Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
L'hirondelle à ceinture blanche (Atticora fasciata)

Systématique :

  • Ordre : Passériformes
  • Famille : Hirundinidés
  • Genre : Atticora
  • Espèce : fasciata

Biométrie :

  • Taille : 15 cm
  • Poids : 12 à 16 g

Répartition :

L'hirondelle à ceinture blanche (Atticora fasciata)

Description :

Cette hirondelle de moyenne taille possède un plumage particulièrement éclatant. Les parties supérieures, du front et du capuchon jusqu'aux couvertures sus-caudales, y compris les scapulaires ainsi que les petites et les moyennes couvertures sont bleu-noir irisé. Les grandes couvertures sont moins lustrées. Les lores et la base du front sont noir velouté, contrastant légèrement avec les oreillons qui sont bleu-noir.

Hormis l'évidente bande blanche qui s'élargit sur les côtés de la poitrine, les parties inférieures sont également bleu-noir irisé. Le dessous des ailes et les axillaires affichent une teinte brun-noirâtre. Le bord de l'aile est barré de blanc. Les cuisses sont recouvertes de plumes blanches. Les primaires, les secondaires et la queue sont noires avec de légers reflets bleus. Les rectrices sont longues et forment une queue fourchue.

Les yeux, le bec, les pattes et les doigts sont noirs.

Les sexes sont identiques. Les juvéniles sont plus ternes, avec des parties supérieures mates ou faiblement lustrées. Les parties inférieures sont fades avec une bande pectorale blanchâtre. L'abdomen, le bas des flancs, les sous-alaires, les axillaires et les sous-caudales sont tous plus bruns que chez les adultes.

Habitat :

Les hirondelles à ceinture blanche ont un habitat très spécialisé. Elles vivent dans la zone tropicale, nichent aux abords les plus élevés des rivières boisées et se nourrissent au-dessus de surfaces aquatiques, dans des endroits paisibles et retirés où coule une eau limpide.

On les trouve également dans les clairières, à la lisière des zones boisées, dans des zones herbeuses avec des buissons épars, que ce soit dans les régions basses ou les zones de collines.

Dans certaines régions, comme dans le département de Vaupes en Colombie, elles préfèrent les rivières qui ont un cours rapide et dont le trajet est parsemé de cascades. Ces oiseaux peuvent grimper jusqu'à 1400 mètres d'altitude.

Comportement :

Ces hirondelles vivent généralement en solitaire, en couples ou en petites bandes. Elles volent bas et sans but précis, frôlant la surface et s'entrecroisant au-dessus de l'eau.

Elles se déplacent également au-dessus de la forêt et on peut souvent les apercevoir perchées bien en évidence sur des branches basses qui surplombent les rivières, sur les rochers ou des débris qui surnagent.

On les trouve parfois en compagnie d'hirondelles à ailes blanches ou d'hirondelles des torrents (Atticora melanoleuca). Toutefois, elles restent plus près de la végétation et des rochers que la première nommée.

De petits groupes se rassemblent au crépuscule pour former des dortoirs communs. Les couples nichent solitaire ou en colonies lâches.

Alimentation :

Leur menu se compose habituellement d'insectes capturés en vol. Il comprend des abeilles, des guêpes parasitoïdes de la famille des chalcidés, des fourmis, des symphites ou mouches à scie, des coléoptères de la catégorie des élatéridés, des punaises et des mouches muscoïdes à antenne courte (Brachyptera).

Reproduction :

On connaît vraiment peu de choses sur la biologie reproductive de ces hirondelles. On a pu toutefois les observer dans des trous d'arbres au mois de février et mars.

Hilty décrit une femelle sur le point de pondre en février dans les monts Macarena en Colombie. D'après Hammerschmidt, des juvéniles sont nourris par leurs parents à la mi-décembre au Suriname. En Bolivie, de jeunes oisillons quittent le nid au mois de septembre.

Les hirondelles à ceinture blanche ont la réputation de creuser leurs propres terriers. Elles se refusent généralement à utiliser les tunnels qui sont perforés par d'autres espèces. Le nid est un simple coussinet d'herbes sèches placé au fond du tunnel. Les œufs sont blancs, ils mesurent 18 millimètres sur 13 et on ne connaît pas la durée d'incubation. La ponte comprend 4 ou 5 œufs. Les jeunes restent au nid pendant une période indéterminée

Partager cette page

Repost0
Alex Alex.bowhunter

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant