Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 19:43

Cet après-midi, nous partons chasser une des réserves de Justian où une forte activité des sangliers nous a été signalée par un des chasseurs de la commune. Le président de la chasse a décidé de me poster dans un petit bosquet, au bord d'un ruisseau à sec assez encaissé. Ne connaissant pas le secteur, je pars avec les piqueurs qui vont attaquer la traque par mon poste, ils m'expliquent la disposition du secteur et me laisse aller me poster avant d'attaquer la chasse. Je suis posté depuis quelques minutes et déjà la corne sonne le début de traque et les teckels arrivent dans le bois avec un bruit prononcé de feuilles mortes. Les chiens viennent presque jusqu'à moi, qui me suis posté dans l'angle du bosquet, dos à un petit taillis très épais, puis commencent à donner de la voie et partent ventre à terre en remontant la haie qui démarre à ma droite et borde un pré jusqu'au bois suivant que les chasseurs au fusil entourent. La menée s'éloigne vite et des coups de feu claquent. Un chevreuil a été tiré. Les piqueurs passent près de moi puis se dirigent vers les chiens qui sont déjà loin. Le secteur devient très calme. Au bout d'une heure environ, mon portable vibre, un des piqueurs m'appelle pour me dire que la traque va se terminer et que je peux revenir à ma voiture pour les rejoindre à l'autre bout de la traque avant que nous partions chasser un autre secteur. Je m'exécute donc et retrouve le président de la chasse qui attend les chiens à la route, il me dit de me garer et d'attendre, ce que je fais mais le temps passe et les chiens semblent toujours donner. Je décide donc d'aller me poster à nouveau, avant la fin de traque, au niveau de mon poste habituel, dans une bande boisée étroite qui poursuit le bois sur environ 100.

Je laisse donc ma voiture sur le parking d'un atelier proche du bois et me dirige vers mon poste. J'avertis un posté à l'angle du bois et il me dit que je peux aller me poster. Je cours vers mon poste situé à environ 50 mètres, pour ne pas le déranger trop longtemps. Alors que j'arrive près de la bande boisée, dans mon dos, le posté m'annonce une bande de sangliers qui arrive vers mon poste pour rentrer dans la chasse. Je pars donc vite me poster et à peine en place, j'entends arriver les animaux et aperçois les dos de certains dans les ronces. Ils viennent vers moi, je me prépare à armer mon arc. Les ronces craquent et bougent. Je fais signe au posté suivant, qui se trouve à environ 50 mètres sur ma gauche, près du bois mais il ne comprend pas ce que j'essaie de lui faire comprendre. Je laisse tomber et me concentre sur les sangliers.  La bande de bois d'environ 40 mètres de large se rétrécit d'environ 15 mètres à mon niveau à cause d'une avancée du pré dans cette dernière. Les sangliers biaisent pour venir sortir sur le pré au niveau du rétrécissement puis s'arrêtent net. Je refais signe au posté à ma droite mais il n'a toujours pas compris. Les sangliers avancent un peu en faisant craquer le fourré, un chevreuil surgit sur le pré et aperçoit le posté, il bifurque et fonce droit sur moi alors que le posté se met à crier "chevreuil, chevreuil", il rentre dans la bande boisée par une grosse coulée et m'aperçoit alors que j'arme mon arc, il fait un crochet et accélère mais s'arrête rapidement à moins de 10 mètres de 3/4 arrière. C'est un chevrillard mâle. J'aligne ma visée mais le laisse repartir, il sort sur le pré vers le posté à ma droite qui le laisse aussi passer. Je désarme et me reconcentre sur les sangliers. Le posté qui m'a signalé les sangliers se rapproche et me demande à voix basse où sont les sangliers, je lui fais signe et il me fait comprendre qu'il va tenter de les contourner pour les faire rentrer dans la chasse. A peine a t'il fait quelques pas que les sangliers redémarrent, je me décale vite de quelques mètres, juste en bordure de la bande boisée, au niveau d'une grosse coulée qui m'ouvre une fenêtre de tir sur le pré.

Un premier sanglier d'environ 60 kg sort sur le pré, j'arme mon arc et aligne ma visée une fois qu'il a passé l'alignement du posté et décoche sur lui alors qu'il avance au pas. Le posté n'ayant pas mis de balle, il ne peut que le regarder passer. Je décoche alors qu'il est à presque 20 mètres mais ma flèche lui ricoche sous le poitrail et il démarre en trombe et fonce dans le bois ouvrant un trou dans les ronces pour y rentrer. Je tente de réencocher mais tous les autres sangliers, une dizaine, surgissent en troupeau du fourré et foncent vers le trou ouvert par le premier sanglier. Un bande de bêtes rousses et 2 gros noirs, les premiers rentrent un à un mais les derniers se jettent tous ensemble dans le trou et se débattent un court instant pour réussir à entrer en ouvrant plus largement le trou dans la végétation très dense. Les piqueurs et les chiens reviennent vers nous et nous leur annonçons les animaux : "Sangliers". Les animaux sont rentrés d'environ 30 mètres dans le fourré et se sont immobilisés. Je me tourne vers le bois en espérant les voir ressortir. Les chiens arrivent vers nous et donnent vite de la voie, les sangliers démarrent et plusieurs d'entre eux sautent un chemin forestier en face du posté à ma droite qui cette fois a mis des balles mais ne peut que les regarder passer par souci de sécurité. Les sangliers arrivent à passer la ligne pour filer vers mon poste de toute à l'heure. Les piqueurs rappellent un moment les chiens, certains finissent par revenir au bout d'un bon moment et un ferme s'engage dans le fourré devant moi, cette fois les sangliers partent à l'opposé de ma position et rapidement les balles pleuvent. Les chiens finissent par revenir et se remettre au ferme, cette fois un petit sanglier repars dans direction de la bande de tout à l'heure et est tiré à la ligne où je peux l'entendre couiner avant son achèvement. D'autres repartent, comme toute à l'heure, à l'opposé de ma position et les balles pleuvent à nouveau.

Le calme s'installe et je pars chercher ma flèche pour vérifier que je n'ai pas blessé mon sanglier, le posté ayant annoncé les sangliers au départ vient m'aider et retrouve ma flèche qui comme prévu ne porte pas de trace d'atteinte. Je remets ma flèche au carquois et discute un instant avec les postés avant de revenir à mon poste. Les postés eux, pensant la battue terminée, commencent à se déposter. Je décide de rester encore un moment en place au cas où et, alors que le calme s'installe, des craquements se font entendre dans le bois devant moi. Un fossé profond et partiellement couvert d'épines longe le bord du pré puis rentre dans le bois. L’animal tourne en rond dans le coin du bois près du fossé, je tente de me rapprocher tout doucement et de l'apercevoir sans succès. Je me fige contre le fourré et attends un moment quand les ronces et les épines commencent à bouger, l'animal semble se diriger vers le fossé. Je me poste juste au bord de ce dernier, au niveau d'une grosse coulée qui m'ouvre une belle fenêtre de tir sur le fossé. Je finis par apercevoir la crinière d'un sanglier, à environ 7 ou 8 mètres, qui s'avance tranquillement au fond du fossé. J'arme vite mon arc et le laisse venir pour lui décocher une flèche de léger 3/4 face à environ 1,5 mètre alors qu'il passe juste devant mes pieds. Ma flèche rentre dans l'épaule et reste en travers de l'animal, stoppée par le sol. Ce dernier démarre en trombe et heurte violemment un buisson à environ 20 mètres dans mon dos avant de chuter au sol où il se débat un court instant en couinant. Je garde un instant mon poste mais le calme s'installe et j'appelle les chasseurs qui discutent à ma gauche pour leur dire que je viens de flécher un sanglier. Ils me rejoignent alors que je pars chercher mon sanglier. Je le retrouve vite à l'endroit où je l'entendais se débattre, la piste de sang est très fournie. Ma flèche rentre dans l'épaule et coupe le cœur en 2 avant de ressortir plus en arrière contre le sternum. Elle est tombée dans sa fuite mais je n'arrive pas à la retrouver, je reviendrai la chercher un autre jour. Il accusera 41 kg à la pesée.

2 autres sangliers ont été tués et un blessé, je pars donc faire la recherche avec Hémo après avoir chargé mon sanglier dans une voiture. Le chasseur a marqué le sang et Hémo ne tarde pas à prendre la piste ventre à terre mais la nuit nous rattrape et Hémo perdra la piste 3 km plus loin. Le chasseur qui m'a suivi n'en peut plus et pour ma part je suis lacéré par les ronces. Le sanglier est en fait partie avec 2 chiens à ses trousses et ces derniers seront finalement retrouvés environ bien plus loin vers Vic Fezensac ce qui laisse peu d'espoir de retrouver le sanglier. La blessure ne laissait pas beaucoup de sang et de moins en moins avec le temps, très certainement une balle de muscle. J'espère qu'il arrivera à s'en sortir. Il est temps de partir peler les 6 chevreuils et 3 sangliers prélevés aujourd'hui.

Un sanglier en battue à Justian, 11 décembre 2016

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

UNUCR :

http://www.unucr.fr/conducteurs.html

Conducteurs proches (ARGGB 31) :

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS