Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 19:47

Ce soir, après ma journée de boulot, je pars pour Sarrancolin. Il a plu toute la journée sauf de timides éclaircies, j'ai bon espoir pour ce soir car les feuilles mortes doivent être bien imbibées et je pourrai faire de l'approche dans de bonnes conditions.

Le paysage s'élève alors que les Pyrénées se rapprochent, quelques gouttes éparses tombent encore. Arrivé à Sarrancolin, je traverse le village puis prends à droite et commence à remonter les lacets du chemin de la Soule. Juste après le hameau de maison du bas de la côte, un faon de cerf, encore tacheté et assez petit pour l'époque, me regarde monter à moins de 15 mètres de la route. Je m'arrête en dessous de lui pour tenter d'attraper mon appareil photo que j'ai mis dans la male. Patrick m'a parlé de lui, il le voit régulièrement. Je parviens à sortir de la voiture mais il ne me laisse pas le temps d'arriver au coffre et fait demi-tour. Sa patte arrière gauche semble abimée et il part en la repliant sous son ventre. Il traverse un bouquet de genets et disparaît dans la pente.

Je remonte en voiture en pensant à ce faon, je surveillerai l'évolution de sa santé durant mon séjour et prendrai la mesure qui s'imposera si nécessaire. Un peu plus haut dans un virage, un énorme daguet suivi d'une bichette dévalent le talus de gauche, traversent la route et se jette dans la pente boisée. Ma soirée commence bien.

Arrivé en haut du chemin de terre qui descend chez Patrick, il se met à repleuvoir mais l'averse cesse alors que je sors de la voiture, accueilli par des aboiements de joie des 4 griffons nivernais.

Gazette pyrénéenne : vendredi 24 septembre 2010

Je me prépare en vitesse et pars pour la chasse, il est bientôt 19 heures.

Je remonte le chemin de terre et rattrape la route goudronnée, je vais essayer d'attaquer la montagne par le bas de la Soule et chasser en remontant. Je contrôle le vent, c'est bon, je serais à bon vent. Je descends doucement par le côté droit de la route tout en surveillant la pente quand un bruit me fait tourner la tête vers le haut du talus de gauche. Une grosse chevrette remonte à travers les fougères en faisant des bons. Elle s'arrête un instant, me tournant le dos et tournant les oreilles en tous sens avant de reprendre son escalade et de disparaître dans les fougères hautes.

Je poursuis, un premier brame timide se fait entendre sur le versant d'en face qui appartient à la chasse voisine. Les clarines tintent de plus en plus fort, je passe un pré où paissent une dizaine de vaches puis prends le côté gauche de la route pour surveiller le bois où sont descendus la bichette et le daguet.

Un peu plus loin je commence à entendre quelques brames venant de Hillet, de l'autre côté de la départementale.

Gazette pyrénéenne : vendredi 24 septembre 2010

3 biches sortent en broutant de la plantation de sapins sur le versant à ma droite.

Arrivé au-dessus des maisons, deux masses sombres me surprennent. Ce sont 2 ânes qui broutent tranquillement. Je coupe à travers champ où j'ai aperçu le faon et descends vers une bande de pré qui s'enfonce dans le bois en bas de la combe. Les ânes fuient devant moi puis se calent au bord du bois et me laissent passer.

Arrivé tout en bas, je recontrôle le vent qui vient face à moi puis remonte, par le bord du bois, la bande de pré. Rapidement, un craquement se fait entendre devant moi sur la droite. J'avance très lentement en cherchant à distinguer un animal quand un brame court mais puissant retentit à une vingtaine de mètres. Je me fige un instant et écoute en cherchant le cerf du regard. A 30 mètres devant moi, du mouvement dans les fougères, puis j'aperçois le cou d'une biche s'étirer pour brouter les branches basses. A nouveau des craquements, le cerf semble descendre. Je tente de me rapprocher un peu pour l'intercepter à la sortie du couvert et parviens à me caler derrière une branche basse couverte de ronces qui fait un bon écran de camouflage. Le bruit est de plus en plus proche puis le cerf s'arrête et pouce des grondements menaçants. Attiré par le cerf, je n'avais pas remarqué que la biche m'avait repéré et regardait vers moi. Un bref silence puis un bruit énorme de bois cassé et le silence revient. Je retourne les yeux vers la biche, elle a disparu.

J'attends un peu, recontrôle le vent qui est toujours bon puis me faufile au travers des buis par les grosses coulées pour tenter de surprendre le cerf qui semble s'être volatilisé. Une approche au ralenti, une marche où chaque pas est calculé pour éviter tout bruit et de nombreuses poses d'observation n'y changeront rien... Mon cerf s'est volatilisé.

Je remonte doucement vers la crête puis redescends doucement vers la résidence secondaire de Tahouens plantée au milieu des bois. Rien ne bouge, les brames sont lointains, je reviens vers le pré des vaches par le chemin d'accès à l'habitation puis redescends vers les maisons. Les ânes broutent au bord de la route et s'enfuient à mon arrivée. Les animaux viennent souvent sous les pommiers et les poiriers sur la droite de la route. Je m'avance doucement dans le pré et m'arrête pour observer quand une biche et son faon, que je n'avais pas vus, démarrent et rentrent au bois suivis de loin par la bichette partie en retard.

Il me semble qu'un cerf brame en haut du talus, au ras des genets et des fougères. Je contourne pour tenter d'approcher à bon vent et me servir du relief mais quelques grognements retentissent et le bruit d'une fuite. Je suis repéré. 2 animaux sortent de la plantation de sapin, certainement un cerf et une biche mais la luminosité baisse et ne me permet pas de voir avec précision aussi loin. Je décide d'arrêter la pour ce soir. Les brames sont de plus en plus nombreux et intenses sur le versant d'en face alors que je remonte vers chez Patrick...

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant