Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 22:34

Ce soir, je retourne voir les sangliers. Je décide de refaire le même parcours que lors de ma dernière sortie. Je commence par faire un tour au bord du bois bordé par la friche, les passages ont été très fréquentés. Les coulées sont plus marquées que la dernière fois et des nouvelles traces de boue jonchent la végétation, mais pas l'ombre d'un sanglier.

Seuls quelques oiseaux s'envolent du maïs et les geais crient à tue-tête pour signaler ma présence. Je repars donc en direction de la bande enherbée qui fait le tour de la plus grande parcelle de maïs. Comme l'autre jour, le chevreuil est au bord du fossé, il broute tranquillement et s'interrompt régulièrement pour scruter les alentours.

Je prends le premier sillon de maïs et m'approche doucement mais le bruit de feuilles froissées attire son attention et il regarde droit vers moi. Cette approche n'ayant pas un but de prélèvement, je poursuis pour voir jusqu'où je peux approcher, mais 6 ou 7 pieds de maïs sont manquants et ouvrent une fenêtre dans le champ de vision de l'animal.    

Je me voûte et passe rapidement ce qui provoque immédiatement la fuite. Ce chevreuil s'arrêtera plusieurs fois pour identifier cette étrange forme puis disparaîtra derrière le relief du champ de soja moissonné. Je n'ai pas beaucoup de temps la nuit sera vite là. Je presse le pas jusqu'au coin du champ, jette un coup d'œil sur la bande enherbée entre les deux parcelles de maïs mais rien ne bouge. Je commence ma progression et, alors que j'arrive au milieu de la longueur, j'aperçois, à 100 mètres environ, un sanglier de 60 kg environ qui sort sur l'herbe.

Il est suivi de 2 gros sangliers puis de 7 jeunes de 20 kilos environ, puis 3 gros encore. Tout ce petit monde fousille un peu puis saute dans le maïs de gauche. Ils prennent la bordure du champ et viennent vers mois. Les pieds secs craquent de toute part, la bordure du champ bouge, ils se rapprochent, les grognements, les couinements, les souffles rauques se rapprochent puis plus rien.

Le temps passe, je décide de me rapprocher de la sortie, il va peut-être en sortir d'autres. Je m'avance rapidement et sans bruit. Effectivement, arrivé à 70 mètres de la sortie, 2 autres gros sortent sur la bande enherbée et viennent droit sur moi alors que je m'agenouille sans qu’ils me voient.

Au bout de 10 mètres dans ma direction, ils obliquent et rentrent aussi dans la parcelle de gauche. Les bruits reprennent dans mon dos, un très gros sanglier vient de sortir au même endroit que les autres et fousillent en me tournant le dos avant de suivre ses congénères.

Je me retourne et tente de revenir sur mes pas alors que le maïs bouge et craque dans la direction de la bande enherbée, une laie de 60 kg environ sort sur la bande enherbée et s'avance doucement vers le maïs. Je fais un pas, elle me fixe arrêtée. Trop loin, 40 mètres nous séparent.

J’arme et tente d’avancer, elle rentre à couvert alors qu'un second sanglier est arrêté en bordure du champ, prêt à sortir. Il s'élance et traverse rapidement alors que j'avance, armé vers lui, pour tenter d'intercepter un des suivants. Il est rapidement suivi pas un autre très gros puis un des petits. Je désarme.

Je presse le pas sans bruit pour me positionner à 10 mètres de la sortie. Le maïs bouge à 10 mètres de la bordure. J’arme à nouveau, mais le reste de la bande poursuit sa route vers le bout du champ. Je commence à aller dans leur direction alors qu'ils sont environ 40 mètres devant moi, mais ils font brusquement demi-tour et passent rapidement en chahutant à une dizaine de mètres en suivant un sillon.

La laie en tête grogne, je suis repéré. La bande se décale lentement en biais vers le bord du champ. J'avance rapidement pour les intercepter en m'arrêtant de temps en temps. J'arme mon arc, pensant les voir sortir mais ils finissent par sortir à peu près où ils étaient rentrés.

La laie en tête, sort et fonce vers moi sur quelques mètres, s'arrête face à moi (60 mètres environ), pousse un grognement et tous les jeunes giclent comme des balles pour traverser la bande enherbée et regagner le couvert.

Un coup d'œil en arrière pour voir si tout le monde est en sécurité et elle aussi rentre à couvert. Je fais rapidement le tour de la parcelle pour tenter de les voir de l’autre côté mais la nuit tombe et je n’entends plus un bruit.

Je rentre tranquillement sur ce deuxième échec.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant