Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 19:46
Première flèche sur un sanglier en battue, 19 décembre 2009

Le chef de ligne nous poste dans un bosquet d’épines noires assez touffu, situé en bordure d’une friche. Gérald prend le premier poste, Philippe le second, puis viennent les tours de Dédé et Nicolas (son fils), Gérard, Nicolas et Rémy qui vient de prendre le dernier poste du bosquet.

Le chef de ligne nous fait sortir dans le pré pour éviter de passer au travers de l’épais. Il compte nous poster à découvert. Il me montre un poste à la sortie d’une grosse coulée, je décide de le prendre mais, après avoir demandé l’autorisation, en rentrant dans le bois par cette coulée à quelques mètres à l’intérieur.

Une grosse coulée très marquée, longe la bordure du bois et je suis posté au ras de cette dernière. Je casse quelques branches pour avoir de bons angles de tir mais je ne pourrai pas tiré à plus de 5 mètres dans de bonnes conditions.

L’attente commence, une première menée passe devant moi, au milieu des épines noires, sans que j’aperçoive le gibier et les chiens qui ne sont pourtant pas passés bien loin. La menée part vers mes collègues archers.

Le temps passe quand une seconde menée arrive dans le sens inverse mais plus en avant. Je me rends compte que je n’ai même pas eu la présence d’esprit d’aller voir un peu plus loin si un poste plus favorable ne serait pas possible. Je me décale vers ma gauche en me faufilant au travers des arbustes, ronces et autres épines et aboutis sur une zone plus dégagée. Les chiens mènent toujours.

Première flèche sur un sanglier en battue, 19 décembre 2009

J’ai vue sur un passage entre les épines et le bois à proprement dit. J’aménage brièvement mon poste quand alors que la menée semble se rapprocher, un mouvement attire mon regard sur la gauche. Un magnifique ragot d’environ 70 kg arrive droit sur moi, le soleil qui perce la végétation abondante éclaire cet animal au galop.

 

J’arme mon arc, et cherche rapidement une trouée pour pouvoir décocher ma flèche. Le sanglier gueule ouverte passe à 3 mètres devant moi. Je le suis avec mon viseur, le devance, me positionne dans la trouée et lui décoche une flèche qui passe au ras sous son poitrail et derrière sa patte avant. Ma flèche a heurté une brindille qui vient en déviant ma flèche de me faire rater ma plus belle occasion en battue.

Je n’ai jamais rien fléché en battue et ce ne sera pas aujourd’hui que ça commencera. L’animal poursuit sa route à la même allure, passe pile à mon premier poste, et part vers Rémy, je veux lui crier « à toi » mais préfère laisser faire la chance et éviter d’affoler le sanglier qui ne m’a pas compris et qui ne s’est pas rendu compte de la distance qui l’a séparé de la mort. Deux coups de fusil ont retenti, c’est notre chef de ligne qui a blessé un très gros sanglier.

 

Je récupère ma flèche, la chasse continue, une ferraillée terrible retentit, un petit sanglier de 40 kg en fera les frais.

 

Le calme revient pendant un moment, sur ma droite un craquement, je tourne la tête et me prépare mais c’est un bel écureuil. Il saute de branche en branche et arrive à 2 mètres de moi. Se rendant compte que cet arbre bouge un peu trop pour être honnête, il pousse quelques cris menaçant et s’éloigne.

Première flèche sur un sanglier en battue, 19 décembre 2009

Le temps passe et ma concentration diminue. Erreur, un bruit de pas vient vers moi. Le temps d’accrocher mon décocheur et de lever les yeux j’aperçois un animal roux qui vent de stopper dans les épine noire à environ 8 mètres. J’essaie de me tourner doucement en armant mais mon pied casse une brindille et l’animal fait volte face pour disparaître en un éclair. Je pense d’abord à une bête rousse mais c’était en fait un renard.

 

Une nouvelle menée passera plus loin dans la battue avant de sortir de la traque, 3 postés au fusil ayant déserté leur poste, les sangliers sont partis entraînant les chiens à leur suite.

 

Les trois coups de fin de battue résonnent. Sur le retour tous les archers se racontent leur chasse, tout le monde a vu. Une belle matinée de chasse. Un grand merci à la société de chasse de Lagraulet du Gers pour son accueil.

 

Alex 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant