Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2020 6 18 /07 /juillet /2020 16:25

Ce soir, je pars chasser autour du chemin blanc qui relie Roques à Justian. Je me gare côté Roques, près des lacs, au bord de l'Osse et reviens vers Roques par le chemin jusqu'à un petit bois en long qui longe le terrain d'une résidence secondaire puis remonte jusqu'aux vignes, un peu plus haut. Alors que je commence à longer le bosquet, sur la bande enherbée du chaume d'orge à ma droite, des aboiements, sur ma gauche, me font stopper. Je cherche du regard au travers les arbres quand j'aperçois une chevrette qui me regarde à environ 35 mètres. Je tente d'attraper mon appareil photo mais elle fuit en aboyant. Je reprends ma progression en longeant tranquillement le bosquet. La chevrette avance en aboyant à mi-pente, dans le bois et stoppe régulièrement. Les aboiements de la chevrette font place à des aboiements beaucoup plus rauques qui remontent vers le haut du bois. Je viens certainement de déranger un brocard. Je poursuis en suivant la haie qui fait suite au bois. Le chaume fait place à une parcelle de vigne qui remonte vers la crête de la colline. Je surveille entre les rangs mais rien en vue. Arrivé au coin de la parcelle, je remonte en suivant la haie jusqu'à un passage qui la traverse sur ma gauche. Je prends le passage en longeant la haie qui borde le haut du semé de sorgho et rejoins le haut d'un grand chaume de blé. Je le longe en suivant la haie puis continue tout droit et traverse une bande plus étroite qui remonte vers la crête à ma gauche. Je rejoins ainsi le bas d'un petit bosquet au milieu des vignes. Je longe le bosquet en surveillant entre les rangs de vigne sur ma droite.

Rien, je passe ensuite entre 2 parcelles de vigne en surveillant entre les rangs de part et d'autre. Un lièvre se déplace tranquillement, en bas de la vigne de droite, en glanant nourriture. Pas de chevreuil, au bout de la parcelle, je prends à droite pour descendre entre les vignes vers un bois précédé d'un petit plan d'eau. Toujours rien dans les vignes, arrivé au bord du petit plan d'eau, je constate un petit remous au pied d'un grand saule côté gauche à environ 20 mètres de moi. Je pense à un ou des ragondins. Je contourne le plan d'eau par la gauche pour rejoindre le coin haut du bois. Alors que je tourne au coin du petit lac pour rejoindre le bois, je regarde vers le pied du saule où l'eau s'agite toujours, de petites boules noires se débinent en bordure de l'eau vers les masselottes du coin du plan d'eau où j'étais tout à l'heure. Ce sont de jeunes poules d'eau. Arrivé au bord du bois, j'observe un moment au travers des branchages. Ne voyant pas d'animal, je m'avance doucement par une grosse coulée et me poste au pied d'un bouquet d'arbres. Je tente quelques séries d'appels à l'appeau sans aucune réponse. J'attends un peu puis ressors du bois pour remonter vers la route de crête au travers d'un plantier de vigne. La route passée, je descends au travers d'une prairie fauchée et rejoins un grand chaume de blé que je longe sur le haut en suivant le bord d'une bande boisée pour rejoindre un chemin de terre qui remonte en longeant les vignes. Je prends un court instant le chemin en redescendant vers les vignes puis remonte le talus à la gauche pour rejoindre les tournesols. Je progresse tranquillement dans cette culture en ouvrant bien les yeux mais à part quelques indices de présence, tournesol mangés ou frottés, pas de chevreuil en vue. Je débouche sur un chaume de fèveroles et le traverse pour longer une petite parcelle de vigne. Rien entre les rangs, j'arrive à la route et la traverse pour rejoindre une autre parcelle de tournesol.

Je longe le haut de la parcelle en suivant la route. Arrivé au coin de la parcelle, je prends à droite et descends en suivant une haie épaisse. De nombreux pieds de tournesol sont mangés par les chevreuils ou frottés par un ou plusieurs brocards. Certains sont abattus au sol et la fleur ou les graines partiellement mangées. Des tas de crottes et des grattés de lapins ponctuent le secteur. Un bout de haie avance dans la culture et je le contourne pour rejoindre le coin de la parcelle au bord du ruisseau, près d'une mare entourée d'une végétation dense. Je traverse le petit ruisseau et me poste dans une zone où convergent de nombreuses coulées dans une bande boisée de quelques mètres de large. Je retente quelques appels et attends un moment mais rien ne vient. Je décide de quitter mon poste et traverse la bande boisée par une grosse coulée qui ressort dans une petite fiche parcourue de nombreuses coulées très marquées.

Je prends à droite en suivant une des grosses coulées puis traversent une haie pour rejoindre une prairie fauchée vallonnée. Plus loin, une grande parcelle de tournesol, je presse le pas pour la rejoindre quand je me fais  surprendre par un beau brocard sorti en plein découvert dans la prairie. Je ne m'attendais pas à le voir là et le relief me le cachait jusque-là. Je stoppe net, nous nous regardons un court instant à environ 60 mètres l'un de l'autre puis le brocard fait volte-face en aboyant et remonte pour traverser une haie et disparaître. Je rejoins la bande enherbée qui longe le bas du tournesol en suivant la bande boisée qui borde le ruisseau. J'avance doucement mais me fait surprendre par une chevrette qui démarre à d'environ 20 mètres dans un virage du ruisseau et disparaît un peu plus loin en longeant la bande enherbée. Je poursuis ma progression lente quand du bruit se fait entendre dans la haie, la chevrette en ressort à 15 mètres de moi et remonte au galop dans le tournesol. Elle stoppe à mi-pente et regarde derrière elle puis repart et disparaît en passant la crête. Un peu plus loin, je me fais encore surprendre par une autre chevrette qui démarre dans les tournesols et remonte dans la culture pour disparaître un peu plus haut.

Je rejoins la route un peu plus loin et prends un peu à droite pour rejoindre un chemin de terre sur la droite du ruisseau, en bordure d'un chaume de blé et qui descend vers le chemin blanc le long duquel je suis garé. J'avance doucement sur le sentier quand une palombe prend son envol dans le chaume, un peu plus loin, j'aperçois la tête d'une autre palombe qui dépasse dans le chaume. Elle me laisse avancer vers elle jusqu'à environ 30 mètres puis s'envole alors qu'un lièvre broute près du bois à environ 80 mètres. Je m'avance un peu sur le chemin et provoque sa fuite vers une prairie de hautes herbes qui fait suite au chaume. Un peu plus loin, j'aperçois un autre lièvre qui se promène tranquillement en broutant, à plus de 300 mètres, dans une prairie sous une bande boisée.

J'aperçois alors 3 boules sombres, au travers de la haie qui borde le ruisseau, sur la gauche dans le chaume de blé. Ça semble parfaitement immobile et je pense d'abord à des mottes de terre d'une bande déchaumée. Je poursuis un peu mais alors que je regarde à nouveau, je vois bouger les boules sans pouvoir vraiment identifié de que je vois, ce sont peut-être des ragondins ou des petits sangliers. Je fais vite demi-tour pour rejoindre une grosse coulée dégagée pour traverser la haie sans faire trop de bruit. Je descends vers le ruisseau au niveau d'une zone encore en eau. Un gros trou de ragondin et une eau très boueuse attestent de la fréquentation des lieux. Je saute par-dessus le petit cours d'eau et remonte par une coulée impressionnante qui semble fréquentée par les ragondins, blaireaux, renards, chevreuils et sangliers vu les traces imprimées dans la terre durcie par la sécheresse. Je rejoins la bordure du chaume. D'ici, les animaux ne sont pas visibles. Je longe doucement la haie et les aperçois rapidement à environ 80 mètres. Ce sont 3 ragondins.

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

J'avance doucement le long de la haie en essayant de ne pas faire trop de bruit sur le sol sec du chaume et au milieu des feuilles mortes et débris végétaux. Je gagne peu à peu du terrain. Les ragondins mangent les restes de blé, avancés dans le chaume, sans se douter de ce qui les attend.

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

J'avance doucement jusqu'à environ 20 mètres des ragondins en suivant la haie qui tourne maintenant à droite à angle droit, il me faut terminer mon approche à découvert. Un gros ragondin de 7 ou 8 kg mange de dos alors que 2 plus petits mangent un peu plus proches de quelques mètres. Je n'ai que 2 lames à bas prix pour les ragondins. Si je veux avoir une chance de tuer ces 3 ragondins, il va me falloir la jouer fine. Il me faut commencer par flécher le plus gros et le tuer net pour éviter de faire fuir les deux autres que sa présence tranquillise. Avec un peu de chance, je pourrais alors flécher les 2 autres s'ils s'alignent. Je tente de m'approcher encore de quelques mètres pour assurer ma première flèche. J'avance tout doucement à découvert sur le chaume en direction des ragondins. Un des petits lève régulièrement la tête et je stoppe à chaque fois pour le laisser se tranquilliser. Alors que je suis à environ 15 mètres du gros ragondin qui mange toujours de cul et environ 12 mètres des 2 autres, je comprends que je risque de faire partir le petit le plus à gauche qui commence à devenir de plus en plus inquiet. Je le laisse se tranquilliser un moment en restant immobile,

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

il regarde régulièrement vers le gros et finit par se remettre à manger. J'arme doucement mon arc, vise le gros ragondin et décoche. Il s'effondre sur place et bas à peine des pattes sur le flanc. Les 2 petits sursautent et regardent vers leur mère. Ils se dressent sur leurs pattes en faisant le dos rond sans savoir quoi faire. Je réencoche doucement et arme doucement alors que les 2 ragondins s'alignent. J'aligne ma visée sur le plus proche mais, vu l'angle de tir et leur écartement, je sais que ma flèche tuera un des 2 mais ne fera que blesser l'autre. Je décide d'attendre un peu. Les 2 ragondins partent alors vers leur mère. Je les suis dans mon viseur. Le premier stoppe à moins de 1 mètre du mort et son collègue vient lui rentrer dans l'arrière train alors que mon viseur de cale sur lui. Je décoche. Les 2 ragondins s'effondrent sur place. Le plus proche de moi essaye de se relever mais retombe sur le sol presque immédiatement et s'immobilise alors que l'autre est mort sur le coup. Je m'approche tranquillement de mes ragondins. Mes flèches sont encore en travers du gros et du petit un le plus proche de lui. Ma première flèche rentre dans le dos et ressort dans le front du premier ma seconde rentre en arrière des côtes du premier, ressort dans l'épaule opposée pour rentrer dans le flanc du troisième et ressortir au niveau de sa gorge.

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

Je récupère mes flèches et les remets au carquois. Je fais quelques photos avant de repartir en chasse.

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

Je continue à suivre le ruisseau par la gauche quand une chevrette traverse le chaume en venant du cours d'eau à environ 150 mètres pour stopper au bord d'une bande boisée qui borde le haut de la parcelle. Elle regarde un peu vers moi puis rentre à couvert en aboyant. Je rejoins le chemin blanc et prends vers Justian à gauche. Je longe un moment le chemin pour rejoindre un passage qui me permet d'entrer dans une petite parcelle de blé moissonnée. Alors que je passe le passage, j'aperçois un petit animal que je n'identifie pas tout de suite, couché dans le chaume. Je pense peut être à un ragondin et commence à m'approcher doucement mais il s'agit d'un lièvre gîté qui se redresse d'un bon et fuit vers l'Osse. Je poursuis pour rattraper la bordure de l'Osse que je suis doucement en observant les chaumes de blé successifs. Rien ne bouge, je reviens vers le chemin blanc et prends à gauche en direction de Roques. Je longe une parcelle de tournesols, rien en vue, le chemin est bordé par une haie sur ma gauche et cette dernière finit par s'ouvrir sur une prairie fauchée coupée par une haie discontinue, à mi-distance du carré fourré de petits frênes. Rien en vue, j'avance doucement derrière la haie qui sépare la prairie du soja qui borde l'Osse. Rien non plus. Je reviens un peu sur mes pas et prends le chemin enherbé qui remonte vers une prairie fauchée en longeant les tournesols à droite et une haie épaisse à gauche. En rentrant dans la prairie qui commence en pointe, prise entre 2 haies, je regarde un instant sans voir de chevreuil puis commence à m'avancer en suivant la haie de droite d'où surgit un gros brocard. Il fonce vers l'autre haie, traversant la prairie en aboyant, à environ 40 mètres et disparaît en y entrant. Il stoppe derrière les arbres et aboie, je lui réponds, il hésite mais repart et remonte un peu vers le bois des Arrauques, il stoppe à mi-pente et aboie toujours. Je lui réponds pour tenter de le provoquer mais il repart pour rentrer au bois.

Je reprends ma progression alors que le brocard aboie toujours en s'éloignant. J'aperçois alors un autre chevreuil au gagnage, près d'un bout de haie qui borde la droite de la prairie et la sépare d'une parcelle de tournesols. Je me décale vite vers la haie à ma gauche puis la suis lentement. Le chevreuil semble avancer vers la haie que je longe et je poursuis en espérant le recouper. Finalement, il fait demi-tour et retourne dans la haie où je le perds de vue. Je continue vers un passage dans la haie vers une petite prairie prise entre un gros bout de haie à gauche et un bosquet à droite. Arrivé à se passage, je m'avance lentement sur la petite prairie sans voir de chevreuil puis décide de tenter d'appeler. Je me colle à la haie au bout de laquelle se trouve une source qui attire souvent les sangliers en quête d'eau et de boue. Je me poste dos à la source puis  commence à appeler en surveillant le secteur quand une boule noire arrive vers moi par le haut du chaume de blé que j'ai longé par le haut tout à l'heure. L'animal stoppe alors que je stoppe mes appels puis repart de plus belle dès que je les reprends. J'aperçois vite une queue dressée qui bas l'air, c'est certainement le chien de la ferme du dessus. Je stoppe mes appels et m'éclipse en traversant la haie sur le côté droit des souilles pour sortir dans le sorgho et remonter vers les Arrauques. À mi-pente, alors que je vois par-dessus la haie, je regarde dans mon dos pour voir si le chien me suit quand j'ai la surprise d'apercevoir un chevreuil qui traverse le chaume en semblant venir des vignes. 

Comment faire 3 ragondins avec 2 flèches, 17 juillet 2020

Le chevreuil reste un moment sans bouger puis d'avance un peu, stoppe à nouveau un moment, s'arrête un moment, repart et s'arrête encore comme s'il cherchait quelque chose. Il s'agit certainement d'un brocard qui a entendu mes appels et cherche une chevrette. J'hésite un peu, il est à plusieurs centaines de mètres, la nuit sera vite là et, si je me reposte pour appeler, je risque de faire revenir le chien. Je décide de ne pas tenter quoi sur ce soit sur lui. Brusquement, il avance au galop sur environ  30 mètres en aboyant puis stoppe à nouveau alors que je reprends ma progression vers le bois. Arrivé en crête, je redescends doucement en parallèle du bois à environ 40 mètres dans le soja et fais démarrer plusieurs corbeaux. Je rejoins le chemin blanc plus en contrebas et le prends pour revenir vers la voiture. Un canon enrouleur arrose le tournesol sur la droite du chemin en face des lacs et ma voiture par la même occasion par moment. J'attends que le canon soit bien orienté pour passer et ne pas être arrosé puis tourne au coin du lac vers l'Osse pour aller voir de l'autre côté. Je traverse la rivière par la passerelle en métal et ne voyant rien non plus dans le soja en cours d'arrosage, je fais demi-tour pour aller me poster contre une haie, près de la voiture, en bordure d'un soja pris entre le chemin blanc et l'Osse. Un lièvre gambade dans le chaume d'orge qui fait suite aux tournesols et rejoint le bord du bosquet que j'ai longé en commençant à chasser. Je commence mes appels mais rien, le lièvre tourne toujours dans le chaume. Il fera vite nuit, je prends ma voiture pour rentrer mais alors que je longe le chaume d'orge, j'aperçois un chevreuil sous un gros chêne trônant au milieu de la parcelle. Je me gare derrière un petit hangar qui borde le chemin juste avant le bosquet, attrape mon décocheur et mon arc et pars vite me poster au pied d'un gros frêne, juste après le hangar, en bordure du chemin. Le chevreuil mange tranquillement sous le gros arbre à environ 150 mètres. Je tente quelques appels et il arrive rapidement. Je stoppe un peu mes appels. La luminosité faible ne le permet pas de le sexer. Il s'avance tranquillement pour finir sur le bord du chemin. Il va se trouver sous le vent, j'arme mon arc alors qu'il vient de stopper derrière le gros frêne suivant à un peu plus de 20 mètres en bordure du chemin. Il reste un court instant caché puis démarre et remonte au galop dans le chaume. Le vent m'a trahi. Je rappelle et le stoppe dans sa course puis le fais revenir vers moi. C'est une chevrette, je stoppe mes appels et la laisse faire, elle avance à 30 mètres en parallèle du chemin et regarde vers moi en tapant ses pas et hochant la tête puis décide de remonter vers la crête. Je quitte mon poste ce qui la surprend et la fait démarrer en aboyant. Elle stoppe plusieurs fois en remontant vers la vigne tout en aboyant alors que je rentre à la voiture avec la nuit qui s'installe.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant