Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2019 7 28 /07 /juillet /2019 18:39

Après la fête d'anniversaire de Renaud d'hier soir, la nuit a été courte. Le réveil sonne vers 5h15, je me prépare rapidement puis nous sortons avec Thierry. Renaud nous rejoint rapidement, il a encore moins dormi que nous. Nous embarquons dans la voiture de Thierry et nous voilà partis. Nous décidons de chasser près du stade où l'an dernier je me suis fait avoir par un gros brocard. Thierry se gare près du stade et alors que le jour commence à peine à se lever, nous partons par un chemin de pierre dans les bois. Rapidement, nous dérangeons un animal qui s'enfuit dans la pénombre du sous bois. Au bout du chemin, nous débouchons sur une grande prairie fauchée prise entre un bosquet sur notre gauche et un grand bois à droite. Nous prenons sur la gauche pour longer le bosquet pour en rejoindre le coin droit qui marque la fin de la prairie fauchée et le début d'une parcelle de luzerne prise entre le grand bois et un blé non moissonné qui entoure le reste du bosquet. En arrivant au coin du bosquet, il me semble apercevoir un cou de chevreuil dépassant des céréales, en bordure de la luzerne à environ 70 mètres. Nous décidons de nous repartir autour de l'angle du bosquet. Je me poste sur l'angle alors que Thierry se poste à environ 10 mètres à ma droite, en lisière, un peu à l'intérieur du bosquet, côté prairie alors que Renaud se poste sur ma gauche en lisière du bosquet, en face du blé. Je décide d'attendre un peu avant d'appeler pour que la luminosité soit un peu plus favorable pour décocher une flèche. Un arbre entouré d'un petit bouquet d'arbustes est planté contre l'angle du blé, en alignement de l'angle du bosquet, à quelques mètres de moi. Dans le calme du matin, un léger bruit le fait tourner la tête vers cet îlot arbustif. J'aperçois alors la tête d'un jeune brocard qui s'avance vers moi juste derrière les arbustes. Il n'est qu'à 6 mètres et je n'ai pas le temps de réagir. Il avance d'un pas lent en poussant des petits piaulements comme le ferait un faon pour venir se planter à 4 mètres devant moi, plein travers, cou bas, tête relevée. Il a 2 dagues bien blanches qui dépassent des oreilles, son cou est très fin, il doit avoir à peine 2 ans. Je reste immobile, il repars vers le poste de Thierry, je décide de ne pas bouger pour ne pas l'effrayer. Une fois que le bosquet me masque, je chuchote pour Thierry : " c'est un mâle". Thierry arme son arc mais le brocard, qui n'est qu'à moins de 10 mètres sur la droite de son poste, juste en bordure du bosquet, dans la prairie, est masqué par les branches basses. Comprenant que Thierry ne peut pas décocher faute de fenêtre de tir, je tente quelques appels pour faire revenir le brocard vers mon poste mais il sent Thierry et déguerpi vers le bois qui avance dans la luzerne.

Je commence mes appels au Buttolo puis enchaîne avec le Rottumteller. Assez rapidement un galop et une respiration forte retentissent dans l'avancée de bois de l'autre côté de la luzerne à environ 60 mètres. Je poursuis mes appels. 2 chevreuils sortent du bois et viennent vers moi dans la luzerne. Je reconnais vite une chevrette et un brocard. Je les guide tranquillement vers moi et arme mon arc alors qu'ils sont à environ 20 mètres mais j'accroche la cordelette de mon appeau que j'ai autour du cou et me l'arrache des lèvres dans le mouvement. Je ne peux plus appeler. Le brocard est quasiment de face et j'espère le voir se présenter dans un meilleure position. Il reste un instant immobile puis commence à avancer en biaisant à droite pour venir se présenter de 3/4 face à un peu plus de 15 mètres juste en bordure de la prairie. Mon viseur qui le suivait dans son mouvement, se cale sur son épaule, je décoche. L'impact retentit, le brocard démarre en trombe pour se mettre à décrire des ronds et des 8 dans la luzerne en courant à toute vitesse. Il finit par s'effondrer à environ 60 mètres au bout de quelques secondes. La chevrette est retournée au bois et aboie en lisière.

Je tente d'aboyer un moment et reprends mes appels à l'appeau espérant que ce remue-ménage attire un grand brocard mais le temps passe sans que rien ne bouge. Je fais signe à mes collègues qui me rejoignent et nous partons chercher mon brocard. Comme je l'ai vu tomber, je vais directement sur lui sans chercher le sang. Je le retrouve sans difficulté grâce au rond de luzerne qu'il a couché dans sa chute. Ma flèche est encore en travers, elle ressort du cuissot. Je la dégage.

Second brocard lotois avec Renaud et Thierry, 28 juillet 2019

Ma flèche est entrée derrière l'épaule, ressort entre les pattes arrières puis traverse le cuissot. Des plis d'intestin sortent entre les cuissots. J'appose le bracelet avant de ramener mon brocard près du bois pour lui rendre les honneurs et faire quelques photos souvenir.

Second brocard lotois avec Renaud et Thierry, 28 juillet 2019
Second brocard lotois avec Renaud et Thierry, 28 juillet 2019

Nous ramenons ensuite mon brocard sur le chemin de pierre où nous le laissons, camouflé par de petits buissons avant de partir faire une grande boucle en appelant régulièrement sur ce secteur sans avoir de réponse. Nous retournons vers mon brocard que je vide alors que Thierry part chercher la voiture. Nous chargeons mon brocard et décidons de partir faire un autre secteur. Vu ma réussite de ces 2 jours de chasse, je décide de ne plus prendre mon arc et d'appeler en arrière de Renaud pour essayer de lui faire tirer un brocard car c'est aujourd'hui son anniversaire.

Thierry nous conduit près de bâtiments agricoles où se trouve un élevage de canards. Alors que nous nous préparons, l'agriculteur qui connait Thierry vient discuter un moment avec nous. Nous partons ensuite par un sentier pierreux pour nous poster un peu plus loin en bordure de ce dernier. Thierry se poste un peu plus bas à quelques mètres dans le bois alors Renaud rentre dans le bois clair, en bordure d'un ancien chemin forestier qui est en train de se combler. Une fois mes amis postés, je commence mes appels juste derrière Renaud. Les séries s'enchaînent au Buttolo sans résultat, je décide de tenter le Rottumteller quand Renaud me fait signe qu'il a entendu des pas dans le bois en dessous de lui. Je reprends donc au Buttolo mais le chevreuil tourne sans vouloir sortir. Je tente le Rottumteller, un bruit de pas se fait entendre. Le chevreuil arrive par notre droite, je finis par l'entrapercevoir au travers de la végétation alors que Renaud arme son arc. Le chevreuil avance pas à pas, lentement, jusqu'à ce que Renaud ait une fenêtre de tir. Il décoche alors que je ne vois pas l'animal. L'impact retentit et le chevreuil part vers Thierry puis le calme revient. Renaud est aux anges, il tremble comme une feuille morte. Il me remercie pour se moment de chasse et nous nous tapons dans la main. Je suis tellement heureux pour lui. Il semble content de sa flèche et Thierry qui nous rejoint confirme que la flèche semble bonne. 

Nous attaquons la recherche, je trouve vite la flèche de Renaud cassée côté empennage, il en manque la moitié. Le sang est difficile à trouver et très peu abondant. Nous peinons à suivre les toutes petites gouttes. Thierry cherche plus en avant et tombe sur un peu de sang qu'il nous signale. Je marque chaque goutte avec un bout de bois planté au sol puis avance au sang signalé par Thierry. Nous reprenons la recherche toujours aussi compliquée et avançons doucement en descendant dans le bois très pentu maintenant quand Renaud aperçoit de loin une tâche rousse dans le bas fond, à environ 60 mètres, il me l'indique et en l'apercevant je comprends qu'il s'agit de son chevreuil. Nous descendons à sa rencontre.

La flèche de Renaud est 3/4 avant alors qu'il la pensait plein travers. Elle n'est pas ressortie de l'animal, un peu de sang coule près de l'anus et nous nous rendrons compte, au dépeçage, que c'est juste la pointe de sa flèche qui a percé la peau à cet endroit. Nous faisons quelques photos souvenir avant de remonter vers la voiture.

Second brocard lotois avec Renaud et Thierry, 28 juillet 2019

Nous partons pour un nouveau secteur de châtaigners magnifique mais aucun chevreuil ne se montrera, à l'exception d'un petit brocard qui nous faussera compagnie au moment de nous poster sur la première zone d'appel. Il était dans la prairie, en bordure du bois, à environ 70 mètres mais je l'ai vu trop tard. Après plusieurs tentatives nous renonçons et rentrons pour préparer nos 2 chevreuils. J'ai de la route et je dois rentrer dans le Gers pour le début d'après midi.

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant