Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 22:26

Lundi matin, nous avions décidé avec Manu d'aller faire une virée aux ragondins, le rendez-vous est pris pour 7h20 au relais des Trouettes à Miramont d'Astarac.

Nous allons attaquer par le grand lac de Lamazère, nous arrivons sur place aux alentours de 7h30.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Le temps de nous préparer et nous voilà partis. C'est la première fois que nous chassons ce lac, j'ai l'autorisation de chasse depuis un bon moment mais je n'ai pas eu l'occasion et le temps d'y faire un tour. Le niveau du lac n'est pas à son maximum et la berge semble très caillouteuse, peu propice pour les terriers des ragondins. Sur la berge d'en face un virage du lac semble plus prometteur, c'est une zone arborée et aux berges abruptes.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Pensant le secteur bon, je laisse Manu s'en occuper. Nous nous séparons, chacun sa rive. Mon côté est désert, le vent est glacial et j'alterne mes mains dans les poches pour échapper à la morsure du froid. A part quelques canards, rien ne bouge. J'arrive au bout du lac assez rapidement. Je traverse le ruisseau d'alimentation sur un pont en pylônes EDF et commence à longer la rive d'en face.

Je ne vois pas Manu, "il a certainement dû voir des ragondins et doit être occupé à lâcher quelques flèches". J'arrive au niveau de la zone qui de loin me semblait prometteuse et toujours pas de Manu. Une zone épaisse de buissons noirs m'empêche de longer la berge et je dois la contourner. Je commence à m'éloigner du bord quand j'entends un gros plouf. Un ragondin était caché dans les épines, je reviens en courant sur mes pas mais trop tard. J'attends un peu mais il ne ressort pas. Je fais un peu de bruit mais rien ne bouge.

Je recommence mon contournement pour retrouver la berge du lac 40 mètres plus loin. Rien ne bouge, je lance un long sifflement, Manu ne répond pas. Mais où est -il ? Je le cherche du regard quand un ragondin plonge à mes pieds, un sillon de bulles trahit sa direction. J'arme mon arc et le voit ressortir à quelques mètres. Je vise et décoche. Il plonge et remonte rapidement pour mourir.

2 autres ragondins plongent du même endroit, l'un d'eux remonte à une dizaine de mètres alors que je termine d'armer mon arc. Je vise et décoche. Un bruit d'os qui casse et mon ragondin plonge. Il remonte un peu plus loin au bout d'un moment, se débat un instant puis s'immobilise. J'attends un peu, fais un peu de bruit mais cette fois il n'y a plus de ragondins.

Je continue à longer la berge sur 30 mètres puis siffle à nouveau plusieurs fois espérant une réponse de Manu. Rien, quand, tout à coup, des craquements dans les épines sur ma gauche se rapprochent de la berge. Je finis par voir Manu. La végétation trop dense et la berge trop abrupte l'ont obligé à faire un gros détour.

Je pars chercher mes flèches, Manu n'a rien vu. Je passe sous les buissons noirs qui me griffent profondément le dos pour me rapprocher de mes flèches. Je passe un bon moment à récupérer mes flèches et un de mes ragondins avec ma canne à pêche, Manu m'a rejoint avec peine. Nous décidons de venir cherche le second plus tard, le vent l'aura rapproché du bord, pour le moment, il est hors de portée de mon lancé.

Manu passe devant et comme à son habitude réussit à se mettre à l'eau, enfin juste jusqu'aux mollets heureusement. Nous rentrons aux voitures. Un beau chevreuil se débine à notre arrivée. Manu enfile des chaussettes sèches et ses bottes et nous voilà partis avec ma voiture.

Arrivé au carrefour des Trouettes, je décide de m'arrêter à un lac où j'ai promis à ses propriétaires de faire un sort à un ragondin qui y a élu domicile. Sur place nous tombons sur la propriétaire qui nous propose le café. Ce sera pour après la chasse. Nous partons.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Arrivé au bord du lac, la végétation bouge, je fais signe à Manu et le laisse passer devant. Il arme et se rapproche doucement. Un colvert lui décolle idéalement en rasant l'eau mais le canard est fermé depuis peu et il le laisse partir en me regardant avec un regard qui en dit long.

L'eau bouge contre la berge un peu plus loin, Manu se rapproche arc armé mais rien. Un peu plus loin, je distingue un sillon qui longe le bord, je presse le pas, arme mon arc et aperçois, à quelques mètres un ragondin se détachant du bord. Je vise rapidement et décoche. Raté. Il poursuit comme si de rien n'était. Je réencoche, vise et décoche, cette fois ma flèche est bien placée, il se met à tourner en rond sur place.

Je laisse à Manu le soin d'en finir, même si je sais que s'en est fini pour lui, et je continue ma route pour faire le tour du lac et tenter de rabattre un ragondin à Manu mais rien ne bouge. Je pars chercher ma canne et revient pour récupérer les flèches et le ragondin. Trop pressé de récupérer son ragondin, Manu a encore réussi a se mettre à l'eau et à remplir une de ses bottes.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Je récupère les flèches et nous allons montrer notre prise à la propriétaire. Un café et quelques petits gâteaux maison plus tard nous voilà repartis.

Nous partons pour un petit lac, sur Miramont d'Astarac, habité aussi par un ragondin que j'ai promis d'éradiquer mais qui m'a déjà bien couillonné lors de ma première tentative. J'explique à Manu comment s'est passé ma première chasse sur le site et nous passons chacun sur un côté du petit lac entièrement gelé.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Nous progressons doucement mais il n'est pas de sortie. Il a fraîchement cassé la glace devant son terrier mais est rerentré avant notre arrivée.

Nous allons faire un tour à une mare en bordure de la route D 929, en limite de Saint Jean le Comtal, mais la mare gelée semble bien calme et nous ne nous arrêtons même pas.

Nous partons maintenant pour Labéjan, un lac en contrebas du village, précédé de 2 mares et infestées de ragondins d'une méfiance redoutable. Il faut dire que je les ai bien dressés. Il faut traverser une grande zone de découvert pour arriver au lac et si ce ne sont pas les ragondins qui nous repèrent ce sont les canards qui en décollant provoquent la fuite immédiate des ragondins et leur entrée aux terriers.

De la route, j'aperçois 2 ragondins au gagnage dans le semé de blé. Je stoppe la voiture pour élaborer un plan. Ils sont à 200 mètres en plein découvert. Je fais marche arrière ce qui provoque la fuite d'un des ragondins. Je laisse Manu au bord de la route assez loin du lac pour lui permettre de descendre sans attirer l'attention du ragondin. Une haie de peupliers masquera sa progression une fois au fond de la combe.

Je descends en voiture jusqu'à la ferme en contrebas et fais demi-tour pour venir me garer derrière un bouquet de gros chênes, hors de vision du ragondin. Je fais un grand détour pour rester caché par le relief du champ et arriver par dessous la digue du lac. De loin, j'aperçois un gros ragondin qui longe le bas de la digue, au bord d'un bouquet d'épines noires, en suivant le ru du déversoir.

Je tente l'approche. Le vent de travers me permet de me rapprocher à 10 mètres du ragondin, rentré dans les épines noires, sans être remarqué mais la digue détournant le vent vers le ragondin, ce dernier flaire le danger et file à toute allure vers son terrier, sous la buse du trop-plein du lac. Il m'a bien eu, j'étais trop confiant.

Je monte contre la digue assez raire et me positionne à genoux au bord du lac. Je suis assez loin du ragondin qui ne m'a ni vu ni senti malgré le vent dans mon dos et je suis aux premières loges pour regarder Manu faire son approche. Il a passé les 2 mares et longe maintenant les peupliers.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Le ragondin est complètement absorbé par son repas et ne voit rien venir. Manu avance tranquillement. Il est à 25 mètres de sa proie quand j'aperçois un couple de colverts sortir des herbes hautes de la bordure du lac, se glisser dans l'eau et s'éloigner de la berge. Je reste immobile et prie pour qu'ils ne décollent pas mais ces maudits volatiles prennent leur envol et provoquent un démarrage en trombe du ragondin qui marque un temps d'arrêt avant de sauter dans l'eau. Il est un peu loin mais Manu tente sa chance et le manque. Le ragondin sursaute et plonge pour disparaître au terrier. Dommage, ils ont gâché une belle approche.

Nous partons pour Loubersan, je me gare près des serres d'un producteur de fraises. Nous descendons à une mare en contrebas,

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

sur la gauche de la route mais nous n'y verrons que 2 poules d'eau puis nous descendons de l'autre côté de la route vers un petit lac

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

où nous n'aurons pas plus de succès.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Nous partons pour les rives du Gers à Seissan. En route, nous apercevons un gros ragondin broutant du colza au bord du Cédon.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Je me gare, contrôle le vent et élabore une tactique d'approche, ce ne sera pas aisé, nous sommes à mauvais vent et à découvert. Je décide de faire l'approche par la berge opposée en faisant un grand détour pour ne pas être senti par le myocastor.

Manu passe devant et je le guide. Nous nous écartons de 40 mètres du bord du ruisseau et longeons dans le colza par un passage de tracteur en surveillant les réactions du ragondin. Nous finissons par le dépasser et nous retrouver ainsi à bon vent. Nous revenons vers le ruisseau. Une petite touffe de ronce entre le ragondin et notre position nous cache sommairement.

A chaque fois que le ragondin s'arrête de brouter ou lève la tête, je chuchote à Manu "stoppe" puis "vas-y" quand tout va bien. Nous progressons lentement, marquant de nombreux arrêts pour ne pas affoler le rongeur. A 15 mètres de l’objectif, le ragondin nous tourne le dos, j'en profite pour demander à Manu d'armer son arc et d'avancer un peu plus vite pour atteindre une bonne distance pour tenter son tir.

Manu se cale à 10 mètres du ragondin et commence à prendre sa visée, je lui dis d'avancer plus mais il me fait signe que c'est bon pour lui. J'ai un mauvais pressentiment, le ragondin se tourne de travers et lève la tête, il nous a repéré mais la flèche de Manu est partie alors que je me suis décalé et que j'ai armé pour doubler son tir au cas où.

Manu a fait un coup de doigt et sa flèche a été légèrement dévié à droite, elle entaille tout de même le ragondin qui sursaute et me fait maintenant face avec une posture menaçante. Je vise la tête et décoche. Ma flèche percute violemment la tête du ragondin qui pivote à l'impact. Ma flèche à entaillé le crâne mais n'est pas rentrée.

Le ragondin fonce vers nous, la tête en sang et se jette dans le ruisseau 2 mètres plus bas d'un bon surréaliste. Nous tentons de le repérer en courant vers le ruisseau mais rien, l'eau est trouble mais pas de ragondin. Je pars vérifier nos flèches et Manu longe le ruisseau à la recherche de l'animal blessé. Les 2 flèches sont fichées au sol côte à côte, celle de Manu présent une grosse touffe de poils mais le tube est propre (il le l'a pas traversé), mon tube est propre mais une grosse piste de sang part vers le ruisseau.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Malgré nos efforts, Manu ira jusqu'à descendre dans le ruisseau en bravant les ronces, y laissant même un bout de son nez, nous ne retrouverons pas l'animal.

Amers, nous partons pour Seissan. Nous nous arrêtons au bord du Gers et nous nous préparons. Nous partons pour traverser la route quand j'aperçois furtivement un ragondin qui plongeant rejoint son terrier. Nous attendons un peu mais il est bien rentré et ne souhaite pas ressortir.

Nous traversons donc la route et longeons la berge enherbée quand j'aperçois un gros ragondin au gagnage dans l'herbe. Je le montre à Manu qui, refroidi par sa mésaventure, me dit de faire l'approche. J'avance donc lentement vers le ragondin à pas lents et calculés. Marquant un arrêt à chaque fois qu'il s'arrête de brouter ou relève la tête, le vent est face à moi.

Je profite d'un moment où le ragondin plonge sa tête dans une grosse touffe d'herbe pour progresser rapidement de 5 mètres. Je me rapproche toujours, je suis à environ 7 mètres et commence à me préparer à armer quand le vent tourne et provoque une fuite rapide du ragondin. J'arme pensant le voir marquer un temps d'arrêt avant de plonger mais il plonge directement. Je cours vers l'endroit où il a disparu et l'aperçois par transparence sous l'eau, il se dirige vers la berge d'en face.

J'arme, il refait surface sous des racines contre la berge, je vise et décoche mais ma flèche un peu haute se fiche dans une branche juste au-dessus de l'eau et mon ragondin replonge pour venir droit sur moi. J'encoche une seconde flèche, vise et décoche sur lui à la verticale alors qu'il passe à moins d'un mètre du bord sous l'eau. Ma flèche le traverse au niveau du coffre, je vois distinctement la blessure en triangle, et il refait surface, se jetant contre la berge.

Il se débat dans une eau rougie par un gros volume de sang. Je m'attends à le voir mort mais plus rien, le calme revient et mon ragondin a disparu. Il vient de rentrer dans un terrier dont j'ignorai l’existence. Décidément, ça avait trop bien commencé. Des petits ragondins longent la berge d'en face, Manu arme mais n'a jamais le temps de décocher.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Nous rentrons dépités, une flèche de moins sur mon carquois.

Sur le chemin du retour, nous repassons au bord du Cédon

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

et j'aperçois au loin deux très gros ragondins entrain de brouter sur la berge opposée, là où broutait l'autre ragondin tout à l'heure. Je me gare et nous partons pour une nouvelle approche, d'abord rapide puis nous ralentissons l'allure à 80 mètres des ragondins mais malgré toutes nos précautions et un vent favorable ils se précipitent à l'eau. Nous courrons mais il est trop tard ils sont au terrier.

Manu décide d'aller chasser un autre grand lac de Labéjan.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

A notre arrivée une belle aigrette et quelques cormorans sont sur le lac. Nous prenons chacun notre côté du lac, comme à notre habitude mais rien. Arrivé au ras de la zone boisée un gros ragondin plonge directement au terrier, Manu l'a vu d'en face, je l'ai juste entendu plonger.

Je laisse Manu chasser seul le long du ruisseau d'alimentation du lac et reste posté un moment aux terriers au cas où. Un beau matin pêcheur passe devant moi avant que Manu revienne un peu plus tard. Nous partons alors que 2 chevreuils broutent au bord du ruisseau du déversoir du lac.

Avant de rentrer, je décide de repasser par le lac de Labéjan où les canards ont gâché l'approche de Manu. Au loin nous apercevons un gros ragondin à l'endroit où était celui qu'a manqué Manu. Je tente le tout pour le tout, je me gare à l'aplomb du ragondin, prends mon arc et descends droit sur lui. Il ne me comprend pas et j'avance assez rapidement.

Tout à coup, 2 canards quittent le bord du lac en dessous du ragondin et décollent. Je m'attends à le voir partir mais il ne réagit même pas. Je poursuis mon approche voûté. 3 autres canards s'éloignent du bord, je continue mon approche lentement, voûté et ils mettent un moment à réagir mais ils décollent à leur tour.

Cette fois, le ragondin se précipite vers l'eau. Je cours derrière. Il est arrêté au bord de l'eau. J'arme mais il descend doucement à l'eau. Je m'approche doucement armé et l'aperçois, il est au ras du bord de cul. Je vise au travers des herbes le creux entre ses épaules et décoche. Je le touche, il se débat et part en surface, je réencoche et décoche à nouveau. Touché à nouveau, il plonge, refait surface se débat puis se calme et se cale contre la glace au milieu du lac.

Le sang coule de ses blessures et rougit l'eau autour de lui. Il ne me reste qu'une flèche et il lui manque 1 lame sur 3. A cette distance son vol sera dévié. Manu arrive, je lui dis d'aller se mettre en face sur les terriers pour couvrir la fuite du ragondin. Je tente une troisième flèche mais, comme prévu, elle dévie, passe à 40 centimètres du ragondin et reste coincée sous la glace.

Une des flèches est au bord, je pars chercher une branche pour la récupérer, j'ai laissé ma canne à pêche à la voiture. Pendant ce temps, le ragondin plonge et part droit sur Manu. Le voyant remonter sous la glace, il lui décoche une flèche mortelle, le ragondin refait surface en brisant la glace et se débat.

Manu, voulant l'achever, lui décoche une seconde flèche qui abrège ses souffrances mais le fait couler à pic avec une de ses flèches. Manu part chercher ma canne à pêche et en brisant la glace nous parvenons à récupérer une de ses flèches mais l'autre ne veut pas remonter et les miennes vont couler. Nous rentrons, je n'ai plus de flèches, nous avons perdu notre ragondin et Manu une de ses flèches. Décidément, ça avait trop bien commencé...

Nous retournons au premier lac pour récupérer mon second ragondin qui en dérivant est venu se caler contre la digue du lac. Il est 15h15, il est temps de rentrer.

Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010
Sortie aux ragondins en demi teinte, 15 février 2010

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant