Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 06:52

Samedi :

Cette semaine, je travaille sur la commune de Biran et j'ai ainsi récupéré quelques nouveaux lacs à chasser. Ce matin, je décide d'aller chasser un lac au milieu d'une grande propriété où la chasse est interdite depuis plusieurs années et où j'ai donc bon espoir de croiser quelques ragondins. J'arrive sur place avant le lever du jour et attends un peu avant de partir vers le lac. Je traverse une plantation de jeunes arbres puis remonte le talus du lac. Ce lac est vraiment beau pour y trouver du ragondin mais j'en fais rapidement le tour sans voir le moindre myocastor, je dérange tout juste quelques colverts et poules d'eau pas vraiment inquiets de me voir là.

Je ne perds pas plus de temps sur le secteur et pars pour un autre lac un peu plus loin sur la même commune. En me garant au bord de la route, j'aperçois un ragondin qui remonte le talus de la berge du lac, marque un temps d'arrêt puis saute à l'eau. J'attrape rapidement mon arc et traverse en courant le champ travaillé. Je remonte ensuite doucement le talus de la berge du lac et aperçois le ragondin à 10 ou 12 mètres, plein travers à la surface de l'eau. J'arme encore à moitié caché derrière le talus de la berge, vise et décoche mais je passe au-dessus et ma flèche ricoche pour s'arrêter presque contre la berge opposée. Le ragondin pousse un long couinement puis s'éloigne en surface. Je m'avance rapidement au bord de l'eau, réencoche, arme, vise le ragondin qui s'éloigne et décoche pour passer juste dessous. Cette fois le ragondin plonge. Je cours vers la gauche pour aller me poster sur la berge d'en face, le passage d'une clôture électrique me retarde un peu et le ragondin refait surface alors que je ne suis pas encore prêt. Il replonge, je m'avance un peu et attends en surveillant la surface du lac et les berges. Il ne semble pas y avoir de terriers sur le tour du lac. Le ragondin refait surface à ma gauche contre la berge mais un peu loin. Il replonge, remonte au milieu du lac puis pars vers la berge opposée avant de replonger. Je cours pour me positionner en face et aperçois le ragondin qui longe la berge sous l'eau, je le suis doucement et me prépare à armer mais il fait surface d'un coup et replonge aussi sec. Je n'ai pas eu le temps de réagir. Je cours me placer sur la digue du lac. Le ragondin refait surface, surveille un peu les alentours mais il est un peu loin, il ne me reste que 2 flèches sur le carquois. Il plonge à nouveau et semble biaiser vers la rive de droite. Je pars me placer rapidement mais il refait surface un peu loin et replonge. Je me décale rapidement et l'aperçois sous l'eau qui se rapproche de la rive. Je me prépare et lui décoche une flèche alors qu'il refait surface mais je le manque. Ce n'est pas mon jour ! Le ragondin remonte un peu plus loin et je lui décoche ma dernière flèche mais le manque encore. Je récupère ma flèche tiré au bord du lac et cours me placer sur la rive opposée. Le ragondin arrive et longe la berge sous l'eau, cette fois au moment où il remonte ma flèche le traverse. Mortellement touché, il plonge et  remonte rapidement pour aller se caler contre la berge un peu plus loin. Je récupère ma flèche, fais une boucle sous le talus de la berge et reviens sur le ragondin. Ma dernière flèche ajustée au cou sera la bonne, le ragondin est séché net. Je pars rapidement chercher mes flèches avant qu'elles ne coulent puis récupère mon ragondin avant de retourner à la voiture. Je manque beaucoup ce matin, c'est curieux, je passe presque toujours au-dessus.

Je pars pour un 3ième lac, je me gare au bord de le N124 puis la traverse, traverse un champ travaillé et rejoins la bordure d'un ruisseau que je longe un moment en direction de la digue du lac. Un champ de colza borde le lac du côté droit, de l'autre côté une digue de plusieurs mètres de haut le sépare d'un petit ruisseau. Je longe sous la digue et arrive au coin droit du lac quand j'aperçois un gros ragondin qui prend le soleil assis au bord du lac et regardant vers l'eau. Je me rapproche du colza pour que le talus de la berge lui cache ma progression quand des ragondins calés contre l'enrochement de la digue se mettent l'eau, j'en compte à moins 6 mais continue sur mon idée première. Mon ragondin se met à son tour à l'eau et s'éloigne du bord mais j'aperçois alors un autre gros ragondin lui aussi assis au bord de l'eau juste un peu plus loin. Je me cale bien contre le colza et arrivé à l'aplomb du ragondin, je reviens vers le bord du lac arc armé, ce dernier démarre au dernier moment mais s'éloigne tranquillement du bord sans plonger. Il n'a pas fait 2 mètres quand ma flèche le rattrape. Rentrée derrière l'épaule et sortie dans la tête, elle le sèche net.

Vers le bout du lac, un grand nombre de ragondins est posé sur la berge, ils commencent à se mettre à l'eau alors que je récupère ma prise et la flèche restée en travers du ragondin. Je pose le ragondin sur la berge et tente d'approcher les retardataires mais tout ce petit monde s'éloigne du bord pour m'observer au milieu du lac. Je ne vois pas le moindre terrier sur le lac et comprends vite que les ragondins vont chercher à rejoindre le ruisseau en traversant par-dessus la digue. Je longe donc le lac pour me positionner sur la digue. Je n'arrive pas à compter les ragondins, il y en a partout sur le lac et je commence à faire des vas et viens sur la digue pour les intercepter à mesure qu'ils tentent de rejoindre le bord du lac. J'ai 200 mètres de berge à garder environ.

Les ragondins tentent de revenir vers la berge et ils sont trop nombreux à surveiller, je ne sais plus où donner de la tête. 2 points de fuite se dessinent à mesure de mes allers retours sur la digue. Les ragondins semblent presque toujours essayer de sortir sur les extrémités du le lac et je dois courir d'un côté à l'autre pour tenter de les intercepter. Je peux me déplacer rapidement tout en restant discret en longeant derrière la digue. Alors que 3 ragondins se dirigent vers le départ du lac, je cours derrière la digue pour les intercepter. Le premier arrive à sortir de l'eau et passe la digue. Au moment où j'arrive les 2 autres tentent de faire demi-tour pour longer la berge opposée. J'arme rapidement, vise et décoche sur l'un d'eux. Touché, il plonge dans un nuage de sang et remonte un peu plus loin pour essayer de remonter sur la berge sans y parvenir. Il s'immobilise au bord de l'eau. Ces 2 tirs réussis me redonnent confiance.

Je fais le tour et récupère ma flèche puis reprends mes allers-retours sur la digue. Quelques ragondins arrivent tout de même à la franchir car je n'arrive pas à tous les surveiller puis ils commencent à se fatiguer et se posent soit contre la berge opposée soit sur les enrochements de la digue de droite. Je tente d'approcher les ragondins posés sur les enrochements en passant derrière la digue mais, méfiants, ils arrivent toujours à s'éclipser avant que je puisse décocher. Au bout d'un moment, un ragondin revient vers la digue pour la franchir. Je repère l'endroit où il doit arriver puis tente une approche par derrière la digue avant de revenir doucement sur lui. Il ne m'a pas vu, il est à moins d'un mètre du bord en surface. J'arme douce, vise et décoche. Au bruit de l'impact, je suis sûr de l’avoir touché mais il plonge et met un long moment à remonter au milieu du lac. Puis il commence à s'éloigner tranquillement et je commence à douter de mon tir quand il se met à s'agiter en tenant la tête haute au-dessus de l'eau. Il tourne un peu en rond puis s'immobilise. Je récupère ma flèche et compte sur le vent pour le pousser contre la digue car il est trop loin pour mon lancer.

Les ragondins de plus en plus méfiants commencent à se tenir hors de portée de tir, ils font des allers retours au milieu du lac et passent de longues périodes immobiles. A chaque fois qu'ils reviennent vers le bord, le moindre mouvement les fait fuir et la chasse se complique sérieusement. Plusieurs flèches tirées un peu loin passent au-dessus et je passe à chaque fois un moment à récupérer mes flèches en essayant de surveiller tout ce petit monde. Plusieurs ragondins finissent par traverser la digue et leur nombre réduit sur le lac. 2 ragondins partent se caler contre la berge opposée, je fais le tour par derrière la digue puis me décale au maximum de la bordure contre le colza pour approcher caché par le talus de la berge. Avant que j'arrive, un premier ragondin se met à l'eau et s'éloigne en surface mais je parviens à l'aplomb du second et m'approche arc armé. Le ragondin m’apparaît de dos à la cassure du talus, je prends ma visée et décoche, traversé le ragondin sursaute puis se met à l'eau et semble peiner à s'enfoncer dans l'eau avant de disparaître dans les algues filandreuses du font au milieu d'un nuage de sang. Rapidement, un gros paquet de bulles remontent à 6 ou 7 mètres du bord mais le ragondin restera coincé dans les algues. Il ne remontera pas. Je suis dégoûte ! Je récupère ma flèche.

Je retourne sur la berge opposée. 2 personnes arrivent en voiture au coin opposé droit du lac et semble venir intervenir sur le câble d'alimentation de la cabane de pompage. Leur arrivée fait bouger les ragondins. L'un d'eux refait surface à 40 mètres à ma gauche à 5 mètres environ du bord puis replonge, je me précipite et l'aperçois qui longe la digue en apnée. Je le suis doucement en marche arrière pour pouvoir le voir tout en restant devant lui. Le ragondin commence à remonter. J'arme mon arc, au moment où il refait surface, j'aligne ma visée et décoche. Le ragondin touché plonge avec ma flèche et travers, rentrée dans la joue elle ressort au-dessus du cuissot. Le ragondin remonte hors de portée de tir et traverse le lac avec difficulté. Il dépasse à peine de l'eau et se voit à peine. Les ouvriers qui ont tout vu commentent la scène et, curieux, m'observent un moment. Le ragondin finit par rejoindre la rive opposée et immobilise sur la berge.

Il ne reste que 2 ragondins sur le lac et les tirs ratés s’enchaînent, une de mes flèches tirée trop loin va couler sans que je puisse la récupérer puis une seconde.  Les ouvriers me guident de loin pensant que je ne vois pas arriver les ragondins alors que je suis caché derrière la digue. Ne voyant pas bouger les ragondins pendant un moment, je pars saluer les 2 hommes mais alors que nous discutons, 2 ragondins s'élancent vers le départ du lac. Je repars au pas de course mais l'un d'eux arrive avant moi et sort de l'eau en trombe pour se précipiter au terrier dans le ruisseau. Je retourne me poster derrière la digue et reprends mon souffle. Les ragondins restant de longue période sans bouger, je décide d'aller voir le ragondin blessé sur la rive opposée. Je fais le tour et m'approche doucement du gros ragondin couvert d'algues qu'il a entraînées accrochées à ma flèche. Il est allongé sur le ventre et semble mort mais au moment de me pencher pour le ramasser, il se redresse et se met à l'eau. Le temps d'armer, il a fait quelques mètres, je le vise en essayant de ne pas toucher ma première flèche qui est toujours à l'intérieur. Ma flèche le touche bas dans le coffre mais il traverse comme si je l'avais manqué vers la berge opposée. Je récupère ma flèche avec mon lancer puis cours pour l'intercepter en face. Il vient droit sur moi et peine beaucoup à avancer, je lui décoche une autre flèche et le manque. N'ayant plus de flèche, je me mets à l'eau et l'attrape par la queue alors qu'il arrive au bord. Je dégage ma flèche et l’achève d'un coup sec. Je récupère mon autre flèche, je n'ai plus que ces 2 là pour finir ma chasse.

A force de tourner sur le lac, l'un des ragondins vient se faire flécher à l'angle des 2 digues. Son compère va me faire courir un bon moment autour du lac puis s’enchaîne les longues attentes, posté derrière la digue. Le brouillard arrive sur le lac poussé par le vent vers la digue et c'est ce moment que choisi la première hirondelle de l’année pour venir boire tout près de moi en effleurant la surface du lac.  Au bout d'un moment le dernier ragondin du lac il finit par revenir au même endroit que le précédent. J'ai juste le temps de lui jeter une flèche avant qu'il ne plonge et le touche trop en arrière. Cette fois, je pense la partie terminée car, blessé, il va essayer de revenir sur le bord. Effectivement, le ragondin par se réfugier sur la berge opposée. 

Je fais le tour en essayant de ne pas être repéré et parviens à me rapprocher à moins de 10 mètres du ragondin mais ce dernier se met à l'eau, je m'avance rapidement au bord du lac et lui décoche une flèche alors qu'il s'éloigne tranquillement en surface. Touché à la tête, il plonge. Confiant, je prends mon temps pour récupérer ma flèche avant de partir au pas de course pour l'intercepter en face mais, à ma grande surprise, il remonte l'enrochement. Je donne tout ce que j'ai dans les jambes mais il franchit la digue et se jette au ruisseau. Arrivé à l'endroit où je le perds de vue, je tente de le retrouver dans le ruisseau mais il est rentré à couvert. J'ai été trop confiant, je m'en veux. La matinée se termine, il est déjà près de 13 heures, il est temps de rentrer manger. Je contrôle une dernière fois mais le ragondin calé dans les algues ne remontera pas d'aujourd'hui et il y a peu de chance qu'il remonte un autre jour. J'appelle Manu et Christophe pour programmer une sortie sur le même lac demain matin.

Un week end meurtrier, 31 mars et 1 avril 2012

Dimanche : 

Ce matin, fort de mon expérience de la veille, j'ai organisé une nouvelle sortie sur le dernier lac de la veille mais cette fois j'ai du renfort et je suis assez confiant sur le résultat de la matinée. Nous arrivons avec Manu et Christophe avant le lever du jour. Aux premières lueurs nous quittons les voitures, traversons la N124, rejoignons le bord du ruisseau puis le remontons pour arriver au pied de la digue du lac. Christophe et Manu vont garder la digue le long du ruisseau alors que je vais tourner autour du lac. Hier matin, j'ai déterminé 2 postes clefs, sur les angles du lac. Manu part se poster au départ du lac et je l'accompagne alors que Christophe reste à l'angle des 2 digues.

En arrivant au bout du lac, nous faisons démarrer 2 ragondins qui partent en retour, en longeant la berge opposée, un peu loin, la luminosité est faible et je me presse un peu pour lâcher ma première flèche de la matinée du coup je passe sous le ragondin. Je laisse Manu à son poste et fais le tour du lac en suivant les ragondins. Un gros ragondin traverse le lac pour rejoindre la digue entre Manu et Christophe. Manu est déjà occupé à récupérer des flèches, un premier ragondin est mort. Je dis à Christophe de se méfier au niveau de la digue mais nous nous comprenons mal et il part vers la digue qui barre le fond du lac. Le ragondin en profite pour s'échapper sans demander son reste.

Il reste 6 ragondins sur le lac. 2 partent vers la digue du fond du lac alors que Christophe reprend son poste. Je passe derrière la digue alors que les ragondins se rapprochent du bord et remonte pour décocher sur l'un d'eux. L'impact violent au niveau de la mâchoire lui tourne la tête. Il plonge et revient vers le bord au milieu de la digue. Je me décale pour l'intercepter à la remontée. L'eau cristalline permet de bien le voir arriver. Au moment où il remonte, je suis prêt et lui décoche une flèche mais il plonge au même moment. Il me semble l'avoir touché mais je ne le vois pas remonter.

Le second ragondin est un peu loin, je le tente tout de même, il plonge et revient au bord lui aussi pour se caler dans les enrochements, je l'approche par derrière la digue et lui décoche une flèche de cul. Il peine à démarrer puis s'enfonce sous l'eau mais comme hier, un gros paquet de bulles remonte et le ragondin va rester au fond. 2 en 2 jours ça commence à bien faire, surtout que c'est assez rare ! Je récupère mes flèches.

Manu va flécher mon ragondin tiré à la tête, ma flèche lui avait cassé les dents de devant et la seconde lui avait éraflé le dos. Puis, alors que je suis face à lui c'est le tour de Christophe, il va flécher 2 ragondins qui tentent de franchir la digue par le milieu. Puis encore un autre pour Manu qui va lui aussi couler mais dans peu d'eau et alors que je le rejoins et qu'il se décide à se mettre à l'eau pour aller le chercher, le ragondin remonte d'un coup à la surface. Il le récupère facilement avec son lancer.

Il ne reste plus qu'un ragondin sur le lac mais, ayant vu que les berges étaient dangereuses, il décide de rester au milieu et va nous faire tourner un long moment sur le lac, nos jets de pierres à la main ou à la fronde n'y changent rien. Je tente une flèche de loin mais je suis trop court et mon lancer ne va pas jusque-là, ne voulant pas perdre ma flèche qui coule déjà je dois aller la chercher à la nage et fais un aller-retour rapide dans cette eau encore assez fraiche. Sur le retour, j'en profite pour sonder avec mes pieds le fond du lac où j'ai perdu mon ragondin la veille et arrache de gros paquets d'algues sans succès. 

Un week end meurtrier, 31 mars et 1 avril 2012

Quelques jours plus tard lors du sortie en soirée sur le lac et le ruisseau, je retrouverai le ragondin perdu au fond du lac le dimanche matin, il était remonté et s'était calé contre la digue.

Un week end meurtrier, 31 mars et 1 avril 2012

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant