Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 17:14

Ce matin, j'ai décidé d'aller chasser sur Castelnau Barbarens, je commence par les lacs de Pépieux. Je me gare près des hangars de l'exploitation et pars faire le tour du premier lac où rien ne bouge.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Je me dirige donc vers le second lac d'où décollent des colverts.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Je longe le lac côté gauche, tout à l'air bien calme, en arrivant vers le bout du lac, j'aperçois un remous contre la berge puis un ragondin se détache légèrement du bord. Je m'éloigne un peu de la berge et fait une boucle pour revenir vers le ragondin qui s'éloigne doucement du bord. J'arme vise et décoche, le ragondin est séché sur place. Je le laisse sur place et continue mon tour du lac.

Un gros ragondin traverse au milieu du lac, en provenance de la berge opposée. Je fais demi-tour pour tenter de l'intercepter mais il rebrousse chemin pour aller se caler contre la rive opposée. Je repars vers le bout du lac et reviens par la rive opposée vers où je pense trouver le ragondin. Je longe doucement la berge et le fais démarrer sous l'eau sans le voir; il remonte au milieu du lac et part vers la rive opposée.

Je prends le pas de course mais un ragondin caché dans les herbes hautes plonge à mes pieds. Je stoppe net et me prépare à armer au cas où il remonterait assez proche du bord. Il refait surface à 10 mètres environ. J'arme, vise et décoche mais il plonge au même moment et ma flèche qui semble traverser le ragondin passe en fait au-dessus. Je réencoche et surveille la surface en me rapprochant de la digue. Ça y est, il refait surface contre la digue et se cale contre le bord. J'avance en fixant du regard son point de chute. Arrivé sur place, pas de ragondin ! Je le cherche un moment du regard quand j'aperçois sous l'eau sa queue qui s'agite juste à mes pieds. Ne sachant pas que je l'ai manqué et le pensant blessé, je me baisse pour le saisir par la queue mais il démarre et repart vers le milieu du lac.

Il refait surface hors de portée et se dirige vers la berge de gauche, je tente de l'intercepter mais il fait demi-tour et repart vers la berge opposée en plongeant régulièrement pour se faire discret. Je le laisse se caler au bord dans les joncs et reviens vers lui en gardant les yeux sur son point de chute. Arrivé sur place, impossible d'y poser les yeux dessus et il finit par redémarrer sous l'eau. J'arme et décoche au coup de bras avant qu'il ne disparaisse dans les profondeurs du lac. Ma flèche file droit vers le ragondin mais pour la deuxième fois je le manque.

Il remonte au bout d'un moment puis replonge en direction de la rive à 15 mètres sur ma gauche. Je surveille la surface de l'eau et aperçois une queue qui s'agite en surface contre la berge. Je m'approche doucement et devine le ragondin sous l'eau dans la végétation. J'arme, vise au jugé et décoche. Le ragondin est cloué sur place par une flèche de coffre. Je le saisis par la queue et le sors de l'eau avec ma flèche que je retire rapidement avant de l'achever d'un coup sec. Je récupère 2 de mes flèches et par à la recherche du 3ième ragondin mais il a disparu. Je pars chercher mon premier ragondin puis récupère le second au passage et repars vers la voiture.

En partant j'aperçois au loin 4 chevreuils au gagnage. Je vais jeter un coup d’œil sur un petit lac en limite de Pessan.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Ce matin, il n'est peuplé que de poules d'eau de foulques et de grèbes castagneux, pas de trace d'une quelconque activité de ragondin. Je quitte donc ce lac pour une mare et un lac un peu plus loin. En route je dérange un brocard au gagnage qui détale vers le sommet du coteau. La mare ne semble pas occupée mais en arrivant au lac qui a bien baissé depuis ma dernière visite, je constate qu'il est truffé de terriers. 2 colverts décollent à mon arrivée, je fais le tour du lac, pas de ragondins mais des crottes et traces fraîches, ils étaient là cette nuit ou ce matin.

Je pars maintenant chez un producteur de foie gras et en route j'aperçois un gros lièvre qui broute au pied du village contre le canal du moulin. Je me gare et pars vers le lac au pied des parcs à canards. Des colverts et des foulques décollent. Je longe doucement la berge qui se borde d'arbres. Un remous attire mon attention sous des branches mortes. Je surveille les alentours et aperçois un gros ragondin qui se débine en suivant la berge à quelques mètres du bord. Je le suis et pense pouvoir l'intercepter après les arbres qui m’empêchent de tirer mais il plonge au ras des arbres et rentre au terrier au pied du talus juste devant moi. Je ne connaissais pas ce nouveau terrier et me suis bien fait avoir. Je fais le tour du lac sans rien voir de plus et retourne à la voiture.

La matinée est encore peu avancée et je décide de continuer à chasser du côté de Seissan. Je repars donc par la route de Tachoires. Un gros ragondin broute au bord du canal du moulin d'Artigue. Je me gare et pars en repérage car j'ai déjà vu des ragondins cette semaine pendant le boulot. Le ragondin est au terrier avant que je n'arrive. Le canal est miné, le nombre de terriers est impressionnant. Il me faudra demander l'autorisation de venir y chasser.

Je poursuis ma route et absorbé dans mes pensées, je manque l'embranchement de Seissan et arrive à Tachoires. En arrivant au village, j'aperçois 4 ragondins au gagnage au bord d'un petit lac près du moulin.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

J'ai le droit de chasser les ragondins depuis un moment sur le secteur mais je n'y en avais jamais vu, je me gare et reviens doucement par la route.

Comment aborder ce lac sans être repéré, pour l'instant je suis camouflé par une haie de fruitiers mais je dois sortir à découvert pour approcher les ragondins. Je tente le coup, arrivera ce qui arrivera, je descends doucement par un chemin de terre qui arrive sur la digue du petit lac. J'avance doucement droit vers les ragondins qui broutent à l'angle du lac entre la berge et le canal du moulin. Ils se figent et me regardent arriver sans bouger, incroyable, ils ne sont plus qu'à 20 mètres et j'avance toujours quand un petit ragondin se met à l'eau au coin de la digue et la longe en venant droit sur moi ! J'arme et le laisse venir pour le flécher 3/4 face à 4 mètres. Le ragondin, que la flèche a traversé derrière la tête pour ressortir dans l'abdomen, se met à saigner abondamment et se contracte pour regagner la berge opposée à son départ. Il remonte au sec, vacille puis se cale en boule dans la végétation.

Le pensant mortellement touché je continue mon approche vers ses congénères qui n'ont pas bougé ! J'approche doucement un second petit alors que la mère qui est énorme se met à l'eau et se cale contre la berge en grondant. J'arrive à 5 mètres du petit qui n'a pas bougé. J'arme vise et décoche le séchant sur place.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

J'avance maintenant vers la mère qu'un arbre m'empêche de tirer mais, alors que je m'approche, elle vient droit sur moi et le temps que je me décaler sur la droite pour éviter l'arbre, elle plonge et disparaît sous la berge. J'avance droit sur le dernier petit qui se met à l'eau et part doucement, j'arme et fais 2 pas pour me rapprocher avant de décocher de 3/4 arrière. Touché plein coffre, le sang gicle dès l'impact et il plonge pour remonter presque aussitôt et commencer à nager de façon incohérente puis à décrire une boucle avant de s'immobiliser alors qu'un autre gros ragondin arrive droit sur moi. Ma flèche a disparu à l'impact, elle doit être au fond du lac. J'arme et vise mais il bifurque doucement vers la berge opposée et plonge pour se caler sous l'eau au pied du ragondin blessé. Je fais le tour du lac et tente de l'approcher mais il plonge et file droit vers où la grosse femelle a disparu et le temps de me précipiter vers son point de chute un remous contre la berge m'indique qu'il est à couvert.

Je retourne voir mon ragondin blessé qui n'a pas bougé mais qui semble toujours vivant. Je l'aperçois au travers des buissons et lui décoche une seconde flèche qui le cloue au sol mais il ne veut pas mourir et se débat furieusement.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Je l'attrape par la queue, le dégage de la flèche et l'achève d'un coup sec puis je pars chercher ma première flèche. Je déplie mon lancer et commence à essayer de rattraper ma flèche quand du coin de l’œil, j'aperçois le gros ragondin ressorti contre la berge. Je laisse ma canne et fais une belle approche en me cachant derrière le gros arbre. Arrivé à 5 mètres, j'arme, me penche un peu sur la droite, vise la tête et décoche. Ma flèche heurte une brindille et claque comme un coup de fouet pour disparaître alors que le ragondin replonge. Je récupère au passage ma flèche fichée au sol dans le second ragondin, une lame a cassé. Je retourne à ma flèche qui flotte et la récupère quand j'aperçois à nouveau le ragondin qui ressort la tête. Ma flèche déviée est en fait plantée dans la berge à 20 cm au-dessus de l'eau.

Je repars à l'approche mais il plonge. Je récupère ma flèche dans la berge puis je me poste derrière le gros arbre et attends un moment. Tout à coup, l'eau bouge contre la berge sur ma gauche, des bulles remontent de sous une souche et je perçois un mouvement mais, attiré par ce mouvement, je me fais berné par le ragondin qui a longé la berge sous l'eau et qui ressort de l'eau juste à ma droite et le temps de me tourner, il replonge. Rapidement un petit remous apparaît contre la berge juste à ma gauche mais impossible de voir le ragondin puis un autre petit remous 1 mètre plus loin. Je me penche doucement en avant et aperçois le bout du nez du ragondin. Je me décale dont très lentement à gauche et arme mon arc pour me pencher doucement juste à l'aplomb du ragondin dont je distingue maintenant la tête. Je vise l'arrière du crâne et décoche. Le ragondin ne bouge même pas mais j'aperçois mon encoche qui dépasse de son crâne et un nuage de sang qui se propage dans l'eau.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Je pose mon arc et me penche pour récupérer ma flèche et le gros ragondin puis je pars récupérer le dernier des petits qui a dérivé jusqu'au bord. J'ai perdu une flèche et cassé une lame mais quelle chasse ! Je pars faire le tour du moulin et longe un moment le canal qui est criblé de trous mais dont le niveau est très bas à cause de travaux. Pas de ragondins bien que les indices de présence soient nombreux.

Je pars maintenant pour Ornézan mais arrivé sur place je m'aperçois que j'ai oublié ma canne à pêche à Tachoires. Je jette tout de même un coup d'œil sur le lac alors que le vent se met à souffler de plus en plus fort.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

En longeant la digue, je constate que la petite mare au pied de la cabane de pompage est très fréquentée au vue des coulées et de l'eau boueuse.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Je descends voir ça de plus prêt mais pas de ragondin, ils sont déjà rentrés. Je pars pour Labarthe. D’abord vers le petit lac près du village et de la voiture en me garant j'aperçois à 150 mètres un ragondin sur la berge opposée. Je prends mon arc et attaque le lac par la gauche à cause du vent et pour pouvoir avancer à couvert derrière une longue pile de bois. Un grand plouf retentit et pensant qu'il s'agit du ragondin, je me précipite au bord du lac mais ce sont en fait des colverts qui en me voyant s’envolent. Pensant mon ragondin au terrier, je fais le tour du lac et m'avance en haut du talus boisé qui surplombe le petit lac quand j'aperçois le ragondin qui n'avait même pas bougé et qui vient de se mettre à l'eau. Il se débine doucement vers les terriers. Je ressors dans le semé de blé et cours vers les terriers mais trop tard, il plonge et rentre à couvert.

Je pars faire un tour vers l'autre petit lac un peu plus loin. Rien ne bouge, je descends vers la haie de laurières qui borde le lac puis la longe vers la droite. Un mâle colvert se débine en s'aplatissant le plus possible au sol et s'arrête par 2 fois en se tapissant au sol. Je m'approche le pensant blessé mais à moins de 20 mètres, la cane se lève de la bordure du lac et il s'envole pour la suivre. Je fais le tour du lac, rien sur le lac et rien dans le ruisseau.

J'arrête là pour aujourd'hui, je repars chercher ma canne à pêche avant de rentrer.

Une belle matinée de chasse au ragondin, 13 mars 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS