Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 11:02

Hier, j'organisais la traditionnelle battue des archers à Justian, 13 archers étaient présent dont Renaud et Thierry venus passer le weekend chez moi. 3 Chevreuils et 2 sangliers ont été fléchés, je flèche le premier chevreuil, un jeune brocard lors de la première traque alors qu'il passe à 1,5 mètres de moi mais ma flèche passe juste au-dessus de la colonne vertébrale et reste en travers des muscles du dos de l'animal qui sera tué au fusil un peu plus loin. Une jeune chevrette de l'année sera fléchée à la 3ième traque par Gilles mais trop en arrière, elle sera ensuite doublée par Jérôme d'une flèche de cuissots avant d'être achevée par les traqueurs. Lors de la quatrième traque de nombreux sangliers et chevreuils seront vus, Lionnel flèche un très gros sanglier mais sa lame ne pénétrera que de quelques centimètres, arrêtée très certainement par l'omoplate de l'animal qui partira avec la lame plantée, cassant le reste de la flèche dans sa fuite. Son voisin manque un autre sanglier et sa flèche termine dans un arbre, Benjamin flèche une chevrette un peu plus loin avec un tir de tête qui la laissera sur place, Stef manquera un gros sanglier et un autre archer fléchera un sanglier d'une quarantaine de kilos qui ne sera retrouvé que le lendemain matin à plus de 1.5 km de l'endroit du tir. Le tableau final (arc/fusil) sera de 6 chevreuils et 2 sangliers mais je suis très déçu par toutes nos mauvaises flèches en commençant par la mienne.

Ce matin, il a gelé et il nous faut gratter le pare-brise, nous décidons d'aller faire un petit tour sur mes secteur à ragondins avant que mes invités ne s'en aille. Nous commençons par le canal de Labarthe au lever du jour. Pendant que mes invités se préparent je repère, de la route, 2 canards sur le canal un peu plus en amont. Renaud tentera une approche mais les volatiles se sont éclipsés sans que nous les voyions partir. Nous commençons à longer le bord du canal. Un peu plus loin, sous une passerelle composée d'une grosse conduite accolée à un ancien Pylône EDF qui enjambe l'eau, un gros remous attire mon attention et j'en alerte mes convives. Nous nous positionnons autour de ce secteur en espérant apercevoir un ragondin mais rien ne remonte. Nous poursuivons, un peu plus loin, un ragondin démarre de notre côté du canal pour biaiser vers la berge opposée. J'interpelle Renaud qui est devant nous et plus proche du ragondin mais ne l'a pas vu, le temps de voir l'animal, il arme son arc et décoche mais sa flèche semble passer juste au-dessus avant d'aller se planter bruyamment dans la bande boisée de l'autre côté du canal. Voyant que ni Thierry ni Renaud ne réagissent, je les interpelle avant de prendre la pas de course pour tenter d'intercepter le fuyard un peu plus en amont. Je stoppe un peu plus loin quand un gros remous agite l'en contre la berge à moins de 2 mètres de moi. J'arme mon arc et avance d'un pas pour apercevoir le ragondin calé contre la berge à mes pieds. Je vise et décoche, traversé, il plonge dans un nuage verdâtre de contenu stomacal. Renaud et Thierry me devance et Renaud le cloue à la berge d'une flèche de tête alors que je récupère ma flèche fichée à 1 mètre sous l'eau à la verticale. Le ragondin se débat et finit par se dégager puis se débat en surface et nous le perdons de vue. Je le cherche un moment du regard puis l'aperçois et le cloue définitivement à la berge opposée pour éviter de le perdre.

Renaud n'a plus que 2 flèches, je décide d'aller chercher les flèches qu'il a tirées. Nous remontons tranquillement le canal quand un gros ragondin s'élance d'un fossé perpendiculaire qui arrive sur la berge opposée au bout de la bande boisée. Il longe la berge opposée, je l'annonce et pars en courant mais trop tard, il est déjà au terrier. Nous laissons Thierry en poste au terrier, je dis à Renaud de revenir en face de ses flèches et je remonte le long du canal pour rattraper un ponton et traverser pour revenir par la berge opposée pour récupérer flèches et ragondin. Alors que je remonte le talus du chemin qui fait suite au ponton, 5 canards décollent du petit plan d'eau étroit en parallèle du canal. Un remous agite l'eau juste un peu plus loin contre mon côté de berge, je m'avance doucement quand un ragondin s'élance sur l'eau avant de plonger avant que je n'ai le temps d'armer. Je surveille la berge opposée, espérant le voir ressortir quand un remous boueux sort d'un terrier. Il est déjà à couvert, un autre gros ragondin sort d'un terrier plus à droite et longe la berge pour rentrer à couvert avant que je n'ai eu le temps d'armer. Je surveille les terriers quand un très gros ragondin se présente à l'entrée émergée du gros terrier d'où vient de sortir le second ragondin. Il se plante de face, j'arme mon arc et lui décoche une flèche à environ 20 mètres mais je passe juste sous son menton. Le ragondin plonge et fonce au terrier suivant.

Je pars récupérer nos flèches et le ragondin cloué à la berge guidé par Renaud et lui fais passer ces flèches avant de partir chercher ma flèche à l'entrée du grand terrier en me frayant un passage au travers des ronces et en descendant la berge abrupte. Heureusement que le plan d'eau très bas a dégagé un petit replat le long de la berge. Mes invités ont continué le long du canal. Une fois remonté sur la berge, je tente de rattraper mes invités. Un ragondin qui les a laissé passer plonge devant moi sous la berge opposée et rentre dans un terrier devant moi. Renaud a pris le long du ru qui arrive sur la gauche du canal et Thierry a continué à longer le canal par la gauche. En arrivant au niveau de la buse qui permet le passage au-dessus du ru entre, je constate que l'eau de ce dernier et très boueuse. Je me poste donc peu après la buse et commence à imiter des cris de petit ragondin. Rien ne bouge mais il me semble entendre un léger ronnement dans la buse. Je m'en rapproche donc et recommence à appeler. Le ragondin finit par arriver à l'entrée de la buse mais fait demi-tour en un éclair. Je cours vers le canal mais ne peux qu'apercevoir un remous. Le ragondin a fui. Je me reposte et appelle un moment sans succès en attendant le retour de mes invités.

Nous faisons demi-tour et retournons vers la voiture. Avant le ponton, Renaud qui marche devant moi aperçoit un ragondin, de face, à l'entrée de son terrier. Il stoppe et nous signale, Thierry stoppe sur la berge d'en face. Je stoppe également et aperçois le ragondin. Renaud le flèche en pleine tête et le cloue à l'entrée du terrier mais le ragondin se débat et avance un peu sur son tube et s'immobilise en saignant abondamment. Sa flèche n'est pas au cerveau ni à la nuque, je lui conseille dont de réencocher et de se tenir prêt à retirer si nécessaire. Je reviens en arrière pour traverser sur une petite passerelle composée de pylônes EDF et pars chercher  la flèche et le ragondin que Renaud a dû doubler car il menaçait de se dégager. Quelques dizaines de mètres avant la passerelle où nous avons vu le remous tout à l'heure, un gros remous attire notre attention. L'eau bouge, un ragondin longe la berge opposée sous la végétation tombant puis le remous stoppe sous un amas de branches. Renaud est posté plus à droite et Thierry plus à gauche, je m'avance doucement en face des branches et aperçois la tête du ragondin au travers d'une trouée d'environ 15 cm de diamètre. J’appelle Thierry et tente de lui montrer le ragondin mais il n'arrive pas à le voir, je décide de prendre donc ce tir. J'arme, vise et décoche. Le ragondin cloué à la berge se débat violemment puis  se dégage et plonge. Un autre petit ragondin surgit du fourré et plonge pour disparaître. Nous nous décalons vite en amont pour tenter de le voir ressortir quand mon ragondin remonte dans un nuage de sang. Il se débat en surface, cherchant son air avant de disparaître derrière des branchages alors que Thierry avait armé pour le doubler. L'autre ragondin ne refaisant pas surface, je redescends jusqu'à la passerelle pour traverse et aller chercher ma flèche et mon ragondin qui est mort contre la berge. Nous partons vers la voiture sans voir d'autres ragondins puis partons pour les berges de Sousson à Saint Arroman.

En route, je laisse Renaud au bord d'un petit ru qui descend vers le Sousson et lui indique 2 mare plus en amont puis part avec Thierry pour me garer un peu plus loin près du Sousson au niveau d'un ponton bétonné. Nous commençons par remonter le cours d'eau agité plus en amont par des remous devant les terriers. Malgré mes appels et une agitation de l'eau à l'aide d'une de mes flèches nous ne verrons sortir qu'une poule d'eau. L'eau en amont n'est pas boueuse, nous tentons de remonter un peu sans rien voir puis descendons le cours d'eau, un de chaque côté. Pas le moindre ragondin dehors, au niveau d'un autre ponton un peu plus loin, nous tombons sur une carcasse de héron à moitié dévorée. Thierry traverse et viens de mon côté plus praticable. Nous longeons le cours d'eau tranquillement en tentant d'appeler sans résultat devant certains terriers. Un remous sous la berge opposée me fait reprendre espoir mais il s'agit d'une poule d'eau. Plus loin près du pont de route de Masseube, un remous boueux à l'entrée d'un terrier trahit l'entrée récente d'un ragondin mais mes appels ne le feront pas ressortir. Nous retournons à la voiture alors que Renaud arrive dans notre dos et nous appelle. Je lui donne rendez-vous à la route et nous le récupérons en chemin avant de revenir vers chez moi. Renaud a vu 3 chevreuils et une poule d'eau a ruiné son approche sur des colverts.

Mes invités veulent partir avant midi, je décide donc de rouler tranquillement en faisant une boucle pour revenir vers la maison tout en essayant d'apercevoir des ragondins de la route. Le soleil qui se lève réchauffe un peu l'atmosphère et j'espère voir sortir quelques ragondins. Du côté d'Idrac Respaillès, j'aperçois un gros ragondin près d'un fossé perpendiculaire à la route. Je me gare un peu plus loin pour que Thierry, qui n'a pas encore pu flécher ce matin, tente une approche. Je le suis, nous avançons voûté par l'autre côté de la route, le champ est un peu en contrebas de la voirie et le talus de la route nous cache un peu. Le ragondin nous tourne le dos et Thierry en profite pour traverser la route en baisant pour rejoindre le bord du fossé. Arrivé en face du ragondin qui se présente plein travers à environ 15 mètres, il arme son arc mais le ragondin se met en marche, il avance d'un bon pas en parallèle du fossé et Thierry le suis un moment arc armé en attendant qu'il s'arrête puis désarme et continue à longer le fossé. Le ragondin marque un arrêt, Thierry arme à nouveau mais l'animal repart. Il désarme et le suit. Le ragondin s'arrête à nouveau mais sans laisser le temps à Thierry de décocher.  Un peu plus loin, il stoppe à nouveau, cette fois Thierry a le temps de décocher. L'impact retentit, le ragondin accuse le coup et fait le dos rond, ayant peut qu'il ne démarre et s'enfuit, je cors vers Thierry mais le rongeur chute sur le flanc en démarrant et se débat au sol en perdant beaucoup de sang. Je le ramasse et nous retournons à la voiture.

En chemin nous apercevons d’autres ragondins au gagnage au bord d'un ruisseau du côté de Saint Jean le Comtal. Je me gare un peu plus loin, Renaud élabore une stratégie, il va partir sur la gauche du ruisseau où se trouve les ragondins alors que je vais partir avec Thierry sur la droite pour leur couper la route si jamais ils démarrent. Nous approchons assez rapidement jusqu'aux premiers arbres qui bordent le ruisseau à environ 80 mètres des 2 ragondins puis ralentissons notre approche en surveillant les animaux alors que le talus de gauche du ruisseau se surélève peu à peu. Thierry s'arrête environ 10 à 15 mètres avant d'arriver en face des ragondins. Je continue un peu pour me poster en face d'eux mais brusquement le plus gros des 2, qui est de face à environ 15 mètres, lève la tête et semble inquiet. Je le laisse se calmer et reprendre son repas puis relever à nouveau la tête avant de se tranquilliser totalement puis avance encore un peu pour me positionner en dessous d'eux. Je cherche Renaud du regard à gauche quand un bruit me fait retourner la tête à droite, le plus gros des ragondins a démarré et court vers le ruisseau. J'arme mon arc mais il biaise plus à ma droite et rentre dans la végétation à plus de 20 mètres, le petit lui emboîte le pas. Je presse le pas pour tenter de les intercepter dans l'eau mais l'eau bouge sous la berge, ils sont certainement au terrier. Renaud avance, arc armé, en faisant craquer les feuilles mortes au-dessus de moi quand un gros remous attire mon regard sur ma gauche. Un ragondin revenu à l'entrée d'un terrier que le tronc d'un peuplier me cachait vient de fuir apeuré par les pas de Renaud. J'attends encore un peu puis désarme. Ils nous ont eus, nous rentrons sans voir d'autres ragondins sur notre chemin.

 

Alex

Une sortie ragondin avec Renaud et Thierry, 19 novembre 2018

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant