Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 22:29

Ce soir, en sortant d'un rendez-vous sur Miramont d'Astarac, vers 18h30, je décide d'aller chasser les 2 lacs entourés de peupliers. Je me gare au-dessus des lacs pour changer. De la route, le premier lac semble calme.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je me change et attrape mon arc et mon lancer avant de commencer à descendre à travers le colza. La culture a beaucoup poussée et le colza est plus haut que moi par endroit. Je progresse par un passage de tracteur en tenant mon arc à bout de bras au-dessus de ma tête pour ne pas l’accrocher dans la végétation luxuriante. Les pieds de colza sont entremêlés et ma progression est de plus en plus ardue, je décide de rejoindre un fossé sur ma gauche qui longe le fond du vallon et aboutit au lac. La progression n'est pas facile là non plus mais certaines zones sont bien moins fournies. Régulièrement, je rencontre des pieds de colza frottés par un brocard qui a du élire domicile sur ce champ.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Arrivé au bout du fossé, je débouche sur le lac. Pas l'ombre d'un ragondin. J'observe un moment quand, contre la rive droite, à 30 mètres environ, sous quelques ronces penchées sur l'eau, j'aperçois une forme luisante qui m'interpelle. Je la fixe et comprends rapidement qu'il s'agit d'un ragondin au pelage mouillé qui tente de se faire oublier. Je tente de me décaler vers lui doucement mais il plonge. Je me décale rapidement vers l'angle gauche du lac, près du roncier qui recouvre quelques terriers et attends un peu. Le ragondin refait surface et replonge aussitôt vers les souches de peuplier un peu plus loin. Il semble partir vers les terriers du milieu du lac. Je quitte mon poste et cours me placer au bout du roncier mais je viens de me faire avoir, une traînée de bulles biaise vers les ronces. Mon ragondin est à l'abri.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je jette un coup d’œil sur le second lac mais pas l'ombre d'un ragondin. Je remonte à la voiture puis pars pour Labéjan vers 2 autres lacs. Je me gare au bord de la route et descends à travers la luzerne vers le premier lac. Arrivé au bord du chenal je le longe doucement mais les ragondins ne semblent pas de sortie. Arrivé au coin de la digue, un héron cendré décolle de sous le saule pleureur dans l'angle opposée de la digue.

2 ragondins s'avancent sous le saule. Je me décale rapidement vers l'arrière de la digue et tente une approche rapide. Les 2 jeunes ragondins de moins d'un kilo se sont calés au bout des branches du saule à la surface du lac. Je reviens doucement vers le bord et me cale au ras de l'eau. Ils ne m'ont pas repéré, le vent souffle fort et agite les branches du saule qui me cache par intermittence les 2 ragondins. J'arme et prends la visée attendant que le vent me dégage la vue. La branche du saule s'écarte, mon pin's est calé sur le plus à droite, je décoche mais le retour de la branche me cache l'impact. Les ragondins plongent. 

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je me précipite vers l'autre côté du saule et fais démarrer un 3ième ragondin de la même portée qui était resté contre la berge dans le bâtie du déversoir. Les coquilles d'anodontes attestent du festin que je viens d'interrompre.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je longe un peu la berge de gauche et tente d'apercevoir les fuyards mais rien ne ressort quand j'aperçois un léger trouble boueux contre la berge, au coin de la digue, sous le saule. Je ne connaissais pas l'existence de ce terrier et je sais maintenant où se trouvent mes ragondins.

Je descends doucement vers le second lac et aperçois au moins 3 ragondins au gagnage en haut du talus de la berge du lac, au ras du chemin de terre à 100 mètres environ. Je suis à bon vent, l'approche commence.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Les ragondins broutent tranquillement et je gagne petit à petit du terrain. Je me serre contre le talus sur la gauche du chemin pour tenter de me soustraire à la vue des rongeurs. Il me faut m'arrêter régulièrement car l'un des ragondins relève assez souvent la tête mais j'arrive facilement à portée de tir. 2 ragondins sont bien secs et l'autre encore tout mouillé semble presque noir. Je prends la visée sur le plus proche et décoche. Ma flèche un peu basse reste en travers du ragondin. Tout le monde se jette à l'eau. Mon ragondin se débat au bord de l'eau et tente de se sortir la flèche. Je réencoche rapidement et lui ajuste une seconde flèche en pleine tête ce qui met fin à ses soucis.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Un autre ragondin refait surface sur ma droite au pied d'un petit saule penché sur l'eau. Je réencoche rapidement alors qu'il se déplace un peu et se cale plein travers contre la berge. J'arme, vise et décoche.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Il me semble le toucher, le ragondin plonge. Je cours vers le terrier que je connais un peu plus loin en face de l'île. Le ragondin refait surface pendant ma course contre la berge et replonge aussitôt. Je me cale sur le terrier mais rien ne vient. Il a disparu et ne ressortira pas. Je pars récupérer ma prise et remonte vers le premier lac. Au moment où je passe la digue, je jette un coup d’œil sur le lac quand j'aperçois un ragondin qui longe la bande de terre côté lac. Il vient droit sur moi. Je m'agenouille et le laisse venir mais j'ai le vent dans le dos. Le ragondin commence à ralentir et à lever le nez avant de plonger pour partir vers le saule, trahit par sa traînée de bulles.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je cours me poster au niveau du saule mais rien ne semble vouloir venir, je contourne le saule et aperçois, contre la berge, à 30 mètres devant moi, des ondes qui cassent les vaguelettes formées par le vent. J'ai compris... je pars au pas de course et aperçois le ragondin qui se débine tranquillement. Je me décale vers la gauche puis reviens vers le bord. Le ragondin est encore un peu loin mais ce sera ma seule chance, il longe à 2 mètres de la bordure. J'arme, vise et décoche, l'impact est cassant et le ragondin semble mort sur le coup.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je me rapproche et constate qu'effectivement le ragondin est mort sur le coup, je descends et le récupère ainsi que ma flèche.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je remonte avec mes prises à la voiture puis pars vers le lac du Lion un peu plus loin. Je me gare au-dessus d'un grand champ de blé qui domine le lac et je commence à descendre.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je rattrape le fossé qui alimente le lac et le longe d'abord au milieu du blé puis le long d'une bande boisée. J'avance en regardant le lac et un bruit dans le blé me fait tourner la tête sur ma droite. Un gros ragondin broutait dans le blé et, à cause du vent assez fort, ne m'avait pas entendu arriver. Surpris, il vient de s’empêtrer dans les ronces et se débat un instant pour rentrer à couvert. Ne m'attendant pas à le voir là je n'ai même pas réagi et le regarde filer.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je poursuis ma route en faisant un peu plus attention maintenant mais il n'y a plus de ragondins dans le blé. J'arrive au bout du lac et jette un coup d’œil d'ensemble sur le plan d'eau quand j'aperçois plusieurs ragondins sur la droite du lac après la bande de ronces. Il semble y en avoir un paquet, un ragondin isolé un peu plus loin se rapproche de la bande. Le vent tourne et n'est plus vraiment en ma faveur, il souffle plus ou moins latéralement par ma droite et risque de me trahir lors de mon approche.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je traverse le fossé au bout du lac et commence mon approche par la rive droite. Je passe les peupliers puis longe au-dessus des ronces. Les ragondins sont à nouveau en vue et je suis trop à découvert, je me décale doucement sur la droite et rentre dans le blé jusqu'à ce que le talus du lac masque ma progression. Je recommence mon approche et arrivant à l'aplomb de la fin de la bande de ronces, je reviens doucement vers le lac.

Mon décocheur accroché, je suis prêt à armer. Des remous agitent l'eau derrière les ronces. Tout à coup, j'aperçois des masses noires dans le blé juste au ras des ronces. Je cherche à identifier une zone vitale quand le vent se met à souffler dans mon dos. Les petits ragondins, à seulement 3 mètres de moi, se précipitent à l'eau, entraînant leurs confrères restés sur la bordure du lac.

Je m'avance rapidement, plusieurs ragondins s'éparpillent sur l'eau alors que d'autres ont plongé. Je jette mon dévolu sur le plus proche qui fuit en 3/4 arrière. Ma flèche le frappe un peu trop en arrière. il se débat un moment en perdant beaucoup de sang alors que 1 puis 2 petits refont surface au ras de la berge avant de se précipiter à couvert sous les ronces. 3 petits se débinent sur le lac hors de portée de tir. Le petit ragondin blessé se refait et fonce vers la berge pour disparaître dans les ronces à ma grande surprise.

Je décide de le laisser tranquille, espérant qu'il meure rapidement. Je fais demi-tour et longe à nouveau au-dessus des ronces tout en suivant la progression des petits ragondins qui biaisent doucement vers la rive opposée en plongeant régulièrement. Je les dépasse et me poste au pied d'un peuplier sur une petite plage. L'un d'eux se détache du groupe et remonte en face de moi sous une touffe de joncs. Je me déposte et fais doucement le tour en retraversant le fossé puis je me rapproche doucement de la touffe de joncs. Le petit ragondin, qui semble très malin pour son âge, me repère rapidement et se coule, ventre à terre pour se faire oublier, vers l'eau puis plonge et fonce vers la rive opposée. Les autres petits ont fait demi-tour et filent se cacher dans les ronces avec leurs confrères. Demi-tour je retourne vers le poste que j'ai abandonné mais à mon arrivée le petit ragondin, caché dans du bois mort, plonge et disparaît.

Je retourne vers les ronces et longe au bord de l'eau. Je retrouve mon petit ragondin blessé, il est encore vivant et je m'empresse de l'achever. Je fais le tour du roncier pour aller chercher ma flèche quand un plongeon retentit. Je pose ma prise et me précipite au bord de l'eau. Le petit ragondin remonte contre la berge de mon côté du lac et se débine en surface. Je cours en longeant au-dessus des ronces. Il plonge. Je le devance et pars me poster un peu plus loin. Une petite masse noire arrive sous l'eau et revient vers le bord. J'arme, il remonte et je décoche au coup de bras mais je le frôle et il replonge. Je repars en courant vers les peupliers. Je me poste et attends, il remonte à 2 mètres du bord puis revient plein travers vers le bord entre les peupliers. J'arme, vise et décoche. Touché, le ragondin plonge et vient buter contre la berge derrière une grosse racine. Il reste là un instant puis reviens vers le lac en se débattant avant de s'immobiliser rapidement entre les peupliers.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je récupère ma prise puis le laisse avec l'autre dans un arbuste avant de partir à pied vers le lac du Tuco. Je longe en haut du talus du ruisseau du déversoir quand une chevrette, prête à mettre bas aux vues de l'importance de son ventre, me démarre juste dans les pieds et cours se réfugier dans un bosquet tout en long à 100 mètres plus loin. Elle court avec beaucoup de difficultés et je reste immobile le temps qu'elle s'éloigne pour ne pas ajouter à son stress.

Arrivé au lac, j'aperçois un gros remous sur la droite du lac puis quelques instants après, un gros ragondin refait surface au milieu du lac puis replonge et rentre au terrier avant que je n'ai pu réagir. Je fais un tour rapide du lac sans succès puis retourne vers le lac du Lion. En route j'aperçois un brocard et une chevrette qui sont sortis du bois où est rentrée la chevrette pleine. Ils me regardent passer puis m'aboient alors que je viens de les perdre de vue derrière le relief du champ. Je récupère mes prises et m'apprête à rentrer vers la voiture quand l'idée de revenir par la berge opposée me vient à l'esprit. Je reviens vers la digue, puis la longe. Au moment où j'arrive près de saules qui poussent au milieu de la digue, quelque chose plonge. Je pose mes prises au sol.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Un ragondin refait surface à 20 mètres du bord puis replonge en partant vers la berge à ma gauche. Je pars en courant pour me poster à 40 mètres de la digue. Le ragondin remonte et replonge. Je me poste non loin d'un arbuste car je sais que les ragondins le prennent souvent comme repère pour revenir vers le bord. Le ragondin refait surface mais un peu loin sur ma droite. J'attends un moment puis il plonge et se dirige vers la berge. Je me décale rapidement et arme. Le ragondin refait surface à quelques mètres alors que mon pin's se cale et je décoche. Ma flèche traverse l'animal et se fiche dans au bord du lac. Le ragondin plonge et remonte rapidement raide mort à 10 mètres du bord.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Je récupère ma prise et remonte à la voiture alors que la nuit tombe.

Une belle soirée malgré mes maladresses, 21 avril 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS