Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 14:49
Sorties du 7 mars 2010

Ce matin, j’ai décidé d’aller faire un tour au lac de Saint Maur pour préparer la sortie du 21 mars pour l’ASCA32. Arrivé sur place, aux alentours de 7h, je me gare devant la chaîne qui barre le chemin et prends mon arc et ma canne à pêche. Le chemin se sépare, pour arriver aux 2 extrémités de la digue.

Suite à ma première visite tardive de lundi dernier, j’ai pu repérer les terriers sans voir de ragondins. Ils sont tous ou presque du même côté du lac et les ragondins doivent sortir de l’eau pour les rejoindre sur les fossés en bordure des bois et du chemin de terre qui longe le lac. Je me dirige donc vers le coin de la digue du côté des terriers.

Au moment où je passe la digue, j’aperçois plusieurs grosses boules sombres le long de l’eau. Je décide de longer le chemin de terre qui passe à 10 ou 15 mètres du bord de l’eau. Je n’ai pas fait 20 mètres qu’un ragondin, que je n’avais pas vu, démarre du coin de la digue.

Je descends vers le bord de l’eau arc armé, le ragondin de belle taille part en biais et s’éloigne tranquillement du bord. Je le vise et décoche mais passe en dessous. Il s’éloigne, je récupère ma flèche et remonte sur le chemin de terre pour tenter d’approcher les autres ragondins à 80 mètres plus loin qui n’ont pas bougé.

Je tente, de les approcher en me dissimulant du mieux que je peux, derrière les quelques arbres qui bordent le chemin. J’arme et vise un gros ragondin au travers d’une trouée dans les branches. Il est à 10 ou 12 mètres, ma flèche part et le frappe en pleine tête dans un bruit d’os cassé. Ma flèche est plus à gauche que mon point de visée.

Il plonge, se débat avec la flèche en travers. Plusieurs ragondins traversent vers la rive d’en face. Je réencoche et tente d’achever mon ragondin mais le manque 3 fois. Je n’ai plus de flèche. Qu’est ce qui m’arrive, je passe un moment à récupérer mes trois flèches alors que mon ragondin file vers la rive opposée en se libérant de la flèche qui flotte maintenant au milieu du lac, trop loin pour mon lancer.

Je poursuis en longeant le bord de l’eau et parviens à décocher sur un ragondin qui semble blessé, il nage lentement et semble avoir des difficultés à plonger. Ma flèche toujours trop à gauche le touche à la tête. Il se retrouve sur le dos à pédaler dans le vide pour finir par se retourner et se mettre à tourner en rond.

Mes 2 autres flèches sont à côté. Ce n’est pas mon jour. Je manque souvent mais là c’est inquiétant. Je récupère mes flèches et ramène en même temps mon ragondin qui s’est empêtré dans le fil et se débattant. Je parviens finalement à l’achever d’une flèche.

Je poursuis en longeant le bord de l’eau. J’aperçois, au loin, un gros ragondin faisant sa toilette. Je regagne le chemin pour approcher par derrière les arbres et parviens à l’aplomb de mon ragondin. Puis avance doucement vers lui derrière des petits buissons.

Il est un peu loin (15 mètres) mais je ne peux plus approcher sans me mettre à découvert. J’arme vise et décoche pour passer à côté à nouveau. Il plonge, je cours vers le bord de l’eau mais il remonte trop loin. Je récupère ma flèche. Je fais demi-tour pour aller vers les ragondins qui se sont réfugiés sur la rive opposée.

Je longe la berge, puis la digue et prends le chemin de terre derrière un gros bourrelet de ronces et quelques arbres. J’arrive doucement à l’aplomb de 2 ragondins. Je vise le plus dégagé et décoche en passant au ras sans qu’il ne bouge, son compère plonge et s’éloigne du bord, je réencoche, arme, vise et décoche à nouveau.

Encore manqué, juste frôlé le ragondin grogne et me menace d’un hochement de tête. Troisième flèche manquée encore et mon ragondin n’a toujours pas bougé ! Je suis vraiment mauvais aujourd’hui. Je n’ai plus de flèche, je m’avance vers mon ragondin qui part lentement. Je récupère mes flèches et pars en courant pour intercepter le ragondin sur la berge d’en face. Il me passe plein travers, une cible facile. Ma première flèche est manquée la seconde est plein cœur. Je récupère mes 2 ragondins qui flottent puis pars vers le bout du lac. 

Je traverse le petit ruisseau pour tenter de retrouver le ragondin qui a traversé tout à l’heure. Il va me démarrer devant sans que je puisse tirer à cause des ronces puis plonger pour disparaître.

Je rentre par Moncassin pour aller chasser à Clermont Pouyguilles et Saint Arroman. A la mare aux ânes, je commence à longer le petit ruisseau, un petit ragondin plonge et remonte à quelques mètres contre une branche. Je vise et tire. Au bruit, je suis sûr d’être dedans mais alors que je vais récupérer mon ragondin, je le vois derrière moi rentrer au terrier. Les mares sont désertes, le reste du ruisseau ne sera peuplé que de 3 couples de colverts.  

A Saint Arroman, je commence par les 2 mares au milieu des chaumes de maïs. Un plouf sur la première, je n’ai rien le temps de voir. Sur la seconde, une mère ragondin et son petit. Je m’approche au maximum (10 mètres), arme, vise et décoche sur la mère passant juste à gauche.

Les 2 ragondins foncent dans 2 trous séparés. Cette fois s’en est trop, je fais un peu de billebaude en rentrant à la voiture, je tire les épis de maïs au sol et je suis presque toujours à gauche et dessous, c’est bien mon arc qui est déréglé. Je vais essayer d’en tenir compte pour finir la matinée.

Un peu plus loin sur le Cédon, un couple de colverts fait fuir un gros ragondin dans le colza et j’ai juste le temps de le voir devant son terrier après un sprint de 100 mètres sans avoir le temps de décocher. Un peu plus loin un autre, j’essaie de compenser mais il descend rapidement vers son terrier et ma flèche lui traverse juste la cuisse avant qu’il disparaisse au terrier.

Sur le retour, un gros ragondin broute à l’entrée d’Ornézan au bord d’un petit ruisseau. Je me gare et tente une approche par la berge opposée du ruisseau. Je parviens à arriver à l’aplomb du ragondin qui est encore à 15 mètres de moi. Le vent tourne, il est face à moi, lève le nez et au lieu de s’échapper se plaque au sol.

Je reste un moment sans bouger mais il en fait de même. Je traverse les ronces sur 3 mètres pour arriver au bord du ruisseau, il se tourne de travers et se plaque à nouveau au sol. J’arme, vise et décoche une première flèche au ras au-dessus sans qu’il bouge, Je corrige, la seconde trop à gauche lui tape le museau avec le tube, il reste stoïque, la dernière passe juste dessous lui coupant juste quelques poils. Je n’ai plus de flèches. Il se relève et vient tranquillement rentrer au ruisseau à quelques mètres de moi.

Ecœuré, je rentre rerégler mon arc et manger car il est midi bien passé.

 

Je passe quelques minutes à régler et cibler mon arc en début d’après-midi et retourne aux ragondins vers 16h30. Je pars pour Labéjan. Sur la route, je m’arrête à une mare. Un ragondin vient se caler contre la berge. J’avance doucement vers lui caché par les joncs qui nous séparent.

A 3 mètres, il démarre, glissant sur l’eau, j’arme, vise et décoche au travers des ronces pour passer juste dessous. Il plonge et remonte aussitôt. Pour partir en zigzagant vers son terrier alors que je le manque deux fois. Il est rentré. Je vais chercher mon lancer et récupère mes flèches. Ça commence mal.

Je pars pour un lac en contre bas du village de Labéjan. Je descends me poster derrière les saules et attends. Il est 17 heures, vers 17h15 un ragondin surgit de nulle part et commence sa toilette sur la berge en face avant de faire quelques mètres dans l’eau et de remonter au sec pour continuer sa toilette.

Je l’observe. Vers 17h30, un sillon apparaît et vient droit vers mon côté. Je me prépare, j’arme, alors que le ragondin est à 30 mètres du bord, pour ne pas être repéré. Il n’a rien vu et avance toujours mais, à 10 mètres de la rive et 20 mètres de moi, il s’arrête et fait demi-tour.

Je l’aligne et décoche, passant au ras au-dessus. Il retourne au terrier. Le calme revient, j’observe toujours le gros ragondin à sa toilette entrecoupée de longues pauses immobiles. 18 heures, le vent à ramener ma flèche au bord, je décide d’aller voir ailleurs.

A Miramont d’Astarc, je fais une halte sous 2 lacs bordés de peupliers. Arrivé à l’angle gauche de la digue du premier lac, j’aperçois 2 ragondins dans le blé de l’autre côté du lac. Je redescends sous la digue et  remonte à l’autre coin. J’approche lentement vers les ragondins en marquant plusieurs pauses quand ils lèvent la tête.

Je finis par arriver à 6 mètres mais l’un démarre se jetant d’un bond à 1 mètre du bord suivi rapidement de l’autre qui trébuche et roule lourdement dans l’eau pour remonter à 6 ou 7 mètre et replonger aussi sec sans que j’ai eu le temps d’armer. J’arme et attends un instant. Un ragondin refait surface contre la rive opposée à 40 mètres. Je vise et décoche. Ma flèche est pile dans l’axe mais se fiche dans la berge quelques centimètres au-dessus du ragondin qui plonge pour rejoindre son terrier. Le second lac est vide.

Je m’arrête ensuite au lac du Tuco. Je descends doucement vers le lac regardant une poule d’eau, seule activité au bord d’un lac qui semble désert, quand 2 ragondins se mettent à l’eau. Je tente de me rapprocher mais ils plongent. Je me décale vers les terriers et attends.

Un premier refait surface et revient vers le bord mais les arbres font écran. J’arme et me décale. Il plonge et rentre au terrier. Son compère refait surface à son tour mais plonge avant que je n’ai pu l’aligner. J’attends un peu puis pars longer les joncs, 2 autres ragondins plongent. Je repars aux terriers mais ils font surface et replongent aussitôt pour rentrer au terrier. J’attends un peu puis fais le tour du lac. Il n’y a plus rien.

Je pars pour la mare du bord de route un peu plus loin. La mare est déserte mais j’aperçois un gros ragondin qui broute au bord du ruisseau. J’avance doucement vers lui. Il finit par me tourner le dos et j’en profite pour armer et m’approcher à 6 mètres pour le flécher. Ma flèche est pile où je visais. Il plonge au ruisseau entravé par la flèche restée à l’intérieur et ressortant de 10 centimètres sous le menton. Je le récupère et l’achève avant de rentrer.

Sorties du 7 mars 2010

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant