Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 14:10

Ce matin, je décide d'aller faire un tour au ragondin toujours sur le même lac à Labéjan. 6h30, le réveil sonne, le temps de me préparer et c'est parti. Le ciel est dégagé ce matin, pas un nuage pour masquer les étoiles mais, du coup, il a un peu gelé.

J'arrive sur place vers 7h10, le jour se lève doucement. J'attaque par le déversoir du lac et commence à longer la digue doucement quand un héron cendré décolle du pied de la digue. Un gros plouf a retentit au même moment ! Je reste immobile et observe, un ragondin ne tarde pas à refaire surface et s'immobilise à 15 mètres environ sur ma droite. Il était juste dans les pattes du héron ! Je suis à découvert et je ne peux pas trop m'approcher car le ragondin m'observe. J'arme doucement, vise et décoche mais je passe dessous. Le ragondin plonge. Plus loin, à 100 mètres environ, un sillon se dessine. Un ragondin traverse la largeur du lac de droite à gauche.

Je me recule et passe derrière la digue pour observer. Mon ragondin finit par refaire surface et s'éloigne en en nageant alors qu'un second ragondin arrive droit sur la digue. Je le laisse venir, caché derrière la digue et me décale doucement pour me trouver en face de son point d'arrivée. Au moment où il arrive contre la digue, il ralentit puis s'arrête.

Je m'avance doucement en armant, juste assez pour voir le ragondin au-dessus de la digue. Je vise le ragondin qui me fait face et décoche mais je suis encore à côté ! Le ragondin plonge puis remonte rapidement pour longer à 10 mètres de la digue. Je le suis derrière la digue, puis il finit par revenir vers la digue. Je le laisse se rapprocher suffisamment et alors qu'il disparaît derrière la digue, je m'avance, arc armé. Je vise le ragondin qui me fait face à 7 mètres environ et décoche. Cette fois je suis dedans. Le ragondin plonge dans une eau rougie et remonte rapidement pour venir mourir au ras de la digue.

Je le récupère et le pose sur la digue puis je jette un coup d’œil sur le lac, les ragondins se sont bien éloignés.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Je récupère mes flèches puis je pars d'un pas rapide, en longeant le lac par la droite, pour tenter de couper la route aux ragondins avant qu'ils n'arrivent aux terriers. Un ragondin est resté immobile en surface près de la berge opposée à la moitié du lac. Je le dépasse en le surveillant de temps à autre pour vérifier qu'il ne reparte pas vers la digue et pars vers le bout du lac. De nombreux colverts et une grande aigrette prennent leur envol à mon approche. En arrivant vers le bout du lac j'aperçois un ragondin qui nage en surface et bifurque pour venir vers moi mais il me repère alors que je m'avance à sa rencontre et part vers la berge opposée.

Je prends le pas de course pour arriver au terrier avant lui. Un ragondin au ras des terriers démarre en trombe et rentre à l'abri. Je me positionne devant les terriers et attends. Le ragondin qui a plongé alors que je courrais tarde à refaire surface, je repars donc en courant le long du ruisseau d'alimentation pour arriver à un endroit plus étroit et le traverser pour revenir me poster devant les terriers.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Le ruisseau traversé je cours vers les terriers. Un ragondin longe la bordure du bois et rentre dans son terrier.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Arrivé devant les terriers, j'aperçois le ragondin qui file à la surface vers la digue. Je quitte mon poste et le suis en essayant de le rattraper sans me faire trop voir. L'autre ragondin n'avait pas bougé et il part lui aussi maintenant vers la digue. Je les suis en essayant de ne pas leur faire changer de cap.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

L'un des ragondins avance en plongeant régulièrement. Je me focalise sur lui et profite de ses plongeons répétés pour avancer en courant d'un arbre à un autre puis je parviens à passer derrière la digue pour avancer rapidement à couvert vers son point de chute. Le ragondin se rapproche rapidement de la berge. Je l'attends caché. Il plonge alors qu'il n'est plus qu'à 10 mètres de la berge. J'attends un peu puis arme mon arc et m'avance doucement. Des remous m'indiquent sa présence au pied de la digue. Je finis par l'apercevoir, il longe la digue, je prends ma visée. Il m'a repéré et commence à accélérer mais trop tard ma flèche est partie et le frappe juste derrière la tête le laissant sur place.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Son compère arrive à son tour vers la digue. Je retourne à couvert. Il s'avance doucement puis s'arrête à 10 mètres du pied de la digue faisant des petits hochements de tête pour humer l'air. Je n'y avais pas prêté attention mais le vent, bien que très léger, est dans mon dos ce matin. Je suis repéré et le ragondin fait demi-tour pour repartir vers les terriers. Je laisse partir et récupère mon ragondin et ma flèche. Je pose le ragondin sur la berge puis je pars à la poursuite du ragondin par le côté droit du lac.

Il avance au milieu du lac tranquillement et plonge alors que je le dépasse. Je cours me poster un peu plus loin, au ras de l'eau et attends. Au bout d'un moment un petit poisson effrayé saute à 15 mètres environ comme lors d'une chasse d'un carnassier. Je me prépare, un sillon commence à se former en surface, j'arme, le ragondin refait surface, je vise et décoche mais il plonge avant que la flèche n'arrive.

Je cours en longeant le ruisseau puis l'enjambe et reviens au pas de course à l'angle du bois pour surveiller les terriers. Le ragondin refait surface au milieu de branches mortes, près d'un vieux nid de grèbes, sous un gros saule. Il joue la carte du camouflage. J'arme, vise et décoche mais je passe juste dessous.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Le ragondin n'a pas bougé. Je réencoche en m'approchant doucement, le ragondin repart en surface en contournant le nid puis part plein travers vers la rive opposée. Je m'approche doucement en armant, je prends la visée à la tête, me cale et décoche. L'impact violent fait tourner la tête au ragondin dans un grand fruit d'os brisé. Je vois ma flèche trop devant, juste en avant de l’œil. Le ragondin a plongé et remonte 30 mètres plus loin pour partir en nageant lentement vers la digue. Je le suis à distance pour le pousser vers la digue mais s'apercevant que je suis derrière il s'arrête au 2/3 du lac et reste un moment immobile en surface.

Je décide de le refaire démarrer en jetant une branche dans l'eau, ce qui le fait plonger. Il remonte un peu plus loin puis replonge. Cette fois, je pars en courant vers la digue et passe derrière pour me camoufler et l'attendre. Il arrive doucement mais sûrement. A moins de 10 mètres de la berge, il plonge. Je m'avance sur la digue. Il ressort à quelques mètres du bord et part en biaisant pour se rapprocher de la digue sur ma gauche. J'arme alors que je le perds de vue derrière le pédalo poser sur la digue puis prends la visée et décoche au moment où il réapparaît. Manqué ! Je passe au ras dessous ! C'était un cadeau !

Il plonge puis remonte un peu plus loin pour s'éloigner de la digue.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Je repasse derrière la digue et le surveille un moment, il semble partir vers la rive de droite, j'avance doucement à couvert derrière la digue mais il finit par bifurquer pour s'orienter vers le peuplier mort couché à l'angle droit de la digue. Je cours vers l'angle de la digue et reste un moment à attendre. Le ragondin se rapproche puis arrivé à 20 mètres de l'arbre mort, il plonge. J'en profite pour me positionner rapidement au coin de la digue, contre un arbuste.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Comme je le pensais, le ragondin refait surface dans les branches mais il remonte sur une grosse branche, masqué par le branchage. Je ne peux pas tirer. Il me repère et plonge aussitôt. Je reste posté pensant qu'il me fait le même coup que le gros mâle de la dernière fois mais je l'aperçois, alors qu'il vient de refaire surface, à 40 mètres sur ma gauche, contre la digue. Je me coule doucement derrière la digue et tente une approche à couvert mais il repart et s'éloigne doucement de la digue avant de se mettre à la longer à 10 mètre environ.

Je le suis derrière la digue. Plusieurs fois il change de direction, repart en arrière puis fait demi-tour... Il finit par se décider et part vers le déversoir. Je le devance et l'attends mais comme la dernière fois le vent me trahit et le ragondin stoppe net en arrivant devant moi. Il tourne sur l'eau mais n'avance plus. Il est trop loin pour tenter un tir. J'attends un long moment, le ragondin reste immobile puis se tourne vers le bout du lac, hésite, se retourne vers le déversoir, puis vers l'arbre puis il finit par se décider et part vers le bout du lac.

Je le laisse partir un peu puis je rejoins le côté gauche et le suis en me cachant derrière les peupliers mais il me repère et s'éloigne petit à petit de mon côté, avant de s'arrêter au milieu du lac. A couvert derrière un buisson, je jette à l'eau une grosse branche sans me montrer. Le ragondin plonge puis remonte en se dirigeant vers un tas de branche sur ma gauche. Il plonge à nouveau. Je prends le pas de course et pars me poster au tas de branche.

Le ragondin refait surface à 8 mètres, 3/4 face. J'arme et vise la tête. Ma flèche est cette fois où je la voulais et le ragondin se quille droit sur l'eau avant de retomber. Il se débat un peu et coule à pic.

Je n'y crois pas, tous ses efforts pour en arriver là. Des bulles remontent sous ma flèche au milieu d'une eau rougeâtre. Je pars en courant à la voiture, prends ma gaffe télescopique (merci Philippe) et repars en courant mais en arrivant plus de bulles. Ma gaffe est trop courte, je laisse ma polaire avec l'appareil photo et le portable, mes clefs et je remonte mes pantalons pour m'avancer dans l'eau très froide. Encore trop court, il me faut encore avancer. L'eau monte vers l'entre jambe... oups, mon permis, je le sors de ma poche arrière et pars le poser avec mes affaires puis repars tenter de récupérer mon ragondin. J'ai de l'eau jusqu'au nombril et je racle le fond avec ma gaffe sans rien prendre. L'eau est trop froide, je ne tiens plus. Je récupère ma flèche et repars en courant chercher le vieux pédalo puis je reviens en pédalant vers la zone à prospecter. Je reprends mes recherches et lutte pour ne pas trop dériver. Au bout d'une heure de recherche environ je finis par accrocher mon ragondin et parviens à le remonter en surface. Il est énorme.

Je pars chercher ma flèche un peu plus loin, tirée tout à l'heure puis reviens au bord et accoste.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Une petite photo souvenir avant de partir à Loubersan.

Qui a dit que la chasse ça n'était pas du sport ? 11 novenbre 2010

Arrivé à Loubersan, je commence par la mare en dessous des serres. Un ragondin plonge mais impossible de le voir. Il rentre au terrier. Je récupère une flèche tirée par Manu il y a plusieurs mois et qui est revenue à la surface puis je remonte vers la voiture. Quelques lapins qui prenaient le soleil au coin du hangar, rentrent au tas de bois. Je pose la flèche de Manu, traverse la route et descends vers le petit lac. En arrivant au bout du lac par le chôme de maïs, je fais démarrer un chevreuil qui s'arrête sur le talus d'en face pour me regarder un instant, un congénère le rejoint puis ils détalent dans le pré d'en face pour rejoindre un grand bois à 400 mètres environ. Ils s’arrêtent régulièrement pour regarder en arrière puis rentre au bois. Rien sur le lac, je retourne à la voiture. 2 autres chevreuils se lèvent dans la combe au milieu du chaume de maïs et remonte vers la route d'en face. Je remonte à la voiture et direction la maison.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Max 17/11/2010 09:44


Merci pour tes réçits Alex


Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant