Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 19:20

Ce soir, je décide d'aller me poster dans un bosquet très fréquenté par toutes sortes de gibiers, renards, chevreuils, sangliers... Ce petit bois est longé par la Vieille Osse. Je me gare au bord d'un chemin de terre puis traverse l'Osse, par un petit pont, en direction de la vieille Osse qui est toujours en eau malgré la sécheresse.  Quelque chose vient de se mettre à l'eau au niveau d'un tronc couché sur l'eau. Je m'avance rapidement vers une trouée dans la végétation et constate qu'il s'agit d'une cane colvert et de sa progéniture.

Un ragondin qui a failli me coûter cher, 4 juin 2011

Je les laisse en paix et poursuis, vers le ponton qui traverse le cours d'eau en direction d'une vielle palombière puis la dépasse et ressors dans le champ de l'autre côté du bois. Le champ de blé qui devait avoir été grillé par la sécheresse a été broyé et il semble que l'agriculteur ait ressemé quelque chose par-dessus, certainement du tournesol. Je longe un peu le bosquet vers un passage qui rerentre dans le bois puis m'enfonce dans un sous-bois assez clair, au milieu de petits frênes. Le sol est parcourus d’innombrables coulées et les sangliers ont laissé par mal de traces de boue sur les arbres et la végétation. Je me poste à 30 mètres dans le bois, la vieille Osse à 30 mètres sur ma gauche et un gros roncier à 30 mètres sur ma droite.

Le temps passe et mis à part quelques petits rongeurs et quelques passereaux rien ne bouge. Vers 21h30, je décide de quitter mon poste pour aller me promener autour du bois. Je fais donc demi-tour et ressors par où je suis rentré. Avant de faire le tour du bois, je vais aller jeter un coup d’œil sur un petit lac en bordure d'un autre bois tout proche. Je longe un peu le bois pour arriver à un passage qui traverse une grosse haie. Un brocard et une chevrette qui broutaient en bordure de la vielle Osse à plus de 100 mètres sur ma droite viennent de me repérer et me fixe un moment. Je bifurque et longe la haie vers le petit lac alors que les chevreuils s'éloignent en longeant le cours d'eau.

Le chemin de terre qui longe le lac est ponctué de flaques laissées par le dernier orage. Des traces de sanglier et de renard ont marqué le sol depuis la dernière pluie. En me rapprochant du lac, j'aperçois un remous contre la berge de mon côté. J'encoche une flèche avec une lame ayant déjà servi et m'avance doucement. Le ragondin, qui était affairé à sa toilette sur un arbre mort couché en travers du lac, se met à l'eau. Je me rapproche doucement alors qu'il traverse, en zigzagant et en s'arrêtant plusieurs fois pour ronner, vers la berge opposée. Je n'ai pas pris ma canne à pêche et je n'ai pas envie de laisser une flèche sur le lac. Je le regarde donc s'éloigner mais, arrivé près de la rive opposée, il se positionne plein travers et gronde son mécontentement. 25 mètres nous sépare mais je vais lui apprendre à se moquer de moi. Ma flèche sera facilement récupérable.

J'arme, vise longuement et décoche mais le ragondin plonge au même moment et ma flèche le touche trop en arrière restant coincée en travers de l'animal. Le ragondin zigzague sous l'eau en essayant de se débarrasse de ma flèche qui fend la surface de l'eau. Ma lame de chasse se ballade à 20 cm au-dessus de la surface. Je fais rapidement le tour pour tenter d'achever le ragondin. Arrivé près de ma zone de tir, j'ai du mal à distinguer son remous car l'eau bouge de toute part. Un second ragondin de petite taille se met à l'eau d'un arbre mort et revient vers la berge. Je le laisse se rapprocher un maximum du bord pour pouvoir récupérer ma flèche et décoche mais je passe juste au-dessus. Il plonge et remonte au milieu du lac où il s'immobilise. Ma flèche dérive doucement vers la berge et je la laisse faire.

Je pars à la recherche de mon gros ragondin blessé. Je longe doucement la berge quand un gros remous m'indique qu'il vient de plonger. Je suis passé juste à côté sans le voir. Le ragondin refait surface à quelques mètres de la berge et gronde. J'arme mais les branches basses m'empêchent de décocher puis le ragondin revient droit sur moi mais en longeant sous une grosse branche qui le protège jusqu'à la berge sans me laisser la possibilité de décocher.

Il retourne sous la berge. Je pose mon arc et m'agenouille pour me pencher et tenter de l'apercevoir sous la berge quand mon appareil photo tombe à l'eau. J'avais oublié de boutonner ma poche de la chemise ! Non !

Le ragondin gronde sous la berge et par reflet j'aperçois ma lame de chasse, il n'est donc pas loin. La priorité est de tenter de récupérer mon appareil photo. Je suis fou de rage. Je me positionne à plat ventre sur la berge, me cale contre des arbres et plonge mon bras dans l'eau. Le ragondin mécontent m'inquiète un peu car il est à moins de 1 mètre de mon bras mais il se contente de ronner. Heureusement le lac n'est pas profond et je retrouve rapidement mon APN mais il a dû prendre l'eau. Je le pose sur la berge.

"Maintenant à nous 2 mon petit". A y avoir laissé mon appareil photo, il me faut retrouver mon ragondin. Je me couche donc à nouveau sur la berge et regarde sous les racines. Ma flèche est là, je vois la lame. Je saisis ma flèche et tente de sortir le ragondin qui résiste et proteste. Je tire sur la flèche et la sentant sortir du ragondin je la réenfonce. Le ragondin ne tient que par l'empennage et je crains qu'il ne se dégage. Je renfonce donc régulièrement ma flèche et lutte ainsi pendant près de 10 minutes avec le myocastor qui finit par lâcher prise et je le sors de sa cachette en tirant sur la flèche. Ma flèche est en travers de son bassin. Ma position est délicate, car le ragondin peut m'attraper la main à tout moment et couché à plat ventre il m'est difficile d'être réactif.

Je lutte un moment et parviens à lui attraper la queue avec la même main qui tient déjà la flèche puis je lutte pour me redresser avec une seule main tout en tenant le ragondin par la queue à bout de bras. Je finis par réussir à me relever et dégage ma flèche avant d'achever le ragondin d'un coup sec. Je regarde alors mon appareil. Le compartiment des piles n'a pas pris l'eau mais le bloc optique n'a pas eu cette chance. Je ne peux plus prendre de photo car l'écran est tout violet. Je suis dégoûté.

Ma seconde flèche est irrattrapable sans ma canne à pêche. La nuit tombe déjà et je n'ai plus trop la tête à la chasse. Je rentre. Je reviendrais le lendemain chercher ma flèche et miracle après une journée de séchage au soleil mon appareil s'est remis à fonctionner.

Un ragondin qui a failli me coûter cher, 4 juin 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

cyril 06/06/2011 23:04


ton acharnement a eu raison de se ragondin mais cette mésaventure devrai te convaincre d'investir dans une housse étanche il serai dommage de nous priver de tant de si beau clicher et de si beau
paysage que tu nous fait découvrir au fil de tes chasses
encore bravo pour cette prise


Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

POURVOIRIE DU LAC SUZIE

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

Buffle murrah (Argentine)
Guanaco (Argentine)
Chèvre sauvage (Majorque)
Pécari à collier (Guyane)
Capibara (Guyane)
Caïman rouge (Guyane)
Caïmans gris (Guyane)

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements