Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 21:51

Ce soir, en sortant du boulot, je décide d'aller faire un tour sur un joli lac entre Loubersan et Clermont Pouyguilles où j'ai fléché 2 ragondins l'autre jour. Pour changer, je me gare au coin d'un grand lac des coteaux de Gascogne qui se trouve à environ 300 mètres en aval du lac où je veux aller chasser. Je longe la rive du lac qui est très bas en ce moment.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Des colverts sont en surface du lac. Un peu plus loin, un gros lièvre broute tranquillement à l'ombre d'un bosquet, au milieu d'un petit pré qui borde le lac. Arrivé au bout du lac, je remonte le ru d'alimentation en direction de l'autre lac. Le secteur semble peu touché par les ragondins. En arrivant sous la digue du lac, je me fais surprendre par un ragondin à l'entrée de son terrier dans un fossé qui longe la digue. Il rentre au terrier, laissant à l'entrée des feuilles de colza emportées du champ tout proche. J'attends un peu mais il ne ressort pas. Je remonte donc par l'angle droit de la digue et pars faire le tour du lac.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Je longe doucement la berge, sur le lac, les  foulques se suivent 2 par 2 et regagnent les berges quand j'aperçois un sillon qui longe la berge de mon côté du lac. Je pense à un ragondin et tente de me rapprocher le plus vite et discrètement possible mais le sillon s'écarte du bord et je reconnais la silhouette d'une foulque.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Je ralentis et observe la berge opposée mais pas de ragondin ce soir. Je rentre dans le bosquet et le longe au bord de l'eau. Des foulques plongent pour se dissimuler sous les branches basses ou s'éloignent en se tassant le plus possible. Je ressors du bosquet et longe la rive qui décrit un M arrondi. Pas un ragondin ce soir ! Le niveau de l'eau a bien monté et le ruisseau a gagné sur l'herbe.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Un coup d’œil en arrière au cas ou, mais toujours rien.

Le ragondin du 1ier avril 2011

J’enjambe le ruisseau et longe à travers bois par une belle coulée puis remonte vers le champ travaillé.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Rien à faire ce soir, les ragondins ne sont pas de sortie, je termine le tour du lac et retourne à la voiture pour changer de secteur. Je décide de tenter le grand lac en pointe de Labéjan autour duquel j'ai souvent chassé le chevreuil cette année. Je me gare sous la digue et remonte pour longer le lac par la droite.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Pas de ragondin ici non plus pour l'instant. J'arrive à la pointe du lac qui semble vraiment très calme. J'avance assez doucement car à cette heure-ci les ragondins broutent parfois dans l'herbe sur mon côté du lac.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Tout à coup, un remous attire mon regard contre la berge opposée. C’est un ragondin qui longe la berge pour aller se caler sous le premier saule après le bosquet. Je me fige et observe un moment.

Le ragondin du 1ier avril 2011

C'est alors qu'un second ragondin arrive par le ruisseau et vient vers moi. Je me baisse et m'assieds dans l'herbe pour laisser venir mais le ragondin, malgré la distance qui nous sépare, m'a repéré et vient de s'arrêter net au milieu de l'eau. Il observe un moment. Mes yeux se promènent entre les 2 ragondins et je finis par perdre le second de vue alors qu'un remous près des terriers me laisse à penser que le premier ragondin est rentré à couvert.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Je me relève et repars à l'approche, un remous contre la berge d'en face, au départ du ruisseau m'indique que le second ragondin est bien à l'abri. Je longe le ruisseau sans rien voir jusqu'au passage busé et traverse pour revenir vers le bosquet. A la moitié du bois environ, un remous au ras du bord, devant des terriers me fait stopper net. Je tente un approche et descends doucement le talus mais les feuilles mortes et les brindilles sont trop bruyantes. Le remous cesse. je me poste un moment au cas où mais plus rien ne bouge, je remonte le talus et continue à longer par une belle coulée vers les terriers du coin du bois.

Ici aussi l'eau bouge. Je m'approche doucement et me poste près des terriers. Le remous s'intensifie. Un petit passereau vient se poser dans les ronces au-dessus du terrier et effleure l'eau avant de repartir. Le remous cesse un instant puis reprend et devient de plus en plus présent. Je me prépare car je sens que ça va bientôt sortir mais c'est une poule d'eau qui fait son apparition et se débine en suivant la berge.

Il me semble que l'eau bouge beaucoup sur ma droite, de l'autre côté du bois. Je sors donc du bosquet et aperçois 2 ragondins qui se débinent. L'un vers le milieu du lac et l'autre en suivant la berge. J'essaie de me positionner à l'aplomb du premier mais il plonge et disparaît. Je laisse le second s'éloigner car je sais où il va et sera plus facile à approcher. Comme prévu, il rejoint, au pied d'un gros buisson, un tas de branches flottantes. Je tente une approche. Le ragondin et posé sur une branche et se met à l'eau à mon approche pour se repercher, 1 mètre plus loin, et s'immobiliser. A porté de tir, j'arme, vise et décoche dans une fenêtre au travers des branches du buisson.

Ma flèche traverse le ragondin qui plonge puis remonte rapidement pour se débattre en décrivant des cercles avant de s'immobiliser en surface. Je le récupère ainsi que ma flèche alors qu'un ragondin traverse le lac pile à l'aplomb des terriers.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Il est déjà à l'abri quand j'ai récupéré tout le monde. Je pars pour un autre lac un peu plus loin. Je me gare et descends au travers les vaches mais pas le moindre ragondin sur ce lac ni sur la mare. Je remonte et poursuis jusqu'au lac du Fourcès. La luminosité tombe vite. Je me gare au-dessus de la digue au bord de la route et descends vers le lac. Rapidement, j'aperçois 2 ragondins, l'un sur ma gauche, sous la digue et l'autre au bord du lac sur ma droite. Je descends doucement pour me positionner entre les 2. Encore 2 autres ragondins broutent en fait sur ma droite.

J'avance lentement mais je suis à découvert sur le champ travaillé et le groupe de 3 se met à l'eau. Je continue mon approche en me basant sur le dernier ragondin mais le vent n'est pas bon. Les 3 ragondins qui se sont mis à l'eau viennent vers moi comme pour me narguer puis plongent et se dispersent sur le lac. Je parviens tout de même à approcher jusqu'à la digue et à me positionner à 30 mètres du ragondin mais alors que je veux commencer mon approche dans sa direction, il s'avance un peu et me prend au vent avant de filer comme une balle vers le pied de la digue.

Je pars me positionner rapidement au milieu de la digue sur le passage du ragondin qui le ramène habituellement au terrier mais le temps passe et la nuit tombe sans que ce dernier ne daigne se montrer. J'abandonne. Un ragondin longe la berge dans ma direction. Je pars doucement à sa rencontre mais il fait maintenant trop sombre et malgré une belle approche je ne pourrai pas prendre ma visée. Le ragondin s'éloigne vers la rive opposée. Je rentre.

Le ragondin du 1ier avril 2011

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS