser le Sousson pour aller jeter un coup d’œil sur les terriers du fossé mais pas de ragondin ce matin. Je retourne à la voiture.

une matinée fructeueuse mais un peu décevante, 10 avril 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant