Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

LE CHEVREUIL (Capreolus capreolus)

  • Famille : Cervidae
  • Ordre : Artiodactyles
  • Dénomination :

        Mâle : daguet puis brocard 

        Femelle : chevrette

        Jeune : faon puis chevrillard

Subadulte d'un an : yearling

  • Logueur : 92 à 134 cm
  • Garrot :

55 à 80 cm (Les mâles sont légèrement plus grands que les femelles dans les populations florissantes, alors qu'il n'existe pas de différence quand les conditions sont défavorables).

  • Poids :

15 à 35 kg (nouveau-né 1,3 à 2,3 kg)

  • Longévité :

En liberté, le Chevreuil peut vivre 7 à 8 ans et la Chevrette un peu plus. L'âge dépasse rarement 15 ans (20 ans exceptionnel). On peut estimer l’âge en examinant le degré d’usure des dents et d’après d’autres méthodes de laboratoire (poids des cristallins, coupe des dents, ossification de la cloison nasale). L’alimentation influe sur la pyramide des âges. Dans les populations en expansion, il y a peu d’animaux de plus de 6 ans. Dans celles qui stagnent, la mortalité des faons est très forte et plus de 10% des effectifs ont 7 ans et plus. La mortalité maximale dans les semaines suivant la naissance (prédation des  Renard roux, Lynx, Chiens errants, accidents dus au trafic routier et aux machines agricoles, faucheuses, moissonneuses) peut atteindre 90 %  au cours du premier hiver (famine, affections respiratoires).

  • Le pelage :

Le chevreuil possède une roze (zone de poils blancs en hiver, jaunâtre en été) sur l'arrière train. Son museau est noir avec le bord des lèvres marqué de blanc. Parfois, on trouve une tache blanche sur l’avant du cou appelée serviette.

Il ne posséde pas de queue. En hiver, la chevrette (femelle) a sur le haut des pattes postérieures une touffe de poils blancs qui simule une queue (pinceau vulvien)  

Qui peu permettre de la différencier du brocard lorsque ce dernier a perdu ces bois. En hivers la tâche blanche (roze) sur le postérieur de la chevrette forme avec le pinceau vulvien une forme de coeur alors que celle du brocard a une forme de haricot.

Le pelage de l'adulte est non tacheté, d'un brun-roux en été,

gris-brun en hiver

bien qu'il existe des individus exceptionnels, totalement blancs (forme albinos ou leucite),

parciellement blancs (leucisme)

 

ou totalement noirs (forme mélanique).

La mue a lieu 2 fois par an, au printemps et en automne. La mue d'automne est généralement plus rapide et plus discrète que celle de printemps. Le pelage d'un vieux chevreuil mue plus tard que celui d'un jeune.

  • Dimorphisme sexuel :

  • La dentition :

Le Chevreuil possède en général 32 dents. L'analyse de la denture permet de donner une idée de l'âge de lanimal. La troisième prémolaire est trilobée jusqu'à 12 mois et bilobée ensuite ce qui permet de distinguer le chevrillard d'un petit brocard. Après 15 mois, la dentition définitive apparait, la dernière molaire est complètement sortie.

Passé 12 mois, l'analyse de la table d'usure des molaires et prémolaires ne permet que d'estimer l'âge d'un brocard et de la classer par classe d'âge : jeune, mature, vieux et très vieux mais cette usure varie en fonction de l'alimentation.  On peut affiner la détermination de l'âge de l'animal d’après d’autres méthodes de laboratoire (poids des cristallins, coupe des dents, ossification de la cloison nasale). Le chevreuil (mâle ou femelle) peut parfois présenté 34 dents, 2 canines, parfois une seule, appelées fleurs de lys.

  • Les bois du chevreuil :

En général, seul le mâle, appelé brocard, porte des bois mais il existe de rares exceptions où des chevrette portent également des bois. Les bois sont assis sur deux apophyses de l’os frontal : les pivots. Ces derniers s'épaississent avec l'âge de l'animal. La base s’appelle la meule, et le merrain ou perche, qui est au-dessus, porte les andouillers qui se terminent par des pointes. L’ensemble est appelé le trophée. Les bois sont plus ou moins rugueux à la base (perlures) et ont, à la maturité du brocard, généralement 3 andouillers chacun mais parfois plus ou moins.

Certains brocards dit "assassins" ont des bois non ramifiés toute leur vie, ces bois non freinés par les andouillets peuvent infliger de très graves blessures profondes qui peuvent être mortelles durant les combats lors du rut. La chute des bois a lieu entre le mois d'octobre et le mois de novembre, rarement après. Les vieux brocards tombent souvent leur bois avant les plus jeunes. La repousse a lieu en hiver et dure généralement 2 à 3 mois.

Les bois prennent naissance sur le crâne grâce aux pivots qui assurent un rôle de liaison avec le squelette. Ils sont à l'origine de la formation des bois. Durant la repousse, appelée également période de refaits, les bois sont fortement vascularisés et recouverts d’une peau appelée velours que les chevreuils perdent de mars à juin.

Ce phénomène est lié au fonctionnement testiculaire de l'animal qui s'il est déréglé peut provoquer une pousse continue des bois qui restent alors en velours et finissent par entrainer la mort de l'animal qui ne peut plus porter cette masse sur le sommet de sa tête. Ce phénomène s'appelle perruque.

Nécessaires à la "construction" des nouveaux bois, les vaisseaux sanguins disparaîssent peu à peu. En fin de croissance, ils ne sont plus fonctionnels et n'irriguent plus les velours qui vont alors se nécroser peu à peu pour finir par tomber complètement et laisser apparaître les bois.

 

Les adultes perdent leurs velours avant les jeunes. Nous pouvons considérer que le chevreuil porte alors une formation osseuse pratiquement "morte". Ces vaisseaux, servant à l'édification des bois, laissent des traces bien visibles sur les bois sous la forme de saignées dans les meules et sur les mérains. Les bois peuvent atteindre 25 cm de long (parfois plus).

La taille des bois du chevreuil évolue durant sa vie.

  • Les Sens :

L'ouïe du chevreuil est excellente, la finesse de son odorat lui permet de sentir l'homme ou d'un prédateur à plus de 150 m sous le vent. Son champ visuel est très étendu. L'animal voit aussi bien de face que sur les côtés. mais il réagit surtout aux contrastes et aux mouvements.

 

  • Les indices de présence :

Il est extrêmement facile de déceler la présence d'un chevreuil sur un territoire. Voici les principaux indices.

Les empreintes : Les sabots sont étroits et allongés et mesurent environ 4,5 x 3 cm, fréquemment visibles en terrain mou.

Les Laissées : Les crottes du chevreuil sont faciles à reconnaître. On les trouve sous forme de petit tas appelés "moquette".

Elles sont brunes à noires et luisantes, leur longueur varie de 10 à 14 mm, la largeur de 7 à 10 mm. Elles sont pointues à un bout et souvent agglomérées en masse en été.

Les frottis : Ce sont les marques que le chevreuil fait sur les troncs en frottant ses bois. Ils commencent à environ 10 cm du sol et se terminent aux alentours de 60 cm de haut. Le chevreuil écorce les jeunes arbres pour se débarrasser de ses velours (voir le paragraphe concernant les bois) ou pour évacuer la tension nerveuse durant la période du rut.

Ces frotis sont parfois visibles sur des pieds de tournesol, de colza ou toutes autres plantes avec une tige épaisse.

Le brocard gratte parfois le sol du sabot au pied de l'arbuste sur lequel il se frotte les bois, ce phénomème est apellé régalis.

Les couchettes : Ce sont les endroits que le chevreuil choisi pour se reposer. Le Chevreuil gratte le sol avec ses pattes pour en dégager les feuilles. Elles ont une forme souvent ovale d'environ 50 à 60 cm de long et 25 à 30 de large.

Ces couchettes sont parfois situées dans les herbes hautes, le sol n'est alors pas gratté.

Les "ronds de sorcières" : moins facile à trouver. Ce sont des ronds que fait le chevrette lorsqu'elle est poursuivie par le brocard au moment du rut. Ils tournent tous les deux en rond ou en formant un grand 8, laissant leurs traces sur le sol ou dans les herbes hautes couchées sur leur passage.

  • Habitat

Le brocard est sédentaire sur une zone variable selon le milieu et la densité de la population. Il ne lui faut pas plus de 5 à 7 hectares. Il défend un territoire de février à septembre. Les Mâles non territoriaux ont un espace vital plus grand, d'environ 15 hectares.

La chevrette possède un domaine plus vaste que celui du brocard et moins stable. La densité est très variable d'une zone à l'autre en fonction du terrain, du climat, de l'apport en nourriture, du dérangement. On estime de 2 à 20 (ou 30) aux 100 hectares (exceptionnellement 60 à 70).

Après leur premier hiver, les jeunes mâles sont chassés par les brocards qui défendent un territoire. Les jeunes femelles se dispersent ou restent à proximité du domaine de leur mère ou dans celui-ci.

Le chevreuil est présent dans toute l'Europe, même au-delà du cercle polaire arctique. Animal plutôt forestier, il s’adapte toutefois à différents milieux et on peut le rencontrer quelquefois dans les parcs et même près des villages. Ses secteurs de prédilection restent tout de même les lisières, les prairies (taillis sous futaie, taillis). Il s'abrite facilement dans les ronciers, les broussailles, les fourrés de jeunes résineux. En montagne, on le rencontre jusqu'à 2000 mètres d'altitude, quelquefois plus en été. Il existe également des chevreuils dit "de plaine" qui passent le plus clair de leur temps sur les grandes étendues agricoles. Le chevreuil occupe tous les pays d'Europe sauf la Corse, l'Irlande, la Sardaigne, la Sicile et les Baléares.

LE CHEVREUIL (Capreolus capreolus)
  • Régime alimentaire :

Le chevreuil est un animal sédentaire. C'est un fin gourmet. Il est très sélectif dans le choix de son alimentation : il recherche en priorité les plantes digestes et énergétiques, ainsi que les plantes de lumière qui ont une forte valeur nutritive et une bonne concentration vitaminique. Il apprécie la diversité végétale des écotones (zones de transition comme les lisières ou les haies). Exclusivement végétarien, il grappille de place en place (3 à 4 kg de nourriture par jour).

Au printemps, il abroutit les jeunes pousses tendres, bourgeons, trèfle, sainfoin, luzerne, jeunes céréales ...

En automne : baies, fruits variés, glands, chataignes, maïs, raisin... 

En hiver : feuilles de lierre, de ronces, de houx...

Il consomme également des champignons.
Lorsqu'il se nourrit, on dit qu'il viande. Il viande surtout au lever et au coucher du soleil. Sur un territoire tranquille, les animaux iront au gagnage 8 à 12 fois par jour, suivi de périodes de rumination et on rencontrera à toute heure des animaux en activité alimentaire. Le cycle d’alimentation et de rumination est de une heure en été et de deux heures en hiver car à cette saison, la proportion de ronces est plus forte et la morphologie de son tube digestif change. Le cycle nycthéméral du chevreuil correspond à sa période d'activité sur 24 heures.
La part des végétaux ligneux (30 %) et semi-ligneux (50 %) représente 75/80 % de sa ration alimentaire. Les 20% restant : 10% d'herbacées, 10% de fruits forestiers. En plaine, il ne dédaigne pas les céréales comme le blé ou le colza et les betteraves. Le volume de la panse du chevreuil représente 6 % de l'ensemble de son corps. Ce qui explique qu'il lui faut 8 à 12 périodes quotidiennes de gagnage.
Il préfère les forêts de feuillus qui lui offre nourriture et tranquillité. L'éclairement du biotope est nécessaire au développement du chevreuil puisqu'il favorise la pousse des plantes de lumière.

  • Reproduction :

Le chevreuil obtient la maturité sexuelle entre 14 mois et 2 ans. Il est le seul artiodactyle chez lequel il y a implantation différée de l’embryon (ovo-implantation différée) ce qui prolonge la gestation  et permet aux faons de naître à une époque favorable (mai-juin). Le rut à lieu généralement entre le 15 juillet et le 15 août. Le brocard couvre en moyenne 2,5 chevrettes sur cette période.

Le rut est ponctué de courses-poursuites, aboiements de défi et démonstrations combatives sur la végétation. Les animaux décrivent des cercles ou des huit entre 2 individus seulement. Les traces laissées à cette occasion sont appelées ronds de sorcière. Les luttes entre mâles sont fréquentes mais le plus souvent courtes et peu sérieuses.

L'accouplement est bref et répété à courts intervalles.

Les meilleurs reproducteurs sont les mâles entre 3 et 6 ans et les femelles entre 2 et 8 ans. De février à juillet, le volume des testicules du brocard augmente jusqu'au rut, puis régresse ensuite rapidement.
Il peut y avoir un rut secondaire en octobre-décembre (un petit nombre de femelles fécondées durant cette période et dans ce cas, la gestation est directe). La période d’implantation différée dure environ 150 jours (jusqu’en décembre) et la gestation proprement dite environ 144 jours. Il n'y à qu'une portée annuelle qui comporte des jumeaux dans 75 % des cas,
1 seul faon dans 20 % des cas et 3 faons dans 5 % des cas. Le nombre de petits est conditionné par le poids de la chevrette (20 à 22 kg = 1 faon, 22 à 25 kg = 2 faons et parfois 3 au delà de 25 kg). Le nombre de petits par portée dépend beaucoup du milieu. Les naissances s'étalent du début mai à la mi-juin. Il naît à peu près autant de mâles que de femelles. Les chevrettes mettent souvent bas dans les herbages et cultures en lisière de forêt, ce qui met parfois la vie de faons en péril en période de fauchage. Elle léche vite son faon pour le nettoyer et avale le placentat pour éviter d'attirer les prédateurs. 

 

Le faon se tient immédiatement debout après sa naissance mais passe de longs moments immobile, roulé en boule dans la végétation en attendant sa mère, basant sa défence sur le son camouflage naturel et son absence d'odeur.

La chevrette possède 4 tétines. Le faon (appelé ainsi jusqu’à 6 mois) est brun noirâtre avec des rangées de taches blanches sur le dos et les flancs. Il a une "moustache" noire sur la lèvre supérieure. Les taches blanches s’estompent à 6 semaines et disparaissent en octobre au plus tard. Le sevrage à lieu au bout de 8 à 12 semaines, bien que la chevrette puisse allaiter jusqu’en hiver si les conditions sont bonnes. Les jeunes sont allaités, 6 à 10 fois par jour pendant quelques minutes. Le jeune faon commencera à ingurgiter des végétaux dès l'age de 5 jours. En général, il commencera par des fougères quand cela sera possible. Plus âgés ils sont allaités 2 à 3 fois par jour, quelques secondes seulement.  Dans de bonnes conditions le jeune peut peser 16 à 18 kg en novembre. Sa croissance corporelle se terminera vers l'âge de 2 à 3 ans. En août, le jeune perdra sa livrée (pelage tacheté très mimétique) et, de septembre à son premier anniversaire, il prendra le nom de chevrillard (entre 6 et 12 mois) quel que soit son sexe, et restera avec sa mère jusqu'à maturité. Chez les chevrillards les plus vigoureux, les premiers bois se formeront dès septembre-octobre.

Cycle de reproduction du Chevreuil

Cycle de reproduction du Chevreuil

  • Comportement :

Le chevreuil est un animal à la fois craintif et curieux. On le rencontre de préférence au lever et au couché du soleil, le plus souvent en lisière de forêt. Il n'est pas rare cependant de le voir en pleine journée en bordure d'autoroute ou au beau milieu d'un champs. Son comportement change parfois à certaines période de l'année, notamment pendant le rut et pendant la période de chasse.

Lorsqu'ils naissent, les faons sont tachetés et n'ont pas d'odeur corporelle. Cette particularité n'est pas un hasard. Le faon attire un certain nombre de prédateurs principalement le Renard et le Lynx. Lorsque la chevrette perçoit un danger, elle frappe le sol avec son sabot. Ce bruit caractéristique déclenche chez le façon un réflexe naturel qui lui indique de se coucher sans bouger. Par ailleurs, le pelage du faon se confond parfaitement avec le reflet du soleil qui passe au travers des feuilles le rendant difficile à localiser en sous bois. Mais la nature ne s'en est pas tenue à cela. Les prédateurs, s'ils sont trompés par la vue et l'ouïe sont rarement abusés par l'odorat. C'est la raison pour laquelle le petit ne dégage pas d'odeur corporelle durant les premières semaines de sa vie.

L'unité sociale des chevreuils est formée par une chevrette et des jeunes de l’année (un brocard peut éventuellement s’associer à cette petite famille en automne). En hiver, plusieurs de ces groupes familiaux peuvent s’associer.

Cette harde est alors menée par un chevrette. Les mâles ont des territoires distincts mais qui peuvent se chevaucher plus ou moins. Pour l'acquisition d'un territoire, un jeune brocard s'appropriera un territoire non occupé, chassera un mâle âgé moins agressif ou remplacera un mâle territorial disparu accidentellement. Les individus qui ne manifestent pas de prétentions territoriales peuvent cohabiter avec des brocards territoriaux, surtout s'il y a une forte densité de mâles. Une hiérarchie s'installe alors nécessairement.

Il en est de même pour les surfaces occupées par les femelles. En dehors du rut, les brocards sont solitaires. Le chevreuil a besoin d’abris et d’une nourriture de grande qualité. Le comportement dominateur des mâles change en fonction de la présence ou non de leurs bois et diminue à distance du territoire estival. A la fin de l’hiver, les jeunes mâles de l’année précédente peuvent occuper une position supérieure à celle de la femelle la plus élevée dans la hiérarchie.

D'humeur craintive et colérique, le chevreuil, (femelles comme mâles), dérangé pousse un cri rauque qui ressemble à un aboiement. Ce cri est un peu moins grave chez les femelles que chez les mâles. 

Le faon piaule, notamment pour appeler sa mère. En période de rut, la femelle lance un sifflement, le mâle un cri grinçant. Le mâle frotte ses glandes frontales et jugales sur des branches, des buissons, et la sécrétion des glandes interdigitales marque chaque pas. Les odeurs renseignent sur le sexe, l’âge de l’individu et sa position hiérarchique. La sécrétion des glandes pré orbitaires (larmier) et préputiales est également utilisée.

Prédateurs et menaces :

La mortalité maximale dans les semaines suivant la naissance (prédation des renard roux (prédateur des jeunes),

lynx,

le loup,

chiens errants, mais aussi parfois le sanglier (prédateur des animaux affaiblis et des jeunes).

Il paye également un tribut aux accidents dus au trafic routier

et aux machines agricoles, faucheuses, moissonneuses) peut atteindre 90 % au cours du premier hiver (famine, affections respiratoires).

Le chevreuil est aussi touché par de nombreuses maladies (page en préparation)

  • Le chevreuil dans le monde :

Il existe 3 sous espèces de chevreuil réparties entre l'Europe et l'Asie

Capreolus capreolus capreolus : Chevreuil européen

Capreolus capreolus pygargus : Chevreuil de Sibérie

Capreolus capreolus bedfordi : Chevreuil chinois

Nos cousins canadiens appelle également chevreuil le cerf de virginie (Odocoileus virginianus) qui bien étant de la même Sous-Famille que les 3 sous espèces précédentes (Capreolinae) n'est pas du Genre Capreolus :

Partager cette page

Repost0
Alex Alex.bowhunter

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS