Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 21:33

Ce soir, nous avons décidé d'aller faire un tour au ragondin avec Christophe. Le rendez-vous est pris pour 18 heures chez moi et nous partons pour un lac tout proche, sur Lasseube-Propre où j'ai repéré des ragondins ces jours-ci. Je me gare dans la zone artisanale, nous nous préparons puis partons vers le lac dont la digue surélevée cache notre approche. Arrivés sous la digue nous remontons par l'angle droit vers le lac mais il semble bien calme. Rien ne bouge en surface et alors que nous commençons à discuter, plusieurs ragondin qui broutaient dans l'angle diamétralement opposé, dans la luzerne, se mettent à l'eau et semblent se diriger vers quelques terriers dans l'angle du lac, au bout de la berge de droite. Je dis à Christophe de partir se poster sur ces terriers alors que je me posterai sur les terriers situés au milieu de la berge de droite. Christophe part au pas de course et se poste. Je presse le pas pour rejoindre mon poste. Rapidement le plus gros des ragondins arrive sur Christophe en longeant la berge, la flèche de Christophe le frappe de face et reste en travers du ragondin qui plonge. Mon collègue m'annonce qu'un ragondin vient de replonger devant moi. Son ragondin mal en point refait surface et longe à nouveau la berge avec peine, en direction des terriers. Je l'annonce à Christophe qui le sèche net d'une seconde flèche.

Un des ragondins tourne dans l'angle où ils se sont mis à l'eau. Un autre ragondin de petite taille est en surface un peu plus loin. Je surveille la surface du lac mais aperçois trop tard un ragondin de taille moyenne qui se précipite vers un terrier à quelques mètres sur ma gauche. J'arme vite, aligne rapidement ma visée et lui jette une flèche alors qu'il passe derrière une touffe d'ajoncs qui dévie mon tir. La flèche est plantée près de la berge, dans la vase du lac. Le petit ragondin a plongé et part vers la berge à ma gauche, je pars en courant, arme en arrivant au milieu de la berge et décoche sur le ragondin remonté à quelques mètres de la berge. Ma flèche est trop basse, il plonge. Je repars vers les terriers rapidement. Le petit ragondin finit par refaire surface dans l'angle du lac à ma gauche. Il replonge, je me rapproche de l'angle du lac mais il a disparu et le temps passe mais il ne refait pas surface. Je surveille la surface du lac et aperçois, au bout d'un moment, 2 grosses bulles qui remontent à la surface dans l'angle du lac. Je m'approche doucement et aperçois du mouvement, le petit ragondin qui se cachait au fond de l'eau, fait mine de remonter en surface puis redescend avant de remonter. J'arme mon arc avant qu'il ne fasse surface et le sèche net alors qu'il émerge.

Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015

En le récupérant, je constate que ma première flèche lui avait coupé le bout d'une patte avant. Je récupère ma flèche. Christophe part voir si un autre ragondin ne se cacherait pas autour du lac après avoir récupéré sa prise et ses 2 flèches. J'emprunte la canne à pêche de Christophe, car j'ai oublié la mienne à la voiture, pour récupérer ma première flèche puis nous repartons à la voiture.

Nous partons pour Durban où nous jetons un coup d'œil sur un lac puis une mare sans voir le moindre ragondin. Nous partons donc pour un autre lac sur Labéjan. En arrivant, nous apercevons de nombreux canards en surface et un gros ragondin. Je me gare au bord de la route puis nous descendons vers le lac, les canards décollent et font surgir plusieurs ragondins. Nous descendons rapidement mais les ragondins se mettent aux terriers avant notre arrivée. Nous faisons le tour du lac mais plus un seul ragondin n'est dehors. Nous décidons de partir vers une mare un peu plus loin, en arrivant près de la mare par la gauche alors que Christophe arrive par l'autre côté, j'aperçois un léger remous en surface sous la végétation de la berge et mon regard se pose sur une petite masse brune que je n'identifie pas de suite. Quand je comprends qu'il s'agit d'un canard, de face, son cou se déplie et il fait volte-face et rentre dans la végétation alors que j'arme mon arc. Il me semble le voir encore au travers de la végétation et décoche au juger. Il me semble l'entendre se débattre puis le calme revient. Je m'approche doucement mais 2 canards surgissent de la végétation et se débinent sur la berge pour disparaître rapidement. En me dirigeant vers l'endroit où je les perds de vue, je fais démarrer un 3ième canard qui surgit de la végétation et s'avance rapidement sur l'eau en battant des ailes. Il perd beaucoup de sang et, le temps de réagir, il a plongé. Nous surveillons la surface de la mare mais plus rien ne bouge. Il me semble qu'une double ligne de fines bulles rentre dans la végétation aux pieds de Christophe. Je fais le tour de la mare en battant la végétation alors que Christophe en fait de même en venant à ma rencontre. Plus rien ne bouge, les 3 canards ont disparus. Arrivé à la hauteur de Christophe, je fais demi-tour et recommence mon inspection sans succès mais avant de partir, je décide d'aller vérifier l'endroit où semblait se terminer la ligne de bulles. C'est alors que j'aperçois le croupion du canard qui dépasse de la végétation. Je dis à Christophe de ne pas bouger et tente une flèche mais il me semble que je suis passé dessous et le canard n'a pas bougé d'un millimètre. Je m'avance donc doucement, m'agenouille au bord de la berge et saisis le canard mal point puis l'achève rapidement.

Nous repartons maintenant pour un autre lac, je me gare sous la digue. Le niveau du lac est très bas

Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015

et les ragondins sortent tard pour aller manger dans la parcelle de maïs de droite au départ du lac. Nous décidons de nous poster près de 2 zones de terriers en face de la parcelle de maïs pour tenter d'attendre les animaux avant la tombée de la nuit qui arrivera d'ici 1h30. Christophe décide de se poster en face des premiers terriers situés au coin du bosquet qui remonte sur le penchant opposé. Je pars donc me poster en face de d'autres terriers regroupés un peu plus loin où l'eau est toujours boueuse ces jours-ci. Je me poste au pied d'un arbre à environ 10 mètres en face des terriers.

Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015

L'attente sera courte car, tout à coup, le bruit d'un petit caillou tombant à l'eau me fait tourner la tête et apercevoir une grosse femelle ragondin et ses petits sortis sans bruit du terrier le plus à droite. Les petits jouent et se bousculent. L'un d'eux tombe à l'eau puis remonte sur la berge, j'hésite un moment à tirer et observe la petite famille puis me dis que cette famille est responsable des dégâts sur le maïs. J'arme doucement mon arc et prends la visée sur la femelle qui me fait face. Ma flèche la percute violemment, elle sursaute et tombe à l'eau dans un sillon étroit, de 40 cm de profondeur sur 1 mètre de long érodé par le passage répété des animaux. Elle se débat un moment, un petit ragondin refait surface contre à berge à 8 ou 9 mètres, je réencoche, arme, vise et décoche mais le manque. Il plonge et le temps de réencocher, il remonte sur la berge et rentre au terrier. Ne voyant plus bouger ma flèche restée en travers du ragondin, je le pensais mort mais elle se remet à bouger et je décide d'aller l'achever. Je traverse le ruisseau et m'approche doucement. Le ragondin entravé par ma flèche, rentrant dans le cou et ressortant dans une cuisse, n'arrive pas à se retourner et je l'attrape par la queue, dégage ma flèche et l'achève avant de repartir vers la bordure du maïs où je pose ma prise.

Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015

Le vent pousse mon odeur vers Christophe et je décide donc de changer de poste pour ne pas compromettre ses chances de voir un ragondin. Je pars plus loin, passe le passage busé qui traverse le ruisseau et pars me poster au coin d'un autre bosquet où se trouvent des terriers de blaireaux pour tenter de voir un renard mais la nuit tombe peu à peu sans que rien ne bouge. Je décide de revenir vers Christophe. Je fais démarrer un chevreuil au bord du ruisseau. Il passe le passage busé et disparaît. Je passe, moi aussi, le passage et reviens tranquillement vers Christophe quand j'aperçois un autre chevreuil mangeant de petites pommes sauvages au bord de la haie qui borde le ruisseau. Je me fige mais il a vu mon mouvement sans m'identifier et commence à s'avancer vers moi. Rapidement, le vent me trahit et il rentre dans le ruisseau au travers de la haie. Je reprends ma progression et finis par apercevoir Christophe caché dans la végétation du bord du lac asséché quand un chevreuil surgit de derrière quelques saules poussant en bordure du lac entre moi et Christophe. Il rentre en quelques bons dans le maïs en passant juste à quelques mètres de mon collègue que je rejoins dans la nuit qui s'installe. Il est temps de rentrer nous retournons à la voiture pour quelques photos souvenir avant de rentrer.

Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015
Une soirée ragondin avec Christophe, 2 septembre 2015

Alex

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Alex.bowhunter
  • Le blog de Alex.bowhunter
  • : Je chasse avec un arc de type compound, principalement le grand gibier et le ragondin, à l'approche en grande majorité, quelques fois à l'affût au sol (seul ou en battue) ou à l'appel, je n'utilise jamais de tree stand et de game-caméras. Je chasse léger (pas de jumelles, pas de télémètre)... juste mon arc, mon couteau, parfois un appeau et ma tenue camo...vous trouverez ici un recueil de mes récits de chasse.
  • Contact

AVERTISSEMENT A MES LECTEURS

Bonjour,

Ce blog est adressé à un public de chasseurs ou de curieux intéressés par la chasse. Il comporte des photos d'animaux morts ou de pistes au sang qui peuvent choquer certaines personnes sensibles.

Il n'est pas nécessaire que j'essaie de me justifier à propos de ma passion car mes arguments, quels qu'ils soient, ne convaincront jamais un anti-chasse acharné. Je ne souhaite d'ailleurs convaincre personne, juste partager ma passion et regrette profondément l’attitude de certaines personnes qui, derrière leur anonymat, se permettent de m'insulter ou de souhaiter ma mort. Ces messages ne sont d'ailleurs pas publiés sur mon blog, par contre je publie les messages non injurieux même s'il sont en désaccord avec ce que je fais.

Pour les messages injurieux et autres, j'ai créé, à la demande des pauvres auteurs brimés, une rubrique à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur le lien suivant :

http://www.chasse-a-l-arc-dans-le-gers.com/pages/MESSAGES_PERSONNELS_ET_REPONSES-8657563.html

Bonne visite, Alex

LA CHASSE A L'ARC

HISTOIRE DE LA CHASSE A L'ARC :

LA CHASSE A L'ARC DANS LE MONDE :

ANATOMIE DU GIBIER :

LE TIR DU SANGLIER A LA COURSE :

LES INDICES APRES LE TIR :

 

LA RECHERCHE AU SANG

La chasse à l'arc est une chasse qui tue par hémorragie ce qui inclut que les animaux tombent rarement sur place, suivant l'atteinte et la corpulence de l'animal sa fuite pourra être plus ou moins longue. Après un temps d'attente plus ou moins long suivant l'atteinte, une recherche au sang s'impose. Si la quantité de sang le permet, l'archer pourra retrouver lui même son gibier mais si les indices sont moins importants, il ne faut pas hésiter à faire appel à un conducteur de chien de sang. Un bénévole qui se fera un plaisir de venir chercher votre gibier. Tout gibier mérite une mort la plus rapide possible et de se donner les moyens de le retrouver.

GERS 32

ORIO ADRIEN :

06 86 70 89 28

LASBATS CHISTINE : 

06 45 35 50 42

 

FORUMS SPECIALISES :

 

 

SITES UTILES

 


 

Albums

CHARC Magazine

Chevreuil, ses points forts et ses points faibles
Réaction du chevreuil après le tir
Recherche au sang sans chien
La chasse du ragondin à l'arc
L'appel du gibier
Après la chasse, le souvenir...
Emotions canadiennes

 

FOURNISSEURS