Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2018 4 09 /08 /août /2018 21:49

Ce soir, après avoir passé un bon moment à l'affût dans un petit bois fréquenté par les sangliers et les blaireaux sans voir le moindre animal, je quitte mon poste pour aller chasser autour des maïs. Alors que je me dirige vers une mare, au bout d'un chemin de terre qui longe entre 2 parcelles de maïs, je marque un arrêt au coin de la parcelle de gauche pour jeter un coup d'œil dans le chaume de blé qui fait suite au maïs. J'aperçois une chevrette à environ 150 mètres, elle regarde fixement devant elle en me tournant le dos, ses oreilles braquée vers l'avant. Je comprends vite qu'elle a repéré un animal et pense vite à un renard. Elle n'est qu'à 30 mètres du maïs. J'observe un moment le secteur et aperçois le dos d'un renard en maraude qui passe à 50 mètres devant la chevrette. Je décide de me rapprocher un peu pour essayer de l'appeler. Je longe le maïs d'un pas rapide, la chevrette absorbée par le renard ne me remarque pas et je me poste à genoux, dans l'herbe haute au bord de la culture, à environ 80 mètres de cette dernière. J'attrape mon appeau Prédator réglé sur le cri du lapin et commence à émettre des cris puissants et longs. Le renard disparait derrière la bosse du champ alors que la chevrette se retourne vers moi et me vient droit dessus. C'est le monde à l'envers. J'insiste un peu mais le renard ne semble pas vouloir venir et la chevrette continue à venir droit sur moi. Je quitte mon poste et avance sur elle. Elle se fige un instant puis rentre au maïs. Je continue à avancer tranquillement en collant le maïs quand j'aperçois la tête du renard qui dépasse du chaume à environ 90 mètres. Je me fige, il regarde autour de lui sans bouger mais ne semble pas m'avoir vu. Je m'agenouille doucement dans les herbes hautes puis commence à appeler en imitant des cris de souris avec mes lèvres sur le dos de ma main. Immédiatement, le regard fonce sur moi. J'arme mon arc et poursuis mes appels au travers de mes lèvres pincées. Le renard arrive droit sur moi, j'espace de plus en plus mes appels pour le faire ralentir et chercher. Il vient stopper de face à environ 7 mètres alors que je le suis dans mon viseur. Ma visée est callée sur sa poitrine, je décoche. Ma flèche le traverse et il s'écroule sur place.

Je me redresse et pars à sa rencontre. Il finit de mourir. Ma flèche est entrée à la base du cou et ressortie sur le flanc dans les côtes. Il saigne abondement. Je le laisse sur place et continue à longer le maïs pour tenter de chasser encore un peu avant qu'il ne fasse nuit. Arrivé au bout du maïs, un fossé me barre la route, je descends en le suivant vers un petit ru qui longe dans le creux un peu plus bas. Je suis ensuite le ru au bord d'une parcelle de sarrasin pour rejoindre le pied d'un gros arbre ou j'ai réussi à faire venir 3 renards aux cris de souris il y a quelques jours. Un couple de chevreuil surgit de la parcelle de sarrasin, sur la droite du ru à moins de 15 mètres de moi et foncent en longeant le cours d'eau, s'arrêtant régulièrement pour regarder vers moi puis rejoignent un bosquet un peu plus loin. Arrivé au pied de l'arbre, je me poste et commence mes appels avec mes lèvres sur le dos de ma main. Rapidement, j'ai une impression bizarre et regarde derrière moi. Un magnifique brocard arrive sur moi par ma droite dans mon dos. Je me retourne doucement et continue mes appel, le brocard vient se planter à 6 ou 7 mètres de moi et regarde vers moi sans comprendre ce que je suis. J'arme mon arc pour voir sa réaction, surpris, il démarre mais stoppe à 10 ou 12 mètres plein travers et me laisse aligner ma visée. Il reste immobile un moment à me regarder. Il porte une belle tête bizarde, son bois de gauche est très massif et très perlé alors que l'autre semble cassé ou très court. Je désarme ce qui provoque la fuite du brocard et ses aboiements sur 40 mètres environ puis il stoppe à nouveau pour regarder vers moi. Je me retourne et appelle à nouveau, toujours pas de renards mais le brocard hésite un moment, tourne et retourne avant de se décider à s'éclipser vers le petit bois un peu plus haut. La nuit tombe et je quitte mon poste pour aller chercher mon renard et faire quelques photos souvenir.

Ils sont fous ces chevreuils, 9 août 2018

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

POURVOIRIE DU LAC SUZIE

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

Buffle murrah (Argentine)
Guanaco (Argentine)
Chèvre sauvage (Majorque)
Pécari à collier (Guyane)
Capibara (Guyane)
Caïman rouge (Guyane)
Caïmans gris (Guyane)

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements