Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 19:50

Ce soir, j'ai organisé une sortie avec Jacques et Christophe sur Castelnau Barbarens. En sortant du boulot, je passe vite chez moi et récupère Jacques pour aller retrouver Christophe qui nous attend au carrefour de la route d'Auch en dessous du village. Le rendez-vous était prévu à 18 heures et je suis en retard. Christophe nous attend depuis 15 minutes. En arrivant, nous chargeons ses affaires et je prépare rapidement quelques lames de chasses que je n'ai même pas eu le temps de faire. Cette fois, je suis prêt et nous partons avec ma voiture pour un premier lac proche d'un second où nous irons ensuite à pied pour continuer notre chasse. Je me gare donc sous la digue du premier lac. Ce plan d'eau est coupé en 2 par une bande de terre étroite et couverte de ronces qui ne laisse qu'une communication étroite entre les 2 parties du lac.

Une petite soirée à Castelnau Barbarens, 7 mai 2015

J'envoie mes collègues sur la droite où se trouvent normalement les ragondins et je prends la digue pour rejoindre la berge de gauche et la suivre, espérant leur envoyer des animaux. Je suis à mi-distance de la bande de terre qui coupe le lac en 2 quand mon téléphone vibre, c'est Christophe mais je ne capte pas et ne comprends pas ce qu'il me dit. Je regarde vers lui et le vois s'agiter. Il me montre quelque chose mais je ne vois rien. Je pense à un ragondin sur le lac et scrute la surface mais rien. Christophe finit par me rappeler et m'explique qu'ils voient, avec Jacques, 2 très gros ragondins après la bande de terre, dans le champ en face de gros peupliers. Ils semblent être en train de manger. D'où je suis, je ne peux pas les voir car le terrain fait une bosse qui me les masque.

Une petite soirée à Castelnau Barbarens, 7 mai 2015

Christophe et Jacques restent à leur place et je reprends ma progression pour contourner une avancée d'eau dans le champ juste avant la bande de terre. En arrivant près des ronces de la bande de terre, j'aperçois les 2 gros ragondins, ils sont bien avancés dans le champ en pente montante et broutent tranquillement les jeunes pousses du semé. Je laisse mon sac à dos et commence mon approche pour tenter de me positionner entre eux et le lac pour leur couper toute retraite. J'avance doucement en les surveillant mais, occupés à leur repas, ils ne prêtent pas attention à moi et mangent et se déplaçant doucement. Alors que je suis à environ 15 mètres de l'endroit que je veux atteindre, un des ragondins revient rapidement vers l'eau puis se remet à brouter sur la bande enherbée au bord du lac à 25 mètres devant moi. Je reprends mon approche mais je dois surveiller alternativement les 2 animaux pour ne pas les faire fuir. Je décide de commencer par tenter de flécher celui qui est au bord de l'eau mais alors que je ne suis plus qu'à 15 mètres de lui, un couple de colverts décolle et il se précipite à l'eau. Son collègue n'a pas réagi et continue son repas. Je me positionne doucement entre lui et le lac et me poste. Rapidement, le gros ragondin se décide à revenir vers le lac et descend vers moi d'un pas décidé. J'arme mon arc et l'aligne dans mon viseur. Je suis sa progression de plus en plus rapide et lui décoche une flèche à environ 6 mètres, de face en visant son nez. Ma flèche a bien tapé où je voulais mais n'a pénétré qu'à moitié malgré mes 70 livres. Tout d'abord sonné, le ragondin démarre en trombe avec ma flèche plantée. Je me prépare à l'intercepter avec le pied mais il peine à lever la tête et ma flèche se plante dans le sol dans la course de l'animal qu'il est alors projeté en l'air par ma flèche faisant levier et retombe lourdement sur le dos à 1 mètre de mon pied. Ma flèche, n'ayant pas supporté son poids, a cassé net au milieu. C'est la première fois que je vois un ragondin sauter à la perche et faire un si beau soleil. Je le saisis vite par la queue alors qu'il se débat sur le dos et avant qu'il ne se remette sur le ventre. Il saigne très abondamment et je l'achève rapidement d'un coup sec. C'est un gros mâle d'une couleur rousse atypique.

Je pars ensuite voir si l'autre ragondin est toujours dans le secteur mais il a disparu. Mes collègues, ayant entendu ma décoche et l'impact, arrivent par la berge opposée et, sans mot, je leur fais signe que le ragondin est mort. Nous continuons à longer les berges jusqu'à la pointe du lac couverte de saules qui poussent sur les berges et dans l'eau. Un remous agite l'eau mais mes collègues s'apercevront qu'il s'agit d'une poule d'eau. N'ayant pas vu de ragondin nous faisons demi-tour. Je dis à Jacques et Christophe d'aller se poster au bout de la bande de terre et que je vais tenter de déloger des ragondins en avançant vers eux. Ils se postent donc de part et d'autre de la bande. Je pose mon arc et mon sac à dos au départ de la bande et prends ma petite pelle pour commencer à faire un trou dans le mur de ronces puis progresse doucement au milieu des épines acérées. Au milieu de la bande, un remous devient de plus en plus insistant sur la gauche puis une ligne de bulles se dessine. J'averti Jacques qu'un ragondin part droit sur lui. Il se prépare mais le ragondin refait surface devant lui et replonge aussitôt pour disparaître. Je continue un peu mais dois finir par renoncer à avancer car le bout de la bande est couvert de buissons épineux très épais. Je repars donc chercher mes affaires et ma prise puis nous repartons vers la voiture ou je laisse mon ragondin puis nous partons vers le second lac par un passage de tracteur à travers le blé. Jacques va partir se poster au bout du lac sur une zone de terriers en passant à plusieurs mètres du lac pour ne pas trop affoler les ragondins. Il part devant, Christophe lui va partir en longeant la digue pour rejoindre la rive de droite. Dès qu'il atteint la berge, nous commençons à avancer en longeant le lac alors que Jacques rejoint son poste. Vers le milieu du lac, j'aperçois un ragondin à environ 20 mètres du bord et averti Christophe. L'animal part droit vers lui et Christophe l'attend sans bouger. Le ragondin plonge et remonte régulièrement et finit par prendre une flèche en arrivant devant Christophe. Il s'immobilise rapidement et Christophe le récupère et le laisse sur la berge puis ramène sa flèche au bord.

Nous repartons vers Jacques mais pas d'autre ragondin sur le lac. Nous retournons à la voiture, Christophe part récupérer sa prise et nous l'attendons un instant au bout de la digue.

Une petite soirée à Castelnau Barbarens, 7 mai 2015

Nous retournons donc à la voiture avec ce ragondin et tombons sur le propriétaire des lacs qui nous dit qu'il a pris récemment 26 ragondins au piège dans le secteur. Cela faisait 2 ou 3 ans que je n'avais pas pris le temps de venir chasser ici et il semble que ces rongeurs se soient bien reproduits en mon absence.

Nous partons maintenant pour une propriété close par un grillage, dont le propriétaire, qui n'habite pas le département et est très peu souvent là, m'a donné l'autorisation de venir tuer ses ragondins qui lui font des dégâts sur ses étangs où il a mis des carpes. Je me gare donc au bord de la route, un gros lièvre est campé à environ 100 mètres contre une gosse haie. Jaques va partir en longeant un fossé qui récupère le trop-plein de 2 mares situées un peu plus loin au bord d'un bois pour voir si les ragondins ne sont pas de sortie sur ces petits plans d'eau et je vais partir avec Christophe pour sauter le portail et aller chasser autour des lacs.

Une petite soirée à Castelnau Barbarens, 7 mai 2015

Nous passons donc le portail et décidons d'un plan d'attaque. Christophe prendra le premier lac par la droite et moi par la berge opposée. Je laisse donc mon collègue et pars en longeant le chemin d'accès à l'habitation pour contourner une petite mare toute en long, située le long du chemin et qui réceptionne le trop-plein de l'étang du dessus puis alimente le lac suivant. Le bout de cette mare est couvert par les branches tombantes d'un très gros saule pleureur et alors que je jette un coup d'œil à la surface de la mare, je me rends compte que des branches basses semblent tirées dans l'eau. Je pense d'abord à une carpe mangeant les feuilles mais j'aperçois une masse en surface qui semble poilue. Le temps de comprendre, j'aperçois la tête et le dos d'un gros ragondin plein travers qui s'avance un peu et se dégage dans une trouée au milieu des branches tombantes. Je monte mon arc, arme, vise les épaules et décoche. Le ragondin est séché net, un autre remous attire mon attention contre la berge mais impossible de voir sa provenance. Je le laisse mon ragondin où il est et pars rejoindre la berge du lac.

Nous commençons donc à longer le plan d'eau quand j'aperçois une chevrette qui se débine devant Christophe et rejoint une haie épaisse sous la digue du lac où je la perds de vue. Nous poursuivons tranquillement notre progression et nous retrouvons sur le coin droit de la digue sans avoir vu de ragondin. C'est alors que des craquements et une respiration rauque nous parviennent de la haie sous la digue du lac. Les arbustes sont agités et je m'attends à voir sortir un sanglier mais c'est la chevrette qui ressort puis rerentre aussi sec. Nous ne bougeons pas et la voyons ressortir devant nous. Cette fois, elle nous a vus et file en longeant la haie. Son ventre est énorme, elle est pleine et mettra certainement bientôt bas. Nous faisons demi-tour et partons chercher mon ragondin. Il est mort très près de la berge opposée à mon tir car la mare est très étroite et je le récupère facilement avec une flèche, c'est encore un très beau mâle. Ma flèche elle est sous l'eau prise dans un chevelu de radicelles rampantes du saule pleureur. La mare semble peu profonde et je m'avance dans l'eau pour aller la chercher mais les impressions sont parfois trompeuses et je me retrouve dans l'eau jusqu'au-dessus du nombril. Je me rends alors compte que mon portable est dans ma poche et espère que son nom de "Solid" est à la hauteur de sa réputation. Je suis pris dans la vase, des remontées nauséabondes de végétation en fermentation embaument l'air et je lutte un peu pour revenir au bord après avoir attrapé ma flèche. Mon portable a pris l'eau par la prise de chargement et commence à clignoter en s'allumant et s'éteignant tout seul. Son étanchéité n'est donc pas terrible. Le remous de tout à l'heure reprend et nous en cherchons la cause sans pouvoir l'identifier.

Avant de partir, Christophe part faire le tour du second lac sans succès. Nous partons retrouver Jacques à la voiture, il n'a rien vu. La nuit va vite tomber, nous partons donc rapidement vers un dernier lac au milieu d'un élevage de canard mais à notre arrivée les ragondins partent en tous sens, plongent et disparaissent sans que nous puissions tenter une flèche. La nuit tombe tranquillement, il est temps de rentrer.

Une petite soirée à Castelnau Barbarens, 7 mai 2015

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant