Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 06:06

Ce soir, je décide de partir chasser sur un secteur de mon territoire que je n'ai pas encore visité cette année. La population de brocards semble beaucoup plus faible que les autres années et je ne cherche pas à faire de beaux brocards, espérant ainsi les laisser pour la reproduction, je n'en ai d'ailleurs quasiment pas vu cette année. J'essaie donc de les laisser tranquille en prospectant de nouveaux secteurs. Le rut étant commencé, j'ai décidé de prendre mon Buttolo et mon nouveau Rotumtaller en bois de chevreuil. Je me gare donc au bord d'un chemin de terre près d'un hangar agricole et pars en traversant la route vers un bois en réserve de chasse (le grand gibier est chassable dans les réserves du Gers). Le vent est dans mon dos et je décide de longer un peu le bois puis de ne rentrer que de quelques mètres dans ce dernier pour tenter d'appeler. Le bois décrit un arrondi rentrant et je risque d'être repéré si le chevreuil vient de ma gauche par le bois mais le secteur est tellement beau que je tente tout de même le coup. Je rentre dans une petite clairière sablonneuse très marquée par plusieurs coulées très fréquentées, des gratis et frottis. Je me poste juste au bord du bois dans un bouquet d'arbres me laissant de belle fenêtre de tir et me permettant d'armer mon arc puis commence à appeler avec mon Rotumtaller, une série d'appels courts espacés puis après un petit temps d'attente des appels en imitant la chevrette qui appelle un brocard. Rien ne vient pendant un moment, j'entrecoupe les séries de quelques appels de silences de quelques minutes quand un chevreuil arrivé sans bruit à mauvais vent sur ma gauche m'aboie avant de déguerpir en aboyant un moment dans le bois.

Je quitte donc mon poste et ressors dans le trèfle pour longer le bois un moment à la recherche d'un autre poste. Le trèfle est marqué de plusieurs ronds de sorcière près de mon premier poste, signe de l'activité du brocard du secteur. Je traverse une haie un peu plus loin et trouve un chemin de terre qui rentre dans le bois, je m'y engage et tombe sur une grosse coulée bien dégagée qui le traverse, je me poste sur le côté de la coulée sur la gauche du chemin et appelle un moment sans succès. Je quitte donc le secteur et retourne vers la route pour rejoindre le bois en réserve de l'autre côté en espérant que cette année les chiens des maisons en contrebas ne passent pas leurs journées à y chasser. En chemin, je longe une vigne et surveille les rangs quand j'aperçois un chevrillard très vite rejoint par un second. Je les observe un peu puis continue mon chemin, un peu plus loin, j'aperçois un autre chevrillard dans la vigne. Pas de brocard en vue, je traverse la route et rejoins le bois pour longer les différents chemins de terre qui le parcourent à la recherche de postes pour appeler mais toutes mes tentatives d'appels restent vaines et je ressors du bois dans un chaume pris entre 2 bois. Un chevrillard broute dans le fond de la parcelle près du bois de gauche. Le bois de droite semble très fréquenté et j'y rentre pour tenter d'appeler un peu alors que le chevrillard broute tranquillement. Pas de réponse à mes appels, je ressors et traverse doucement le chaume en direction d'une grande parcelle de trèfle. Le chevrillard finit par me repérer et me regarde un instant avant de rentrer au bois. La parcelle de trèfle est étroite au départ, elle s'élargie ensuite sur la gauche en longeant le bois et borde à droite une haie épaisse jusqu'au chemin de terre de crête qui délimite le haut de la parcelle. Avant de m'avancer dans le trèfle, j'observe un instant le secteur et aperçois furtivement un mouvement sur ma gauche à environ 200 mètres contre le bois. Je reste fixé sur l'endroit quand une tête de chevreuil apparaît. Je décide de tenter l'approche.

Je me colle contre le bois et le longe doucement en direction de l'animal, la bordure du bois n'est pas droite et forme des avancées et des creux dans le trèfle ce qui me permet d'avancer souvent à couvert. J'arrive ainsi jusqu'à la pointe d'une avancée à environ 70 mètres du chevreuil, c'est un brocard. Je me poste à genoux sous des branches basses et l'observe. Il broute alternativement les feuillages et le trèfle. L’approche risque d'être très compliquée à découvert, je décide de tenter de l'appeler, je commence avec mon Buttolo mais le brocard ne réagit pas, il daigne à peine regarder vers moi. Je décide de tenter de changer d'appeau et essaye les cris de chevrettes suivie de cris appelant le brocard. Ce dernier regarde un peu vers moi mais ne semble pas vraiment intéressé. Il se remet à brouter, j'appelle à nouveau. Il regarde à nouveau vers moi puis commence à venir tout en broutant mais sans vraiment sembler intéressé. Je le laisse faire un moment, il broute en zigzagant et se rapproche très lentement. Au bout d'un moment, je retente quelques appels de chevrette, cette fois le brocard commence à venir et semble plus intéressé. Il vient tranquillement vers moi tout en faisant quelques pauses alimentaires mais semble biaiser comme pour aller rejoindre le creux du bois à ma gauche. Cela compliquerait beaucoup mon tir à cause des branchages. Je rappelle un peu ce qui le stoppe et le fait regarder vers moi. Il repart et, cette fois, s'avance droit vers mon poste. Il est encore à 50 mètres mais la distance s'amenuise peu à peu. Je le guide par moment grâce à un appel bref et le laisse me chercher ensuite pour éviter qu'il n'arrive trop vite. 20 mètres, j'arme doucement mon arc. Il avance de quelques pas, s'arrête, regarde les alentours, repars, s'arrête... 15 mètres, j'aligne ma visée mais les branchages me gênent. J'attends, il avance à nouveau et me présente un léger 3/4 face. Mon pin's se pose derrière son épaule, je décoche alors qu'il est au pas à 12 mètres environ bien dégagé.

Touché, il fait volte-face et part en biaisant vers le bois pour le rejoindre et disparaître un peu plus loin.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Je me redresse et quitte mon poste pour tenter de retrouver ma flèche, je jette un coup d'œil vers l'endroit où le brocard a disparu.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Ma flèche est introuvable et alors que je la cherche, j'aperçois un grand brocard suivant une chevrette et progressant dans le trèfle près du chemin de crête à environ 250 mètres. Ils ne m’ont pas vu et broutent tranquillement. Je cherche un moment sans trouver ma flèche et décide de laisser tomber. Je commence donc à chercher du sang mais peine à trouver la moindre goutte de sang et tente de recouper la piste en zigzagant sur la trajectoire de fuite et finit par trouver du sang près du bois 30 mètres plus loin. Les chevreuils ont disparu. Le sang n'est pas très abondant malgré une atteinte au défaut de l'épaule avec une rage hypodermic.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Les gouttes sont espacées de quelques mètres sur environ 10 à 15 mètres.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

La piste s'intensifie ensuite en rentrant dans le bois et présente un peu de contenu stomacal.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Je retrouve rapidement le chevreuil qui n'a fait que 5 mètres dans le bois et s'est effondré sur une petite butte de terre au milieu des épines.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Je rejoins mon jeune brocard, la flèche est ressortie dans les dernières côtes.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

J'appose mon bracelet et dégage mon chevreuil du bois pour faire quelques photos souvenir avant de le ramener à ma voiture en le chargeant sur mon épaule.

Mon premier brocard au Rotumtaller, 21 juillet 2016

Ma voiture est à plusieurs centaines de mètres et je passe devant un lac où plusieurs ragondins nagent en surface avant de la rejoindre. Une fois mon chevreuil dans la voiture, je décide d'aller voir tout de même, si je peux retrouver le beau brocard pour le voir de plus près. J'avance rapidement jusqu'au départ du trèfle par le chemin de crête puis commence une approche à pas feutrés en surveillant les alentours. Je pense les voir en bordure du tournesol à gauche du chemin mais alors que j'arrive près de l'endroit où je les ai perdus de vue, un bruit me fait tourner la tête, le vent qui souffle vers le trèfle vient de me trahir, un magnifique brocard s'enfuit vers le bois en contrebas et la chevrette surprise se lève doucement et se fige pour m'observer un instant à moins de 20 mètres. Elle ne daignera bouger qu'alors que je fais demi-tour pour repartir à la voiture.

 

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant