Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 23:31

Ce soir, j'arrive vers 20 heures au hameau du Carreté et me gare, comme à mon habitude, sous les noyers, au bord de la route. Je me prépare rapidement et regarde le vent, il semble souffler plus ou moins dans le bon sens pour attaquer ma chasse en remontant le ruisseau du bas de combe. Je descends donc par la route en direction de ce dernier et jette un coup d'œil au passage dans un petit pré enclavé dans le bois à ma gauche. Rien ne bouge, je continue à descendre vers le ruisseau quand une petite silhouette brune et blanche traverse la route en sautillant, environ 100 mètres plus bas et disparaît derrière un arbre sur la droite de la route dans un virage. N'ayant pas bien vu l'animal je pense tout d'abord à un oiseau quand l'animal resurgit et commence à remonter la route en venant droit sur moi. C'est une fouine. Je me serre lentement contre la haie qui borde la gauche de la route et la laisse venir. À environ 40 mètres, elle biaise elle aussi vers la haie et commence à la longer droit vers moi, mais à environ 30 mètres, elle y rentre alors que le vent a tourné et m'a trahi. Je m'avance doucement en suivant la haie pour tenter de la revoir mais je ne peux que l'entendre marcher dans les feuilles sèches avant que le bruit ne cesse. Je recommence à descendre en suivant la route quand la fouine surgit de ma gauche et traverse la route à environ 30 mètres pour remonter le talus de droite et disparaître.

Je finis de descendre jusqu'au pont qui traverse le ruisseau et jette un coup d'œil rapide sur les champs de blé sur ma gauche, de part et d'autre du cours d'eau. Pas de chevreuil, je m'avance doucement sur la droite, au coin d'un champ de tournesol, en profitant du vent qui souffle face à moi en longeant le cours d'eau. Je m'arrête un instant pour observer les alentours mais ne voyant rien je me remets en marche quand un brocard magnifique surgit des tournesols à quelques mètres de moi et s'éloigne alors que j'arme mon arc au cas où. Il s'arrête à environ 40 mètres, trop loin. Je désarme et l'observe immobile, il repart et se débine dans la culture, je tente de le rattraper sans me faire repérer mais je dois avancer vite et après quelques arrêts du fuyard pour regarder derrière lui et quelques arrêts statufiés de ma part, je finis par me faire repérer. Le brocard démarre et remonte à grands bons dans la culture où je finis par le perdre de vue. Je reste un moment sans bouger en espérant le revoir mais rien. Je reprends mon chemin.

Le ruisseau à ma gauche est pris dans une bande boisée de quelques mètres de large, j'avance doucement entre cette dernière et les tournesols. Un peu plus loin, je fais démarrer un chevreuil dans la haie sans arriver à le voir. Je tente de l'apercevoir au travers des arbres mais sans succès. Je poursuis ma progression et arrive à un angle droit de la haie qui bifurque vers la gauche. Je la suis pour arriver un peu plus loin au bord d'une haie perpendiculaire qui remonte vers la route du Carreté. Je cherche un passage facile pour la traverser sans trop de bruit et ressors au bord d'une autre parcelle de tournesol faisant démarrer un chevreuil au bord d'un fossé qui rentre de 100 mètres dans la culture en suivant de gros peupliers bien espacés. Il part en aboyant sans que je puisse le voir. Je me décale sur ma gauche vers le ruisseau et rejoins la bande enherbée qui le longe pour continuer ma chasse quand une chevrette surgit à découvert à environ 70 mètres devant moi. Elle m'a vu, je me serre doucement contre les tournesols et nous nous observons un instant. Elle hésite, vient un peu vers moi puis s'éloigne tranquillement en suivant la culture avant de disparaître dans un virage. Je reprends ma marche mais pas de chevreuil en vue, au bout d'un moment, les tournesols font place à une parcelle de blé. Je continue à suivre le ruisseau tout en cherchant à apercevoir les bois et les oreilles d'un brocard à la surface des céréales. J'ai vu un jeune 6 pointes en début de saison mais il n'est pas là ce soir. J'arrive au bout de la parcelle séparée d'une autre parcelle de blé par un chemin de terre partant d'un passage à gué qui traverse le ruisseau.

Mon idée première était de traverser le ruisseau asséché mais en m'avançant un peu sur le chemin de terre, en passant sous une clôture électrique qui le longe, j'aperçois la tête d'un brocard qui suit la bordure du blé de l'autre côté du chemin, à environ 30 mètres. Il avance tranquillement en me tournant le dos. Le chemin est bordé par un bout de haie d'environ 50 mètres et rejoint la bordure d'un petit bois, qui surplombe le champ de blé que je viens de longer, à sa droite. Le brocard vient de disparaître derrière la haie, je décide de tenter une approche en suivant le chemin, caché derrière la haie. J'avance tout doucement en tentant d'apercevoir le brocard au travers des branchages.

Un beau 5 pointes très perlé, 20 juin 2017

Le brocard reste invisible. Je progresse très lentement et finis par arriver au bout de la haie où je marque un temps d'arrêt pour observer.

Un beau 5 pointes très perlé, 20 juin 2017

C'est alors que comme par magie, la tête du brocard surgit du blé à environ 10 mètres de moi, juste en bordure des céréales. J'accroche mon décocheur et me demande comment faire car, sans voir le corps, impossible de décocher. Le brocard rebaisse la tête et disparaît dans le blé puis la relève et se décide à sortir de la culture pour traverser le fossé qui précède la haie. Je n'en reviens pas d'avoir autant de chance. J'arme doucement mon arc, le brocard dégage son poitrail et marque un temps d'arrêt. J'aligne ma visée et décoche. Un impact cassant retentit et le brocard s'effondre sur place dans le blé. Je me précipite pour l'empêcher de se relever mais ma flèche un peu haute a touché la colonne vertébrale, sectionnant l'artère sous colonne et le haut des poumons. Mon brocard d'immobilier rapidement. C'est un très beau 5 pointes très bien perlé.

Un beau 5 pointes très perlé, 20 juin 2017

J'appose mon bracelet et tire mon chevreuil près du bois pour lui rendre les honneurs et faire quelques photos souvenir.

Un beau 5 pointes très perlé, 20 juin 2017

Je remonte ensuite avec mon chevreuil vers le haut du bois pour rejoindre l'habitation d'un des chasseurs de la commune. Alors que je passe l'angle du bois, une masse noire et blanche semblant surgit des vignes un peu plus loin, fonce droit sur moi à environ 40 mètres. Il arrive à environ 12 mètres et stoppe, plein travers, nez au vent au sommet du talus qui descend vers le bois. Je suis à mauvais vent et il a dû me sentir. Après un instant, il se coule vers un tas de branche dans le talus et disparaît rapidement. Je laisse mon chevreuil, m'approche doucement et constate qu'il a dû rentrer dans un terrier creusé dans le talus et qui semble très fréquenté. Je récupère mon chevreuil et poursuis jusqu'à la ferme où je demande si je peux laisser mon chevreuil et aller chercher ma voiture. Mais Michel me propose de boire un coup avant de m'amener avec sa voiture jusqu'à la mienne.

Mon chevreuil dans le coffre de ma voiture, je remercie bien Michel qui repart chez lui et décide d'aller chasser dans les blés un peu plus loin sur la gauche du chemin qui descend au ruisseau. Je descends donc jusqu'au ruisseau et jette à nouveau un coup d'œil de part et d'autre de ce dernier puis le descends en suivant la bande enherbée de gauche tout en scrutant la surface des céréales qui remontent vers une bande boisée. Le soleil descend sur l'horizon.

Un beau 5 pointes très perlé, 20 juin 2017

Arrivé presque au bout de la parcelle délimitée par une bande boisée descendant jusqu'à 20 mètres du ruisseau, je prends le dernier passage de tracteur et remonte en suivant ce denier à environ 10 à 15 mètres de la bande boisée. À 40 mètres sur ma gauche, une haie descend de la bande boisée du haut. J'avance doucement quand il me semble entende du bruit dans cette haie qui délimité une cassure du relief en haut de la pente qui descend vers moi. Je me fige et observe un instant quand j'aperçois le dos d'un gros sanglier qui avance tranquillement vers le bout de la haie. Je passe dans le passage de tracteur suivant, à un peu plus de 20 mètres de la haie puis reviens vers le ruisseau pour me positionner en face du bout de la haie pour tenter de mieux voir ce bel animal. Il arrive au bout de la haie alors que je stoppe dans le passage. Il regarde un instant vers moi et je pense qu'il m'a repéré mais il repart et s'avance dans le blé. J'avance encore un peu pour me rapprocher de l'endroit où il va passer et le voir de plus près mais ma progression devient bruyante sur une zone de blé couché et le sanglier dont seules les oreilles dépassent des céréales finit par me repérer et biaise pour fuir vers le ruisseau au galop. Je repars vers le haut du champ en suivant le passage de tracteur puis me poste un moment dans le blé en attendant la nuit mais rien ne viendra ce soir.

Je retourne donc vers la voiture alors que la pénombre s'installe. En remontant par la route, des petits bruits semblables à des couinements accompagnés de petits craquements attirent mon attention en haut du talus de gauche qui est surplombé par une parcelle de blé. J'avance doucement quand une chevrette surgit des céréales à environ 10 mètres, sur le haut du talus, je me fige et l'observe avant qu'elle ne me repère et s'enfuit. La nuit noire s'installe, il est temps de rentrer.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

hallier 21/06/2017 19:02

Bravo tu demare bien ta saison .fait tu de l approche en forêt domaniale? Et comment procéde tu quand le sol est rempli de feuilles sèches comme des chips.au plaisir .manu

Alex.bowhunter 22/06/2017 16:24

Je ne chasse pas en forêt, je chasse dans les culture et les friches en chaussons de plongée sous marine :), merci

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant