Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 19:23

Ce matin, nous organisons une nouvelle sortie collective avec Jacques de passage dans le Gers, Christophe, Lionel et Manu. Je décide de commencer par le lac des Coteaux de Gascogne au carrefour de Noilhan ou j'ai donné rendez-vous à Manu. Nous arrivons avant le lever du jour et nous garons sur le dépôt de gravier du carrefour avant de nous préparer et de descendre vers le lac. Mais ce choix n'était pas le bon car malgré un encerclement du lac nous ne verrons pas de ragondin et je décide donc de partir pour Loubersan. Je me gare au départ d'un chemin qui descend vers 2 lacs en contrebas. Nous nous préparons puis descendons, arrivés au bout du chemin, nous décidons par commencer par le lac de gauche et suivons le ru d'alimentation. Je prends à gauche avec Manu. Les autres archers longent en face. Je laisse Manu posté au départ du lac car les ragondins cherchent souvent à remonter le ru pour rejoindre les nombreux terriers qui s'y trouve et je continue en longeant le départ du lac où de nombreux saules ont poussé dans le lit du plan d'eau sur environ 200 mètres. Le lac est encore bas pour le moment et je m'avance sous les saules pour longer l'eau. Un très gros ragondin démarre sur l'eau un peu plus loin mais le temps de me frayer un chemin dans cette jungle, il a disparu sous un enchevêtrement d'arbres tombés sur l'eau.

Je continue à avancer et ressors de sous les saules, un beau brocard m'observe en crête sur la colline à ma droite et tarde à partir. Mon téléphone sonne, c'est Christophe, je tente de répondre mais le réseau est faible et je ne comprends rien. En avançant un peu, j'aperçois mes collègues sur la rive opposée qui me font de grands signes mais je ne comprends toujours pas ce qu'ils veulent me dire jusqu'à ce que j'aperçoive plusieurs ragondins entrain de nager à la surface du lac près de la berge à environ 50 mètres devant moi. Je tente une approche mais le plus gros s'éloigne à couvert d'un saule et part vers mes collègues. Des petits ragondins sont restés près du bord et tournent sans trop savoir où aller. J'hésite un peu à tirer puis l'un d'eux s'immobilisé à 7 ou 8 mètres sur le lac, j'arme, vise et décoche. Ma flèche le traverse au niveau de la nuque et le laisse sur place. Je décide de le laisser là et de continuer. Un peu plus loin, je fais démarrer 2 ragondins qui partent vers la rive opposée, plus loin un autre part aussi vers en face. Je cri pour avertir mes collègues d'en face et leur permettre de se poster pour les intercepter au niveau des 2 bosquets qui bordent la berge opposée de ce très grand lac puis continue un peu. De nombreuses carpes se poursuivent en longeant la berge, c'est la période du fraie qui commence. Plus loin, je lève d'autres ragondins alors que mes collègues se positionnent. Je décide de faire demi-tour et d'aller chercher mon ragondin. Un 4 x 4 arrive et se gare au bord de l'eau, je pense le reconnaître, c'est certainement celui du président de la chasse de Moncassin.

En arrivant sur la zone du tir, j'appelle Manu pour qu'il quitte son poste et me rejoigne alors que je récupère mon ragondin au bord, le vent l'a fait dériver. Je récupère ensuite ma flèche avec mon lancer alors que Manu arrive. Je lui explique que je viens de voir pas mal de ragondins et qu'il devrait se poster un peu plus loin près du bosquet qui descend vers le lac. Il part donc se poster et je finis de récupérer ma flèche. Nos 3 collègues sont postés en face, des hérons se mettent à pousser des cris derrière Jacques qui passe plus de temps à les regarder qu'à surveiller le lac. Ma flèche au carquois, je pars rejoindre Manu mais alors que j'arrive près de lui, il me fait des signes et c'est alors que je remarque le ragondin à 30 mètres devant lui à la surface du lac. Je me fige et attends un moment mais le ragondin finit par plonger. J'en profite pour passer devant Manu pour continuer vers la digue en longeant la berge. Je rejoins ainsi la digue sans voir de ragondin alors que Christophe vient à ma rencontre. Nous discutons un peu puis repartons vers le poste de Christophe pour rentrer. En passant nous discutons un instant avec le président de la chasse de Moncassin venu pêcher le brochet avec un ami puis partons rejoindre nos collègues. Alors que nous arrivons au bout du Lac Manu nous interpelle car il a vu un ragondin venir se caler dans les petits saules qui poussent dans l'eau. Nous le cherchons un moment sans succès. Lionel, a fléché un ragondin dans le secteur mais ne l'a pas retrouvé.

Nous partons à pied vers l'autre lac en remontant le long du ru. En arrivant près de la digue, au niveau d'une portion busée qui permet d'accéder à une prairie sur la droite du lac, un remous à l'entrée de la buse m'interpelle. Un ragondin vient de rentrer dans cette conduite en nous entendant arriver. Manu se poste à l'entrée de la buse et je pars voir l'autre extrémité mais le temps passe et rien ne vient, nous décidons de continuer. Je remonte avec Jacques sur la droite du lac et nos collègues passent sous la digue pour longer ensuite l'autre rive. Nous attendons un peu leur arrivée au coin de la digue puis commençons à longer la berge en même temps qu'eux. Tout à coup, nos collègues nous interpellent pour nous signaler un ragondin qui vient vers nous, je me retourne et aperçois un ragondin à la surface du lac. Il plonge et je pars vite vers un terrier un peu plus loin, c'est le seul terrier de la berge avant le bosquet à plus de 100 mètres et je pense que le ragondin va essayer d'y entrer. Je cherche un instant le terrier puis finit par le trouver grâce à un filet d'eau boueuse qui s'en échappe. Je me poste et observe la surface du lac, Jacques et posté un peu plus loin à ma gauche. Le ragondin refait surface à environ 30 mètres de la berge et replonge. Je me prépare mais il refait surface juste devant moi et, le temps d'armer, il me voit et plonge. Rapidement, il refait surface, de 3/4 arrière, à environ 10 mètres sur ma droite, j'arme rapidement, vise et décoche. Le ragondin tente de sonder mais ma flèche le percute avant que son arrière train ait disparu et le sèche net. Je pars le récupérer avec mon lancer. Ma flèche est rentrée derrière les côtes et ressort dans la tête au-dessus de l'œil tout en restant en travers de l'animal. Je dégage ma flèche alors que Jacques me rejoins et nous continuons vers le bosquet qui rejoint le lac un peu plus loin.

Je presse un peu Jacques en lui disant que les ragondins vont s'enfuir quand, en arrivant au coin du bois qui borde le fond du lac, un gros remous, sous des ronces qui tombent dans l'eau, me fait penser qu'un ragondin vient de rentrer dans le terrier qui se trouve sous ces ronces et en informe jacques. Ce dernier me rejoint tranquillement quand un gros ragondin ressort de sous les ronces et s'immobilise avec la tête hors de l'eau à 3 mètres de moi. J'arme doucement, vise et décoche. Le ragondin plonge et disparaît, j'avertis nos collègues postés sur les terriers de la berge opposée. Au bout d'un moment, Manu l'aperçois mais il rentre en un éclair au terrier sans refaire surface. Je laisse Jacques posté au terrier et continue un peu pour longer la fin de la berge mais pas de ragondin en vue, je fais demi-tour, récupère ma flèche fichée sous l'eau dans les ronces puis nous repartons tous vers les voitures. En chemin, je remarque du mouvement dans les herbes hautes et tente une approche pour en déterminer la source mais impossible de voir l'animal. En arrivant au passage busé, sous la digue, l'eau est toujours agitée devant la buse et nous tentons de déloger le ragondin avec une longue et grosse branche que j'introduis dans la buse mais le ragondin ne sortira pas. Cette fois nous partons vers les voitures. Le reste de la matinée ne donnera rien.

Une sortie collective qui m'a réussi, 6 mai 2015

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant