Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 10:07

Après plusieurs sorties effectuées depuis le premier juin, et de belles approches infructueuses, ce soir, la chance sera avec moi.

Vers 19 heures, je me rends sur une des 3 parties du territoire morcelé sur lequel j'ai pu obtenir mon bracelet de tir d'été. Depuis plusieurs jours, les approches deviennent de plus en plus belles, notamment sur un très grand brocard que j’ai pu approcher 3 fois à portée de tir sans pouvoir décocher ma flèche.

 

Flash-back :

La semaine dernière après une belle averse orageuse d’un quart d’heure suivie d’un magnifique soleil, je me suis rendu sur le terrain pour tenter une approche. Le territoire vallonné se compose de trois langues de pré encore non fauchées, séparées par trois butes boisées.

Je décide de commencer en longeant le bois le plus à ma droite qui délimite le territoire. Le vent régulier vient de face, les conditions sont bonnes. Après 5 minutes de marche mon regard se pose sur un magnifique brocard à environ 200 mètres qui regarde dans ma direction.

Je me fige mais il est trop tard, je suis repéré, quelques secondes s’écoulent, aucun de nous deux ne bouge. Il se décide enfin mais, à ma grande surprise, il vient droit sur moi. Je profite d’un passage où le relief du terrain lui cache ma silhouette pour progresser rapidement de 50 mètres et me mettre à genoux derrière une grosse touffe d’herbe.

C’est à ce moment que je le vois, il est magnifique, ses bois sont impressionnants, il progresse lentement, il me cherche du regard et tente de repérer mon odeur. Il n’est plus qu’à 20 mètres et passe derrière une grosse touffe d’herbe ce qui me permet d’armer mon arc mais il marque un temps d’arrêt et les secondes s’égrainent sans qu’il ne daigne faire le pas qui le sépare de ma flèche.

Je devine sa forme, je distingue bien ses bois et ses oreilles mais tenter une flèche dans ces conditions est bien trop risqué. Mon cœur commence à s’affoler et la tension de la corde devient de plus en plus dure à tenir. Je me risque donc à désarmer mon arc pour reposer un peu mes muscles meurtris et c’est juste le moment qu’il choisit pour faire ce pas que j’espérais tant mais qui vient de me trahir car mon mouvement même très lent ne lui a pas échappé.

Il est sur l’œil et me fixe un instant avant de détaler à toutes pattes en me lançant une série d’aboiements bien rauques et finit par disparaître dans le bois à une centaine de mètres.

 

Ce soir, à 20h30, je n'avais toujours pas vu un seul chevreuil, de plus ce territoire est une zone de nidification pour les milans noir qui s'empressent à chacune de mes sorties de se positionner à ma verticale et d'annoncer ma présence par des cris stridents, et ce soir, particulièrement harcelé par ce manège, je me suis décidé à partir sur la deuxième partie du territoire où d'ailleurs j'ai réalisé mon tir d'été l'an passé au milieu des tournesols.

20h45, je suis sur place, je commence à descendre un chemin forestier qui me mène directement sur un champ de blé immense entouré par les bois et bordé d'une bande enherbée.

Un brocard dans les blés, 20 juin 2007

En lisière du bois, j'effectue une rotation du regard pour scruter cette mer de blé où détecter la présence d'un brocard n'est pas chose facile, quand je l'aperçois, il n'est qu'à 40 mètres. Paisible, occupé à sa toilette, il ne m'a pas repéré. Le vent est bon, je me mets à genoux et caché par la hauteur du blé je m'approche de la bordure du champ.

Je suis à 30 mètres, je me redresse pour le situer, il n'a pas bougé, je me décale de 10 à 15 mètres en longeant le blé de nouveau à genoux et me voilà à 20 mètres grand maximum, mon chevreuil est toujours dans sa toilette.

Je vois bien son poitrail découvert par un rond de blé couché par les pluies abondantes de ce printemps.

 
Un brocard dans les blés, 20 juin 2007

Il se lèche l'épaule opposée et sa tête est donc cachée, il ne me voit pas, c'est le moment. Avec un calme qui m'étonne encore, j'arme mon compound, aligne ma mire et mon œilleton. Ma flèche part pour le frapper en pleine poitrine, il sursaute, les 2 poumons sont percés, après 30 mètres de course dans le blé, il franchit la bande enherbée, traverse la bordure du bois et son fossé pour disparaître dans le bosquet.

Confiant dans l’efficacité de mon tir, je décide, après 5 minutes, de commencer la recherche, la pistes est facile à suivre, le sang est très abondant et contraste bien avec le jaune paille du blé, de petit bouts de poumon projetés sur le blé à l’endroit du tir me conforte dans la qualité de ma flèche.

5 minutes de recherche me conduisent à ce corps sans vie auquel, après avoir apposé le bracelet, je rends les honneurs avant de le charger sur mes épaules pour rentrer. Mon brocard n’a pas parcouru plus de 40 mètres. La pluie commence à tomber alors que je suis sur le chemin du retour

Un brocard dans les blés, 20 juin 2007

Alex

 

Trophée :

Un brocard dans les blés, 20 juin 2007

Atteinte :

Un brocard dans les blés, 20 juin 2007

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant