Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 18:46

Cela fait plus d'une semaine que je suis rentré de Guyane et que je ne suis pas allé chasser. Ma compagne n'étant pas là aujourd'hui, j'en profite pour aller faire un tour au ragondin, depuis plusieurs semaines, je vois régulièrement des ragondins en pleine journée sur mon secteur de boulot et je pars donc en début d'après-midi pour tenter de leur rendre visite. Il fait très chaud aujourd'hui. Je pars direction de Clermont Pouyguilles en surveillant de la route quelques coins parfois fréquentés mais rien en vue. Je décide de commencer par chasser le long d'un ru qui descend de Moncassin vers la "mare aux ânes". Je me gare près du bâtiment des Coteaux de Gascogne, au bord de la route puis descends pars un chemin de terre vers une petite retenue d'eau près du ru. Pas de ragondin, je descends un peu le ru sans rien voir puis fais demi-tour et commence à le remonter en suivant la berge de gauche. Le cours d'eau est encaissé de 1 à 2 mètres et semble très calme quand un léger remous attire mon attention au pied de la berge opposée à 10 mètres devant moi. Je me décale sur la gauche et avance doucement pour revenir sans bruit à l'aplomb du remous. En arrivant au bord du ru, l'eau s'agite toujours et un filet d'eau boueuse s'échappe de sous la berge. J'attends un instant et observe puis tente un cri de petit ragondin. Immédiatement, un gros ragondin sort tranquillement de sous la berge en la longeant et s'arrête de 3/4 arrière au 3/4 dégagé. J'arme rapidement, vise et décoche touchant le ragondin et le clouant à la berge. Mon arc a craqué à l'armement. L'animal se débat furieusement sans parvenir à se dégager. Je constate alors que ma flèche est très haute et ne le tient que par la peau du dos. Je réencoche rapidement, le ragondin s'est retourné en torsadant sa peau sur la flèche. Il est à moitié caché sous des racines et ne cesse de bouger. J'arme et vise un moment sa tête en essayant de trouver la fenêtre et le bon moment pour le tir. Mon arc a encore craqué à l'arment, c'est bizarre. Je finis par décocher alors qu'il lève la tête mais ma flèche qui l'immobilise n'a pas touché le cerveau et je pose mon arc pour descendre l'achever.

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

Je saisis le ragondin par la queue, dégage mes flèches et l'achève d'un coup sec puis remonte sur la bande enherbée qui longe le ru. Mes lames de chasse sont tordues, je remets mes flèches au carquois et encoche une autre flèche. Je réarme mon arc et comprends que c'est mon repose flèche ultra rest qui craque, il n'a pas supporté l'humidité de la Guyane comme celui que j'ai changé en rentrant de mon séjour de l'an dernier. Je ramasse mon ragondin puis reprends ma progression en longeant le ru quand j'aperçois au loin un animal roux que je pense être un chevreuil. L'animal tourne dans le champ travaillé sur la gauche du ru puis part de cul en longeant le ru. Je prépare mon appareil photo et tente de me rapprocher tout en surveillant le ru mais je finis par comprendre qu'il s'agit d'un chien et range mon APN et continue à longer le cours d'eau. Je finis par rejoindre un chemin goudronné qui traverse le ru et rejoins le chien qui est en fait un fox noir et feu. Son maître taille la haie qui borde le ru de l'autre côté du chemin. Je le salue puis prends à droite vers la route que je compte longer pour rejoindre ma voiture.

En passant, je jette un coup d'œil sur le fossé du bord de route car j'y ai vu plusieurs fois des ragondins en passant en voiture. Je repère plusieurs terriers, l'eau bouge devant le dernier où l'eau s'arrête dans le fossé, une eau boueuse sort du terrier et je fais demi-tour pour traverser le fossé et revenir me poster devant le terrier J'attends un moment mais le remous se calme. Des tritons ponctués se promènent dans cette eau boueuse peu profonde et remontent par moment respirer à la surface. Ne voyant plus rien bouger, je tente un cri de petit ragondin mais rien ne vient. Je quitte mon poste, retraverse le fossé et reviens à ma voiture. Arrivé à mon véhicule, je change mes 2 lames tordues puis je pars maintenant vers Moncassin, en passant je jette un coup d'œil sur une mare au bord de la route sur ma droite. J'y ai vu une grosse femelle avec un ventre énorme avant de partir en Guyane et des petits ragondins entrain de brouter au bord de la route depuis mon retour mais rien cet après-midi. Je poursuis vers le fond de la vallée et me gare près de la route départementale pour aller jeter un coup d'œil sur les fossés du secteur. Je longe le fossé de droite de la route où je sais qu'un ragondin a fait son terrier mais il n'est pas de sortie. Je continue et bifurque à gauche sur un autre fossé qui sépare 2 champs J'avance doucement sur la gauche du fossé quand je repère 1 gros ragondin qui broute dans la luzerne de l'autre côté du fossé à environ 150 mètres. Je commence mon approche voûté en surveillant le ragondin et gagne vite du terrain mais il me faut traverser un autre grand fossé perpendiculaire et je perds l'animal de vue en descendant dans ce fossé profond.

Alors que je remonte doucement le talus opposé, je constate que le ragondin a disparu. J'avance doucement et l'aperçois à nouveau, il est juste descendu dans un petit fossé asséché, perpendiculaire au fossé que je longe. Ils broutent tranquillement, j'avance doucement jusqu'à environ 10 mètres. L'animal ne m'a pas vue et se redresse pour brouter sur le talus opposé du fossé. J'arme, vise et décoche. Le ragondin bien touché au niveau du coffre reste cloué au talus. Mon repose flèche craque moins. Il se débat en couinant sans arriver à se dégager et saigne beaucoup. Je me décale tranquillement pour me positionner en face du fossé et m'attends à le voir s'immobiliser rapidement mais un second gros ragondin surgit d'un des terriers situés à droite de l'arrivée du petit fossé dans le fossé principal, il fonce vers le petit fossé, surgit de l'eau en un éclair, fonce sur le ragondin blessé et l'agresse violemment à coup de dents. Il le secoue si fort qu'il le dégage de ma flèche alors que je réencoche et tous 2 retournent alors en un éclair aux terriers sans que je puisse réagir. Je suis dégoûté, ce ragondin devrait déjà être mort. L'eau bouge un moment devant les terriers mais rien ne sort.

Il me semble entendre des petits craquements dans la végétation sèche du petit fossé et regarde vers ces bruits quand je me rends compte qu'un petit ragondin s'est arrêté sous ma flèche. J'arme rapidement, vise et décoche. Touché sur le dessus du crâne il s'effondre sur place sans réaction. Un autre petit ragondin surgit de la végétation et s'avance vers l'eau. Je réencoche rapidement, arme, vise et le cloue à la berge alors qu'il arrive juste à l'eau au bout du fossé. Un autre petit ragondin surgit et se précipite vers l'eau mais il marque un arrêt un peu avant et j'ai le temps de lui décocher une flèche qui le blesse à la tête. Il tombe à l'eau et je réencoche. Il se déplace avec peine et s'immobilise contre la berge de mon côté à environ 3 mètres sur ma gauche. J'encoche ma dernière flèche et hésite un peu car l'eau se remet à bouger dans les terriers de la berge opposée mais ne voyant rien venir, je pars récupérer mon ragondin pour l'achever. Je pars ensuite en longeant le fossé avec mon petit ragondin à la main et me fais surprendre, un peu plus loin, par un autre petit ragondin qui surgit de la végétation de la berge opposée et rentre en trombe dans un terrier sous mes pieds. Je profite d'un passage plus étroit du fossé pour traverser et revenir vers le terrier ou le gros ragondin fléché est rentré pour récupérer mes flèches et mes prises.

Je constate en arrivant qu'un bout de foie est resté accroché à l'empennage de la flèche qui a traversé le gros ragondin et qu'un autre bout de foie est au sol au milieu du sang,

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

le ragondin doit être mort au terrier et je ne pourrai pas le récupérer car vu la hauteur du talus, il me sera impossible de creuser. Mes autres flèches sont plantées plus près de l'eau

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

et je récupère mon petit ragondin cloué à la berge et dégage ma flèche puis récupéré mes autres flèches avant de les laver dans l'eau du fossé et les remettre au carquois. A plat ventre, je sonde les terriers avec une flèche mais sans résultat, le gros ragondin doit être rentré profondément. Je ramasse donc mes 3 petits ragondins et repars vers la voiture.

Je pars maintenant vers un lac sur Saint Michel, j'ai vu le propriétaire la semaine dernière et il m'a expliqué que les ragondins lui avaient percé la digue du lac, provoquant une grosse érosion de cette dernière et l'obligeant à percer la digue avec une pelle mécanique pour stopper l'érosion. Les chasseurs du coin ne semblent pas vouloir s'occuper de ces ragondins et je lui ai donc proposé de m'en occuper. Il m'a donc donné son autorisation et un peu sceptique sur ma capacité de tuer ces ragondins à l'arc. En me garant près de la route au départ du chemin de terre qui descend vers le lac en contrebas, j'aperçois un gros ragondin sur le lac qui se dirige vers la berge.

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

Le ragondin rejoint la berge et s'immobilise, je décide de tenter une approche, je rejoins doucement le coin du lac. Le ragondin n'a pas bougé, je profite d'une haie de sapinettes qui borde le lac pour avancer à couvert. Le lac à un peu une forme d'un H avec une barre très large et l'autre très étroite,

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

arrivé au bout des sapinettes, je ne vois plus le ragondin caché par le talus de la berge, au bout de la bande de terre situé entre les 2 jambes du H. La berge est bordée de gros saules pleureurs, je m'avance doucement sous ces arbres en me préparant à armer mon arc mais alors que j'arrive à l'endroit où devrait se trouver le ragondin, il a disparu. Je scrute la surface du plan d'eau au travers des branches tombantes du saule et finis par apercevoir un gros ragondin au milieu du lac. Je tente des cris de petit ragondins sans y croire mais alors que le ragondin ne bouge pas, plusieurs autres ragondins surgissent de je ne sais pas où et viennent sur l'eau droit sur moi. Les branches tombantes ne laissent pas trop de fenêtres de tir. Je compte maintenant 6 ragondins. Certains restent à distance mais 2 ragondins se rapprochent à moins de 10 mètres alors que je continue mes appels. Ils finissent par venir à 4 ou 5 mètres de la berge, j'arme mon arc mais ne trouve pas de fenêtre de tir au travers des branches. Les ragondins vont et viennent mais mettent un long moment avant que l'un d'eux s'arrête de face dans une zone plus dégagée. J'aligne ma visée et décoche. Touché à la colonne et perdant beaucoup de sang, le ragondin tente de s'éloigner, son compère plonge et disparaît. Les autres ragondins partent vers la digue du lac. Je réencoche mais impossible de trouver une fenêtre de tir, le ragondin s'éloigne doucement en direction de la berge opposée.

Je récupère ma flèche avec mon lancer puis pars pour intercepter le ragondin. Arrivé en face, je ne peux pas tirer car le ragondin est caché par un gros bourrelet de ronces. Je tente de le traverser mais le ragondin se décale, je me décale aussi mais il bouge encore. La partie de cache-cache va ainsi durer un moment malgré les difficultés du ragondin à se déplacer. Je finis par l’hameçonner avec mon lancer et le ramener au bord pour l'achever. Je jette ensuite un coup d'œil sur le lac, j'ai repéré d'en face des terriers sous ce bourrelet de ronces, la berge est minée de gros terriers sous la haie de sapinettes, tous les terriers sont hors d'eau suite à la baisse brutale des eaux du lac. Je décide de partir vers la digue du lac d'où je fais partir plusieurs ragondins qui filent droit vers les terriers sous les sapinettes. Je fais donc demi-tour mais les ragondins stoppent au milieu du lac et font demi-tour. L'un d'eux pars vers les saules pleureurs qui couvent la bande de terre étroite de l'autre côté du lac. Je décide d'aller l'intercepter, La berge étant coupée par une large tranchée de plus de 2 mètres de profondeur, je décide de passer sous la haute digue et traverse le ruisseau du déversoir par un passage busé. Les sangliers ont retourné l'autre côté du ruisseau. Je remonte vers le coin de la digue puis m'avance sous les saules mais le sol craquant couvert de brindilles sèches ne me permet pas d'approcher suffisamment et le ragondin se lance sur l'eau pour partir vers la digue. Je me précipite mais impossible de trouver une fenêtre de tir au travers des branches tombantes.

Je repars vers la digue et la longe doucement mais j'aperçois trop tard les ragondins qui plonge à nouveau et remontent loin du bord avant de repartir vers les terriers d'en face. Je pars pour tenter de les intercepter. Les ragondins vont me faire tourner ainsi pendant 2h30 autour du lac, partant alternativement vers la digue, vers les terriers, vers la bande étroite de terre couverte de saules, marquant parfois de longues pauses au milieu du lac. Je n'arrive jamais à les recouper, je perds une flèche déviée par une branche sous les saules et finis par craquer, je décoche successivement toutes mes flèches un peu loin et maque les ragondins, certaines de mes flèches sont trop loin pour mon lancer. N'ayant plus de flèche, je regarde impuissant les 2 derniers ragondins du lac rentrer aux terriers sous les sapinettes alors que je récupère 2 de mes flèches. Mes flèches récupérées, je retourne à la voiture avec mon ragondin. Je pars maintenant vers le centre équestre un peu plus loin. Je me gare au bord de la route, et pars en longeant un fossé en bordure du domaine mais les ragondins n'étant pas de sortie, je me rabats sur la mare du centre équestre. En me rapprochant doucement, j'aperçois un ragondin au gagnage près de la mare et tente une approche mais l'animal me repère et plonge, je me précipite, plusieurs petits ragondins se mettent à l'eau. Je me poste sur la berge de la mare et attends, des petits ragondins remontent ça et là à la surface puis je fis par repérer la tête du gros ragondin qui dépasse à peine de l'eau sous un buisson penché sur l'eau. J'arme vise et décoche mais il plonge. Je réencoche, le ragondin surgit de l'eau sous un arbre penché sur l'eau et se met à ronner. J'arme vise et décoche mais le manque encore car ma flèche plonge brusquement, ma lame était certainement tordue. L'animal rentre dans un terrier juste derrière lui. Je pars chercher mes flèches, la première est irrécupérable sous des ronces trop épaisses, je récupère la seconde plantée dans la berge. La lame est bien tordue.

Je décide de revenir vers le lac pour récupérer mes flèches qui auront, je l'espère, dérivé, poussées par le vent. Arrivé sur place, je suis surpris de voir 2 ragondins sur la berge à l'endroit où était monté le premier gros ragondin. Ils se mettent à l'eau à mon approche et partent vers la digue. Une seule flèche est au bord, les autres ont disparu, elles ont certainement coulé. Je récupère ma flèche et pars vers la digue mais les ragondins ont disparu, je fais le tour du lac sans rien voir et retourne à ma voiture. Je décide de rentrer car je suis crevé et assoiffé, de plus, je n'ai plus que 2 flèches. En route, j'aperçois un gros ragondin au gagnage au bord de la route en bordure du village de Clermont Pouyguilles. Je me gare un peu plus loin et tente une approche par la route. Tout doucement, j'arrive à 8 mètres du ragondin et lui décoche une flèche dont le vol approximatif passe juste dessous. Il file dans le collecteur busé, juste à côté de lui. Je récupère ma flèche dont la lame est aussi tordue. Il est vraiment temps de rentrer. Sur le retour, j'appelle mon ami Arnaud d'HAVA Archerie pour prendre rendez-vous pour faire changer mon repose flèche samedi après-midi.

Une après-midi ragondin ensoleillée, 6 avril 2015

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

SALON VIRTUEL INTERNATIONAL DE LA CHASSE DE DE LA PECHE

 

POURVOIRIE DU LAC SUZIE

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

Buffle murrah (Argentine)
Guanaco (Argentine)
Chèvre sauvage (Majorque)
Pécari à collier (Guyane)
Capibara (Guyane)
Caïman rouge (Guyane)
Caïmans gris (Guyane)

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements