Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 20:48

Après une semaine passée à chasser le chevreuil et le sanglier dans le Gers avec Laurent et Patrick nous partons ce matin pour l'Eure et Loire, Laurent m'a invité à chasser pour le dernier weekend de la saison sur des territoires Solognots. Partis du Gers vers 8 h ce matin, nous arrivons en fin d'après-midi chez Laurent et avant de nous arrêter nous faisons un petit détour pour voir si les ragondins sont de sortie. Nous n'avons pas eu le temps d'aller y faire un tour chez moi et Patrick n'a pas fait son ragondin annuel. Ils sont là, 4 ragondins sont au gagnage au bord de la rivière.

Nous rentrons décharger nos affaires avant de nous préparer pour partir en chasse. Laurent nous laisse pour aller chasser de son côté un chevreuil à la carabine alors que nous partons pour la rivière avec Patrick. Arrivés au bord de l'eau, nous apercevons un remous à l'entrée d'un terrier, Patrick se rend compte qu'il a oublié son décocheur et repart le chercher. Je l'attends en surveillant le terrier. A son retour, je le laisse passer devant et le suis, nous avançons entre une clôture de fils barbelés et la rivière et faisons décoller des colverts qui se dandinaient dans le pré sur notre gauche.

Ils ont dû donner l'alerte. Nous avançons toujours très doucement mais les ragondins qui n'ont pourtant pas encore été chassés cette année sont très méfiants et nous n'apercevons que des remous à l'entrée des terriers. Nous finissons par arriver à un pont et je traverse pour longer la berge opposée au même rythme que Patrick mais le courant est de plus en plus fort et voyant que Patrick doit passer une clôture difficile, je lui fais signe que ce n'est pas la peine de continuer et nous faisons demi-tour pour nous poser un moment sur le petit pont.

Nous discutons, accoudés à la balustrade quand un bruit furtif de pas sur les feuilles mortes me fait retourner la tête. Un rat ! Il vient de s'arrêter à quelques mètres derrière Patrick. Je lui chuchote "Le rat, le rat !" mais il se retourne pour regarder la rivière, cherchant un ragondin et ne voit pas le rat. J'accroche mon décocheur et me retourne mais trop tard, le rongeur finit de traverser le pont et passe par-dessus la bordure pour rejoindre le bord de l'eau et disparaître. Je me penche par-dessus la balustrade et l'aperçois, j'arme, vise et décoche penché sur le côté. Ma flèche clou le rat à la berge. Il se débat pour tenter de se libérer et je me dépêche de l'achever.

Rat, rat musqué et ragondin en Eure et Loire...25 février 2011

Nous décidons de revenir vers le pont d'où nous sommes partis en restant chacun d'un côté de la rivière. Nous avançons doucement quand j'aperçois un gros ragondin un peu plus loin dans un virage du cours d'eau, je fais signe à Patrick mais nous n'arriverons pas à l'intercepter, il nage trop vite et rentre au terrier en disparaissant pour de bon. Nous arrivons au point de départ sans avoir eu d'occasion de tir.

Des colverts nous narguent à portée de tir pour Patrick et ne décollent même pas. Je suis entre un petit lac et la rivière et discute avec Patrick. Je lui dis qu'il devrait revenir se poster, en attendant la nuit, dans le virage où j'ai vu le gros ragondin quand en me retournant j'aperçois un rat musqué qui vient vers mon côté du lac. Je m'avance, il plonge mais ne semble pas se soucier de moi. Je m'approche un peu de l'endroit où il vient de disparaître quand je le vois ressortir à environ 10 mètres devant moi. Il mange quelque chose coincé entre ses pattes avant, sa queue arquée sort de l'eau. J'arme, prends la visée et décocoche séchant sur place le rat musqué qui se débat à peine avant de s'immobiliser.

Je le récupère ainsi que ma flèche avec une vieille canne à pêche prêtée par Laurent. Ce rat musqué vient de remotiver Patrick qui décide d'aller se poster pour tenter de flécher un ragondin. Je reste au bord du petit lac. L'eau bouge à nouveau devant le terrier comme à notre arrivée puis un rat ou un petit rat musqué en sort puis rerentre à couvert avant que je ne puisse réagir. Je longe un peu la berge et fais plonger quelque chose sans l'identifier.

Je retourne au coin du lac et scrute la surface quand un rat musqué démarre du coin opposée et par vers les arbres qui borde la largeur opposée du lac. Je le laisse se caler puis tente une approche. En arrivant au milieu de la rangée d'arbres, l'eau bouge et le rat musqué invisible finit par plonger. Je par vite vers la rive dégagée d'où il arrivait. Il ressort plus loin contre le bord et je tente de me rapprocher mais il rentre au terrier avant que je puisse réagir.

Je me retourne, un remous suit la berge derrière moi. Je me rapproche, un rat musque biaise vers les arbres à 10 ou 12 mètres, je ne peux pas m'approcher plus, j'arme, vise et décoche mais il plonge au même moment et je crains de l'avoir entaillé sur le dos.

Un remous au pied des arbres, la luminosité baisse et le rat musqué est introuvable quand j'aperçois Patrick qui rentre un ragondin à la main. Je pars à sa rencontre, il me raconte sa chasse et me dit que sa flèche flotte en surface. Je pars donc la récupérer avec la canne à pêche. Puis nous rentrons alors que la nuit tombe.

Le ragondin de Patrick

Le ragondin de Patrick

Rat, rat musqué et ragondin en Eure et Loire...25 février 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Guillaume 22/07/2013 14:56

Bonjour,
Impressionné, pas par le tableau.
J'ai lu les commentaires de tes (nos) opposants, on peut donc avoir une telle "rage" envers les chasseurs (à l'arc) et se dire amis des animaux.
On peut être un assassin en tuant un rat, un ragondin...et donc mériter la mort, (visiblement certains sont même prêts à nous la donner).
Je ne prétends pas être meilleur qu' un animal, pourtant j'ose espérer que mon humble vie de chasseur, comme toute vie humaine (j'ai bien dis toute d'ailleurs) mérite plus qu'une vie animale.
Si demain, au volant, de ma voiture, je me trouve malheureusement à devoir choisir entre renverser un animal (même un que j'adore) et un homme (même un que je déteste y compris un assassin
d'ailleurs), je n'ai aucun doute sur mon choix. Du moins, je l’espère...
Visiblement, certains opposants à la chasse à l'arc non plus ........

continu Alex
amicalement

Guillaume

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS