Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 06:54

Ce soir, 19h30, de retour d’Albi, je décide d’aller faire un tour à Haulies, pour tenter d’approcher un chevreuil. 19h45, j’arrive à l’embranchement en Y d’Auterrive, d’Haulies et de Pessan, je gare ma voiture au pied du chêne sur le terre-plein du croisement. Après avoir enfilé mes gants et ma cagoule, j’empoigne mon hoyt ultramag XT 2000 qui n’a, jusqu’à aujourd’hui, fléché que des cibles papiers et je me dirige vers le fond d’une combe où, depuis le début de la semaine, mes rencontres avec des chevreuils ont été nombreuses.

Le vent est en ma faveur, je sens son souffle léger me caresser le visage, les deux versants de la combe sont boisés, plantés de chênes en majorité et parcourus de nombreuses coulées bien marquées, le font de la combe en S est un chaume de blé reverdi par les repousses. J’encoche une flèche et je me dirige vers le bord du bois à ma gauche.

Aucun chevreuil dans mon champ de vision, je commence ma progression que je tente de rendre le plus silencieuse possible en marchant sur la terre souple et l’herbe bien verte. Cela fait à peine 5 minutes que je marche, en arrivant dans le virage de la combe j’aperçois ce que je pense être la tête d’un brocard couché à une trentaine de mètres du bord du bois, il est bien à 150 mètres minimum.

Il tourne la tête de droite à gauche, je peux voir ses oreilles bouger, suis-je repéré ? Je reste immobile à l’observer, le temps passe, il vient de poser sa tête au sol, je recommence à avancer, lentement, très lentement, ma cagoule m’empêche de voir les petites ronces et les brindilles au sol qui sont des sources de bruit. Je n’ai pas parcouru 15 mètres qu’une ronce crisse légèrement sur mon pantalon.

Mon brocard vient de redresser la tête et il regarde dans ma direction, je m’immobilise à nouveau. Le temps passe et son attention semblant diminuer, je recommence à avancer avec une extrême lenteur mais je n’ai pas fait deux mètres que mon brocard se lève, il m’observe sans comprendre ce que je suis vraiment, il est encore à plus de 100 mètres, il balance sa tête de droite à gauche en essayant de comprendre, puis se met à avancer droit vers moi en frappant ses pas.

Il se tourne de profil comme pour rentrer au bois, feignant de ne plus m’observer puis tourne brusquement la tête dans ma direction, il va répéter plusieurs fois ce geste. Il recommence à s’approcher toujours en frappant ses pas mais cette fois il feint de se mettre à brouter et se redresse d’un mouvement rapide, cette feinte va se répéter plusieurs fois. Il continue à avancer, il n’est plus qu’à 80 mètres et depuis tout ce temps je ne bouge plus mais il fait brusquement volte face et part au galop, il ne parcourt pas plus de 10 mètres et recommence son manège en venant vers moi, de nouveau à 80 mètres, il part au galop sur ma droite sur une trentaine de mètres et recommence à venir vers moi.

Il est de plus en plus près mais, alors qu’il n’est plus qu’à une soixantaine de mètres, il part au petit trop vers la lisière du bois contre laquelle je suis sans bouger depuis plusieurs minutes. Il marque un arrêt se tourne vers moi, fait deux pas, s’arrête puis disparaît dans le bois ne se laissant trahir que par ses pas sur les feuilles mortes.

J’avance de 15 mètres, une trouée dans la végétation me permet d’observer l’intérieur du bois et c’est alors que j’aperçois mon brocard qui se rapproche à petit pas à mi-pente, il est à 40 mètres mais vient vers moi, je ne pense pas avoir la chance de pouvoir le tirer mais j’arme mon arc. Un petit trot et le voilà à trente mètres, les secondes passent et ma position n’est pas des plus confortable, il se rapproche pour venir à 10 mètres de moi en frappant toujours ses pas et en balançant sa tête de gauche à droite. Sa position à 3 mètres au-dessus de moi ne présage pas un tir facile, je n’ai jamais tiré de gibier dans cette position, de plus je crains qu’une branche ne dévie ma flèche.

Il fait un pas de plus, son coffre vient se placer pile dans une trouée au milieu des branches, sa tête est cachée derrière le tronc d’un chêne, mon viseur se cale sur son épaule et je décoche ma flèche armée d’une tri-lames de 125 grains. Je ne peux pas dire à cet instant si ma flèche est bonne mais la réaction de mon brocard va répondre à cette interrogation. Il tente un démarrage mais ses pattes avant se dérobent et il dégringole le talus dans un grand fracas.

Il roule et vient s’arrêter à 3 mètres de moi. Aillant peur qu’il se relève, je suis resté sans savoir comment réagir durant quelques secondes mais le voyant incapable de se relever, je décide d’abréger ses souffrances, je pose mon arc, retire mes gants et saisis mon couteau. Ma flèche lui a cassé l’épaule et la colonne vertébrale est touchée. C’est un vrai coup de chance, car seul un poumon est percé. La flèche carbone CXL Hunter 350 s’est brisée net durant la chute. Malgré les 60 livres de mon compound, elle n’est pas ressortie.

Il est 20h15. C’est mon premier chevreuil à l’arc et je n’en reviens toujours pas de cette chasse à l’approche durant laquelle c’est la curiosité de mon brocard qui m’a permis cette réussite que j’ai encore du mal à réaliser.

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Alex

 

Atteinte :

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Trophée :

Mon premier chevreuil à l'arc, 18 septembre 2005

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS