Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

L'animal tant convoité est à porté de tir et se présente de façon idéale. Vous armez, arrivez à l'ancrage et prenez votre visée. Plus rien n'existe autour de vous, vous décochez mais rien ne transformera plus vite cette excitation de la chasse en anxiété que le départ de votre flèche et de ne pas savoir où elle a atteint l'animal. Cela est arrivé ou arrivera à tout chasseur à l'arc en action de chasse.

Il existe des indices à observer après le tir :

- La réaction de l'animal après le tir

- L'apparence de la flèche si elle a pu être retrouvée

- La qualité de la piste de sang.

Ces derniers donnent souvent de précieuses indications non seulement sur l'endroit de l'atteinte mais également sur le temps à attendre avant d'attaquer une recherche.

RECONNAITRE SON ATTEINTE

Omoplate et os de la patte :

 

L'observation de votre atteinte peut vous renseigner sur l'issue de votre recherche. Si vous touchez bas et pénétrez assez vous toucherez des organes vitaux. Si vous touchez haut (dans l'omoplate), votre flèche a beaucoup moins de chance d'avoir une issue fatale. L'omoplate protège les poumons et la traverser, même avec un arc puissant peut être difficile.

Vous retrouverez certainement votre flèche cassée, si elle a frappé l'épaule, et couverte d'un sang rouge vif. Le sang peut être abondant dès l'endroit du tir mais s'estompera assez vite sur le trajectoire de fuite.

Si votre flèche a touché assez bas pour toucher les organes vitaux, la mort sera assez rapide.

Mais si la flèche est stoppée par l'omoplate avec une faible pénétration, il faut partir en recherche rapidement car cette blessure est superficielle et vos chances de récupérer l'animal sont meilleures en l'achevant d'une seconde flèche ou d'une balle.

PS : Généralement, le bruit de l'impact vous renseigne autant sur l'atteinte que la vue. Le bruit d'une flèche heurtant l'omoplate est assez fort.

Colonne vertébrale :

 

La réaction de l'animal lors du tir sera souvent spectaculaire. L'animal s'écroulera souvert sur place et se débattra au sol. Il est préférable de l'achever rapidement.

Votre flèche sera certainement logée dans une vertèbre et se casse souvent dans la chute de l'animal.

N'attendez pas trop pour achever l'animal d'une flèche de coffre ou à l'aide d'un couteau car dans certain cas si la moelle épinière n'est pas touchée, l'animal peut se relever et s'enfuir pour, souvent, ne jamais être retrouvé.

PS : Dans le cas où votre flèche passe dans les muscles au dessus de la colonne vertébrale, celle-ci ne portera que peu ou pas de traces de sang mais sera plus où moins couverte de fibres musculaires et sera plus ou moins grasse au toucher. L'animal ne perdra alors que peu de sang, cette flèche n'étant souvent pas mortelle, les chances de retrouver votre animal seront très faibles.

Si vous touchez la colonne vertébrale, votre lame de chasse restera certainement logée dans une vertèbre et il vous faudra faire attention à vos doigts lors de la préparation de la venaison.

Coeur :

 

A l'impact, l'animal rue souvent, lanssant un coup en l'air avec ses pattes arrières. L'animal démarre ensuite en trombe mais s'épuise vite et si le terrain est dégagé, il n'est pas rare de le voir tomber.

Votre flèche sera couverte d'un sang rouge cramoisi. Il pourrait y avoir de petites bulles dans le sang, comme il est rare de toucher le coeur sans toucher les poumons. La piste de sang sera également rouge très vif et les gouttes épaisses.

Il n'est pas nécessaire d'attendre très longtemps avant d'attaquer la recherche si vous être sûr de son atteinte, surtout si vous voyez chuter l'animal. L'animal ne parcourt habituellement pas plus de 100 mètres.

PS : mémorisez bien l'endroit du tir la trajectoire de fuite de l'animal avant de le perdre de vue. Ce-ci vous aidera lors de la recherche pour retrouver les gouttes de sang quelque soit l'endroit de l'atteinte.

Poumon :

 

Contrairement avec un tir de coeur, la réaction sur un tir traversant les 2 poumons est beaucoup plus subtile. Si la flèche passe entre les côtes, l'animal s'éloigne souvent tranquillement mais souvent, l'animal fonce sur une distance courte (souvent moins de 100 mètres) avant de vassiller et de s'effondrer.

Votre flèche sera couverte d'un sang rosé et bulleux. La piste de sang peut démarrer à plusieurs mètres de l'endroit du tir mais en suite la piste est souvent abondante et les taches de sang contiennent parfois des bulles.

L'attente après le tir n'a pas besoin d'être bien longue si vous êtes sûr de votre atteinte. Si vous avez vu tomber l'animal vous pouvez aller le chercher immédiatement.

PS : Une grande partie du sang présent sur la piste ne viendra pas forcément des blessures d'entrée et sortie de la flèche mais sera expulsé par les naseaux et la bouche de l'animal dans les poumons se remplissent de sang.

Foie :

 

La réaction après le tir sera certainement sensiblement la même que pour un tir de poumon mais l'animal fléché ralentira assez rapidement après un démarage rapide et s'éloignera alors d'un pas plus tranquille. L'animal peut parcourir une grande distance avant de se coucher mais se pose souvent au bout d'environ 200 mètres.

La flèche sera recouverte d'un sang rouge foncé, souvent visqueux. La piste d'abord abondante peut diminuer ensuite. Le sang sera rouge foncé et déposé en gouttelettes plutôt que projeté.

Attendez plusieurs heures avant d'attaquer votre recherche et ne renoncez pas même si le ses gouttes de sang s'espacent de plus en plus car avec une telle atteinte l'animal ne survivra pas.

Ps : il est primordial de ne pas relever un animal touché au foie car il sera plus facile de le retrouver après une longue attente dans sa première couche que dans sa seconde ou sa troisième.

Panse et intestins :

 

A l'impact, l'animal partira rapidement sur un distance assez réduite puis courbera le dos et continura à s'éloigner en marchant ou en trotinant. Si l'animal se couche à porté de tir, il faut le doubler, sinon, il vaut mieux attendre le plus longtemps possible avant de s'en approcher.

 

Il y aura peu ou pas de sang sur votre flèche mais plus ou moins de contenu stomacal ou intestinal. (débrits végétaux pour l'estomac et bouillie verdâtre ou brunâtre pour les intestins). La flèche aura une odeur typique de végétaux fermentés. La piste de sang comprendra des traces de sang clairsemées et souvent plus de tâches de contenu stamacal ou intestinal. Attendez plusieurs heures avant d'attaquer une recherche. L'animal avec une telle atteinte n'ira généralement pas très loin avant de se coucher mais mettra longtemps à mourrir. Vous retrouverez souvent l'animal dans sa première couche s'il n'a pas été dérangé dans le cas contraire, les chance de le retrouver seront moins importante sans un chien de sang. Votre animal sera peut être encore vivant à votre arrivée et devra alors être rapidement achevé.

PS : Si vous perdez la piste de sang, dirigez vos recherche près des points d'eau car un animal blessé recher souvent l'eau.

CUISSOT :

 

Si le tir est en avant, la flèche peut glisser vers les intestins ou la panse. Si le tir est en arrière, vous touchez la masse musculaire ou pouvez casser l'os de la cuisse (fémur) et/ou sectionner l'artère fémorale.

Votre flèche sera souvent couverte de sang et pourra être cassée si elle est restée en travers du cuissot de l'animal. La piste de sang sera souvent abondante très rapidement et même très abondante si l'artère est touchée. Dans ce dernier cas l'animal tombera assez rapidement, dans le cas contraire (atteinte seulement musculaire) les chance de retrouver votre animal sont très faibles.

Attendez 2 ou 3 heures avant d'attaquer la recherche.

PS : Les branches de l'artère fémorale sont positionnées de chaque côté de la patte arrière de l'animal, si elles sont coupées, vous verez probablement du sang projeté durant la course de l'animal. Si l'atteinte est plus en arrière, l'atteinte n'est que musculaire et les chances de rétablissement de l'animal sont assez importantes. Il est important d'analyser les indices après le tir : réaction de l'animal, flêche restée dans l'animal (os cassé) ou pas et la qualité de la piste de sang. Ces indices sont importants pour savoir où l'animal a été touché et combien de temps il est nécessaire d'attendre avant d'attaquer sa recherche.

Page inspirée du cite suivant : http://agawambowmen.org/index.php/shot-placement-guide 

Partager cette page

Repost0
Alex Alex.bowhunter

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS