Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 06:00

Ce matin, je pars de nuit sur Saint Arroman pour aller me poster dans un bosquet près des maïs. je reste posté un moment alors que le jour se lève mais rien ne bouge. Je ressors donc du bois et le longe pour revenir vers la parcelle principale de maïs. Alors que je m'apprête à sauter le fossé qui longe le bas du bois en direction du lac à environ 200 mètres. J'aperçois une silhouette furtive qui rase le sol et traverse le fossé près du lac. Je la perds rapidement de vue dans la végétation. Je pense qu'il s'agit d'un renard et franchis le fossé pour me poster à genoux dans les herbes hautes qui le bordent. Je commence à imiter des cris de souris avec mes lèvres posées sur le dos de ma main. Très vite l'animal revient sur ses pas et refranchit le fossé mais il fonce vers le bosquet un peu plus haut en bordure du maïs. J'insiste dans mes appels, il longe la bordure du bosquet et disparait derrière une bosse du champ travaillé au coin du bosquet. J'insiste encore un moment mais rien ne vient, c'est certainement le renard que j'ai manqué début août entre le bosquet et le maïs après l'avoir fait venir à quelques mètres. Il aura reconnu mon imitation et a préféré battre en retraite.

Je me redresse et longe la friche qui fait suite au bois pour remonter vers l'angle des maïs. Je suis ensuite un instant la culture puis franchis le fossé qui la longe pour longer la parcelle de sarrasin qui borde l'autre côté du fossé. Rien en vue sur plusieurs centaines de mètres. Alors que le maïs se termine à ma droite et fait place à un chaume de blé et le fossé que je longe et maintenant bordé par une haie arbustive. Je me rapproche doucement d'un bosquet pris dans une parcelle de luzerne qui fait suite au sarrasin. Un brocard, que le sarrasin me cachait, surgit de la bande de luzerne à environ 80 mètres sur ma gauche et rentre à grands bons dans le sarrasin.

J'arrive doucement au bord de la luzerne et observe un moment sans rien voir puis traverse la haie et le fossé à ma droite pour redescendre en bordure du ru qui longe le fond de combe. J'aperçois un oiseau que je prends pour une caille à environ 150 mètres après l'angle du maïs. Je biaise à droite dans le chaume pour passer à couvert de la culture puis avance jusqu'au bord du maïs pour me décaler doucement à gauche vers le coin de la culture. C'est en fait une jeune poule d'eau, elle rentre au pas de course dans la culture, je jette un coup d'œil à une mare prise dans le maïs juste 50 mètres plus loin puis je rejoins un chemin de terre qui traverse les maïs et distribue des passages de canon sur ses 2 côtés. Je rencontre une autre jeune poule d'eau à environ 30 mètres dans un passage de canon, collée à droite contre le maïs. Elle est immobile, je m'approche doucement pour voir si tout va bien et provoque son envol.

Je retourne à ma voiture par la bordure du Sousson sans voir d'animaux à part un jeune héron bihoreau qui démarre du fond du ruisseau encaissé à quelques mètres de moi.

Alors que j'arrive à ma voiture, 2 chevreuils broutent dans la brume de la combe qui remonte au milieu des bois à la perpendiculaire du Sousson.

Je pars maintenant pour le canal de Labarthe. Je me gare près du moulin et pars en longeant le canal, j'aperçois rapidement un ragondin contre la berge opposée à environ 30 mètres. Je profite de la végétation du bord de l'eau pour me cacher un peu et avancer encore un peu. Le ragondin n'est pas inquiet, il fait un petit tour dans l'eau et se recale contre la berge. Arriver en face de lui à 8 ou 9 mètres, j'arme mon arc et prends ma visée. Il me semble le toucher, il plonge. Ma flèche a disparu sous l'eau. Je réencoche rapidement et longe doucement le canal dans la direction de fuite, le ragondin remonte 10 mètres plus loin et se cale contre la berge en face de moi. J'arme, vise et décoche mais mets un coup de bras. Ma flèche accroche le ragondin à la berge par le museau. Il se débat pour se dégager. J'encoche à nouveau, arme et vise un moment en attendant qu'il se place correctement pour que je puisse décocher sans couper ma flèche précédente. Touché, il saigne abondement et fatigue rapidement. J'en profite pour partir au pas de course vers le moulin pour traverser le canal par la route.

Je retrouve vite mon ragondin mort qui a réussi à se dégager de la flèche de tête.

Une petite sortie matinale au canal de Labarthe, 27 août 2018

Je le dégage et récupère mes 3 flèches, je l'ai bien touché 3 fois et ma première flèche de foie était déjà mortelle. Je repars vers la route pour revenir sur la berge de départ et poursuivre ma chasse. Je suis tranquillement le canal sans voir d'autre ragondin. Arrivé au départ du ru qui arrive sur la droite du canal, je constate que l'eau qui en arrive est boueuse, je le suis donc mais la végétation a bien poussé et le couvre presque totalement, impossible de voir un ragondin. Une peu plus haut le cours d'eau est à sec, je fais demi-tour et reviens vers le canal. Je me poste au niveau du passage busé qui permet de passer le ru au bord du canal et tente des cris de petit ragondin. Presque immédiatement, l'eau s'agite à environ 10 mètres sous la végétation puis un gros remous bruyant me fait comprendre que le ragondin est sorti pour rerentrer immédiatement. Je pars me poster prêt de l'entrée supposée du terrier et reprends mes appels mais je me rends compte que l'eau s'agite sous mes pieds. Je fais donc le tour par le passage busé pour aller me poster en face mais l'eau se calme rapidement et le ragondin refuse de sortir.

Je retourne donc vers ma voiture en faisant un petit détour pour faire le tour d'un petit plan d'eau sur la gauche du canal où je me fait surprendre par un colvert qui décolle caché par quelques arbres. Seules quelques carpes troublent le calme de la surface de l'eau. Je rentre par la bordure du canal sans voir d'autre ragondin. Une petite photo souvenir avant de rejoindre ma voiture et je rentre.

Une petite sortie matinale au canal de Labarthe, 27 août 2018

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS