Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 06:54

Ce soir, de retour d’Albi vers 19h30, je décide d’aller faire un tour à Haulies, pour une approche au chevreuil. Arrivé vers 19h45, je me gare au pied du grand chêne sur le terre-plein, au niveau de l'embrachement qui rejoint Haulies par le chemin de l'Orque. Après avoir enfilé mes gants et ma cagoule, j’empoigne mon arc, qui n’a, pour le moment, fléché que des cibles papiers, puis me dirige vers le fond d’une combe où j'ai croisé pas mal de chevreuils depuis le début de la semaine. Le vent est en ma faveur, je sens son souffle léger me caresser le visage, les deux versants de la combe sont boisés, plantés de chênes en majorité et parcourus de nombreuses coulées bien marquées, le font de la combe en S est un chaume de blé reverdi par les repousses. J’encoche une flèche et je me dirige vers le bord du bois à ma gauche. Pas chevreuil en vue, je commence ma progression que je tente de rendre le plus silencieuse possible en marchant sur la terre souple et l’herbe bien verte.

Après quelques minutes de marche, j'arrive dans le virage de la combe et aperçois, à environ 150 mètres, ce qui ressemble à la tête d’un brocard couché à une trentaine de mètres du bord du bois. Il tourne la tête de droite à gauche, ses oreilles bougent et je crains d'être repéré. Je reste un moment immobile à l’observer jusqu'à ce qu'il pose sa tête au sol. Je reprends ma progression et avance très lentement. Ma cagoule m’empêche de voir les petites ronces et les brindilles au sol et j'ai à peine parcouru 15 mètres qu’une ronce crisse légèrement sur mon pantalon.Le brocard redresse brusquement la tête et regarde dans ma direction, je me fige. Le temps passe et son attention semblant diminuer, je recommence à avancer avec une extrême lenteur mais je n’ai pas fais 2 mètres que le brocard se lève. Il m’observe sans comprendre ce que je suis vraiment. Il balance sa tête de droite à gauche et de haut en bas en essayant de comprendre, puis se met à avancer droit vers moi en frappant ses pas. Il se tourne de profil comme pour rentrer au bois, feignant de ne plus m’observer puis tourne brusquement la tête dans ma direction, il répète plusieurs fois ce manège puis recommence à s’approcher toujours en frappant ses pas. Il feint de se mettre à brouter et se redresse rapidement plusieurs fois puis recommence à avancer. Il n’est plus qu’à 80 mètres, je l'observe toujours immobile mais il fait brusquement volte face et part au galop sur environ 10 mètres, stoppe puis revient vers moi. Il stoppe à nouveau à environ 80 mètres puis repart au galop sur ma droite sur une trentaine de mètres puis revient vers moi.

Alors qu'il arrive à une soixantaine de mètres, il part au petit trop vers la lisière du bois contre laquelle je l’observe sans bouger depuis plusieurs minutes. Il marque un arrêt près du bois, se tourne vers moi, fait deux pas, s’arrête puis rentre au bois dans lequel je peux suivre sa progression au bruit de ses pas sur les feuilles mortes. J’avance de 15 mètres, jusqu'à une trouée dans la végétation qui me permet d’observer l’intérieur du bois. Rapidement, je l’aperçois à environ 40 mètres , à mi-pente, il vent vers moi d'un pas lent. J’arme doucement mon arc sans vraiment y croire. Un petit trot, il stoppe à environ 30 mètres et me cherche du regard. Les secondes passent et la tension de la corde commence à se faire sentir. Il repart, se rapproche en frappant ses pas et en balayant le secteur du regard. Le tir en contre plongée, au travers des branchages, ne sera pas facile, je n’ai jamais tiré de gibier dans cette position. Il fait un pas de plus et stoppe à environ10 mètres, son coffre est bien dégagé dans une trouée au milieu des branches, sa tête est cachée derrière le tronc d’un chêne. Je cale ma visée sur son épaule et je décoche, un gros crac retentit. Je n' ai pas vu mon atteinte, le brocard tente un démarrage mais ses pattes avant se dérobent et il dégringole le talus en roulant, dans un grand fracas pour stopper à 3 mètres de moi. Décontenancé par ce spectacle, je reste un court instant sans savoir comment réagir mais le voyant se débattre au sol et craignant qu'il ne se relève, je me précipite sur lui pour l'achever. Ma flèche lui a cassé l’épaule et a touché colonne vertébrale, seul un poumon est percé. La flèche qui n'a pas traversée malgré mes 60 livres, s’est brisée net durant la chute. C’est la curiosité de ce brocard qui m’a permis de prélever mon premier chevreuil à l'arc après 6 ans à chasser cet animal sans réussite.

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Alex

 

Atteinte :

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Trophée :

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant