Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 12:04

Ce matin, je tente le grand lac de Lasseube Propre où j’ai tué 2 ragondins vendredi soir. Je suis garé au pied de la digue vers 6h30 et attends le lever du jour. Il a fait une bonne gelée ce matin, le thermomètre de la voiture donne – 4°C.

J’attends en écoutant la radio quand, au loin, dans le chaume de maïs, une silhouette se détache du sol gelé. C’est un chevreuil qui avance doucement dans ma direction en broutant. Petit à petit, il se rapproche. Me vient une idée. J’entrouvre ma vitre et prend mon Butolo que j’ai laissé dans la voiture.

Je commence à appeler, de petits coups secs et répétés. Le chevreuil quille les oreilles et regarde vers la voiture. Je continue les appels et il commence à venir droit sur la voiture, plus loin 2 autres lui emboîtent le pas et arrivent également d’un pas rapide.

Je tente de prendre mon appareil photo mais le clapet des piles est ouvert et l’une d’elle tombe sous les sièges. Je ne la retrouve pas. Je continue à appeler et finis par me retrouver avec 3 chevreuils à 15 mètres de la voiture. Il est 6h40 et le jour se lève, il me faut aller chasser. J’ouvre doucement la portière, la chevrette et ses 2 chevrillards s’enfuient.

Je prends mon arc et mon lancer et pars pour le lac. Les canards et le héron décollent rapidement et, quand j’arrive au bout du lac, quelque chose plonge, certainement un ragondin mais je ne vois pas remonter. Rien ce matin, je retourne à la voiture. Les 3 chevreuils se sont remis à bouter au milieu du champ. Ne trouvant toujours pas ma pile, je prends la dernière neuve qu’il me reste dans le vide poche.

Je pars pour le lac de Durban ou les ragondins m’ont bien eu vendredi soir.

Sortie du 14 mars 2010

A mon arrivée, un petit ragondin s’arrête à la surface de l’eau à l’entrée du ruisseau d’alimentation. Je descends doucement vers lui mais il plonge et part se réfugier dans les joncs. 2 gros ragondins se mettent à l’eau à 100 mètres sur la berge opposée. L'eau bouge dans le ruisseau. Un amas de ronces m’empêche de voir la source du remous.

Je contourne les ronces et vois passer un jeune ragondin qui nage à vive allure vers un gros terrier. J’arme mais je n’ai que de petites fenêtres de tir entre de gros chênes et le ragondin parvient à rentrer au terrier sans que je puisse décocher.

Je traverse le ruisseau. Et pars vers les 2 gros ragondins. L’un d’eux est à la surface de l’eau à 10 mètres du bord mais à 40 mètres de moi. Je tente de me rapprocher mais il plonge, je cours pour me rapprocher et attends un peu mais il ressort trop loin et part se caler au niveau de 2 pylônes EDF couchés qui servent de ponton.

Sortie du 14 mars 2010

Je longe la berge, passe au-dessus du bois, longe la digue, traverse le déversoir et ralentis l’allure pour m’approcher des pylônes. Je suis encore à 30 mètres quand j’aperçois un ragondin au bout des poteaux. Je n’ai rien le temps de faire, il plonge.

Je continue à avancer doucement. Un ragondin est entre les deux poteaux, à la surface de l’eau, immobile. J’arme, me décale pour ne pas frapper un poteau et casser ma flèche, ajuste la visée et décoche. Ma flèche frappe le ragondin qui plonge. Un sillon de bulles qui zigzague sous l’eau me rassure.

Par 2 fois, un gros rond de bulles remonte puis mon ragondin refait surface à 10 mètres du bout des pylônes. Le pensant condamné, je reste immobile mais au bout d’un moment, il plonge et refait surface au milieu du lac. Il traverse vers la rive opposée. Je pars en équilibre sur les poteaux chercher ma flèche puis pars en courant pour intercepter le ragondin.

Il arrive au pied du bois, je dois remonter au-dessus du bois pour trouver un passage pour descendre au bord de l’eau. Quand j’arrive enfin au bord, il repart en longeant le bord et je ne peux pas le flécher à cause d’un chêne. Je contourne le chêne mais il revient contre le bord et je ne le vois plus.

Je ne peux plus avancer dans les buissons noirs, je remonte pour faire le tour et atteindre le ragondin mais ce dernier est remonté sur la berge et a disparu dans les épais. Je l’ai perdu.

Énervé, je retourne à la voiture. En traversant le ruisseau, une onde attire mon regard un ragondin vient juste de rentrer dans un petit terrier. J’attends un peu, l’eau bouge encore un instant puis plus rien. Je pars pour Labéjan. En route, j’aperçois 2 chevreuils au bord du Sousson, je m’arrête pour les prendre en photo mais ils sont un peu loin.  

Sortie du 14 mars 2010

Ils sont en fait 4, 2 autres sont de l’autre côté de la haie. Ils détalent au moment où je redémarre. Je fais une halte à une mare où j’ai manqué un ragondin l’autre jour. Je me gare, 6 chevreuils traversent le fossé et montent le champ au galop suivis peu après par 3 autres.

Je descends vers la mare, un couple de colverts décolle à mon arrivé. Pas de ragondin, je retourne à la voiture. Je redémarre et décide de faire une photo de la mare. Je me gare au bord de la route, descends de la voiture et m’avance pour prendre la photo quand j’aperçois un ragondin qui traverse la mare et rentre au terrier. Il m’a bien eu.

Sortie du 14 mars 2010

De la route, je ne vois rien sur les lacs en dessous du village, je décide de prendre une photo du village de Labéjan mais je n’ai plus de batterie. Direction les 3 lacs d’hier soir. Le vent se lève quand je descends vers le premier lac. La surface de l’eau ondule. Je longe la berge en suivant la bande de terre quand un ragondin plonge du bout de la bande de terre et traverse vers la rive d'en face en nageant tranquillement.

Je cours et lui décoche une flèche en arrivant au bout de la bande de terre, il est un peu loin et je passe 10 centimètres à gauche. Je cours sur la digue, il plonge. Je continue à courir pour me positionner au pied d’un gros arbre qui me cachera un peu. Un ragondin refait surface à 12 mètres du bord, j’arme vise en prenant mon temps et lui décoche une flèche de ¾ arrière qui le tue net.

Au même moment, un second ragondin refait surface sous les sapins, en face. Il est loin, je tente tout de même. Ma flèche ricoche, monte à 2 mètres de haut, touche une branche et retombe à l’eau. Il n’a pas bougé. Il ne me reste qu’une flèche. Je longe la berge pour aller à sa rencontre.

J’arrive doucement et aperçois une masse brune dans les branches au pied du talus. Le temps de me demander si c’est lui mon ragondin s’étire et nage sur 1 mètre pour s’arrêter à nouveau dans les branches. J’arme, vise et décoche.

Je suis sûr d’être dedans au bruit mais je ne vois pas ressortir mon ragondin qui a plongé. J’attends un peu puis récupère mes flèches. Le ragondin mort revient vers le bord poussé par le vent, ma flèche est restée dedans. Je le récupérerai tout à l’heure.  

Je passe au bord du second lac qui est désert hormis une poule d’eau au bord de l’île. J’arrive au troisième lac par en dessous de la digue. Les ragondins sont au fond du lac, ils nagent au milieu des arbres qui poussent les pieds dans l’eau. Certains rentrent déjà sous les ronces.

Je passe sur le côté gauche du lac pour tenter de les intercepter par-dessus les ronces s’ils tentent d’y rentrer. Un gros ragondin, se cale au soleil contre la berge d’en face, un autre gros sur une branche d’un des arbustes, un autres nage entre les arbres.

Je me rapproche, les 3 plongent et un 4ième part vers la digue. Je lui décoche une flèche qui le frôle et se fiche dans la berge. Il s’arrête tourne en rond puis repart de plus belle vers la digue. Je pars au pas de course alors qu’il s’arrête à 20 mètres de la digue.

Je passe par-dessous la digue pour le surprendre en remontant. Mais à mon arrivée il a fait demi-tour. Je cours vers lui, il plonge. Je tente de le devancer et attends qu’il remonte mais il remonte contre la berge d’en face. Je lui décoche 2 flèches, la première juste au-dessus, la seconde juste dessous. Il rentre dans les ronces.

Je tente ma dernière chance, je sais que souvent un ou plusieurs ragondins se cachent dans les branches et les racines des arbres noyés au bout du lac. Quand j’arrive près du premier arbre un léger bruissement de la surface m’interpelle. Je crois avoir compris, je suis tombé sur un joueur. Eh bien on va jouer.

Je reste un moment à attendre à 5 mètres du tronc de l’arbre. Tout à coup, à nouveau un léger bruissement de la surface, mon ragondin vient de ressortir la tête de l’eau, il me cherche où je ne suis plus et me tourne le dos.

J’arme, j’ai juste un passage entre la fourche d’une branche. Je vise la tête et décoche. Un gros crac retentit. Je n’ai pas touché la branche c’est donc le ragondin mais il a plongé et plus rien ne bouge.

Je fais les 100 pas sur la berge pour tenter de le voir quand il refait surface battant un instant des pattes arrière avant de s’immobiliser dans les racines. Pas le choix, je remonte mon pantalon au-dessus des genoux et m’avance dans l’eau gelée et la vase pour le récupérer.

C’est un beau mâle. Je récupère ensuite mes flèches et le ragondin de tout à l’heure sur le premier lac. Il est arrivé contre la digue. C’est un petit que j’ai vu hier.

Sur le retour, je décide d’aller jeter un œil au petit lac, à Miramont d’Astarac, où j’ai toutes les peines du monde à attraper un ragondin solitaire. A mon arrivée, le lac est calme. Quelque chose a bougé sur l’île. J’avance un peu, 2 colverts décollent de l’île. Rien ne bouge sur l’eau. Je décide de faire tout de même le tour du lac et quelle n’est pas ma surprise quand j’aperçois le ragondin immobile et aplati au sol, jouant la carte du mimétisme au milieu de la minuscule l’île.

J’arme, il n’est qu’à 6 ou 7 mètres du bord. Les arbres du bord du lac me gênent, puis une branche sur l’île me cache le ragondin. A force de me décaler et de me redécaler, je juge que la meilleure possibilité est de le tirer au travers des herbes qui freineront moins ma flèche. Je le distingue à peine et vise au jugé.

Ma flèche traverse les herbes et retombe derrière dans le lac. Il plonge mais ne refait pas surface. Je suis au ras du seul terrier du lac. J’attends pensant le voir se manifester mais rien. Je fouille tout le tour du lac sans succès, il a disparu.

Je fais également une halte au lac du Tuco à Labéjan. Un vol de canards décolle à mon arrivée. Je descends vers le lac. Un petit ragondin se jette à l’eau. 2 traînées de bulles s’éloignent du bord. Je me positionne sur les terriers mais rien ne remonte.

Au bout d’un moment, je me remets à longer le bord quand un ragondin démarre des joncs, une traînée de vase et de bulles trahit sa direction de fuite. Je tente de le devancer et pars vers les terriers mais lui aussi ne remontera pas.

Je pars vers la mare du bord de la N 21 à Saint Jean le Comtal, pas un ragondin ce matin. Je rentre.

Sortie du 14 mars 2010

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

POURVOIRIE DU LAC SUZIE

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

Buffle murrah (Argentine)
Guanaco (Argentine)
Chèvre sauvage (Majorque)
Pécari à collier (Guyane)
Capibara (Guyane)
Caïman rouge (Guyane)
Caïmans gris (Guyane)

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements