Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:16

Ce matin, je suis invité à une battue au chevreuil sur la société de chasse de Justian/Roques/ Lagardère. Après un bon petit déjeuner (saucisse et copa de sanglier) les consignes sont données (seuls les brocards peuvent être tirés) et le plan de battue élaboré. Nous allons chasser une longue vallée. Je serai posté tout au bout de la traque et les postés vont se déplacer lentement en venant vers moi et en suivant la progression des chiens et des traqueurs.

Je pars avec le président de la chasse et les traqueurs. J'embarque avec un traqueur et les chiens à l'arrière du Cady. Les teckels donnent déjà de la voix. On me débarque sur la route au bord d'un bois de chênes d'environ 150 mètres de large avec comme consigne de me trouver un bon poste dans le bois que je vais garder à moi tout seul. Le président part poser les traqueurs et les chiens puis revient se poster sur ma droite au bord du ruisseau pour garder un poste à renard.

Je rentre dans le bois et commence à me chercher un bon poste avec de la visibilité mais où je puisse aussi me camoufler suffisamment. J'ai tout mon temps, les traqueurs vont mettre un moment à arriver car ils partent d'assez loin. Le bois descend dans une sorte de grand fossé assez profond puis remonte sur une zone de grands chênes clairsemés suite à la dernière tempête. Si je me poste dans le fossé, je peux me camoufler, la végétation le permet, mais je ne vois et entends pas grand-chose. De nombreuses coulées descendent dans le fossé et, si je n'aperçois l'animal qu'au dernier moment, il sera difficile d'anticiper.

Je remonte le talus du fossé et me poste au pied d'un gros chêne, je dégage le sol pour éviter un bruit de feuilles ou un craquement s'il me faut pivoter puis j'attends un peu. Tout est calme, quelques palombes volent d'arbre en arbre. Je scrute le bois et décide de m'avancer encore un peu pour avoir une meilleure vue d'ensemble pour me poster au pied d'un très gros pin mort que la tempête a appuyé sur un chêne. Je dégage à nouveau le sol et l'attente commence. Le sous-bois est très animé, un troglodyte joue à cache-cache dans les ronces, une sitelle grimpe en tournant autour d'un tronc, les gaies gazouillent et volettent d'arbre en arbre. Des vols de corbeaux me survolent en coassant et quelques palombes tournent dans le bois.

Au bout d'un moment un petit éclair roux me fait tourner la tête sur ma droite. Un écureuil fouille les feuilles mortes à la recherche de son déjeuner. Je balaye se sous-bois du regard, le vent est bon, il vient sur ma droite. Tout à coup, j'aperçois un mouvement à 200 mètres environ et distingue un chevreuil qui passe furtivement en cherchant sa pitance entre deux gros chênes puis je le perds de vue. En balayant le sous-bois du regard, j'aperçois 2 gros chênes à la gauche desquels un autre chêne, que la tempête a cassé par le milieu, s'est couché et fait un bon écran de camouflage. Je n'entends toujours pas les chiens et décide de m'avancer doucement vers ce poste qui me parait plus adapté.

J'avance doucement en essayant de ne pas faire de bruit puis je me poste. L'espace entre les chênes me donne une bonne vision d'ensemble du bois.

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Je dégage les feuilles mortes et brindilles à mes pieds et me cale après avoir essayé d'armer l'arc sur différents angles de tirs possibles. L'attente commence, je balaye le sous-bois du regard quand mes yeux tombent sur une silhouette qui se détache sur le fond vert d'un roncier. Un chevreuil ! Il est juste à 40 mètres sur ma droite. Il relève la tête, c'est un brocard et il est magnifique, il avance pas à pas, prenant son temps et broutant un peu les feuilles des ronces.

Je le regarde fixement quand un second brocard, moins imposant surgit de derrière un roncier et dépasse le premier brocard pour  s'avancer en biaisant légèrement vers le ruisseau où est posté le président de la société de chasse. Le grand brocard se tourne vers moi et je pense le voir venir mais il fait du surplace et gratte le sol de son sabot. Le second brocard, qui avait disparu un instant dans la végétation, semble revenir sensiblement vers moi. Je pivote très lentement de 90° pour me préparer au cas où. Mon cœur commence à s’emballer un peu alors que cela ne m'arrive jamais à l'approche. Je suis en place, prêt à armer si besoin, immobile dans l'espoir d'en voir se rapprocher un à distance de tir.

Je regarde alternativement les 2 animaux, le premier brocard ne bouge toujours pas puis alors que je le quitte des yeux pour regarder l'autre, il disparaît.

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Impossible d'y remettre les yeux dessus. Le second brocard se décide, il s'avance comme pour s'engager sur une grosse coulée qui biaise pour se rapprocher de moi et me passer à 10 mètres environ mais, arrivé derrière un gros chêne situé à un peu plus d'une trentaine de mètres, il ne ressort pas. Le temps passe et toujours rien ! Un gros écureuil s'agite sur un tas de branche à quelques mètres de moi, il ne m'a pas repéré.

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Je me penche légèrement et l'aperçois, il est couché juste derrière le gros chêne et fait sa toilette, je comprends alors ce qui se passe, l'autre chevreuil doit être couché lui aussi. Le gros chêne me masque pour approcher mais le grand brocard risque de me repérer rapidement. Je quitte mon poste et avance très doucement vers le gros chêne. Je n'ai pas fait 5 mètres que le grand brocard m'a repéré. Il m'observe couché derrière un petit roncier. Je me fige mais il se lève et balance sa tête de droite à gauche en étirant le coup au-dessus des ronces avant de se retourner et de s'enfuir.

Je pense alors que tout est perdu mais le second brocard n'a pas bougé. Je m'avance encore un peu et arme mon arc. Je l'aperçois maintenant, il regarde son congénère s'enfuir puis se redresse laissant dépasser juste son poitrail de derrière l'a gros chêne. Mon viseur est calé et avant qu'il ne comprenne ma présence ma flèche part et le frappe à la basse du coup le séchant sur place à ma grande surprise car ma flèche n'était pas sensée arriver à cet endroit.

Le brocard s'agite et ses ruades le font tourner en rond au sol. Je me précipite au cas où il se redresserait mais s'en est fini pour lui, il ne s'en relèvera pas.

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Je retourne à mon poste et rapidement j'aperçois, au bout du bois, 3 chevreuils qui semblent se diriger vers la bordure du bois sur ma droite. Je me décale un peu pensant les voir venir au même endroit que les brocards mais remontant d'un creux je les vois surgir sur ma gauche à 45 mètres, une chevrette et ses 2 chevrillards, pour aller droit vers mon poste. Je profite de leur passage derrière des ronces pour retourner à mon poste mais après un moment à les attendre je les vois sortir dans le pré sur la gauche du bois et partir droit vers la ferme avant de disparaître. Les chevrillards semblaient être 2 femelles, ils n'auraient donc pas pu être fléchés de toute façon.

Les voies des chiens et des traqueurs se font maintenant entendre et les coups de feu commencent à claquer, les chevreuils sortent de tous les côtés sur les postés qui réussiront à en abattre 3. Fin de traque, je retourne à mon brocard, il n'est pas mal du tout, l'autre devait vraiment être fabuleux.

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Je rejoins les chasseurs qui se réunissent au bord de la route. Une grosse chevrette revient des vignes vers le ruisseau, le longe un peu puis rentre au bois pour passer pas loin de mon poste que je viens d'abandonner.

Nous rassemblons les chevreuils et partons pour une petite traque au sanglier et au renard sur un autre secteur du territoire. Je rejoins mon poste ou j'ai manqué un renard cette année (http://flash back : http://chasse-a-l-arc-dans-le-gers.over-blog.com/article-battue-au-sanglier-a-roques-28-aout-56487674.html)

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Au bord d'un petit ruisseau, enfoncé dans la végétation je me cale et attends. Les chiens ont lancé dès le départ mais personne ne tire et les traqueurs tentent de les arrêter, ce sont des chevreuils. Le plan de chasse est terminé nous ne les tirons plus. Les traqueurs et les chiens se rapprochent mais les teckels restent muets, un éclair roux surgit sur ma droite, je tourne la tête mais il s'agit d'un écureuil qui, de branche en branche, vient me passer juste à moins d'un mètres au-dessus de la tête pour disparaître dans le bois aussi vite qu'il était apparu. Les teckels vont me passer très près à plusieurs reprises mais rien, pas un coup de gueule, les sangliers et le renard sont aux abonnés absents. Les 3 coups de corne retentissent, fin de chasse, nous rentrons.

 

Alex

 

Atteinte :

Mon premier chevreuil à l'arc en battue, 13 février 2011

Partager cet article

Repost0

commentaires

cyril 15/02/2011 11:32


FELICITATION
Un chevreuil en battue je pence qu'il ne manquer plus que celui la a ton palmaresse
Je te souhaite une exelente fin de saison


Pat 15/02/2011 05:34


On va encore attendre longtemps ? ;-)


Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant