Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2022 6 08 /10 /octobre /2022 15:45

Hier, soir j'ai enfin récupéré mon bracelet de CEMC2 qui était promis à un chasseur qui n'est même pas venu chasser. Le brame ayant beaucoup de mal à démarrer et la montagne souffrant de la sécheresse, l'approche est assez difficile. J'ai donc décidé de tirer le premier cerf d'au moins 10 pointes que je pourrai approcher suffisamment et c'est ce que j'ai annoncé au président de la chasse en récupérant le bracelet. Ce matin, j'arrive à Camous vers 6h15, je me prépare tranquillement puis commence à remonter le flanc droit par un sentier qui grimpe raide pour rejoindre le haut de la montagne de nuit. Il n'a pas plu depuis plusieurs jours et la montagne est bien sèche. Plusieurs cerfs brament. Je remonte tranquillement pour ne pas trop transpirer et fais une pose sur un dôme rocheux après 30 minutes d'ascension pour écouter un moment. Les cerfs brament de partout c'est magique, je n'y croyais plus. Rien proche de moi, je repars pour remonter dans la feuille morte jusqu'aux chevilles, sur le secteur où j'ai fléché mon gros 14 l'an dernier. Une biche donne l'alerte au-dessus de moi puis s'éloigne tranquillement sans que je puisse la voir dans la noirceur. Arrivé sur l'arrête rocheuse qui surplombe la zone du tir, j'écoute un moment mais rien, je me remémore ce moment magique où j'ai vu arriver ce cerf incroyable. La luminosité croit doucement. Je prends un petit sentier qui remonte doucement. Les feuilles mortes et les brindilles craquent sous mes pas. Je ne fais que quelques pas puis m'arrête un moment pour écouter avant de repartir et m'arrêter à nouveau. Au bout d'un moment j'entends un brame plus bas et des bruits de pas sans pouvoir voir l'animal. J'attends un moment sans rien voir, je me décale un peu écoute, me décale encore un peu quand un cerf pousse un grondement d'alerte puis s'éloigne tranquillement, j'entends son pas mais impossible de le voir. Je reprends ma progression et suis maintenant plus ou moins la courbe de niveau en m'arrêtant un moment après chaque déplacement de quelques pas. Sur le flanc opposé, des brames surpuissant se répondent.

Ça brame très peu de mon côté mais il me semble entendre bramer plus loin devant moi. Je continue à me rapprocher doucement, un brame puissant retentit en face, le cerf semble descendre. Je descends dans une zone de grands hêtres clairsemés pour tenter de l'intercepter quand un brame retentit sur ma droite. Je me fige contre un arbre. Un cerf arrive par ma droite pour passer à 80 mètres en-dessous de moi. Il stoppe brame en réponse à l'autre cerf d'en face puis s'avance à nouveau, il me semble que c'est un 10 pointes. J'entends marcher en avant de lui, un jeune 4 pointes se débine à environ 40 mètres devant ce cerf. Le relief du terrain me le cachait. Il stoppe en contrebas à environ 80 mètres puis repart et passe à environ 70 mètres sur ma gauche alors que son poursuivant s'est remis en mouvement. Le jeune cerf disparaît bruyamment derrière le relief du terrain et je comprends que l'autre cerf va prendre le même chemin. Je ne peux pas bouger sans être vu ou entendu. Les 2 gros cerfs se répondent. Je pousse un petit brame pour tenter d'énerver ce cerf qui semble être un bagarreur. Immédiatement, il regarde vers moi, je pousse quelques raires. Je l'ai accroché, il commence à remonter tranquillement en s'arrêtant régulièrement pour regarder vers moi. Je reste caché derrière mon arbre et brame à nouveau. Le cerfs arrive d'un pas décidé et biaise pour passer entre 25 et 30 mètres. Il passe derrière des arbres, j'arme mon arc, il continue un peu mais stoppe brusquement plein travers. Je ne vois que son cou et sa tête, impossible de tirer, je reste armer plusieurs minutes en espérant le voir avancer. Il brame pour répondre à l'autre cerf en regardant vers le bas. La position commence à devenir très inconfortable, je profite d'un second brame avec la tête tournée vers le bas pour désarmer. Ce mouvement produit un léger bruit et le cerf regarde immédiatement vers moi. Je brame une fois de plus. Il regarde un peu vers moi puis s'avance encore. J'arme à nouveau mon arc alors qu'il passe derrière un gros arbre. J'aligne la visée alors qu'il stoppe plein travers à 25 mètres et décoche. Une vanne se décolle à la décoche et dévie légèrement ma flèche vers le haut. Au même moment, le cerf alerté par le sifflement de ma flèche produit par la vanne décollée, commence à s'écraser mais ma flèche le frappe en pleine colonne au niveau de l'épaule. Il bascule sur le côté et roule dans la pente où je le perds de vue avant de l'apercevoir plus bas tentant de fuir en se traînant sur ses antérieurs. Il a cassé ma flèche dans sa chute.

Je réencoche rapidement une flèche et descends vite vers mon cerf qui est tombé dans le lit asséché qui ruisseau très encaissé. En passant, je ramasse le morceau avec les vannes de ma flèche, il n'en reste que 3. Il tombe se relève retombe puis roule dans la pente pour s'immobiliser sur le dos un peu plus bas. Je m'approche rapidement mais il se redresse et s'accule assis contre un tronc de 3/4 face. Je m'approcher jusqu'à le surplomber à 25 mètres et lui décoche une seconde flèche. Il tente de démarrer mais roule pour aller se caler dans des branchages 30 mètres plus bas et y lâche son dernier souffle. Il est un peu plus de 8 heures et ma chasse est terminée. Je descends voir mon cerf, ma seconde flèche est cassée, la moitié avec la lame est planté dans un tronc, je retrouverai le reste dans mon cerf au dépeçage. Je récupère mon bout de flèche puis descend près de mon cerf. 

Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022

J'appose mon bracelet, lui rends le honneurs et fais quelques photos souvenirs.

Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022

Je n'ai pas de réseau, je décide de redescendre à ma voiture pour poser mes affaires et revenir avec une corde. Je suis le ruisseau jusqu'à la piste qui suit le bas de la combe jusqu'au village puis suis la piste d'un pas rapide en contrôlant le réseau téléphonique mais toujours rien. Alors que j'arrive près d'une grange en rénovation j'aperçois un jeune cerf entrain de brouter sur le talus de gauche. Un grand cerf brame à tout rompre sur le penchant de droite. Je décide de tenter une approche pour m'amuser. Je me baisse au maximum pour être caché par le relief et approche rapidement jusqu'à 40 mètres avant de fait quelques photos.

Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022

Le jeunes cerfs met un moment à me voir puis curieux s'avance un peu vers moi avant de s'éclipser dans le bois.

Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022
Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022

Je continue à descendre et finis par rattraper le réseau téléphonique un peu avant 9 heures. J'appelle le président de la chasse pour l'avertir. Il part en battue, je lui dis que je vais descendre le cerf à la piste en attendant qu'il finisse la battue. Il viendra me chercher avec mon cerf après. Je laisse mes affaires à la voiture et remonte avec ma corde toute neuve acheté pour une occasion comme celle-ci. Je retourne au bas du ruisseau puis remonte chercher mon cerf.

Une superbe chasse en plein brame, 8 octobre 2022

Il me faudra 3 heures pour le descendre mon cerf à la piste. Et alors que j'arrive à cette dernière, le président de la chasse arrive avec un chasseur pour m'aider. Il est temps d'aller m'occuper de mon cerf qui accusera près de 130 kilos à la pesée.

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LA RECHERCHE AU SANG

Cliquez sur la photo

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

BONNES ADRESSES CHASSE

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image

 

FOURNISSEURS

Cliquez sur l'image

 

Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image
Cliquez sur l'image

 

 MATERIEL :

 

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE

 

Buffle murrah
Guanaco
ESPAGNE
Bouquetin espagnol de Beceite
Chèvre de Majorque hybridée
Chèvre sauvage
Mouflon à manchette

GUYANE

 

Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Québec

 

Ours noir

 

Ile Maurice

 

Cerf rusa
Cochon marron

 

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe
Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard

 

Répartition des prélèvements grands gibiers

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin albinos
Ragondin
Rat musqué

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse

 

Guyane

 

Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara

 

Argentine

 

Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant

 

Québec

 

Tétras du Canada
Gélinotte huppée
Bernache du Canada