Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 21:50

Ce soir, je repars pour Saint Arroman, je me gare à la ferme des propriétaires qui me laissent chasser sur leur propriété puis pars en longeant les maïs. Je commence par aller jeter un coup d'œil sur une mare sur la droite des maïs mais pas de ragondin ce soir, je pars ensuite en longeant les maïs pour rattraper le fossé qui délimite le haut de la propriété. Je le suis tranquillement entre 2 parcelles de maïs, j'ai pu photographier, il y a quelques jours, un jeune brocard à cet endroit que j'ai réussi à approcher à 10 ou 12 mètres, curieux il est resté à m'observer un moment

Un affût manqué, 4 septembre 2014

avant de se débiner dans le maïs puis de ressortir un peu plus loin pour suivre le fossé un moment avant de rerentrer dans le maïs à environ 90 mètres devant moi alors que j'avais repris ma progression.

Ce soir, le secteur est calme, je surveille les gros terriers de ragondin qui minent les bordures du fossé quand un grondement sourd, amplifié par le terrier me fait sursauter. Ce ragondin ne doit pas être petit. Impossible de le voir, il est bien caché dans son terrier et ne donne plus signe de vie. je poursuis. Un peu plus loin, le fossé qui s'est beaucoup élargi, sépare une friche d'herbes hautes du maïs puis la friche fait place à un immense champ de sarrasin. J'avance toujours tranquillement en longeant le maïs pour rejoindre une partie du fossé ou l'eau stagne et où les ragondins ont créer une petite colonie. Tout à coup, à environ 150 mètres, après les zone en eau du fossé, une chevrette surgit du sarrasin en bordure du fossé et s'éloigne en zigzagant sur environ 50 mètres avant de traverser le fossé pour disparaître dans le maïs.

J'arrive à la zone d'eau stagnante et constate que l'eau est trouble après une zone couverte de lentilles d'eau. Les ragondins doivent être de sortie, j'avance tout doucement en surveillant alternativement la bordure du maïs mangée par les rongeur et le fond du fossé quand du mouvement agite l'eau contre la berge gauche derrière quelques ronces tombantes. Je me fige et attends, 2 petits ragondins surgissent sur l'eau à quelques mètres devant moi, surpris, je tente d'armer rapidement mais ils me repèrent, l'un d'eux plonge et fonce, juste sous la surface, dans un terrier de la berge opposée, l'autre fait demi-tour pour revenir se cacher sous les ronces. Je désarme et attends un moment sans bouger, le second ragondin recommence à agiter l'eau mais le temps passe et il ne semble pas vouloir sortir à découvert. Le remous finit par se calmer, je m'avance doucement pour me positionner au-dessus du remous et attends un moment mais plus rien ne bouge, je décide de laisser tomber et reprends ma progression.

J'avance vers le passage busé à environ 15 mètres qui va me permettre de traverser le fossé. Avant de traverser le fossé, je me retourne pour jeter un dernier coup d’œil sur le ragondin qui agite à nouveau l'eau. Je décide de tenter une approche par la berge opposée. Je passe sur la berge opposée puis reviens vers le remous et arrive à me positionner à 5 ou 6 mètres du ragondin à peine caché sous quelques ronces éparses. J'arme, vise et décoche, ma flèche un peu trop en arrière le cloue sur place. Il se débat pour tenter de se dégager, je fais donc rapidement le tour pour aller l'achever. En arrivant, je constate que ses plaintes ont excité un autre ragondin qui agite l'eau à l'entrée du terrier où est rentré l'autre petit ragondin. Ma présence fait stopper le remous, je récupère ma flèche et mon ragondin que j'achève d'un coup sec au sol. Je reprends ensuite ma route vers un bosquet un peu plus loin en contrebas. Je rejoins un chemin de terre qui longe la droite du bosquet.

Je suis doucement ce chemin en surveillant l'intérieur du bosquet quand l'épaisseur de la végétation le permet. Tout à coup, alors que j'avance doucement, un beau brocard, six pointe, se lève à 4 ou 5 mètres de moi en bordure du boit sur une coulée de ronces écrasées. Il se débine pour rejoindre le chemin de terre qui traverse le bosquet. Je suis sa progression aux mouvements et aux craquements de la végétation puis l'aperçois furtivement sur le chemin avant de le perdre à nouveau de vue. Le calme revient. Je reprends ma progression et arrive au bout du bosquet qui se poursuit par une haie épaisse qui enveloppe un ruisseau à sec qui rejoint le bosquet pour le traverser dans la longueur. Un passage bien dégagé dans les ronces me permet de traverser vers un champ de maïs de l'autre côté. Je l'emprunte, passe une zone dégagée dans le bois et m'avance encore un peu pour me poster dans le ruisseau derrière un petit écran de ronces. Le vent souffle vers le bosquet et j'ai peu d'espoir de voir sortir un sanglier à mon niveau. Mon poste me permet de surveiller la bande enherbée qui remonte devant moi entre le bosquet et le maïs et bifurque à 90° sur ma droite pour longer entre la haie et le maïs.

J'ai décidé de passer ma soirée ici, le temps passe à surveiller les quelques passereaux qui animent les alentours quand le ronron d'un moteur de tracteur se fait entendre au loin et semble se rapprocher. Des merles commencent à sortir du maïs comme si quelque chose leur faisait peur, d'autres foncent vers le bosquet en suivant la haie. J'espère voir arriver un animal mais rien ne vient. Le bruit du tracteur se rapproche de plus en plus, il doit arriver par un passage de canon situé un peu plus loin. Je décide de quitter mon poste et fais demi-tour pour rattraper la bordure du champ de sarrasin que je longe pour rejoindre le bord du fossé où j'ai fléché mon petit ragondin. Les ragondins ne sont pas ressortis, je longe cette fois le fossé coté sarrasin et rejoins la friche d'herbes sèches, une chevrette est arrêtée en bordure du sarrasin dans les hautes herbes à environ 90 mètres et me regarde passer. A environ 150 mètres, un petit bosquet est planté en bordure de la friche qui fait place à un chaume de blé travaillé. Le champ redescend vers un petit ru qui rejoint au fond de la vallée le Sousson.

J'aperçois un chevreuil qui sort du coin bas du bosquet. En descendant doucement le long du fossé, je me rends compte que c'est une chevrette suivie de ses 2 petits, plus en arrière un autre chevreuil suit de près le trio. Je me cache au fond du fossé et tente d'appeler avec une herbe entre les pouces pour tenter de les faire venir pour les prendre en photo mais ils regardent vers moi sans bouger, le bruit émis n'est pas convaincant, je ne trouve pas la bonne herbe, je décide de laisser tomber alors que le dernier chevreuil revient vers le bosquet. La luminosité baisse, je rejoins le ru ou l'eau trouble et les grondements qui viennent des terriers me font comprendre que mes appels ont fait fuir les ragondins. Je rentre donc en longeant les cultures alors que la nuit tombe doucement.

Un affût manqué, 4 septembre 2014

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant