Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 17:52

Ce soir, je décide d'aller faire un tour au ragondin et au renard. Je me gare au bord de la route sous la digue du lac et pars en longeant la rive droite du lac. Des canards chahutent au fond du lac. En arrivant vers le milieu du lac, après la ligne des peupliers qui bordent le lac, le blé qui borde le lac a été moissonné juste sur la largeur d'un passage en bordure de la bande enherbée.

Un gros ragondin à l'approche, 17 juillet 2014

Les canards décollent en m'apercevant. C'est alors que je repère une tache sombre sur la bande de blé moissonnée, à environ 60 mètres. Il me semble qu'il s'agit d'un ragondin. Je me fige au bord du lac mais je suis à découvert. Le temps passe et rien ne bouge, je décide de tenter une approche, je descends le petit talus du lac pour longer l'eau. Le ragondin se tranquillise et repart vers le blé pour reprendre son repas. Seule sa tête est plongée dans les céréales, son corps dépasse à découvert. J'avance doucement en suivant le bord de l'eau et parviens à me positionner à l'aplomb du gros ragondin qui me tourne le dos. Il stoppe son repas et reste immobile attendant qu'il se remette à manger puis je remonte doucement le talus en armant mon arc et avance de quelques pas pour me positionner à 8 mètres environ. Je vise et décoche. Ma flèche traverse le ragondin et se fiche juste derrière. Il s'effondre sur place et s'agite un court instant avant de rendre l'âme.

Un gros ragondin à l'approche, 17 juillet 2014

Je m'approche et récupère ma flèche couverte de sang et de contenu stomacal pour aller la laver dans le lac. Je pars ensuite examiner le ragondin. Ma flèche rentre au milieu du ragondin sur la droite et ressort par la patte avant gauche. C'est une grosse femelle.

Les moissonneuses s'activent derrière le bosquet qui borde la fin du lac le long de la rive opposée. Je décide de faire demi-tour. Je ramasse mon ragondin et le pose près de ma voiture puis pars en longeant le ru du déversoir du lac. J'avance doucement sur la bande enherbée qui longe entre la maïs à ma droite et le ru à ma gauche, sur l'autre rive une autre bande enherbée borde une autre parcelle de maïs. J'arrive au bord d'un grand bois qui remonte vers la crête sur ma droite en longeant le maïs. Je décide de le suivre, il bifurque à 90°, à droite, à environ 50 mètres pour longer le haut de la parcelle de maïs. Je suis toujours le bois sur environ 100 mètres puis arrive au coin de ce dernier qui remonte à nouveau vers la crête. Au-dessus du maïs, un chaume de colza dans lequel s'avance un bosquet en crête du coteau. Je me cale au coin du bois et observe le chaume. Un mouvement attire mon regard, un gros lièvre se débine à 150 mètres environ près du bosquet. Il s'arrête régulièrement, c'est alors que j'aperçois un renard qui le suit et l'observe à une quarantaine de mètres de ce dernier en tentant de minimiser la distance qui les sépare. Il s'arrête à chaque fois que le lièvre s'assoit pour observer. Le lièvre finit par fuir pour descendre et rentrer dans le maïs.

Je me cale contre le coin du bois et tente des appels avec un appeau que j'ai commandé récemment mais il semble que le renard ne m'entende pas. Je laisse tomber l'appeau et utilise la bonne vieille méthode en imitant les plaintes d'un rongeur avec ma bouche posée sur le dos de ma main. Le renard réagit immédiatement et fonce droit sur moi. Je le perds de vue dans un creux du champ. J'accroche mon décocheur et me prépare à armer tout en continuant mes appels moins puissants, juste en aspirant de l'air en force au travers de mes lèvres, bouche fermée. Tout à coup, le renard réapparaît en bordure du maïs à environ 15 mètres. Je tente d'armer mon arc alors que le renard arrive sur moi mais il est déjà à 6 ou 7 mètres et perçois mon mouvement. Il se jette dans le maïs. Arc armé je tente d'appeler mais il ne reviendra pas. Je désarme.

Je jette à nouveau un coup d’œil sur le chaume et aperçois un autre renard assis au bord du bosquet. Je reprends mes appels sur le dos de ma main. Il se précipite droit vers moi, sa démarche est étrange, il semble avoir un problème à une patte avant. Comme le premier, je le perds de vue dans le creux du champ. J'arme mon arc et continue mes appels à la bouche pour éviter de me faire avoir une seconde fois mais cette fois je n'ai même pas le temps de bouger. J'aperçois à peine le renard à 15 mètres et il se jette dans le maïs. Je tente d'autres appels mais rien n'y fait il ne reviendra pas. Le vent est inexistant, peut être mon odeur s'est-elle diffusée autour de moi. Je désarme et tente de rappeler sur le dos de ma main pour que mes appels puissants s'entendent de loin mais pas de nouveau renard en vue.

Je quitte mon poste et traverse une partie du maïs pour rejoindre le premier passage de canon et le longer sans rien voir jusqu'à rejoindre la route. Je reviens vers le lac et recommence à longer la rive de droite. Les canards sont revenus. En longeant le blé, je fais démarrer une chevrette qui remonte vers la crête en suivant le passage du tracteur en s'arrêtant régulièrement pour m'observer.

Un gros ragondin à l'approche, 17 juillet 2014

Je reprends ma marche en la laissant s'éloigner. En arrivant au 2/3 du lac, j'aperçois un gros ragondin qui longe la berge opposée en venant vers moi. Je presse le pas pour me poster derrière un arbuste et l'appeler mais les canards décollent et il plonge. J'attends un peu mais rien ne bouge, la nuit sera vite là, je décide de rentrer. Au-dessus du blé dans une pente en friche à 200 mètres environ, un chevreuil se débine. Certainement la chevrette de tout à l'heure.

Je poursuis en longeant le lac et traverse le ruisseau d'alimentation presque à sec par un passage busé puis reviens en sens inverse vers le bosquet qui borde le lac. Le champ de blé avant le bosquet a été moissonné. La moissonneuse tourne encore en crête. J'aperçois un chevrillard en limite du chaume de blé et du champ de tournesol situé au-dessus du bosquet. Il me regarde approcher et finit par faire volte-face et rentrer dans la culture. Je rentre dans le bosquet par une grosse coulée qui longe le lac plus ou moins près du plan d'eau et tombe sur un gros cèpe qui pousse sous un arbre tombé au sol. Un peu plus loin, une cane colvert décolle des ronces et me fait sursauter. Encore un peu plus loin, un petit ragondin se débine sur l'eau et rentre au terrier sans que j'ai eu le temps de l'approcher. On y voit de moins en moins dans le sous-bois mais je trouve un second cèpe un peu avant de sortir du bois presque au ras de l'eau. Je ressors sur un chaume de colza que l'agriculteur est entrain de broyer.

Un gros ragondin à l'approche, 17 juillet 2014

Cette fois, je rentre avec mon repas de ce soir. 

Un gros ragondin à l'approche, 17 juillet 2014

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Bonne visite, Alex

Réponses à mes détracteurs :

https://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

LE CHASSEUR FRANCAIS TV

cliquez sur l'image, code promo LIONEL2021LCF
cliquez sur l'image

 

QUELQUES BLOGS DE CHASSE A L'ARC

 

 

PYRENEES CHASSES D'APPROCHES

https://www.facebook.com/pyreneeschassesapproches

 

FOURNISSEURS

 

 

 MATERIEL :

 

GRANDS GIBIERS HORS FRANCE METROPOLITAINE

ARGENTINE
Buffle murrah
Guanaco

 

MAJORQUE
Chèvre sauvage

GUYANE
Pécari à collier
Capibara
Caïman rouge
Caïmans gris

 

Forums Specialises

GRAND CHELEM FRANCAIS

Cerf élaphe

 

Chevreuil
Mouflon
Chamois
Isard
Sanglier
Blaireau
Renard
Répartition des prélèvements

AUTRES PRELEVEMENTS :

Répartition des prélèvements petits gibiers
Ragondin
Rat musqué

 

Lièvre
Lapin de garenne
Martre
Putois
Vison d'Amérique
Faisan commun
Canard colvert
Foulque macroule
Bécasse
Guyane
Iguane vert
Tourterelle rouviolette
Hocco alector

 

Singe hurleur
Aymara
Argentine
Lièvre
Renard gris
Tinamou élégant