Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 06:57

Cet après-midi, lors d'un contrôle de chantier à Lourties Monbrun, j'ai repéré un lac bien fourni en ragondins que je ne connaissais pas et j'ai eu l'autorisation d'aller y chasser. En sortant du boulot, je pars donc pour ce lac où j'ai vu plusieurs ragondins en début d'après-midi. Passant près de la station d'eau potable de Labarthe, j'aperçois, de ma voiture, une femelle ragondin et ses 2 petits au gagnage autour du piège comme lundi. Je me gare un peu plus loin et fais une grande boucle dans le colza pour revenir à bon vent sur les ragondins mais cette femelle est décidément très maline, elle détale alors que je suis encore à 40 mètres au moins. Les 2 petits démarrent puis s'arrêtent rapidement pour se remettre à brouter et me laissent un peu approcher pour finir par détaler pour rejoindre leur mère.

Je décide de tout de même tenter une approche. Je traverse le ruisseau et reviens doucement par la berge opposée vers un gros chêne planté sur l'autre rive. Tout à coup, j'aperçois les 2 petits qui remontent du fossé pour se mettre à brouter. A chaque fois qu'ils plongent la tête dans l'herbe j'avance doucement et stoppe à chaque fois que l'un deux relève la tête. Le plus gros des 2 mange dans de la végétation touffue et à chaque fois qu'il plonge la tête dans l'herbe, il est incapable de me voir alors que le plus petit broute dans une zone clairsemée et est bien plus méfiant. Ce dernier finit par se douter de quelque chose alors que je suis à moins de 10 mètres et il revient vers le fossé pour s'arrêter au ras des ronces. Je me fige un moment et attends, il finit par reprendre confiance et son repas. Doucement je parviens à me positionner à l'aplomb du plus gros des 2 et profite d'un moment d'inattention des 2 petits pour armer mon arc. Je vise le plus gros qui est aussi le plus près (5 mètres environ), il me présente un beau 3/4 arrière, sa tête plongé dans l'herbe. Je décoche le clouant sur place, il pousse un gémissement qui diminue rapidement alors que sa tête tombe au sol très rapidement et que son compère se jette au fossé.

Je fais le tour et récupère ma prise puis retourne à la voiture pour partir vers ce lac où j'espère revoir les ragondins. Arrivé sur place, je me gare dans la cours de la ferme puis descends vers le lac. Je passe sous la digue et remonte pour longer la berge de droite alors qu'un crachin commence à tomber. Un remous terreux me fait penser à un ragondin rentrer au terrier mais il s'agit en fait d'une grosse carpe qui fouille contre la berge. Un peu plus loin, j'aperçois contre la berge opposée un gros ragondin assis au milieu des joncs. Je fais demi-tour et reviens vers lui par la rive opposée. J'avance tout doucement en arrivant près de lui et arme mon arc mais je ne le vois pas. Il se met alors à l'eau et longe doucement la berge, il passe derrière des joncs et je me prépare à le tirer dès qu'il va réapparaître mais il plonge et disparaît. J'attends un moment mais rien, je m'approche des joncs mais le ragondin s'est volatilisé.

Maintenant la pluie tombe assez fort et je suis vite trempé, je longe la berge qui est couverte de buissons et de ronces de ce côté. Un ragondin ronne sous les ronces mais impossible de le voir.

Je continue et arrive au bout du lac qui se termine dans un bosquet, je descends le talus du bois, traverse le ru d'alimentation puis reviens par la berge opposée sous une pluie battante sans rien voir de plus. Je retourne à la voiture alors que l'averse se calme. Il fera vite nuit, je décide d'aller voir rapidement les petits lacs de Labarthe. Celui où j'ai fléché les 2 ragondins est vide ce soir. Je pars pour l'autre et longe le plan d'eau côté droit sans rien voir quand un remous m'interpelle contre le penchant boisé. Je me prépare mais un grand bruit d'eau me fait comprendre que le ragondin est rentré au terrier dans les ronces sur ma droite. Je me décale au-dessus du terrier et attends un peu mais rien ne vient. La nuit tombe et je suis trempé, je rentre.

Une sortie pluvieuse, 16 mars 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS