Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 17:55

Ce matin, je me gare au départ du chemin desservant le hameau au-dessus de chez Patrick vers 7h15 et me prépare tranquillement en attendant que la luminosité soit suffisante pour commencer à chasser. Vers 7h30, je quitte ma voiture et longe tranquillement le chemin en surveillant alternativement les petites prairies qui alternent avec des zones boisées de part et d'autre du chemin. Alors que j'arrive près du hameau, j'aperçois un animal en train de brouter à environ 8 mètres, dans la pente herbeuse, sous le chemin qui passe sous le hameau, à environ 40 mètres devant moi. Il semble que ce soit une biche, elle est de 3/4 face.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je serre sur la droite du chemin contre le talus pour avancer doucement, caché par le plat du chemin. J'avance sans voir l'animal en essayant de ne pas faire de bruit. Normalement, l'animal se trouve sous 2 arbres sur lesquels ont été cloués des panneaux par un des occupants du hameau. Arrivé à hauteur des arbres, je m'avance doucement vers le bord du chemin. La biche est toujours là et broute tranquillement. Elle se présente maintenant presque plein travers, à 9 mètres en contrebas. J'arme doucement mon arc et prends ma visée entre le sol et le dernier fil de la clôture électrique. Des bruits de pas se font entendre plus bas dans la pente boisée au dessous de la biche. Je positionne mon pin's assez en avant du coffre pour compenser le léger angle de l'animal et décoche. Touchée, la biche sursaute et fonce au plus raide de la pente puis prend à gauche en parallèle de la pente boisée qui borde le bas de la prairie.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Elle fonce au grand galop vers la fin de la prairie et, au bout d'environ 50 mètres de fuite, s'affaisse du train avant pour glisser sur le poitrail sur quelques mètres avant de se redresser et poursuivre sa course folle. Je la perds un instant de vue derrière un arbuste qui pousse dans la prairie et me décale sur ma gauche pour l'apercevoir à nouveau. Elle stoppe, environ 50 mètres plus loin, au bout de la prairie, puis saute dans la pente boisée où je l'entends rapidement chuter dans un grand fracas.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Les bruits de pas résonnent toujours dans le sous-bois quand une seconde biche s'avance en biaisant vers la droite pour rattraper la bordure de la prairie. Elle apparaît peu à peu derrière la cassure du terrain et passe sous la clôture électrique qui borde la lisière avant de bifurquer à 180 ° pour revenir en suivant la clôture vers l'endroit où est descendue ma biche. Elle avance inquiète, tête haute et hume l'air, environ 25 mètres en dessous de moi. D'autres animaux bougent cachés en dessous. Elle finit certainement par sentir le sens et fait brusquement demi-tour au trop, repasse sous la clôture et disparaît à grand bruit dans la pente. Je presse le pas et longe le chemin pour tenter d'apercevoir les animaux un peu plus loin. Environ 40 à 50 mètres plus loin, je ne peux que voir passer 4 grand cervidés à 40 mètres en contrebas dans le bois clairsemé. La biche, une bichette et un faon suivis d'un jeune cerf ou un très gros daguet que je peux reconnaître à sa carrure sans pouvoir identifier ses bois au travers des branchages. Je les perds vite de vue dans le bois et tente d'avancer encore sur le chemin en espérant les recouper un peu plus loin s'ils décidaient de remonter. Un peu plus loin, ce sont 2 chevreuils que je fais démarrer dans le bois, juste en dessus du chemin. Ils aboient en fuyant dans la pente et je les perds vite de vue.  J'avance encore un peu sur le chemin et aperçois l'un des chevreuils qui regarde vers le chemin en limite d'une bande d'arbres couvrant un talus en bas d'une prairie. La pointe de bois qui longe le chemin au-dessus du chevreuil me masque un instant puis il me repère et fuit en contrebas.

Je pense que ma biche est morte mais je n'ai pas vu mon atteinte, je décide donc de chasser un peu avant de commencer ma recherche. Je me dirige vers une crête rocheuse qui démarre au bout du chemin et remonte vers un chemin de randonné plus haut en montagne. Pas d'autres animaux dans le secteur. J'arrive dans la dernière prairie avant la crête et d'où j'ai une belle vue sur la falaise qui domine le haut de la montagne.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Au bout du chemin où est garé un bulldozer forestier, je remonte doucement en suivant la crête et en faisant de nombreux arrêts observatoires pour arriver à l'endroit où j'ai fléché mon chevrillard l'autre jour mais le secteur est très calme, je décide de redescendre pour aller faire ma recherche. Je reprends le chemin en sens inverse, un écureuil noir traverse de gauche à droite, à environ 50 mètres devant moi et remonte dans un des arbres qui borde le chemin. Il me gratifie de quelques cris de mécontentement alors que je passe en dessous de lui. Arrivé au départ de la prairie où j'ai fléché ma biche, je passe par le passage ouvert dans la clôture électrique pour entrer dans la parcelle en direction de la zone de tir. J'aperçois vite ma flèche plantée au sol au bord de la clôture électrique qui borde la lisière du bois, dans l'axe de mon tir. Elle est couverte de sang qui a déjà séché.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je tente de recouper la direction de fuite de la biche pour trouver ma piste de sang mais impossible de trouver ne serait-ce qu'une seule goutte de sang. Je pars dans la direction de fuite de la biche toujours sans rien voir puis je décris des zigzagues perpendiculaires en couvrant le bas de la pente et finis par tomber sur une belle trace de sang, la piste est plus basse que ce que je pensais.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je commence à suivre la piste de sang rouge qui se suit assez facilement sans être très abondante. Les gouttes sont parfois espacées de 1 ou 2 mètres. J'avance tranquillement de goutte en goutte.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018
Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018
Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018
Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je pensais trouver une trace au sol de la chute de ma biche mais il n'en est rien. La piste s'intensifie peu à peu en me rapprochant de l'endroit où la biche a sauté dans la pente boisée.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018
Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Près de l'endroit où la biche a stoppé un instant avant de sauter par en bas, le sang devient très abondant.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je cherche l'endroit exact où la biche au sauté, elle n'a pas pris la belle coulée qui descend en biaisant sur la gauche entre 2 arbres. De grosses taches de sang sont visibles sur des branchages jetés dans la pente lors de l'entretien du bord de la prairie. La biche a sauté au plus raide de la pente. Du sang est visible un peu plus bas. Je prends la belle coulée pour descendre en contourner la pente raide puis reviens vers le sang laissé sur les branches.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

La piste très abondante et maintenant facile à suivre et je ne tarde pas à apercevoir ma biche morte sur le dos, environ 30 mètres en contrebas.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je la rejoins rapidement, elle est plus grosse que ce que je pensais au moment du tir.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

La sortie de ma flèche semble plein cœur, je n'ai pas le bracelet sur moi, je décide de ne pas la bouger et de partir le chercher avant de revenir pour la sortir du bois.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je remonte donc vers le chemin et ma voiture pour aller chercher le bracelet chez Patrick qui dort encore puis reviens me garer au même endroit avant de partir apposer le bracelet à la patte de la biche. Je repasse par l'ouverture dans la clôture électrique pour rejoindre ma biche et coupe en chemin le sang au départ de la piste quand la biche a pris vers le bas de la prairie après le tir. Elle est en fait descendu tout de suite près de la lisière du bois, mes souvenirs étaient trompeurs, je la voyais fuir plus haut dans la pente.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018
Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je rejoins ma biche et appose le bracelet avant de la positionner sur le flanc pour observer mon atteinte. Ma flèche rentre bien un peu plus en avant comme je le voulais et je suis sûr qu'elle a traversé le cœur. Les allaites sont sèches, elle n'allaitait donc plus, tant mieux. Je sais qu'il y a une piste en contrebas qui me mènera chez Patrick, il me faut donc la rejoindre mais je décide de ne pas descendre trop vite pour éviter d'avoir à remonter. Le secteur n'étant pas propice à une belle photo, je commence donc à suivre la courbe de niveau en suivant une belle coulée tout en traînant ma biche qui est vraiment énorme. J'essaie de la caler contre un arbre un peu plus loin mais impossible de la tourner comme je veux, elle est trop lourde et le sol penche. Je continue à la traîner par les pattes avant mais la coulée fleurte de plus en plus avec une forte pente et commence à remonter de plus en plus. La biche finit par m'échapper et rouler pour se caler 40 mètres plus bas dans un creux créé par le déracinement d'un arbre. Je descends à sa rencontre et réussi à la caler pour faire quelques photos souvenir. 

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Il me faut maintenant la sortir de ce trou et baiser à gauche pour retrouver la piste au travers des arbres tombés au sol et autres obstacles.

Après environ 150 mètres d'efforts je parviens à la piste mais elle remonte un peu et la tête de la biche accroche et je m'épuise vite. Il me faut changer de technique. Je récupère une barre de bois et la rentre entre les tendons et les os des pattes arrière pour avoir une meilleure prise et tirer la biche par l'arrière pour éviter que la tête ne me gêne.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Je tire ainsi la biche sur le chemin qui monte un peu par moment, un autre écureuil noir traverse la piste devant moi . Après 2 heures d'efforts, j'arrive à 200 mètres de chez Patrick et stoppe avant une zone où l'eau coule sur le chemin pour éviter de souiller la biche. Je pars chercher mon ami qui m'annonce qu'il peut venir chercher la biche par une piste avec son pickup, qu'il me faut la descendre 50 mètres plus bas sur une autre piste. Nous partons récupérer ma voiture que je gare devant chez lui avant d'aller descendre encore un peu ma biche le temps que Patrick arrive avec son véhicule qu'il a fait équiper pour charger du bois et les grand cervidés. Nous chargeons ensuite la biche

Puis retournons chez Patrick pour que je pelle, vide et découpe l'animal avant de rentrer chez moi.

La préparation des abats confirmera mon sentiment, ma flèche a touché le bas des poumons et traversé le cœur.

Une approche express à Sarrancolin, 24 novembre 2018

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant