Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 09:33
Buffle d'eau de race murrah

Buffle d'eau de race murrah

Retour d'Argentine
Retour d'Argentine
Retour d'Argentine
Retour d'Argentine
Retour d'Argentine
Retour d'Argentine

Des récits à suivre sur la revue Charc puis sur mon blog dans quelques mois...

Alex

Partager cet article

Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 11:16

Ce matin, veille prévue de mon départ, je reçois un mail d'Air France m'informant d'une grève pour le lendemain et de la possibilité que mon vol soit annulé.  Je joue de malchance car mon vol intérieur en Argentine ayant été annulé sans raison, il y quelques mois, j'ai dû reporter mon vol Air France de 2 jours et reprendre un autre vol intérieur. J'appelle donc ma compagnie pour tenter de trouver une solution, on me conseille de prendre un vol le soir même pour rejoindre Paris car les vols internationaux sont maintenus. Je quitte donc précipitamment mon travail en début d'après-midi pour finir de préparer mes affaires et attends le retour de ma compagne qui doit me conduire à l'aéroport de Blagnac vers 16 heures. Je vais devoir passer toute la journée du lendemain sur Paris et décide d'appeler mon amis Jacques pour savoir s'il serait disponible pour que je passe le voir, celui-ci m'invite à dormir chez lui et à y passer la journée. Arrivé sur Paris dans la soirée, je prends donc un taxi pour rejoindre son domicile. Jacques et sa compagne n'étant pas disponibles le lendemain, je passe ma journée devant la chaîne chasse-pêche avant le retour de mes hôtes dans l'après-midi. J'ai cassé ma ceinture en la mettant ce matin et Jacques m'en prête gentiment une car, sans elle, je risque de perdre mes pantalons de chasse durant les approches. Jacques me propose de me conduire à l'aéroport après manger. Je prends mon avion vers 23 heures et arrive à Buenos-Aires vers 9h30. 

Chroniques argentines 2019, le voyage

En sortant de l'avion, plus d'une heure de queue en serpentin m'attend avant de passer l'immigration où on prend l'empreinte digitale de mon pouce avant de me demander l'adresse où je compte dormir ce soir, sans cette dernière je ne peux pas passer l'immigration. Je dois donc contacter Gaston qui me répond heureusement rapidement et passe le poste après environ 30 minutes. Le temps de récupérer mon bagage en soute, que je peine à trouver  faute d'indications claires sur le tapis d'arrivée, et d'un contrôle des douanes sur mon matériel d'archerie, il me faut maintenant trouver le bus de Tienda Leon pour me rendre à l'autre aéroport de la ville d'où part mon avion pour Trelew. Après près 1h30 d'attente, ce dernier arrive, près d'une heure de route nous séparent de l'autre aéroport mais j'ai tout mon temps vu que mon vol est prévu pour 17h. Mon 3ième vol, au-dessus de l'océan et d'un paysage qui semble désertique, se passe sans encombre, je récupère vite ma valise sur l'unique tapis roulant de l'aéroport de Trelew. Les murs sont décorés de moulages de fossiles de dinosaures

Chroniques argentines 2019, le voyage

et de grands posters de la faune patagonienne qui me mettent déjà dans l'ambiance. A la sortie de l'aéroport, je retrouve Gaston, avec qui je communique par Messenger depuis des mois pour préparer mon voyage. Nous chargeons mes bagages, il reste encore 1 heure de route jusqu'à Puerto Madryn pour finir cet incroyable périple. Gaston ne parle pas français, je suis content de savoir parler assez bien espagnol. A la sortie du parking de l'aéroport un énorme dinosaure reconstitué à taille réelle trône en bordure de la route au milieu d'un paysage quasi désertique.

Chroniques argentines 2019, le voyage

Arrivé chez Gaston, je vérifie mon matériel, je remonte mon carquois et mon viseur sur mon arc. Gaston me propose de tirer un peu pour vérifier que tout va bien mais, horreur, ma première flèche est beaucoup trop basse, je me rends vite compte que j'ai mal fixé mon viseur et tout rentre vite dans l'ordre. Nous chargeons nos affaires dans la voiture pour ne pas perdre de temps le lendemain. Après un repas en duo durant lequel nous discutons de la chasse, nous sommes rejoints par sa compagne dans la soirée. Nous  discutons encore un peu avant de partir nous coucher car demain près de 5 heures de voitures nous attendent pour rejoindre le territoire de chasse près de Rio Colorado où je vais tenter de prélever un buffle mâle et un sanglier mâle armé.

 

Alex

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2019 2 24 /09 /septembre /2019 11:43

Après un voyage à l'ours catastrophique ce printemps à cause des températures trop basses de début juin, j'ai décidé de ne pas retenter l'aventure québécoise cette année. J'avais prévu de repartir en septembre 2020 pour chasser l'orignal mais, cette chasse est très aléatoire, on peut passer un séjour sans voir un seul animal et vu le prix de la semaine de chasse, je préfère aller chasser dans un pays où il est possible de tirer plusieurs grands animaux différents sur une même période. Je retenterai l'orignal dans quelques années. Je me suis donc orienté vers l'Argentine. J'étais particulièrement intéressé par :

  • Le buffle d'eau (búfalo de agua) (Bubalus bubalis)

Le buffle d'eau (búfalo de agua) (Bubalus bubalis)

Le buffle d'eau (búfalo de agua) (Bubalus bubalis)

Il est originaire du sud-est asiatique, il affectionne les zones humides et a été introduit dans diverses zones de chasse. Il mesure jusqu'à 1,4 mètre au garrot, les femelles, qui vivent généralement en bandes avec les veaux, pèsent entre 500 et 600 kilogrammes et les mâles qui vivent en bandes à part en dehors de la période de reproduction peuvent peser jusqu'à 900 kilogrammes.

  • Le cerf axis (ciervo axis) (Axis axis)

Le cerf axis (ciervo axis) (Axis axis)

Le cerf axis (ciervo axis) (Axis axis)

Il est originaire de l'Inde, du Sri Lanka, du Népal et du Ceylan. Il mesure autour de 90 cm au garrot pour un poids avoisinant les 80 kg. Il affectionne les zones de collines, de plaines, de bois avec une préférence pour les zones proches de l'eau. Introduit en Argentine, il présente des populations dans les provinces de Tucumán, Formosa, Corrientes, Entre Ríos, Santa Fe, Córdoba, San Luis, La Pampa, Buenos Aires, Río Negro et Neuquén.​ 

  • L'antilope cervicapre (antilope negro) (Antilope cervicapra)
L'antilope cervicapre (antilope negro) (Antilope cervicapra)

L'antilope cervicapre (antilope negro) (Antilope cervicapra)

Originaire de l'Inde, elle a été introduite dans le centre et le nord de l'Argentine. Elle mesure autour de 80 cm au garrot pour un poids pouvant atteindre 35 à 40 kg. Les populations les plus importantes se rencontrent dans la province Entre Ríos jusqu'à la rive du fleuve Uruguay dans le parc national El Palmar mais on rencontre également de belles populations dans les provinces de Buenos Aires, Santa Fe, Córdoba, La Pampa et San Luis.

On peut également y chasser :

  • Le cerf élaphe (Ciervo colorado) (Cervus elaphus)
Le cerf élaphe (Ciervo colorado) (Cervus elaphus)

Le cerf élaphe (Ciervo colorado) (Cervus elaphus)

Originaire d'Europe, les femelles peuvent mesurer autour de 1,2 mètre au garrot pour un poids pouvant atteindre 120 kg alors que les mâles peuvent atteindre 1,5 mètre au garrot pour un poids pouvant atteindre 250 kg.

  • Le cerf du Père David (Ciervo del padre David ou Ciervo chino) (Elaphurus davidianus)
Le cerf du Père David (Ciervo del padre David ou Ciervo chino) (Elaphurus davidianus)

Le cerf du Père David (Ciervo del padre David ou Ciervo chino) (Elaphurus davidianus)

Originaire de Chine, il peut mesurer autour de 1,2 mètre au garrot pour un poids pouvant atteindre 160 kg pour les femelles et 215 kg pour les mâles.

  • Le daim (Dama, Gamo ou Paleto) (Dama dama)
Le daim (Dama, Gamo ou Paleto) (Dama dama)

Le daim (Dama, Gamo ou Paleto) (Dama dama)

Originaire d'Europe et Asie mineure, il peut mesurer autour de 90 centimètres au garrot pour un poids pouvant atteindre 70 kg pour les femelles et 110 kg pour les mâles.

  • Le mouflon (muflon) (Ovis orientalis musimon)
Le mouflon (muflon) (Ovis orientalis musimon)

Le mouflon (muflon) (Ovis orientalis musimon)

Originaire d'Europe, il peut mesurer autour de 75 centimètres au garrot pour un poids pouvant atteindre 30 kg pour les femelles et 50 kg pour les mâles.

  • Le bouquetin des Alpes (Ibices ou Capricornio) (Capra ibex)
Le bouquetin des Alpes (Ibices ou Capricornio) (Capra ibex)

Le bouquetin des Alpes (Ibices ou Capricornio) (Capra ibex)

Originaire d'Europe, il peut mesurer autour de 95 centimètres au garrot pour un poids pouvant atteindre 40 kg pour les femelles et 120 kg pour les mâles.

  • Le tahr de l'Himalaya (tar del Himalaya) (Hemitragus jemlahicus)
Le tahr de l'Himalaya (tar del Himalaya) (Hemitragus jemlahicus)

Le tahr de l'Himalaya (tar del Himalaya) (Hemitragus jemlahicus)

Originaire d'Asie, il peut mesurer entre 65 et 100 centimètres au garrot pour un poids pouvant atteindre 50 kg pour les femelles et 100 kg pour les mâles.

  • Le mouton sauvage (Carneros) (plusieurs races de moutons domestiques revenus à l'état sauvage)
Quelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasseQuelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasse
Quelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasse
Quelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasseQuelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasse

Quelques-unes des races de moutons tirables suivant les secteurs de chasse

  • La chèvre sauvage (Cabras) (races de chèvres revenues à l'état sauvage)

La chèvre sauvage (races de chèvres revenues à l'état sauvage)

La chèvre sauvage (races de chèvres revenues à l'état sauvage)

  • Le sanglier (Javali) (Sus scrofa)

Le sanglier (Javali) (Sus scrofa)

Le sanglier (Javali) (Sus scrofa)

Originaire d'Europe, il peut mesurer entre 70 et 100 centimètres au garrot pour un poids pouvant atteindre autour de 100 kg pour les mâles.

  • Le cochon sauvage (Chancho cimarrones) (cochons plus ou moins croisés avec des sangliers)
Le cochon sauvage (Chancho cimarrones)

Le cochon sauvage (Chancho cimarrones)

Il est également possible de chasser certaines espèces de grands gibiers autochtones dont les trophées ne sont pas importables mais attention chaque région a une réglementation propre:

  • Jujuy : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Salta : Seule la chasse du petit gibier autochtone est autorisée
  • Formosa : Chasse du pécari à collier, du pécari à lèvres blanches et du capibara autorisée
  • Chaco : Chasse du pécari à collier, du daguet gris et du capibara autorisée
  • Catamarca : Seule la chasse du petit gibier autochtone est autorisée
  • Tucuman : Seule la chasse du petit gibier autochtone est autorisée
  • Santiago del Estero : Chasse du pécari à collier et du puma autorisée
  • Santa Fe - Seule la chasse du petit gibier autochtone est autorisée
  • Corrientes : Chasse du capibara autorisée
  • Misiones : Chasse des espèces autochtones interdite
  • La Rioja : Chasse des espèces autochtones interdite
  • San Juan : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Mendoza : Chasse des espèces autochtones interdite
  • San Luis : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Cordoba : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Entre Rios : Seule la chasse du petit gibier autochtone est autorisée
  • Neuquen: Chasse du puma autorisée
  • La Pampa: Chasse des espèces autochtones interdite
  • Buenos Aires : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Rio Negro: Chasse des espèces autochtones interdite
  • Chubut: Chasse du puma et du guanaco autorisée
  • Santa Cruz : Chasse des espèces autochtones interdite
  • Tierra del Fuego : Sans information
Le guanaco (guanoco) (Lama guanicoe)

Le guanaco (guanoco) (Lama guanicoe)

Le pécari à lèvres blanches (Pecari de labios blancos) (Tayassu pecari)

Le pécari à lèvres blanches (Pecari de labios blancos) (Tayassu pecari)

Le pécari à collier (Pecari de calar) (Pecari tajacu)

Le pécari à collier (Pecari de calar) (Pecari tajacu)

Le daguet gris (Corzuela parda) (Mazama gouazoubira)

Le daguet gris (Corzuela parda) (Mazama gouazoubira)

Le capibara (Carpincho) (Hydrochoerus hydrochaeris)

Le capibara (Carpincho) (Hydrochoerus hydrochaeris)

Le puma (Puma) (Puma concolor)

Le puma (Puma) (Puma concolor)

Je me suis donc tourné vers mes contacts Facebook argentins, l'un d'eux, Gaston SASTRE, m'a proposé de s'occuper de me trouver un territoire ouvert pour chasser le buffle en m'expliquant que pour chasser le cerf axis et l'antilope cervicapre dans les mêmes conditions, il sera nécessaire de trouver d'autres territoires. Je décide donc de me concentrer sur le buffle, après plusieurs propositions de tarifs et de territoires mon choix se porte sur un territoire dans la province de Rio Negro. Gaston m'a également invité à chasser sur son territoire dans la province de Chubut pour chasser le guanaco avec lui, après mon séjour au buffle.

Carte de l'Argentine

Carte de l'Argentine

Aucun vaccin n'est obligatoire pour voyager en Argentine mais certains sont fortement conseillés, voir les recommandations du site Pasteur.

J'ai demandé à Gaston s’il y avait des animaux dangereux en Argentine pour savoir quels peuvent être les risques et il m'a annoncé la présence de 2 serpents venimeux :

  • Le crotale ou serpent à sonnette (Serpiente de cascabel)
  • Le fer de lance (Yararà)

Il existe en fait 7 espèces venimeuses en Argentine mais autres ne sont pas présentes sur notre secteur de chasse d'où l'importance de porter des guêtres.

Le crotale ou serpent à sonnette (Serpiente de cascabel)

Le crotale ou serpent à sonnette (Serpiente de cascabel)

Le fer de lance (Yararà)

Le fer de lance (Yararà)

Il existe également une espèce de scorpion (escorpion) potentiellement dangereuse :

  • Tityus trivittatus
Tityus trivittatus

Tityus trivittatus

Il existe également 3 espèces d'araignées venimeuses dont 2 présentes sur le secteur de chasse :

  • La veuve noire (Viuda Negra) (Latrodectus Sp.)
La veuve noire (Viuda Negra) (Latrodectus Sp.)

La veuve noire (Viuda Negra) (Latrodectus Sp.)

  • L'araignée violoniste (Arana del rincon) (Loxosceles Sp.)

L'araignée violoniste (Arana del rincon) (Loxosceles Sp.)

L'araignée violoniste (Arana del rincon) (Loxosceles Sp.)

Pour le matériel, je dois revoir les réglages de mon Carbone Défiant Turbo. Gaston m'a conseillé des bi-lames de 300 grains avec un tranchant unilatéral et une pointe large pour passer les côtes épaisses du buffle et atteindre les poumons. Nous avons dont choisi les Steel Force Broadheads Traditional single bevel en Right Bevel vu que je suis droitier. 

Steel Force Broadheads Traditional single bevel en 300 grains

Steel Force Broadheads Traditional single bevel en 300 grains

Pour les flèches, je vais suivre les conseils d'Arnaud, mon ami qui tient Hava Archerie et opter pour des Full Métal Jacket Dangerous Game en 250, alourdies par un insert laiton de 75 grains, empennées 4 vannes longues montées en hélicoïdal prononcé pour stabiliser au maximum mes flèches de 1000 grains.

Full Métal Jacket Dangerous Game en 250

Full Métal Jacket Dangerous Game en 250

Il me faut ensuite optimiser mon matériel car si j'ai droit à une valise de 12 kg en cabine et 23 kg en soute avec un vol international, je n'ai droit qu'à 5 kg en cabine et 15 kg en soute sur mon vol intérieur. Ce sera l'été en Argentine et je n'aurais pas besoin de vêtements chauds. Je pense donc empoter juste :

  • 2 ou 3 pantalons légers
  • des T-shirts à manches longues (un peu plus de 1 par jour de chasse)
  • 2 cagoules
  • des gants de camouflage 
  • une tenue 3D au cas où
  • des guêtres silencieuses
  • une paire de chaussures de randonnée
  • une paire de chaussons de plongée
  • Sous-vêtements
  • Chaussettes
  • 1 pantalon "civil"
  • 2 ou 3 T-shirts "civils"
  • 2 décocheurs
  • Mon Carbone Défiant Turbo de chez Hoyt à 70 livres
  • 1 tube de transport pour mes flèches
  • 5 flèches pour le buffle
  • 12 flèches normales
  • Des pointes Exodus QAD, des Rage Hypodermic, les pointes Steel Force Broadheads Traditional
  • 1 lampe d'arc pour la chasse de nuit du sanglier
  • 1 appareil photo étanche
  • 1 GoPro héro 7 black

 

Alex

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS