Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2019 2 01 /10 /octobre /2019 21:48

Cette année la chasse est un peu triste, 10 ans que j'attends de pouvoir avoir un bracelet de cerf C2 pour pouvoir tirer un grand trophée et mon ami Patrick me fait la tête sans que je sache pourquoi et a gardé le bracelet pour lui. Je n'ai pas pris de bracelet de chevreuil en tir d'été car notre fédération départementale du Gers a décidé d'interdire le tir du brocard à l'approche entre l'ouverture générale et le 15 novembre comme l'an dernier, tirer des chevrettes allaitantes et condamner des chevrillards ou choisir de tirer de tous petits chevrillards inexpérimentés ne me passionne pas. Il ne me reste donc plus que le sanglier mais avec la saison des battues, ils sont devenus très méfiants et sortent tard, il n'est donc pas évident de les voir et je dois les chasser à l'affût près des remises ou des derniers points d'eau et des souilles. Cela fait plus d'un mois que je n'ai pas vu un sanglier en chassant.

Ce soir, je n'avais pas décidé d'aller chasser. En sortant du boulot, je pars chercher le colis de mes lames de chasse pour le buffle à la poste d'Auch. En rentrant, ma compagne est occupée et je ne sais pas trop quoi faire, vers 19h30, je me décide à aller chasser sur Traversères. Je me prépare rapidement et prends ma voiture pour rejoindre ma zone de chasse. J'arrive sur place vers 19h45 et me gare au bord du chemin goudronné qui monte à la ferme, au bord du chaume de sarrasin pris entre le chemin et le ruisseau qui a été moissonné il y a environ 15 jours. La parcelle de sarrasin de l'autre côté du ruisseau a été également moissonnée depuis ma dernière sortie. Il fait beaucoup de vent ce soir, l'orage menace. Je traverse le chaume et traverse le ruisseau par une trouée de quelques mètres dans la haie épaisse qui longe le cours d'eau. C'est là que se trouve le dernier trou d'eau laissé par la sécheresse et que les animaux chevreuils et sangliers viennent régulièrement s'abreuver. Sur environ 20 mètres en amont la haie est percée de nombreux passages boueux débouchant sur des souilles plus ou moins asséchées. Le vent souffle fort sur ma gauche en longeant le ruisseau. Je me poste dans la végétation du bord du ruisseau sur la gauche de la trouée de la haie, en face de l'endroit où est sorti mon dernier sanglier, en face du coin gauche de l'avancée de bois qui rentre dans le chaume de sarrasin jusqu'à 15 mètres du ruisseau.

Le vent fort ne me permet pas d'entendre les bruits de pas dans le sous-bois. Plusieurs coups de feu claquent au loin sur ma gauche et il me semble entendre mener des chiens. La luminosité baisse doucement. Un brocard sort du bois à environ 150 mètres en bordure du bois, dans le virage de ce dernier, sur la droite de l'avancée du bois. Il s'avance et biaise vers moi en glanant sa nourriture dans le chaume, tête basse. Je le regarde s'avancer et surveille régulièrement le chaume derrière moi par la trouée. Je finis par le perdre de vue derrière l'avancée de bois. La luminosité baisse de plus en plus vite, je décide de me décaler un peu plus à droite pour mieux voir derrière l'avancée du bois. Un bruit de craquement se fait entendre en bordure du bois d'où était sorti le chevreuil puis des aboiement retentissent.

Alors que je viens de me poster contre la haie, le vent se pose et je commence à entendre des craquements dans la bande de bois. Plusieurs animaux descendent vers moi et j'espère qu'il s'agit des sangliers. Un souffle puissant me le confirme rapidement. Ils se rapprochent tranquillement, s'arrêtant par moment dans un parfait silence. Les craquements se font de plus en plus présents et les sangliers biaisent sur la droite de la bande de bois et commencent à sortir sur le chaume mais trop loin pour tenter un tir. 2 semblent remonter vers le virage du bois et stoppent de cul dans le chaume à environ 80 mètres. Un s'avance dans le chaume à environ 60 mètres de moi en parallèle du ruisseau. Je ne peux pas bouger sans être repérer, je décide de laisser faire, le sanglier d'environ 70 kg s'avance d'environ 60 mètres puis se ravise et revient vers le bois. D'autres sangliers arrivent dans le bois. Les 2 sangliers plus éloignés se retournent et reviennent tranquillement vers moi alors que l'autre sanglier les rejoint et que d'autres sortent du bois. Ils s'avancent petit à petit, j'arme doucement mon arc, le premier sanglier stoppe à 8 mètres de 3/4 face. J'aligne m'a visée sur le défaut avant d'épaule et décoche. Le sanglier fait volte face et remonte vers le bois au galop au milieu des autres sangliers. La faible luminosité ne me permet pas de le suivre au milieu de ses congénères alors qu'il rentre au bois. 

J'entends tomber mon sanglier qui se débat un instant en couinant, sans que je n'arrive à le voir. J'attends un moment, la nuit noire s'installe, je décide d'aller chercher mon sanglier. Je m'avance vers l,endroit du tir avec ma lampe torche mais ne trouve ni sang ni flèche. Je décide d'aller contrôler les entrée au bois en haut du chaume. Toujours pas de sang. Je retourne donc à l'endroit du tir et me remémore l'action puis reéclaire l'endroit du tir où, cette fois, j'aperçois quelques gouttes de sang. Pas de flèche, je commence à suivre les petites gouttes peu abondantes et difficiles à voir sur les tiges rouges du colza moissonné. Le sang est de moins à moins abondant et même à 4 pattes je peine à le suivre. Après 20 mètres de recherche, je retrouve 15 centimètres de flèche couvert de sang côté empennage. Je ramasse ce bout de flèche et m'en sert pour marquer la dernière goutte de sang avant d'avancer un peu pour tenter de recouper la piste. De tout petits frottés, au sommet des tiges coupées, me remettent sur la piste un instant mais après 40 mètres de recherche le sang s'interrompt totalement. Je plante mon bout de flèche au dernier sang puis repart contrôler le bord du bois. J'éclaire les entrées de de coulées et le bord du chaume alternativement en longeant la lisière quand ma lampe éclaire mon sanglier mort dans le chaume à 30 mètres du bois. Il a parcouru environ 100 mètres. Certainement incapable de monter plus il a bifurqué à droite en parallèle du bois avant de tomber. Une grosse tache de sang qui coule par l'entrée de ma flèche se répand au sol sous mon sanglier alors que son poil est rougit par une grosse tache de sang au niveau de la sortie basse de ma flèche en avant du cuissot. Il est temps de rentrer, le tire ma laie d'environ 50 kg vers ma voiture avant de la charger pour renter m'en occuper.

Une sortie décidée à la dernière minute, 1 octobre 2019

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant