Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 07:08

Ce soir, je décidé d'aller faire un tour sur Castelnau Babarens, bien que le temps ne soit pas favorable pour chasser le ragondin. il fait beaucoup de vent. Je pars de Seissan vers 17h30 et rejoints Tachioires où je vais essayer de voir des ragondins, mais alors que je commence à chasser j'aperçois une petite fille qui joue sur le secteur, je fais demi-tour.

En passant à Artigue, je constate que les ragondins ne sont pas de sortie sur le canal. Je me dirige directement vers le lac du producteur de foie gras, je me gare et me dirige vers le lac d'où décollent des colverts mais pas de ragondin pour ce soir.

Je pars pour les lacs de Pépieux qui sont mon dernier espoir pour ce soir. Je me gare près des bâtiments de l'exploitation et commence à longer le premier lac par la droite, des poules d'eau se poursuivent dans le fond mais le lac semble calme niveau ragondin. J'avance doucement vers la bande de terre couverte de ronces qui coupe le lac en 2 parties communicant juste par un étroit passage au ras de la berge que je longe. La bande de terre se finit par un gros bouquet de buissons très épais. Au moment où je dépasse les buissons, j'aperçois, à 15 mètres environ, 2 ragondins, un gros et un plus petit. Je stoppe net et fais doucement marche arrière pour me mettre à couvert derrière les buissons. Les ragondins immobiles sur l'eau contre la bande de terre sont protégés du vent par la végétation. Je pense qu'ils m'ont repéré.

J'attends un moment en observation. Ils finissent par longer les ronces en venant vers moi et je suis confiant mais ils serrent de plus en plus la bordure des ronces puis plongent pour disparaître. Je me décale au bout d'un petit moment pour tenter de les apercevoir. 2 petits ragondins démarrent au milieu de la bande de terre et s'éloignent du bord. Ils m'ont repéré et hésitent un moment, tournant en rond pour finalement décider de s'éloigner vers la berge opposée.

Un remous contre la bande de terre me fait comprendre qu'un ragondin est sur le point de se montrer, j'arme mon arc. Le plus gros des 2 ragondins de tout à l'heure s'avance sur l'eau puis s'éloigne doucement en longeant les ronces avant de se tourner plein travers entre 12 et 14 mètres. Il est un peu loin mais je n'aurais pas d'autre occasion, je vise l'arrière de la tête et décoche. Ma flèche semble ricocher sur la tête du ragondin mais ce dernier se contracte et tombe la tête sous l'eau ne laissant apparaître que son dos puis un filet de sang se répand autour de lui. Je mets un moment à réaliser ce qui vient de se passer et n'y croyant pas vraiment, je pars au pas de course pour faire le tour du lac et revenir récupérer le ragondin ou l'achever si nécessaire. Au bout du lac, une sarcelle se met à l'eau puis décolle. Je traverse le ru d'alimentation puis reviens par la berge opposée toujours au pas de course puis arrivé à 40 mètres du ragondin, je ralentis car il n'a pas bougé mais c'est alors qu'il se remet à bouger et à tourner en rond. Je reprends le pas de course mais il s'immobilise rapidement et définitivement.

Je longe la bande de ronces pour aller le récupérer, un ragondin démarre sur ma droite, j'arme, il refait surface à moins de 10 mètres au milieu des arbres morts et replonge aussitôt. Un autre ragondin plonge à son tour, je me prépare à nouveau mais rien ne ressort. J'avance encore un peu et aperçois un tout petit ragondin qui démarre sur ma gauche et longe la berge. J'arme mais la végétation me gêne pour tirer et il reviens dans les ronces où je le perds. Encore un peu plus loin sur ma droite, un autre petit ragondin se débine sous les ronces et vient s'immobiliser à moins de 2 mètres de moi. J'arme, vise et décoche le séchant sur place, je le ramasse et le pose au sec, c'est mon record de petite taille de la saison.

Une flèche magique, 15 mars 2011

J'arrive au bout de la bande de terre et inspecte les buissons avant de me pencher sur mon ragondin mort que je récupère ainsi que ma flèche. C'est l'une de mes plus belles flèches sur ragondin, vu la distance, ma flèche est arrivée pile où je la voulais, elle est rentrée devant une oreille

Une flèche magique, 15 mars 2011

et sortie de l'autre !

Une flèche magique, 15 mars 2011

Pas d'autre ragondin sur le secteur, je finis le tour du lac puis pars pour le second lac. La surface du second lac est très agitée, le vent s'est intensifié. Des colverts décollent et un chevreuil démarre au pied de la digue. Je l'aboie et il s'arrête au sommet du coteau pour me regarder avant de disparaître. Le clapotis de l'eau contre la berge rend difficile la détection d'un remous de ragondin. J'arrive au bout du lac sans rien voir quand un couple de colverts décolle devant moi sur la petite mare qui précède le lac.

Je reviens doucement par la berge opposée quand un ragondin démarre contre la berge. Je me cale au bord de l'eau et arme mon arc mais le ragondin refait surface trop loin et il biaise pour rejoindre la rive opposée, lutant pour garder le nez au-dessus des vaguelettes. Je fais demi-tour et reviens doucement vers l'endroit où il semble se diriger mais il fait demi-tour et part vers la berge en face.

Je refais demi-tour et pars à sa rencontre alors qu'il vient de rejoindre le bord au pied d'une grosse touffe de joncs. Je m'approche très doucement des joncs et arrive à 2 mètres du ragondin sans parvenir à le voir. Il redémarre, remonte hors de portée puis fait une boucle pour rejoindre la berge plus sur ma gauche. Je le laisse faire mais, en arrivant près du bord, il commence à longer la berge en partant vers la digue. Je le suis à distance en me baissant au maximum et en faisant des arrêts fréquents quand je sens qu'il devient méfiant. En se rapprochant de la digue, il commence à bifurquer pour partir vers la berge opposée. Je presse le pas, arme mon arc et prends la visée mais il est déjà un peu loin pour le tirer. Je vise la tête et décoche, ma flèche lui frôle la tête et ricoche sur les vaguelettes pour atterrir à 20 mètres du ragondin avant de se mettre à dériver.

Le ragondin plonge et je réencoche en espérant le voir remonter mais il remonte loin, près de la berge opposée et replonge aussitôt. Je pars au pas de course pour tenter de l'intercepter mais il remonte une dernière fois au loin pour plonger et disparaître à nouveau. Je fais le tour du lac mais il est à couvert. Ma flèche est trop loin, je la laisse dériver espérant la retrouver au bord lors de mon prochain passage. La nuit tombe et je n'ai pas le temps de faire un autre coin, je rentre.

Une flèche magique, 15 mars 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS