Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 10:56

Vendredi soir en sortant du boulot, je décide d’aller faire un tour rapide au ragondin. On m’attend pour 8h30. Je vais changer de coin, ce soir après un passage éclair à la maison où j’ai enfilé ma tenue camo, je pars pour Castelnau Barbarens.
Je pars tout d’abord vers 2 grands lacs où je n’ai pas mis les pieds depuis l’an dernier. En descendant vers les lacs, je me rends compte qu’il y a du monde sur le second lac. Je vais tout de même me tenter le premier lac sans trop y croire. Je me gare en haut du champ de colza et descends vers le lac. C’est un lac magnifique, en deux parties.

Sortie du 2 avril 2010

D’un côté, une étendue d’eau plus ou moins de forme carré qui s’étire en pointe sur un angle avec des arbres morts au milieu de l’eau et une bordure pratiquement dégagée ;

Sortie du 2 avril 2010

de l’autre côté, une étendue d’eau en pointe terminée par un petit ruisseau d’alimentation, le tour est couvert de ronces et la pointe s’enfonce dans une zone boisée qui s’épaissie vers le ruisseau.

Sortie du 2 avril 2010

Les 2 côtés sont séparés par une bande de terre couverte de ronces qui ne laisse qu’un étroit chenal de communication pour le passage de l’eau.

Sortie du 2 avril 2010

Deux ragondins de petite taille longent la bande de terre vers le gros saule pleureur du côté propre du lac. J’arrive au bord du lac et longe la rive à couvert derrière une haie de jeunes peupliers. Les ragondins s’arrêtent sont le saule. Je tente le coup, je longe la berge et contourne une zone marécageuse pour arriver au saule. J’ai à peine bougé que le premier ragondin fait demi-tour. J’ai un petit espoir, son compère ne semble pas avoir compris mais il fait aussi demi-tour au moment où je le rejoins et je ne peux que l’entrevoir entre les ronces alors qu’il s’enfuit.

Je longe ensuite la berge de la partie en pointe et aperçois furtivement un ragondin qui broutait sur la bande enherbée, le long de la rive opposée, au bord du blé. Il regagne l’eau, effarouché par l’envol des colverts. Je tente de le revoir en longeant la berge puis en traversant le ruisseau pour regagner la rive opposée mais en vain il a disparu. Je finis de faire le tour du lac sans succès, pas d’autres ragondins. Je pars pour 2 mares que je n’ai pas visitées non plus depuis près d’un an.

Je me gare et traverse le blé pour rejoindre les mares. En route j’aperçois un beau coq faisan obscur qui picore dans un blé. La première est entourée d’arbres et de ronces alors que la seconde et bien dégagée. Rien sur la première, la seconde semble vide aussi et je relâche mon attention. Un ragondin se met à l’eau à l’angle de la mare et plonge en direction de la berge. Il n’y a pas de terrier à cet endroit à ma connaissance et j’attends un moment le pensant caché sous l’eau. Les minutes passent, je vais tout de même vérifier. L y a bien un terrier, il m’a eu. Retour à la voiture.

Je pars pour un joli lac où chaque année à ma première sortie je tue plusieurs ragondins mais sur le chemin une masse sombre au milieu d’une luzerne me fait tourner la tête sur la gauche. Un ragondin à 10 mètres d’une petite mare! Je me gare un peu plus loin et reviens à pied par la route. 3 autres ragondins, que je n’avais pas vus, de l’autre côté de la mare par rapport à leur confrère vu tout à l’heure démarrent dans la luzerne et se jettent à l’eau. Je longe derrière une haie et presse le pas pour arriver dans la luzerne. Le premier ragondin démarre à son tour et se jette à l’eau. Je rejoins le bord de la mare au pas de course. Un jeune ragondin longe la berge opposée et parvient à se cacher dans l’angle droit de la mare avant que je ne puisse lui décocher ma flèche. Je balaie la berge opposée du regard,

Sortie du 2 avril 2010

dans l’angle gauche j’aperçois 3 terriers et un ragondin m’observe, ne laissant dépasser que sa tête du terrier du milieu. J’arme et vise l’arrière de la tête. Ma flèche vole bien droit et frappe le ragondin qui se débat de toutes ses forces pour se dégager. L’eau devient toute rouge devant le terrier et le ragondin finit par sortir du terrier. Ne pouvant reculer il vient mourir devant le terrier.

Sortie du 2 avril 2010

Je m’approche pour le récupérer et aperçois l’autre ragondin, immobile contre la berge dans l’angle de la mare. Je réencoche, arme et vise. Ma flèche part un peu à gauche et le clou à la berge.

Sortie du 2 avril 2010

Il tente de se dégager. Je réencoche et m’approche pour l’achever. Ma flèche bien ajustée le touche à la tête mais trop bas. Il est toujours en vie. Je n’ai plus de flèche. J’attrape une barre qui traîne au bord de la mare et l’achève d’un coup sec. Je récupère mes flèches et mes ragondins et je rentre car avec tout ça l’heure tourne.

Sortie du 2 avril 2010

Je jette un rapide coup d’œil au lac en passant. Il y a des crottes au bord de l’eau, je reviendrai un autre jour.

 

 

Sortie du 2 avril 2010
Sortie du 2 avril 2010

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS