Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2022 5 01 /04 /avril /2022 13:46

Hier soir, mon ami Christophe m'a appelé pour voir si je serais partant pour une sortie au ragondin car il ne travaille pas ce vendredi. Etant également disponible, nous nous donnons rendez-vous vers 7h20 chez moi. Christophe est en avance, il arrive alors que je suis encore en train de promener les chiens. Il faut un vent glacial. Nous partons donc vers 7h15 pour le canal de Labarthe. Je me gare près du moulin et nous voilà partis, nous longeons tranquillement le canal par la gauche quand je repère un gros ragondin qui se débine en surface devant nous. Je le montre à Christophe et fonce plus en amont pour lui couper sa retraite au cas où et laisse Christophe tenter sa chance. En me postant, je fais démarrer 2 autres gros ragondins qui étaient dans les joncs de la berge opposée. Le ragondin a plongé, Christophe s'est posté au bord de l'eau et attend. Le ragondin finit par refaire surface et il le flèche. Touché, le ragondin plonge puis réapparaît contre la berge devant Christophe qui lui décoche une seconde flèche mais passe juste dessous. Le ragondin disparaît un moment. Nous le cherchons en longeant la berge quand Christophe le repère posé contre la berge opposée. Il lui décoche une flèche qui le cloue à la berge. 

Comme mon ami a oublié ses bottes et que la berge opposée est très marécageuse, je lui propose d'aller chercher ses flèches et son ragondin pendant qu'il va chercher sa seconde flèche qui a dérivée jusqu'à la barre qui retient les déchets flottants à l'entrée du moulin. Je récupère la première flèche dont la lame s'est cassée dans une souche où elle est plantée puis pars récupérer le ragondin qui n'est pas mort, je l'attrape par la queue et l’achève après avoir dégagée la flèche. Je rejoins Christophe et laisse le ragondin à la voiture avant de lui rendre ses flèches puis nous recommençons à longer le canal quand un autre gros ragondin plonge en direction du moulin, près de l'endroit où j'avais dérangé les 2 autres. Christophe part se poster plus vers le moulin et moi, un peu plus en amont. Après quelques secondes, j'aperçois un gros remous à environ 25 mètres plus en amont, contre la berge opposée. Je comprends vite qu'il s'agit du ragondin, je me décale rapidement pour l’intercepter quand un second remous se dessine 10 mètres plus en amont. Généralement les ragondins se cachent sous un pylône EDF servant de passerelle pour traverser le canal, je me place vite près de ce dernier. Le ragondin refait surface contre la berge opposée, en face de moi. J'arme vise et décoche. Le ragondin se débat et arrache la flèche de la berge puis plonge avec cette dernière en travers. L'eau rougie, il perd beaucoup de sang et refait vite surface. Il se débat en luttant pour tenir la tête hors de l'eau puis s'immobilise rapidement mais coule avec ma flèche. Je j'espère le voir remonter mais rien, le fort courant a dû l'emporter. J'espère le retrouver à l'entrée du moulin à notre retour.

Nous continuons à longer le canal qui est maintenant bordé par une bande boisée qui longe la berge opposée. Alors que la bande boisée se termine à l'arrivée d'un fossé perpendiculaire dans le canal, j'aperçois 2 petits ragondins qui broutent à environ 15 mètres contre le talus de la berge opposée, au ras de l'eau. Christophe me laisse tenter l'approche, je fais une boucle dans le champ, voûté pour rester à couvert de la digue qui borde le canal puis reviens doucement contre la digue, en face des ragondins qui n'ont rien remarqué. J'arme à couvert, me redresse doucement, vise le plus à gauche par-dessus la digue et décoche. Touché à la gorge, il sursaute et tombe à l'eau, se débat un instant et vient mourir contre la berge de mon côté du canal. L'autre a plongé et Christophe tente de le voir ressortir pendant que je récupère mon ragondin avant que le courant ne l'emporte. Le second ragondin ne refait pas surface et nous reprenons notre progression quand j'aperçois un gros ragondin au loin. Il traverse le canal pour disparaître contre la berge de notre côté. Christophe court pour tenter d'aller l'intercepter. Pendant sa course il dérange 2 autres ragondins qui plongent de la berge opposée. Christophe se poste un instant, l'un d'eux refait surface. Il le flèche. Le ragondin plonge puis remonte et se débat en surface avant de mourir et de partir dans le courant. Christophe repère alors le gros ragondin qui se débine contre la berge opposée et tente une approche mais ce dernier plonge et disparaît.

Je rejoins Christophe et passe le ponton pour aller récupérer nos flèches sur la berge opposée et tenter d'intercepter le ragondin de Christophe. Je cours, ce qui provoque la fuite de plusieurs ragondins sur le petit lac que j'entends plonger. Je continue à courir sans m'en soucier mais le ragondin mort arrive en face de la haie. C'est Christophe qui le récupère avec sa canne à pêche. Je récupère les flèches et longe l'autre berge du lac avant de rejoindre mon ami mais les ragondins sont déjà aux terriers. Seuls quelques remous contre les berges trahissent leur présence. Nous continuons à longer le canal, un de chaque côté. Christophe reste côté gauche et moi je retraverse par le ponton pour suivre l'autre berge. Un peu plus loin je repère un gros ragondin qui vient vers nous dans le courant. Nous nous calons pour l'attendre mais il bifurque à environ 30 mètres de nous et rentre dans un terrier. Nous continuons à longer tranquillement le cours d'eau. Un peu plus loin je laisse Christophe longer le canal et pars en suivant le petit ru qui le rejoint par la droite. En arrivant près d'une zone de terrier j'aperçois un ragondin assis au milieu du petit cours d'eau. Je tente une approche en faisant une boucle dans le champ, arc armé mais, alors que je reviens au bord du ru, le ragondin a disparu. Je me cale en face des terriers où l'eau bouge et appelle mais je me fais surprendre par un autre ragondin qui sort la tête de son terrier juste à côté de moi et rentre immédiatement au terrier en m'apercevant. Je continue à appeler un moment mais rien ne sort. Je quitte le secteur et longe le ru encore un petit moment quand l'eau devient boueuse. J'approche doucement mais ce sont 2 canards qui décollent un peu plus en amont. Plus en amont le ru à été reprofilé, je ne verrai pas d'autre ragondin, je traverse le champ pour revenir au bord du canal et rejoindre Christophe. Nous revenons ensuite vers la voiture, chacune de notre côté du cours d'eau. Alors que j'arrive à l'arrivée busée du ru dans le canal, un ragondin saute à l'eau. Je ne l'ai pas vu c'est Christophe qui me le signale, il l'avait vu entrain de brouter mais je n'ai pas été assez attenfif. Je le précipite de l'autre côté de la buse au cas où il voudrait se réfugier dans les terriers du ru mais rien ne venant, je regarde dans la buse, rien non plus. De son côté Christophe n'a rien vu non plus, il doit être au terrier. Nous poursuivons notre chemin alors qu'il commence à neiger, récupérons nos ragondins laissés au bord de l'eau et faisons décoller 2 colverts qui étaient posés sur la digue au bout du lac contre le canal. Avant de partir nous cherchons un moment pour tenter de retrouver mon ragondin qui a coulé mais rien.

Nous partons pour Aujan-Mournède, en chemin, j'aperçois un gros ragondin à Saint Arroman, le long du fossé où j'ai tué 2 ragondins l'autre jour. Certainement, la grosse femelle. Nous nous arrêterons sur le retour si elle est toujours là. Aujourd'hui, je me gare sur l'entrée de la prairie pour commencer par chasser le fossé qui va jusqu'au ruisseau. Nous descendons par la route jusqu'au fossé. Nous contrôlons sans succès la partie de droite, l'eau est beaucoup moins boueuse que lors de mes sorties précédentes, puis attaquons de longer sur la gauche, rive gauche. Les 5 ragondins de l'autre jour ne sont pas là. Nous continuons à avancer quand je repère un tâche sombre à environ 100 mètres, sur la gauche du fossé. Il me semble que ça bouge, j'annonce un ragondin à Christophe qui me dit de tenter l'approche. Je commence à approcher en longeant le fossé mais rapidement le gros ragondin descend tranquillement à l'eau. Je poursuis mon approche lente jusqu'à l'endroit où il est descendu. Une buse en béton débouche à cet endroit et les galeries des ragondins ont provoqué plusieurs effondrements assez conséquent le long de cette dernière en remontant dans le champ de blé. Je me poste au bout de la buse et commence à appeler mais rien ne bouge quand Christophe s'agite à environ 15 mètres sur ma droite. Mes appels ont fait sortir un gris ragondin qui venait vers moi en longeant laberge du fossé. Christophe m'a vu trop tard et le ragondin est rentré sous la berge. Il tente d'appeler au don tour mais rien ne viendra. 

Nous continuons. Un peu plus loin, le fossé bifurque à droite pour longer une haie épaisse qui s'étend jusqu'au ruisseau sur la rive gauche. Nous traversons le fossé à environ 40 mètres avant le virage puis le longeons par l'autre côté. En arrivant au virage du fossé j'entends du bruit dans ce dernier. Un ragondin vient de s'enfuir. Je m'avance et cherche un terrier avec de l'eau boueuse. L'un d'eux semble avoir été fréquenté de frais. Je me poste en face et appelle. Immédiatement, un ragondin arrive à l'entrée du terrier. J'arme doucement mon arc, prends la visée et décoche. Le ragondin cloué sur place se débat et perd beaucoup de sang. Un de ses poumons part dans le courant mais, malgré cette blessure mortelle, il tente de se libérer. Une seconde flèche l'immobilise rapidement. Je récupère flèches et ragondin. Je le laisse au bord de l'eau. Nous continuons, je fais passer Christophe devant pour augmenter ses chance de flécher.

Nous rejoignons le ruisseau et commençons à le longer. Le vent soutenu est face à nous. Nous passons une zone de terriers. Les talus abrupts du ruisseau sont truffés de galeries. Quelques mètres plus loin nous sommes surpris par une grosse femelle et ses 4 petits que nous cachait un arbre. Ils sont juste devant Christophe, je suis un peu plus en retrait. Christophe tente d'armer mais sa flèche s'est désencochée. Les ragondins aussi surpris que nous ne savent pas comment réagir et restent quelques secondes sidérés après avoir sursauté en nous apercevant. Le temps que Christophe encoche à nouveau sa flèche, la femelle et un petit sautent à l'eau. Elle ressort dans mon dos et remonte le talus dans les ronces pour regagner un terrier hors d'eau en un éclair. Le petit semble être rentré sous la berge opposée. Un autre petit, que l'arbre me cache, se débine vers l'eau et Christophe ne le vois plus assez pour décocher. Il arme son arc alors que le dernier se débine sous les ronces et vient vers moi en suivant une belle coulée. J'arme et le suis dans mon viseur mais laisse la priorité à Christophe sans savoir qu'il le voit bien moins bien que moi. Nous le laissons finalement sauter au ruisseau et le perdons de vue. Ils nous ont bien eu alors que je les voyais morts.

Nous continuons à longer le ruisseau quand je repère une tâche sombre dans la prairie à environ 50 mètres devant nous, à environ 15 mètres du ruisseau. Christophe tente l'approche, je reste en retrait mais mon ami continue à avancer quand le ragondin relève la tête et alors que nous sommes à environ 20 mètres du ragondin, il nous repère et démarre. Christophe arme son arc. Le ragondin stoppe à environ 25 mètres, avant de sauter dans le ruisseau. Christophe décoche mais sa flèche passe dessous et le ragondin saute à l'eau et rentre au terrier. Nous récupérons sa flèche et continuons après avoir tenter d'appeler en face du terrier du gros ragondin.

Un peu plus loin, je repère 2 jeunes ragondins qui broutent dans les herbes hautes en bordure du ruisseau. Le vent est tournant. Christophe me dit de tenter l'approche. J'avance doucement en suivant le ruisseau et stoppe quand l'un d'eux relève la tête mais alors que je suis à environ 20 mètres, l'un d'eux disparaît dans les herbes hautes. Je poursuis ma progression lente mais alors que j'ai gagné 5 mètres, le second vient droit sur moi sur quelques mètres. J'arme mon arc car je sens qu'il va fuir. Il bifurque pour rentrer dans la végétation épaisse. J'aligne vite ma visée et décoche. J'ai entendu l'impact, le ragondin a disparu. Je m'avance pour tenter de l'apercevoir mais rien, ni flèche, ni sang, ni ragondin. Je décide de traverser pour aller voir par l'autre berge alors que Christophe cherche ma flèche. Alors que je m'avance pour trouver un passage facile, j'aperçois un autre ragondin de taille moyenne qui broute près du ruisseau. Je m'approche doucement, il me tourne le dos, arrivé à 10 mètres, je lui décoche une flèche qui lui entaille le dos et ricoche sur le ragondin pour se planter presque à la verticale à environ 2 mètres derrière. Le ragondin sursaute et fonce au ruisseau pour rentrer au terrier.  J'avance encore un peu, récupère ma flèche, traverse le petit cours d'eau et longe la berge opposée en cherchant les 2 ragondins, aucune trace du second mais un peu après l'endroit où j'ai tiré l'autre. Je l'aperçois dans un tas de bois. Il semble incapable de fuir malgré ses tentatives pour remonter sur la berge. Je lui décoche une autre flèche qui l'immobilise puis le dégage pour l'achever. Ma première flèche était très en arrière. Je récupère ma flèche et repars chercher ma flèche perdue. Nous tournons un moment sans rien voir quand une tâche sombre m'interpelle à environ 50 mètres plus en amont dans la prairie, à quelques mètres du ruisseau. Je m'approche doucement et aperçois une boule de petits ragondins. Je vise un qui est collé à un autre et décoche. Ma flèche le sèche net. Je m'approche et constate que j'en ai tué 2 net. Un troisième est resté blotti contre eux. Je n'ai pas le cœur de le flécher. Je l'attrape donc par la queue pour le ramener chez moi. Christophe me passe une poche plastique dans laquelle je le mets pour le mettre dans la poche de la veste. Un autre petit est mort de froid un peu plus loin. 

Encore une belle sortie au ragondin, 1 avril 2022

Ces petits avait certainement perdu leur mère et seraient tous mort de froid rapidement. 

Encore une belle sortie au ragondin, 1 avril 2022

Nous récupérons nos ragondins morts et rentrons à la voiture. En chemin l'eau bouge devant un terrier et nous tentons d'appeler mais rien ne vient, nous tentons d'appeler le gros ragondin qu'avait vu Christophe mais pas plus de succès. Un milan noir nous suit et tourne au dessus des ragondins à chaque fois que je les pose au sol. Je contrôle régulièrement la santé du petit ragondin qui se réchauffe doucement dans ma poche. Arrivés à la route, je pose les ragondins dans le fossé qui la longe. Alors que nous nous apprêtons à remonter la partie du fossé de l'autre côté de la route, le milan arrive et tourne au dessus des ragondins. Je laisse donc Christophe aller chasser seul et ramène les ragondins à la voiture. Christophe me rejoint vite, il n'a rien vu.

Il va être 11h, nous décidons de retourner jetter un dernier coup d'œil à Labarthe au cas où mon ragondin serait remonté. En chemin, nous apercevons la grosse femelle qui broute au bord du fossé à Saint Arroman, 2 petits l'accompagnent. Je fais demi-tour un peu plus loin et pars me garer au même endroit que l'autre jour. Le vent souffle vers nous à la perpendiculaire du fossé. Je décide de tenter une approche par la gauche du fossé dont le talus est beaucoup plus haut que de l'autre côté. Arrivés au bout du fossé nous apercevons les ragondins qui broutent toujours tranquillement. Je dis à Christophe de tenter l'approche mais il préfère que je tente le coup. J'encoche une flèche et passe devant. J'avance doucement au sommet du talus en espérant arriver au pied d'un gros arbre qui pousse au ras du fossé pour le cacher mais, alors que nous sommes encore à environ 30 mètres des ragondins qui broutent à 7 ou 8 mètres du fossé, ils démarrent et fonce vers le fossé. La femelle saute dans le fossé mais les 2 petits stoppent côté à côté à 2 mètres du fossé. Il sont à plus de 20 mètres mais je décide de tenter la chance. J'arme, vise et décoche sur l'un d'eux. Ma flèche est très en arrière mais cloué le ragondin au sol. Le second saute au fossé. Mon ragondin se débat. Nous revenons rapidement vers la route pour aller le chercher en suivant l'autre berge. Alors que nous arriverons à la route, la femelle et ressortie de l'eau et s'avance prudemment en reniflant son petit qui couine. En nous apercevant elle fait marche arrière et disparaît dans la végétation qui borde le fossé. Je m'avance pour aller achever mon ragondin. En arrivant à son niveau, je fais démarrer la femelle qui était restée dans la végétation. Elle traverse le fossé et rentre dans le terrier d'en face mais stoppe de cul à l'entrée. Je ne vous que sa queue, le reste est caché par de la végétation qui pend sur l'entrée du terrier. J'arme, vise au dessus de la queue et décoche. Le ragondin est cloué au sol et tente de se dégager. Je réencoche descends dans le fossé et me baisse pour lui décocher une autre flèche avec un angle plus à plat. Je l'attrape ensuite par la queue, le dégage et l'achève puis récupère mes flèche. Remonte sur la berge et achève le petit. Nous retournons à la voiture. Je regarde régulièrement le petit ragondin dans ma poche.

Nous retournons à Labarthe. Je regarde près du moulin, rien. Nous longeons le canal chacun d'un côté pour optimiser nos chances de trouver mon ragondin. Je passe à gauche du côté marécageux. Je peine à avancer dans les joncs et les ronces qui bordent le canal et mets mon pied dans un trou plein d'eau ce qui le vaut une belle gamelle. Je me relève et continue ce qui fait démarrer un gros ragondin qui se cachait dans la végétation. Nous nous postons un moment mais il ne ressort pas. Je continue un peu et rejoins Christophe en traversant sur le pylône EDF couché en travers du canal. Je sonde ensuite le canal avec une grande branche mais rien. Nous ferons un petit tour sur le canal et ne verrons qu'un ragondin de taille moyenne qui rentrera au terrier sans nous laisser le temps de le flécher.

Encore une belle sortie au ragondin, 1 avril 2022

Nous rentrons pour aménager une cage pour le petit ragondin. Je lui mets de la salade et des carottes et un fond de paille et l'installe au chaud dans la maison. Comme je pars le lendemain en Espagne, c'est Christophe qui s'occupera de lui cette semaine. Mais malheureusement il ne survivra pas, il était trop jeune pour s'alimenter seul.

Encore une belle sortie au ragondin, 1 avril 2022

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LA RECHERCHE AU SANG

Cliquez sur la photo

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 

 MATERIEL :

 

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE

 

Buffle murrah
Guanaco

 

ESPAGNE

 

Chèvre sauvage
Mouflon à manchette

GUYANE

 

Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe
Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard

 

Répartition des prélèvements grands gibiers

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers

 

Ragondin
Rat musqué

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse

 

Guyane

 

Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara

 

Argentine

 

Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant

 

Québec

 

Tétras du Canada
Gélinotte huppée
Bernache du Canada